Bien-Etre - Talents et Activités

Talents créatifs, centres de soins et médecine, Paris

La mésothérapie chez le Dr. Dalu

Une médecin parisienne experte – Dans notre souhait de faire le tour de la technique de mésothérapie capillaire, nous nous rendons à l’une des adresses les plus pointues de Paris, le cabinet d’Alexandra Dalu, une dynamique et jeune médecin parisienne, également auteure d’un best-seller de vulgarisation médicale et de bien-être. Alexandra livre ainsi toutes ses connaissances confirmées dans un ouvrage paru en 2015, intitulé Les 100 idées reçues qui empêchent d’être bien, préfacé par le champion français Teddy Riner.

 

Nous voilà rencontrant la médecin tout sourire nous recevant dans son beau cabinet du 16ème arrondissement. Cette spécialiste de mésothérapie et d’esthétique soft nous explique tous les tenants et les aboutissants de cette technique confirmée qu’elle pratique depuis une quinzaine d’année. Cette diplômée du DIU renommé de Mésothérapie de la Pitié-Salpétrière (unique en France) démontre une connaissance avancée en la matière et des principes d’efficacité des soins possibles. On sent immédiatement une maîtrise des processus et de la dynamique des corps et des cheveux, nous apprenons plus de choses en échangeant avec Alexandra que dans tout autre cabinet rencontré au cours de ce reportage. Elle qui fût urgentiste pendant onze ans à Paris apprécie des méthodes prouvées et donnant un résultat appréciable et visible.

 

C’est le cas de la mésothérapie du cheveu qui marche à tous les coups nous confie-t-elle, sauf rare exception. L’action du sérum injecté (de fabrication française ou européenne) va restimuler les bulbes capillaires restés dormants et va encourager la pousse du cheveu pour celles et ceux qui viennent la voir aussi pour un effet purement esthétique. Le sérum sera riche de vitamines et de nutriments ayant un effet prouvé pour booster la production des cheveux, dont les vitamines B, le zinc et le fer. Elle pourra aussi dans certains cas utiliser en sus un facteur de croissance de fabrication américaine pour accélérer ce processus de réveil et de développement. La mésothérapie peut aussi s’appliquer avant ou après une greffe, venant en confort et en renforcement de l’intervention.

 

On sent la compétence avancée d’Alexandra dans ce domaine, elle va plus loin que ses confrères notamment. Elle procède à des analyses de sang poussées qui lui permettent d’aller chercher les causes des déséquilibres et de proposer ainsi des traitements adaptés pour des solutions au long terme. Elle fait réaliser des analyses de sang avec le but de détecter les causes du dysfonctionnement capillaire constaté, afin de réparer ou de prévenir. On sent chez elle l’envie d’en savoir plus et d’aller au fond des choses. Avec les résultats des analyses, elle observera les taux de B12, B9 ou de fer en particulier afin d’adapter le traitement ou de conseiller des actions nutritionnelles adaptées. Dans certains cas spécifiques, elle fera réaliser un tricogramme, une analyse encore plus pointue des cheveux.

 

Après un questionnaire poussé et les informations préalables d’usage, la séance d’injection commence, nous voilà installés sur le banc de soin confortablement. Alexandra va injecter 5ml du sérum sur l’ensemble de la chevelure, sans s’arrêter aux seules zones fragilisées, afin de renforcer toute la chevelure de façon uniforme. La médecin préconisera une séance par semaine pour pallier à un problème capillaire sérieux puis à des séances espacées ou bien précédant un changement de saison (qui marque une perte de fer). Suite à la séance d’injection qui ne durera que quelques minutes, Alexandra nous place pendant 20 minutes sous le casque américain LED laser I-Grow sur lequel nous avons publié dans notre rubrique Technologies, un appareil qui va stimuler par sa lumière rouge la pousse des cheveux de façon globale.

 

Il faudra attendre quatre mois pour en voir les résultats, car c’est le temps du cycle de pousse et de repousse des cheveux. Suite à la première séance, au bout de deux mois déjà, nous constatons des cheveux plus forts, avec une chute beaucoup moins visible ou rapide.

 

Pour notre seconde séance, nous nous rendons en ce jour d’été au cabinet du 16ème de la dynamique médecin, un beau lieu rafraîchi, aux couleurs blanc, taupe et pastel élégant. La collaboratrice nous dirige vers la séance de casque laser leds I-Grow, pour une durée de 20 minutes, qui va précéder l’injection capillaire cette fois. Nous nous installons confortablement, lançant l’un des trois programmes de cet appareil américain de pointe. L’effet des Leds laser rouge est bien connu: il va restimuler les cellules du cuir chevelu et favoriser ainsi la repousse et au minimum ralentir, voir stopper la chute des cheveux. Un accessoire indispensable pour l’homme, nous le pratiquons avec régularité depuis notre essai en rédaction.

 

Suite à cette séance, nous rencontrons la médecin et échangeons sur la médecine préventive, pour laquelle elle assiste ce même jour à un colloque à l’Académie Nationale de Médecine. La médecin est en effet pointue sur tout ce qui est analyses biologiques personnalisées pour en tirer des solutions préventives de bonne santé. C’est d’ailleurs ce qu’elle fera avec des résultats de prise de sang afin de définir le traitement adapté.

 

Nous passons sur le banc de soin et la deuxième injection se fait promptement, elle va parcourir l’ensemble du cuir chevelu, sans qu’aucune douleur se manifeste à notre niveau. On aime ce type de traitements-coups de pousse pour notre apparence qui ne prend que quelques instants, toujours sans aucune anesthésie ni aucune éviction sociale. Le soir même, il ne faudra pas se laver les cheveux. Trois mois après, nous pouvons constater les effets de tonification, d’arrêt de chute des cheveux après cette injection réussie.

 

Nous avons eu plaisir à passer entre les mains expertes de cette médecin compétente et pointue, achevant ainsi notre exploration de cette technique établie. Alexandra Dalu, une médecin experte exerçant au 113, avenue Victor Hugