Activités et divertissements

France

Notre sélection de livres jeunesse

Petit lecteur deviendra grand – La rédaction de GoûtsetPassions présente une sélection de livres jeunesse qu’elle a découverte et appréciée ces derniers mois.

 

Le tigre Loumbo - Ce conte nous emmène dans des ailleurs tropicaux : une famille de lions mène une vie paisible dans la jungle, jusqu’au matin où les trois petits lionceaux sont enlevés par un lion sorcier maléfique qui souhaite règne sur la forêt. Vite confrontée à la mort de son compagnon, la lionne Yanoua apprendra à compter sur ses propres forces intérieures et, accompagnée du soutien infaillible de ses amis, elle parviendra à affronter le royaume du lion sorcier pour retrouver ses lionceaux et réapprendre à vivre malgré la douleur.

 

Un conte qui refuse de laisser de côté les sujets douloureux et qui, au contraire, apprend à les accepter pour les dompter : ce conte est une véritable leçon de vie à tout âge. En plus d’une histoire riche en morale, l’originalité du conte réside notamment dans son origine : il s’inspire de la peinture à l’huile « Surpris » de Douanier Rousseau (1891). L’auteur du conte, Daniel Dussaillant, est également un grand passionné de coloriage : sa propre version coloriée du tableau constitue la première de couverture de l’histoire. Il propose à l’intérieur du conte une version vierge, qui permettra aux petits artistes de mettre la main à la pâte en illustrant de leurs propres teintes l’histoire… Le tigre Loumbo, aux éditions Panthéon — www.editions-pantheon.fr

 

La campagne bleue de Charlise - Fidèle à son nom, la maison d’édition Rêve d’Enfant vient de nouveau émerveiller l’univers livresque pour enfants avec La Campagne Bleue de Charlise écrit par Elsa Faure-Pompey, dans un monde où la couleur bleue enchante les sens. Charlise, une petite écolière, voit sa vie rythmée par ses amies les grenouilles qu’elle retrouve vite après la classe. 

 

Charlise peut compter sur elles : en plus d’être de fidèles amies, elles sont à l’origine des quatre saisons dans ce Royaume du Marais Argenté où elles résident, et où Charlise, comme tous les enfants, aimeront à se laisser emporter. Les illustrations de Perrine Rempault finissent de plonger le lecteur dans cette océan de tons bleutés. Bienvenue dans leur monde ! La Campagne Bleue de Charlise, aux éditions Rêve d’enfant — www.editions-reve-d-enfant.fr

 

Madame Chat est une sorcière - Inès, jeune parisienne de neuf ans, vit dans un immeuble avec ses parents et son chienMouche. Quand une nouvelle voisine emménage sans faire aucun bruit, la jeune fille décide de mener l’enquête. Accompagnée de son voisin Jules-Henri, elle se lance dans une nouvelle affaire mystérieuse qui l’emmènera jusqu’au Musée d’Orsay où le tableau La chasse au tigre de Delacroix se dessinera comme le noeud de toute l’énigme.

 

Dans une autre de ses aventures, Jules-Henri et elle se doivent de résoudre une autre drôle d’affaire : les habitants de l’immeuble se mettent sans raisons à danser en tutu tandis que LesDanseuses de Degas ont disparu de leur tableau… De véritables petits romans policiers pour enfants par l’auteure Bénédicte Boullet, qui se fait également illustratrice de son récit. Un livre à lire et à écouter; à vous de choisir; ainsi qu’une invitation à découvrir ou redécouvrir les chefs-d’oeuvre de l’un des plus beaux musées parisiens. Madame Chat est une sorcière (Les enquêtes d’Inès), aux éditions VOolume — www.voolume.fr

 

Une Ombre dans les Yeux de Maman - Ce petit livre est aussi court qu’intense. Il aborde avec force et délicatesse le douloureux thème de la maladie d’un parent, et de la manière dont l’enfant l’appréhende. À coups de belles métaphores et de couleurs vives, Une Ombre dans les Yeux de Maman révèle une très grande tendresse. Les remarquables illustrations aux tons oniriques teintent un texte particulièrement touchant d’encore plus d’âme et d’espoir. Un livre saisissant !

Une Ombre dans les Yeux de Maman, écrit par Laurence Pérouème et illustré par Hel Swynghedauw, aux éditions Rêve d’Enfant — www.editions-reve-d-enfant.fr

 

Quand Maman était petite - Laurence Pérouème prend la plume pour, cette fois, aborder l’amour qu’une mère porte à son enfant malgré toutes les différences qui peuvent exister entre leurs manières d’être, et particulièrement de vivre leur enfance à des années de distance. Le livre se construit en diptyque : de la mère à sa fille, d’une enfance à l’autre. On retrouve le style de phrases courtes mais pertinentes propre à l’auteure, qui évoque avec délicatesse et mots choisis ce que peuvent ressentir les enfants à tout âge.

 

Les illustrations d’Audrey Pannuti mettent en relief d’un coup de crayon les deux personnages enfantins, décorant l’oeuvre avec subtilité. Le livre se conclue sur une évidence qu’enfant, l’on peut parfois tendre à oublier : reflet des parents ou non, ceux-ci nous aimerons toujours, aussi différents soit-on de ce qu’eux-mêmes furent !

Quand maman était petite, aux éditions Rêve d’enfant — www.editions-reve-d-enfant.fr

 

Au dodo, Néo ! Petites recettes pour une nuit très chouette - Néo est un petit garçon dynamique, qui vit sa vie, comme beaucoup d’enfants, à 200%. Mais s’il est très actif en journée, il est parfois difficile de laisser le sommeil l’emporter vers une nuit calme et reposante. Ce petit livre se destine à ces enfants pleins d’énergie : sous la forme d’une petite histoire, il livre de précieux conseils sur la manière de se détendre pour bien profiter d’une nuit salvatrice.

 

D’une manière ludique, il propose aux enfants d’expérimenter plusieurs techniques de relaxation. Les douces couleurs des illustrations deMarie-Pierre Olivier accompagnent le texte formateur et bénéfique de Louison Nielman etMarie Pagoulatos. Au dodo, Néo ! Petites recettes pour une nuit très chouette, aux éditions Rêve d’enfant —www.editions-reve-d-enfant.fr

 

Tik, tak et mamie Tok font une plantation - C’est l’histoire d’une grand-mère qui souhaite faire découvrir à ses deux petites-filles le plaisir du jardinage. L’heureux élu est un bulbe d’amaryllis : toutes trois combineront leurs forces pour faire de ce bulbe une jolie fleur au soir de Noël. Pari réussi pour la famille, qui célébrera les fêtes autour de la belle plante et ses cinq fleurs rouges. Une histoire attendrissante qui donne envie de découvrir les plantes de plus près ! Tik, tak et mamie Tok font une plantation, écrit par Annie Pagneux et illustré par Anne-Laure Charlery, aux éditions Rêve d’enfant — www.editions-reve-d-enfant.fr

Vampire ! et Mémé est un troll (Les aventures de Paulo Marco) - C’est le soir de Noël dans la famille de Paulo Marco. Mais contrairement à la plupart des autres foyers, ce n’est pas le soir le plus réjouissant dans sa famille où tous passent le plus clair de leur temps à se chamailler. Pendant ce temps, Paulo Marco regarde par la fenêtre et est intrigué par une étrange scène : le Père Noël se fait poursuivre dans la rue. En sortant de chez lui, il s’embarque dans une folle histoire de vampires : c’est à lui de sauver le monde !

 

Embarqué dans de drôles d’aventures, Paulo Marco sera ensuite conduit à rencontrer sa mystérieuse grand-mère, avec qui la famille a coupé les ponts depuis longtemps… Dans ces deux épisodes, Bénédicte de Grèce nous entraîne dans les fantastiques péripéties de Paulo Marco. Une intrigue pleine de rebondissements qui se vit au travers des yeux d’un enfant qui n’oublie pas de se doter d’humour et d’un fin esprit d’enquêteur. Vampire ! et Mémé est un troll (Les aventures de Paulo Marco), aux éditions VOolume —www.voolume.fr

 

La sorcière des écrans - La sorcière des écrans est une belle mise en abyme : une jeune mère met en garde son fils contre les potentiels effets nocifs des écrans par le biais d’un triste conte qu’elle lui relate. Dans ce conte dans le conte, c’est l’histoire d’un petit garçon touché par une malédiction lancée par une sorcière et qui, ainsi, ne peut s’empêcher de se laisser happer par les écrans. Ses parents sont bien désarmés.

 

La vie du jeune garçon passe sans qu’il s’en aperçoive, et il quitte cette terre aussi surpris qu’impuissant. Le tout est retranscrit dans de grandes illustrations particulièrement jolies. L’histoire est également accompagnée de son CD audio. Une bien belle manière de présenter aux jeunes enfants les risques de dépendance liés aux jeux vidéos ! La sorcière des écrans, conté et écrit par Pauline Pucciano et illustré par Laura Giraud. Musique de Philippe Guerrieriaux éditions VOolume — www.voolume.fr

 

La France en sac à dos - Leur projet est tout simplement impressionnant. Aurélie Derreumaux et Laurent Granier, un jeune couple, décide de se lancer à l’affût d’un tour de France à pied, en suivant les frontières de l’hexagone : 6.000 kilomètres de randonnée à travers des régions qu’ils souhaitent découvrir dans leur essence. Habitants, traditions, cultures, activités…

 

Une véritable immersion au coeur de chacune de ces si diverses régions françaises. Le livre est à la hauteur de ce magnifique projet : il nous dévoile pas à pas, page par page et jour par jour le parcours du jeune couple. Les photographies qui viennent ponctuer leurs découvertes, plongeant tout à fait son lecteur dans l’aventure, apportent une plus-value à des illustrations qui nous peignaient déjà avec finesse les paysages et éléments culturels propres aux régions : elles sont particulièrement bien réalisées.

 

Le parcours est ponctué de recettes, de conseils, de quiz rendant encore plus ludiques un livre déjà passionnant. D’ailleurs, plus qu’un livre, c’est une véritable mine de culture générale sur ce beau pays qu’est la France et un moyen on ne peut plus divertissant pour le faire découvrir au jeune public. La France en sac à dos, ilustrations par Anne-Lise Boutin, préface de Nicolas Vannier aux éditions Belin Jeunesse - www.belin-editeur.com/jeunesse-belin

Merveilleux paysages pour petits explorateurs - Dans la même veine exploratrice, voici une bien belle manière de partir cette fois à la découverte du monde : les éditions Belin Jeunesse voient les choses en grand avec ce nouveau très bel ouvrage. Son format est à la mesure de son apport culturel : il s’agit là de découvrir une sélection des plus beaux paysages du monde, racontés à nos petits.Amérique, Europe, Asie, Afrique, Océanie; du Parc de Yellowstone au mont Fuji, de la Chaussée des Géants irlandaise au désert du Sahara en passant par le rocher d’Uluru en Australie, il y a de quoi en prendre plein les yeux.

 

Les illustrations hautes en couleur viennent apprivoiser tous ces riches et divers environnements : il ne reste plus qu’à partir à l’aventure des pages. La faune, la flore ainsi que de nombreuses informations toujours sous une forme très ludique viennent peupler ce panorama mondial. Un ouvrage qui ravira les plus curieux et fascinera  toute la famille. Merveilleux paysages pour petits explorateurs, aux éditions Belin Jeunesse — www.belin-editeur.com/jeunesse-belin

Le Jardin invisible - Le Jardin invisible est un véritable voyage au coeur d’une nature qui nous emmène tout droit jusqu’au rêve. Il ne suffit à Ariane que d’un petit caillou pour plonger dans ce fantastique univers : la voici face à d’immenses montagnes, à nager avec des poissons des eaux profondes, ou encore sur le dos de dinosaures l’emportant au fin fond d’une nuit étoilée…

 

Ce fabuleux petit microcosme inventé par Valérie Picard ne serait rien sans les splendides illustrations de Marianne Ferrer qui mêle aquarelle, crayon, gouache et encre pour un résultat exceptionnel de couleurs tirant sur le pastel. Une très belle collaboration pour un livre rempli d’imagination ! Le Jardin invisible, aux éditions Belin Jeunesse — www.belin-editeur.com/jeunesse-belin 

Mon herbier à colorier - Larousse nous présente un ouvrage aux couleurs chatoyantes ; celles de multiples fleurs et plantes. Voici un herbier à colorier ou à peindre, prêt à laisser l’âme de chaque artiste se révéler. Au fil des pages, nous découvrons toutes sortes d’espèces naturelles, du coquelicot rouge vif à la petite pervenche à la douce couleur violette.

 

Chaque double page dévoile une plante et son modèle, qu’il ne reste plus qu’à s’approprier. Les pages sont détachables pour faire de nos réalisations des œuvres d’art à afficher, à offrir, à contempler pour soi ou à partager. Les couleurs et le papier sont d’une remarquable qualité.

 

Ces planches botaniques nous font redécouvrir nos sols et les merveilles qui les tapissent. Nous remercions tout particulièrement Maryline Crocq pour l’envoi de l’ouvrage. Mon herbier à colorier, aux éditions Larousse – www.editions-larousse.fr  - Août 2018

Dargaud
Les sorties du printemps

La Belle Endormie, Acte 1 – Au XIXème siècle, dans le grand Théâtre de la Ville, un drame se joue. Sur une scène de danse, Oxana Ravenell, la première ballerine, s’effondre dans un profond sommeil, victime d’une malédiction lors de sa première représentation. Un siècle plus tard, une personne de blanc vêtue s’introduit nuitamment dans une aile condamnée de l’Académie de Danse et de Théâtre. Là, repose depuis près de cent ans la jeune ballerine. L’étranger l’éveille en approchant d’elle un médaillon, avant de disparaître. Le lendemain, durant la nuit, Aria, Ludwig et Léonide, trois élèves de ladite Académie, s’introduisent dans cette même tour et découvrent une Oxana… Perturbée par la révélation d’avoir été plongée un siècle durant dans le coma.

De là, la jeune femme va devoir s’habituer à cette vie nouvelle, au sein d’un univers qu’elle n’aurait sans doute jamais imaginé… Tout en tentant de se consacrer à sa passion : la danse, en intégrant l’Académie, afin de jouer La Belle au Bois Dormant, la pièce qu’elle a laissé inachevée dans son passé.

 

Le premier tome, ou acte, de La Belle Endormie plante aisément les graines de l’histoire, tout en distillant ci et là des notes, des références au théâtre du XIXème siècle, qui ne seront peut-être pas nécessairement compréhensible en première lecture toutefois.

Karina, l’auteure, fut notamment influencée par le manga Fruit Basket, de Natsuki Takaya, ce qui peut se ressentir, pour les connaisseurs, dans les traits des personnages, mais aussi dans leurs caractères. Il est ainsi difficile de ne pas voir en Oxane Ravenell un hommage à Tohru Honda : deux jeunes femmes « projetées » dans un monde qu’elles ne connaissent pas de prime abord et qu’elles vont apprendre à apprivoiser tout le long de leur vie quotidienne.

 

La Belle Endormie est un petit conte initiatique invitant les lecteurs à s’intéresser à la danse, au théâtre et à la musique, fort agréable à lire. Nous le recommandons pour les préadolescents.

 

Kathy Austin, Amazonie, Tome 3 – La Seconde Guerre Mondiale s’est achevée voilà quatre ans. Pour autant, une agente du MI6 a-t-elle droit à un peu de repos ? La réponse est évidente : « Non », et pour paraphraser Pinkerton : « Un espion ne se repose jamais ». Il faut dire que Kathy Austin a la bougeotte, puisque depuis près de deux ans, elle parcoure le monde afin d’investiguer sur ce que l’on peut appeler « les phénomènes paranormaux ». Et par là, on traite surtout des apparitions de soucoupes volantes ou de mythiques créatures sortant tout droit de l’imagination d’écrivains de science-fiction. Toutes ses aventures débutent au Kenya, se poursuivent ensuite en Namibie  pour la voir enfin évoluer au milieu de la jungle brésilienne.

 

Kathy Austin est ainsi à la recherche d’un homme des plus étranges, qui aurait fui la Roumanie en 1933… Un homme à la peau pâle, aux yeux rougeoyants, à l’allure… Morbide… Serait-il cette créature de légende, dont on prononce le nom avec crainte, qui fut glorifié par un Irlandais de la fin du XIXème siècle nommé Bram Stoker ? Cet être inhumain ne serait-il que Vlad Basarab III Tepes, mieux connu sous le surnom de Draculea, ou Dracula ? C’est ce que notre agent du MI6 va tenter de déterminer, tout en cherchant à retrouver un trésor se situant dans un sous-marin nazi disparu.

 

Pour vous représenter notre personnage principal, imaginez simplement un mélange entre Jeannette Pointu, James Bond et Indiana Jones. Le troisième tome de la troisième « saison » de cette série continue de nous tenir en haleine, tandis que nous attendons avec impatience son dénouement… Et la vérité.

Mutations, tome 1 – Nous assistons à la suite directe de Mermaid Project, et donc retrouvons Romane Pennac et son (à présent) compagnon, Brahim El Malik. Désavoués par l’ONU, ils sont devenus détectives privés et, s’ils forment un duo complémentaire, ils ont tout de même du mal à joindre les deux bouts… Jusqu’à ce que l’ONU les rappelle, et pour une affaire d’importance : partout dans le monde, les cétacés ont évolué et s’en prennent à présent aux navires de pêches. Avec des lances-torpilles.

Algapower serait à nouveau derrière cette machination ? Il semblerait bien. Et cette fois-ci, l’entreprise serait liée à un groupuscule de terroristes suprématistes blancs. En somme, rien de bon ne semble émerger de ce sinistre bourbier, et c’est à notre duo de choc de démêler les fils du mystère. Et pour ne rien arranger, l’ex-femme et l’enfant d’El Malik resurgissent dans la vie de ce dernier…

Leur enquête les envoie tout d’abord en Afrique, au Mozambique, où Romane Pennac et Kruger, devenu pour l’occasion un agent spéciale de l’ONU, ne passent guère inaperçus. Puis… Le Brésil, où Romane devra œuvrer seule, tandis que Brahim El Malik restent sur place en compagnie de Kruger, en raison des contacts de ce dernier avec la pègre.

 

Le trait est saisissant et il est plaisant de lire cette bande dessinée, pages après pages. Le sujet du racisme, faisant partie intégrante de cette saga, entre en jeu très rapidement et oscille entre l’humour et surtout la mise en lumière d’une réalité vécue par nombre de personnes avant (et même après) le début du XXIème siècle. Le fait de le traiter de cette façon est en effet assez judicieux, en particulier quand on remarque les « clins d’œil » dont est parsemé l’ouvrage. On peut toutefois arguer que certains sont quelques peu poussifs, au vu de la politique actuelle, voire sont susceptibles d’être éculés dans moins d’une dizaine d’années.

 

De façon générale, le scénario est prenant (étude réalisée sur un panel  de trois personnes entre 7 et 77 ans), les principaux personnages sont attachants et surtout, nous sommes mis face à une potentielle et future temporalité, dont la réalité se dessine peu à peu. A l’instar de Mermaid Project, Mutations est une saga à suivre et qui promet bien des rebondissements.

Nous remercions Eva Hoff, relations publiques pour Dargaud, ainsi qu’Antoine Barré, notre rédacteur. www.dargaud.com

Juin 2018

Notre sélection de livres jeunesse

Petit lecteur deviendra grand ! - La rédaction de Goûts et Passions présente une sélection de livres jeunesse qu’elle a découverte et appréciée ces derniers mois.

 

Le tigre Loumbo

 

Ce conte nous emmène dans des ailleurs tropicaux : une famille de lions mène une vie paisible dans la jungle, jusqu’au matin où les trois petits lionceaux sont enlevés par un lion sorcier maléfique qui souhaite règne sur la forêt. Vite confrontée à la mort de son compagnon, la lionne Yanoua apprendra à compter sur ses propres forces intérieures et, accompagnée du soutien infaillible de ses amis, elle parviendra à affronter le royaume du lion sorcier pour retrouver ses lionceaux et réapprendre à vivre malgré la douleur.

 

Un conte qui refuse de laisser de côté les sujets douloureux et qui, au contraire, apprend à les accepter pour les dompter : ce conte est une véritable leçon de vie à tout âge.

En plus d’une histoire riche en morale, l’originalité du conte réside notamment dans son origine : il s’inspire de la peinture à l’huile « Surpris » de Douanier Rousseau (1891). L’auteur du conte, Daniel Dussaillant, est également un grand passionné de coloriage : sa propre version coloriée du tableau constitue la première de couverture de l’histoire. Il propose à l’intérieur du conte une version vierge, qui permettra aux petits artistes de mettre la main à la pâte en illustrant de leurs propres teintes l’histoire…

Le tigre Loumbo, aux éditions Panthéon www.editions-pantheon.fr

 

La campagne bleue de Charlise

 

Fidèle à son nom, la maison d’édition Rêve d’Enfant vient de nouveau émerveiller l’univers livresque pour enfants avec La Campagne Bleue de Charlise écrit par Elsa Faure-Pompey, dans un monde où la couleur bleue enchante les sens. Charlise, une petite écolière, voit sa vie rythmée par ses amies les grenouilles qu’elle retrouve vite après la classe. Charlise peut compter sur elles : en plus d’être de fidèles amies, elles sont à l’origine des quatre saisons dans ce Royaume du Marais Argenté où elles résident, et où Charlise, comme tous les enfants, aimeront à se laisser emporter. Les illustrations de Perrine Rempault finissent de plonger le lecteur dans cette océan de tons bleutés. Bienvenue dans leur monde !

La Campagne Bleue de Charlise, aux éditions Rêve d’enfantwww.editions-reve-d-enfant.fr

 

Madame Chat est une sorcière

 

Inès, jeune parisienne de neuf ans, vit dans un immeuble avec ses parents et son chien Mouche. Quand une nouvelle voisine emménage sans faire aucun bruit, la jeune fille décide de mener l’enquête. Accompagnée de son voisin Jules-Henri, elle se lance dans une nouvelle affaire mystérieuse qui l’emmènera jusqu’au Musée d’Orsay où le tableau La chasse au tigre de Delacroix se dessinera comme le noeud de toute l’énigme. Dans une autre de ses aventures, Jules-Henri et elle se doivent de résoudre une autre drôle d’affaire : les habitants de l’immeuble se mettent sans raisons à danser en tutu tandis que Les Danseuses de Degas ont disparu de leur tableau… De véritables petits romans policiers pour enfants par l’auteure Bénédicte Boullet, qui se fait également illustratrice de son récit. Un livre à lire et à écouter; à vous de choisir; ainsi qu’une invitation à découvrir ou redécouvrir les chefs-d’oeuvre de l’un des plus beaux musées parisiens.

Madame Chat est une sorcière (Les enquêtes d’Inès), aux éditions VOolume voolume.fr

 

Une Ombre dans les Yeux de Maman

 

Ce petit livre est aussi court qu’intense. Il aborde avec force et délicatesse le douloureux thème de la maladie d’un parent, et de la manière dont l’enfant l’appréhende. À coups de belles métaphores et de couleurs vives, Une Ombre dans les Yeux de Maman révèle une très grande tendresse. Les remarquables illustrations aux tons oniriques teintent un texte particulièrement touchant d’encore plus d’âme et d’espoir. Un livre saisissant !

Une Ombre dans les Yeux de Maman, écrit par Laurence Pérouème et illustré par Hel Swynghedauw, aux éditions Rêve d’Enfantwww.editions-reve-d-enfant.fr

 

Quand Maman était petite

 

Laurence Pérouème prend la plume pour, cette fois, aborder l’amour qu’une mère porte à son enfant malgré toutes les différences qui peuvent exister entre leurs manières d’être, et particulièrement de vivre leur enfance à des années de distance. Le livre se construit en diptyque : de la mère à sa fille, d’une enfance à l’autre. On retrouve le style de phrases courtes mais pertinentes propre à l’auteure, qui évoque avec délicatesse et mots choisis ce que peuvent ressentir les enfants à tout âge. Les illustrations d’Audrey Pannuti mettent en relief d’un coup de crayon les deux personnages enfantins, décorant l’oeuvre avec subtilité. Le livre se conclue sur une évidence qu’enfant, l’on peut parfois tendre à oublier : reflet des parents ou non, ceux-ci nous aimerons toujours, aussi différents soit-on de ce qu’eux-mêmes furent !

Quand maman était petite, aux éditions Rêve d’enfantwww.editions-reve-d-enfant.fr

 

Au dodo, Néo ! Petites recettes pour une nuit très chouette

 

Néo est un petit garçon dynamique, qui vit sa vie, comme beaucoup d’enfants, à 200%. Mais s’il est très actif en journée, il est parfois difficile de laisser le sommeil l’emporter vers une nuit calme et reposante. Ce petit livre se destine à ces enfants pleins d’énergie : sous la forme d’une petite histoire, il livre de précieux conseils sur la manière de se détendre pour bien profiter d’une nuit salvatrice. D’une manière ludique, il propose aux enfants d’expérimenter plusieurs techniques de relaxation. Les douces couleurs des illustrations de Marie-Pierre Olivier accompagnent le texte formateur et bénéfique de Louison Nielman et Marie Pagoulatos.

Au dodo, Néo ! Petites recettes pour une nuit très chouette, aux éditions Rêve d’enfantwww.editions-reve-d-enfant.fr

 

Tik, tak et mamie Tok font une plantation

 

C’est l’histoire d’une grand-mère qui souhaite faire découvrir à ses deux petites-filles le plaisir du jardinage. L’heureux élu est un bulbe d’amaryllis : toutes trois combineront leurs forces pour faire de ce bulbe une jolie fleur au soir de Noël. Pari réussi pour la famille, qui célébrera les fêtes autour de la belle plante et ses cinq fleurs rouges. Une histoire attendrissante qui donne envie de découvrir les plantes de plus près !

Tik, tak et mamie Tok font une plantation, écrit par Annie Pagneux et illustré par Anne-Laure Charlery, aux éditions Rêve d’enfantwww.editions-reve-d-enfant.fr

 

Vampire ! et Mémé est un troll (Les aventures de Paulo Marco)

 

C’est le soir de Noël dans la famille de Paulo Marco. Mais contrairement à la plupart des autres foyers, ce n’est pas le soir le plus réjouissant dans sa famille où tous passent le plus clair de leur temps à se chamailler. Pendant ce temps, Paulo Marco regarde par la fenêtre et est intrigué par une étrange scène : le Père Noël se fait poursuivre dans la rue. En sortant de chez lui, il s’embarque dans une folle histoire de vampires : c’est à lui de sauver le monde ! Embarqué dans de drôles d’aventures, Paulo Marco sera ensuite conduit à rencontrer sa mystérieuse grand-mère, avec qui la famille a coupé les ponts depuis longtemps… Dans ces deux épisodes, Bénédicte de Grèce nous entraîne dans les fantastiques péripéties de Paulo Marco. Une intrigue pleine de rebondissements qui se vit au travers des yeux d’un enfant qui n’oublie pas de se doter d’humour et d’un fin esprit d’enquêteur.

Vampire ! et Mémé est un troll (Les aventures de Paulo Marco), aux éditions VOolume voolume.fr

 

La sorcière des écrans

 

La sorcière des écrans est une belle mise en abyme : une jeune mère met en garde son fils contre les potentiels effets nocifs des écrans par le biais d’un triste conte qu’elle lui relate. Dans ce conte dans le conte, c’est l’histoire d’un petit garçon touché par une malédiction lancée par une sorcière et qui, ainsi, ne peut s’empêcher de se laisser happer par les écrans. Ses parents sont bien désarmés. La vie du jeune garçon passe sans qu’il s’en aperçoive, et il quitte cette terre aussi surpris qu’impuissant. Le tout est retranscrit dans de grandes illustrations particulièrement jolies. L’histoire est également accompagnée de son CD audio. Une bien belle manière de présenter aux jeunes enfants les risques de dépendance liés aux jeux vidéos !

La sorcière des écrans, conté et écrit par Pauline Pucciano et illustré par Laura Giraud. Musique de Philippe Guerrieriaux éditions VOolumevoolume.fr

 

La France en sac à dos

 

Leur projet est tout simplement impressionnant. Aurélie Derreumaux et Laurent Granier, un jeune couple, décide de se lancer à l’affût d’un tour de France à pied, en suivant les frontières de l’hexagone : 6.000 kilomètres de randonnée à travers des régions qu’ils souhaitent découvrir dans leur essence. Habitants, traditions, cultures, activités… Une véritable immersion au coeur de chacune de ces si diverses régions françaises. Le livre est à la hauteur de ce magnifique projet : il nous dévoile pas à pas, page par page et jour par jour le parcours du jeune couple. Les photographies qui viennent ponctuer leurs découvertes, plongeant tout à fait son lecteur dans l’aventure, apportent une plus-value à des illustrations qui nous peignaient déjà avec finesse les paysages et éléments culturels propres aux régions : elles sont particulièrement bien réalisées. Le parcours est ponctué de recettes, de conseils, de quiz rendant encore plus ludiques un livre déjà passionnant. D’ailleurs, plus qu’un livre, c’est une véritable mine de culture générale sur ce beau pays qu’est la France et un moyen on ne peut plus divertissant pour le faire découvrir au jeune public.

La France en sac à dos, ilustrations par Anne-Lise Boutin, préface de Nicolas Vannieraux éditions Belin Jeunesse — www.belin-editeur.com/jeunesse-belin

 

Merveilleux paysages pour petits explorateurs

 

Dans la même veine exploratrice, voici une bien belle manière de partir cette fois à la découverte du monde : les éditions Belin Jeunesse voient les choses en grand avec ce nouveau très bel ouvrage. Son format est à la mesure de son apport culturel : il s’agit là de découvrir une sélection des plus beaux paysages du monde, racontés à nos petits. Amérique, Europe, Asie, Afrique, Océanie; du Parc de Yellowstone au mont Fuji, de la Chaussée des Géants irlandaise au désert du Sahara en passant par le rocher d’Uluru en Australie, il y a de quoi en prendre plein les yeux. Les illustrations hautes en couleur viennent apprivoiser tous ces riches et divers environnements : il ne reste plus qu’à partir à l’aventure des pages. La faune, la flore ainsi que de nombreuses informations toujours sous une forme très ludique viennent peupler ce panorama mondial. Un ouvrage qui ravira les plus curieux et fascinera  toute la famille.

 

Merveilleux paysages pour petits explorateurs, aux éditions Belin Jeunessewww.belin-editeur.com/jeunesse-belin

 

Le Jardin invisible

 

Le Jardin invisible est un véritable voyage au coeur d’une nature qui nous emmène tout droit jusqu’au rêve. Il ne suffit à Ariane que d’un petit caillou pour plonger dans ce fantastique univers : la voici face à d’immenses montagnes, à nager avec des poissons des eaux profondes, ou encore sur le dos de dinosaures l’emportant au fin fond d’une nuit étoilée… Ce fabuleux petit microcosme inventé par Valérie Picard ne serait rien sans les splendides illustrations de Marianne Ferrer qui mêle aquarelle, crayon, gouache et encre pour un résultat exceptionnel de couleurs tirant sur le pastel. Une très belle collaboration pour un livre rempli d’imagination !

Le Jardin invisible, aux éditions Belin Jeunessewww.belin-editeur.com/jeunesse-belin 

Nous tenons à remercier les éditions Belin Jeunesse, VOolume, Panthéon et Rêve d'Enfant pour nous avoir permit de lire ces livres, ainsi que les membres de la rédaction ayant lu lesdits livres et rédigé cet article, dont Adèle Mondine.

Juin 2018

Le Livre de la Jungle

au Théâtre des Variétés

Une comédie musicale jeune public enthousiaste Librement inspiré du roman de Rudyard Kipling que nous connaissons tous, Le Livre de la Jungle, est présenté par le merveilleux Théâtre des Variétés. Cette nouvelle et originale comédie musicale familiale, événement de la rentrée, s’éloigne autant que possible de l’interprétation qu’en a fait Disney. L’orientation en est clairement l’écologie et la place de l’homme.

Le duo d’auteurs Ely Grimaldi et Igor De Chaille apportent une touche très contemporaine en utilisant le voyage initiatique du jeune Mowgli (parfaitement interprété par le très prometteur Tom Almodar) qui devra apprendre les dangers, mais aussi les vertus de la vie au sein même de cette jungle inventée par Kipling.

Les décors, simples mais soignés et dynamiques, offrent un écrin parfait aux très créatifs costumes de Corinne Rossi. Les chansons, toutes absolument inédites de Raphaël Sanchez (qui a adapté pour la France Le Roi Lion, Cats et Chicago), sont portées très haut par l’excellence des artistes.

La mise en scène millimétrique de Ned Grujic (qui a créé les adaptations françaises de nombreuses œuvres de Broadway comme Fame, Hairspray ou Hair) est si efficace que seulement huit acteurs nous permettent de découvrir et surtout de voir évoluer tous les caractères principaux du roman ainsi que la horde des singes, la compagnie des éléphants, la meute des loups et même les vautours se désolant d’une terre ravagée par les hommes et le feu.


Le feu, cette « fleur rouge », sera bien évidement au centre du voyage de Mowgli. Il devra le conquérir, le dompter. Il sera accompagné pour cela par la merveilleuse Baguerra interprétée par Terja Diava. Magnifique, féline et pleine de grâce dans son rôle de conscience et garde-morale. Une panthère noire incroyablement humaine.

Avec Baloo, incarné de manière très touchante par Sébastien Duchange qui nous offre un ours inénarrable et solide comme un rock, sur qui l’on peut toujours compter même s’il n’est pas toujours très malin, Mowgli apprendra autant un art de vivre doux et respectueux de la nature que l’art du combat.

Du coté des méchants, l’hypnotique Kaa, le facétieux Roi des Singes et bien évidement le terrible Shere Khan sont campés par Antoine Lelandais et Cédric Revollon. Tous deux parfaitement crédibles mais jamais inquiétants ou trop effrayants pour le jeune public. Quant à l’Ensemble, ces trois artistes que sont Lorna Roudil, Adrian Conquet et Max Carpentier complètent parfaitement la distribution. Ils emplissent l’espace grâce à leurs multiples talents de comédiens, chanteurs, danseurs et même de marionnettistes !

Bluffant d’originalité et de créativité avec en plus un beau message écologique qui marquera les jeunes spectateurs, Le Livre de la Jungle est assurément parfait, tant pour notre jeune public que pour leurs parents. Pour cette belle découverte, nos remerciements s’adressent à Guillaume Andreu, agent de presse spécialisé Théâtres et à René Zimmermann. Crédit photos : Fabienne Rappeneau - www.theatre-des-varietes.fr - Novembre 2017

Editions Studyrama et Bréal

Des indispensables éducatifs, des aides pratiques et efficaces - Pour réussir petit ou grand projet, il est essentiel d'avoir les outils adéquats pour le réaliser. Il existe des supports intellectuels précieux pour toute personne désirant mettre de son côté encore plus d'atouts afin d'obtenir le succès désiré. Voici deux livres qui s'adressent plus particulièrement aux lycéens, étudiants... afin de les aider à élaborer des dissertations, des exposés, des rapports et des mémoires. Nous avons pu tester des ouvrages pertinents :

- Aux éditions Studyrama, "Citations d'économie" de Jean-Luc Dagut (diplômé de Sciences Po) et

- Aux éditions Bréal "Economie, les citations à connaître pour faire la différence".

Ce sont deux sources d'informations faites de références à utiliser sans retenue pour enrichir tout contenu économique et marquer des points. Toujours aux éditions Bréal, le petit manuel :- "Culture générale, Les citations à connaître pour faire la différence" est aussi un recueil d'une grande valeur.

Un outil supplémentaire à ne pas négliger. Un vrai compagnon de tous les jours non seulement pour chaque personne en phase d'études mais aussi pour tous ceux et celles souhaitant approfondir leur connaissance pour mieux affronter le quotidien.

-  www.librairie.studyrama.com - Février 2017

ECONOMIX

aux Editions Les Arènes

Une BD éducative unique - Qui peut expliquer simplement et sans détours les causes de toutes les crises économiques de notre société sans s'enliser dans des schémas et des graphiques procurant des maux de tête ? Economix, aux Editions Les Arènes, le fait brillamment. Un ouvrage pédagogique à mettre entre les mains de chacun pour que le mot économie ne soit plus identifié comme une inconnue. Un livre de plus de 320 pages résumant avec clarté et humour quatre siècles d'histoire économique dans laquelle les plus grands économistes reconnus (Adam Smith, David Ricardo, John Maynard Keynes, etc.) ont essayé d'imposer leur théorie dont les conséquences sont devenues un vrai casse-tête qui dicte ses lois dans notre quotidien. Cette bande dessinée est une brillante idée et extrêmement utile. L'écrivain Michael Goodwin donne aux lecteurs des explications et des informations claires pour mieux comprendre le contexte et les outils utilisés ayant permis la mise en place de stratégies dont l'objectif final est le pouvoir et le profit aux dépens des vrais besoins des populations. Economix incite le lecteur à mieux saisir les rouages des mécanismes qui font fonctionner notre société. C'est un captivant cours nous dévoilant le vrai visage d'un domaine devenu de plus en plus incompréhensible par la force des choses. Construire son futur passe par s'informer judicieusement et correctement, nous conseillons vivement cette BD à tous les étudiants mais aussi à tous les adultes, car c'est une occasion de se plonger dans un univers avec humour tout en s'enrichissant d'informations indispensables pour que l'économie ne soit plus une science obscure qui se joue de l'ignorance. Un soutien pédagogique remarquable et très précieux qui ne manquera pas d'interpeller intelligemment le lecteur. -  www.arenes.fr - Janvier 2017

Hip Hop International

Danse festive Hip Hop - Nous avons eu plaisir à assister au grand spectacle de la finale de la tournée française du spectacle festif Hip Hop International qui s’est tenue au Palais des Congrès de Paris, prélude à l’élection de l’équipe française vainqueur qui se rendra à Las Vegas pour la finale internationale de ce concours de danses urbaines par équipes qui a désormais acquis une réputation d’estime et de cœur. Le public parisien s’est réjoui des performances colorées et dynamiques de ces groupes de jeunes qui s’affrontent avec humour et sportivité pour tenter d’être sacrés meilleur groupe de danse de hip hop de France. En pénétrant dans cette superbe salle du Palais des congrès nous sommes immédiatement touchés par l'ambiance de folie qui règne. Et pourtant, le spectacle n'avait pas encore commencé... Une salle électrisée a accueilli les danseurs, il faut dire que l'expectative de partir représenter la France à Las Vegas lors de la finale mondiale HHI a de quoi échauffer les esprits. Les diverses écoles de danse sont venues des quatre coins de la France avec leurs supporters, les vuvuzelas et les cris de guerre retentissent dans chaque coin de la salle, chaque équipe scandant le nom de son crew. Lors de cette soirée, quatre catégories vont se succéder : junior (7-12 ans), ados (13-17 ans), adulte (+ de 18 ans) et mégacrew. Le spectacle débute par la catégorie ''junior'' et nous sommes impressionnés par la détermination dont ces enfants font preuve. Nous ne pouvons qu'être admiratif face à  la performance de ces jeunes danseurs, la plus jeune n'ayant que 7 ans (M. Honey dance crew). Les chorégraphies se succèdent et les danseurs nous transmettent leur dynamisme et joie de vivre. Tous se donnent à fond! On reste bluffé par l'énergie dégagée, ainsi que par la passion et la motivation de tous ces danseurs. Leur synchronisation lors des chorégraphies traduit un véritable esprit d'équipe. D'autant plus que certaines d'entre elles se sont formées il n'y a que quelques mois. C'est notamment  le cas du crew Timebomb qui finira vainqueur de sa catégorie. Certaines équipes sont réellement sorties du lot en proposant des chorégraphies très originales comme Lolhiphop dance crew qui malgré son nom, n'était pas là pour "blaguer". Une autre équipe avait quant à elle choisi de danser sur des titres remixés de Stromae en français, afin disent-ils ''de représenter dignement la France'', un bel exemple. Enfin, nous avons été touchés par le message du crew Kady Fofana qui prône la bienveillance et  par l'attitude de Only Dance Crew qui après sa victoire s'est de suite tourné vers les autres finalistes pour les féliciter et leur faire une accolade. Tout ce que l'on a vu ici ce soir résume bien les valeurs véhiculées par la culture Hip Hop que sont : la paix, l'unité, l'amour et la bonne humeur. Et qui a dit que la danse Hip hop était très masculine? Filles, adolescentes et femmes étaient largement majoritaires dans ce concours. Un évènement plein d’énergie et original a ravira petits et grands. Encourageons la dynamique créativité de ces jeunes talentueux danseurs. Un évènement distinctif du tourneur français Indigo Productions. www.hiphopinternational-france.com et www.indigo-productions.fr Juin 2016

Sport - Hockey sur Glace
France - Danemark

Hockey de compétition - Nous avons eu l'opportunité d'assister à un match de préparation entre deux équipes ayant rendez-vous avec les championnats du monde de hockey sur glace début mai en Russie. L'endroit a été judicieusement choisi car l'AccorHotels Arena (anciennement le palais omnisports de Paris-Bercy) à toutes les infrastructures nécessaires pour accueillir de tel événement pour en faire une belle fête sportive où passionnés et amateurs du hockey sur glace peuvent se rassembler et profiter du spectacle qu'importe le résultat. D'ailleurs, son organisation a été exemplaire et d'un professionnalisme que nous souhaitons souligner. C'est de très bonne augure pour ce lieu qui va accueillir, avec la Lanxess Arena de Cologne, le 81ème championnat du monde en 2017. Nous prenons donc cette occasion pour attirer l'attention sur ce sport très complet qui mérite d'être mis en valeur pour diverses raisons. Celui-ci demande une multitude de capacités qui peuvent être utiles dans notre quotidien : agilité, souplesse, coordination, vitesse, endurance, aptitude à travailler en groupe, persévérance et communication. Tous ces points font que ce jeu est très agréable à pratiquer lorsque l'on lui enlève la partie « gladiateur » qui est imposée dans le monde de la compétition. Nous recommandons ainsi à nos lecteurs de s'essayer à cette activité ludique même si il est vrai que tenir sur des patins à glace est un défi qui requiert beaucoup de patience. Cependant c'est un moyen de découvrir un autre monde où plus de 20 000 licenciés à la FFHG partagent cette passion commune où l'amusement est toujours au rendez-vous lorsque celle-ci est exercée avec modération.  www.hockeyfrance.com - Avril 2016

Le Songe d'une nuit d'été

Un joli conte éveillé – Quelle belle pièce et bien jouée que ce Songe d’une Nuit d’Eté de Shakespeare reprise par la talentueuse compagnie Acte4. Ces comédiens semi-professionnels nous transmettent ici leur passion de jouer, leur belle énergie sur scène. C’est réussi, la mise en scène l’est aussi, bien qu’un peu trop épurée parfois, elle nous fait penser à une pièce de Michalik tant elle bien orchestrée. Tous les publics apprécieront cette pièce mythique, fantastique et féérique qui traite d’un long sujet: l’amour, la passion, le désir. C’est frais et rocambolesque, attachant et vivant. Souhaitons que plus de moyens soient donnés aux théâtres français afin de présenter de telles œuvres qui donnent de belles émotions à un public qui a fort apprécié ce jeu comique de talent. Une pièce qui donne envie, à recommander au jeune public en particulier, jouée au Théâtre Le Proscenium. www.facebook.com/songe.cieguild/ Avril 2016

Coupe de France de Volley

Elite sportive française - Le Stade de Coubertin était plein de sportivité et d’entrain pour cette finale des Championnats de France de Volley. Nous avons assisté aux finales pro dames et hommes lors de cet évènement convivial et autant populaire que de haut niveau sportif. Les élites sportives françaises du volley étaient rassemblées pour cet évènement annuel d’importance. Une organisation efficace a donné de la fluidité à l’évènement et l’ambiance était au rendez-vous dans les gradins. La Coupe de France féminine pro a opposé Cannes et Nantes pour voir les cannoises l’emporter, il s’agit de leur 19ème Coupe de France en vingt ans ! La coupe française pro hommes, chasse gardée jusqu’à présent du Tours TVB, a vu la victoire du GFC Ajaccio (Ligue A) face à Rennes Volley 35 (Ligue B) dans un match au suspens entretenu jusqu’à la dernière minute. Echanges de sportivité dans le respect des valeurs du sport, ce fût un bon moment d’émotion sportive. Seul bémol : l’excitation des supporteurs des deux bords a quelque peu perturbé l’attention paisible au jeu sportif. Tous les résultats sont disponibles sur: www.ffvb.org Mars 2016

JUSTE DEBOUT

Danses urbaines – Un exploit: réunir et captiver pendant sept heures durant une foule de passionnés de hip hop. Une belle réussite cette édition 2016 de Juste Debout qui a donné depuis l’envie à des milliers de jeunes remplissant la totalité de l’Accord Hotel Arena de découvrir plus avant les six catégories de danses présentées: Hip Hop, House, Locking, Popping, Dancehall et Expérimental. Ambiance bon enfant et organisation efficace, nous avons pu apprécier le spectacle conçu tel un grand show à l’américaine, animé par deux présentateurs énergiques, dont un américain – nous rappelant que nous sommes bien ici dans une compétition internationale, réunissant plusieurs pays de par le monde, tels que les lointains Japon ou le continent Indien. Le jury est composé cette année exclusivement de femmes, danseuses internationalement reconnues. Les sessions du concours s’enchainent et nous découvrons des danseurs créatifs de talent. Les jeux de lumière sont excellents, le public (de toutes les nationalités) donne de l’ambiance et participe. Une mention spéciale aux danseurs indiens qui nous ont semblés les plus fluides dans cette compétition. Les shows entre les sessions jugées sont de grande qualité, en particulier l’impressionnante démonstration de la formation des Flying Steps qui passeront dans cette même salle en novembre prochain (le rendez-vous est pris). Un évènement unique et festif qui a réjoui des milliers de fans en ce dimanche de mars bien froid. Seul bémol à cet évènement, le niveau sonore élevé, des protections auditives sont à prévoir. Nous apprécions les danses urbaines en ce qu’elles rassemblent les jeunes et permettent à ceux-ci de s’exprimer lorsque parfois la communication humaine n’a pas lieu. Cet évènement fût un exemple harmonieux de fraternité collective. www.juste-debout.com Mars 2016

Max Bird

Déjanté et amusant – Nous avons pris place dans une petite salle sans fioritures du théâtre contemporain Théâtre Bo Saint-Martin et Max Bird est arrivé sur scène avec la fougue d’un jeune artiste passionné et chaleureux. Il a su nous emmener dans ses sketches basés sur des données réelles avec de surprenantes vérités scientifiques. Tout au long de son show, Max Bird a su nous intéresser de façon originale et intelligente. Il nous a transmis des messages forts et subtils sur le conditionnement humain et la subjectivité de certains fondements historiques. Nous ne nous sommes pas ennuyés une seconde même si le coté clown de ce scientifique reconverti en show-man peut parfois paraître un peu exagéré. Ce qui est certain, c’est que son spectacle est dynamique, vivant et ludique. Il est destiné à un public large mais la jeune population devrait profiter de ses informations éducatives et surprenantes. Max Bird se démarque vraiment par son encyclo-spectacle plein d’humour, de connaissance et de spontanéité. Mars 2016

Abracadabrunch

Théâtre - Le prolifique auteur comique belge Alil Vardar créé et joue la première de sa nouvelle pièce Abracadabrunch d'après l'oeuvre d'Antoine Beauville dans son propre théâtre de La Grande Comédie, accompagné des énergiques comédiennes Amanda Scott (dans le rôle d'Elle) et de Geneviève Gil (dans le rôle d'Eglantine). Une comédie de type vaudeville moderne qui fonctionne très bien sur tout public, c’est un succès immédiat, la pièce devient même l’une des plus vues de Paris. Une comédie légère réussie, un poil fantastique, qui met en scène trois acteurs de talents. Le personnage d’Alil occupe le centre de l’action comique, fidèle à ses personnages d’homme débonnaire un peu macho. La situation est cocasse, les jeux de scène étonnants, on rit, on s’esclaffe facilement, même les comédiens se prennent au jeu. Une pièce comique enjouée écrite et jouée par Alil Vardar à la Grande Comédie. Nos remerciements à Enver Recepovic de la production d’Alil Vardar. Février 2016

Laurent Tesla

Un mentaliste surprenant - Le mentalisme est un domaine à la fois fascinant et inquiétant. Nous avons été préparés mentalement avant le spectacle en obligeant notre cerveau à répondre à des questions spécifiques élaborées par l'artiste. Puis la représentation de Laurent a commencé et l'exploit s'est réalisé. Nous avons été embarqués dans des manipulations de la pensée orchestrées par ce virtuose capable d'aller trouver dans les cerveaux les informations dont il a besoin. Quel talent ! Nous avons été charmés et cette sensation d'être sous influence nous a procuré un vif intérêt pour ce don exceptionnel. Couleurs, chaleur, tout y était pour faire de l'induction et repérer les sujets réceptifs. Bravo Laurent ! Il nous a fait penser d'ailleurs à Nikola Tesla qui présente une certaine ressemblance. Mystère et fascination sont les maîtres-mots de ce spectacle unique intitulé L’art (délicat) de la manipulation, rendu encore plus percutant par le côté intimiste de cette modeste salle de la Comédie Saint-Michel. Février 2016

Le Stade Français Paris nous reçoit

Un match haut en couleurs– A l’approche du printemps, il était de bon ton de participer à un événement sportif et festif, en suivant de l’intérieur l’un des matchs donnés par l’une des équipes phares du rugby à XV à Paris, le Stade Français Paris. Sur l’aimable invitation d’Alexia Coudène en charge de la communication du club aux couleurs rose et bleu marine, nous nous rendons pour la première fois dans l’élégant Stade Jean Bouin, qui s’érige fièrement face à son grand frère le Parc des Princes.

 

Le stade parisien du 16ème arrondissement érigé en 1925 a connu une refonte intégrale par l’architecte Rudy Ricciotti en 2013 pour donner place à une jolie bulle blanche qui de l’extérieur ne laisse pas deviner l’enceinte sportive. Une fois à l’intérieur, nous découvrons ses 15 500 places, portant haut les couleurs de l’équipe locale. Nous sommes venus assister au match à domicile des Stadistes contre Castres dans le cadre du Top 14 qui est à mi-parcours, la finale de ce championnat de France se jouant début juin.

 

Castres est un adversaire de taille puisqu’il est le tenant du titre convoité de Champion de France. Ce match est vital pour la Pink Army, ils ne seront pas qualifiés s’ils le perdent. C’est ce que nous confie l’arrière Kylan Hamdaoui, qui est à la disposition des influenceurs et de la presse en cet avant-match du fait d’une blessure récente. Kylan est un jeune athlète de 24 ans, passé par La Rochelle, Clermont et Biarritz. Il a le contact facile et affable et se prête au jeu des photographies et des selfies au Café Rose, haut lieu des 3èmes mi-temps festives. Toujours tiré à quatre épingles en blazer et cravate comme le veut le dress code de l’équipe parisienne.

 

Une fois badgés Tribune Présidentielle, nous découvrons l’espace des Halles de Paris qui fait foison de réjouissances gastronomiques. Tout y est open bar, alliant fromages fourrés, charcuteries fraiches et gâteaux délicieux, sous une ambiance musicale irlandaise en cet avant-match. Nous sommes entourés d’athlètes aux fortes carrures et des habitués du stade, une ambiance conviviale et bon enfant. Des cloches annoncent le commencement du match, nous découvrons l’arène pleine d’une foule colorée de bleu et de rose qui met l’ambiance, on se croirait presque à un concert de rock. Des Castrois sont venus en petit groupe et défendent leur équipe à force de percussions auxquelles répondrons celles de Stadistes.

 

Nos places attribuées sont au premiers rangs, nous laissant voir tous les préparatifs. Nous apercevons Heyneke Meyer, le nouvel entraîneur depuis juillet 2018 des Stadistes, qui fût le sélectionneur officiel de l’équipe nationale d’Afrique du Sud pendant plusieurs années, excusez du peu. Il est vrai que le nouveau propriétaire du Stade Français, le suisse Hans-Peter Wild ne lésine par sur les moyens afin d’attirer les meilleurs talents. Le Stade Français Paris, créé en 1883 connaît une renaissance fulgurante depuis sa reprise par Max Guazzini en 1992.

 

Issu d’une grande histoire sportive, le Stade Français Paris est le premier club français à participer seul à un match de rugby international en 1892 à Londres, face à Rosslyn Park. En 1992, le Stade Français est repris par Max Guazzini, l’un des fondateurs de la station de radio NRJ, passionné de rugby, originaire du Sud-Est qui décide de relancer à Paris le rugby de club de haut niveau. Le club est restructuré et en 1998, il devient Champion de France, sous la férule de l’entraineur Bernard Laporte. Il remplira le Stade de France en 1998 et 2005 notamment.

 

Le Stade, 14 fois Champion de France, continue sur sa lancée des succès. Bien que placé 8ème au Top 14 cette saison, au rugby tout peut se jouer, rien n’est acquis, c’est ce que nous allons vivre en ce match de la dernière chance pour Paris. Kylan nous confie que les favoris du Top 14 sont Clermont et Toulouse cette année les Castrais viennent d’enchainer six succès consécutifs et il ne sera pas facile de les battre. Si le Stade a gagné contre Castres au match aller, rien n’est joué, le suspens est à son comble.

 

Les internationaux Gael Fickou, Yoann Maestri et Nicolas Sanchez sont les favoris du match côté Stadistes. Les joueurs en rose sont face à leur sprint final, avec l’obligation de remporter les deux prochains matchs en plus de celui-ci pour pouvoir se qualifier dans les six premiers du Top 14. Pour cette 20eme journée du Top 14, le match est arbitré par Alexandre Ruiz.

 

Sous la vive animation du public parisien, le coup d’envoi est donné par Arthur Coville, lequel va jouer un rôle clef dans ce match, assurant des passes décisives, il sera même l’auteur du second essai. Le Stade subira le jeu de Castres sur les dix premières minutes, pour reprendre l’avantage et inscrire quatre essais en 25 minutes. Le Stade exulte et nous rentrons progressivement dans le jeu, prenant fait et cause pour cette équipe qui fait preuve de prouesses physiques insoupçonnées.

 

La sortie de Thibault Lassalle du fait de placages hauts sera le fait décisif du basculement du match, privant l’Olympique d’un allié fort. Benjamin Urdapilleta sera aussi ce jour-là le maillon faible de Castres avec un manque de précision à deux reprises. La défense de Paris assure à plein régime son rôle et fera barrage d’un seul corps contre tous les assauts des Sudistes. Coté Stadistes, on remarquera le jeu adroit du pilier Siegfried « Ziggy » Fisi'ihoi.

 

Après quelques explications des règles du jeu, nous nous prenons d’intérêt pour cet enjeu sportif. La tribune où nous sommes est calme, elle est composée de passionnés et de doux fans du club. A chaque essai marqué par l’équipe, tout le monde se lève, nous faisons de même emportés par l’élan populaire. La mannequin française Marie Selepec-Wagener se réjouit à nos côtés d’une telle ambiance populaire. Nous apercevons les commentateurs qui font des grands gestes tous seuls sur les bords de la pelouse.

 

Le Stade va gagner par 36 contre 16, inscrivant la première défaite à Castres de l’année 2019. Les cloches marquent la fin du match, nous voilà de retour aux Halles de Paris pour des dégustations gastronomiques dont de fines Irish Apple Pies, des réjouissances organisés avec les Halles de Rungis. Suite au match principal, s’enchaîne en baisser de rideau un match de l’équipe féminine du Stade, les Pink Rockets, qui se jouera en nocturne. Un jeu moins en force, plus en adresse.

 

Suite à cet exploit inespéré, nous aurons plaisir à revoir le Stade pour leurs prochains matchs à domicile, le 13 avril face à Agen et le week-end du 27 avril face à Clermont. Le Stade Français, une équipe de rugby française émérite établie au 9 Allée Charles Brennus 75016 Paris - www.stade.frMars 2019

L'équipe rédactionnelle de GoutsetPassions.com est composée de:  - Olivier F. de Felice, Directeur de publication, rédacteur principal, membre du syndicat de presse français Syndicat des Journalistes de la Presse Périodique (SJPP), Paris - Didier Princi, Directeur de Publication Adjoint, Pascale Sorgues (France Télévisions), rédactrice adjointe et nos contributeurs libres, spontanés ou occasionnels. Photographies: les productions, les photographes et agents de presse relatifs. GoûtsetPassions est une publication privée et indépendante de presse française.

www.goutsetpassions.com - Pour nous écrire :  Courriel : goutsetpassions(@)gmail.com  -  Adresse: E-Journal GoutsetPassions. SEP, 13, rue Brochant F-75017 Paris France

Site internet privé, réservé aux professionnels présents dans cet E-Journal et exluant toute activité commerciale, politique, religieuse, sectaire ou autre.-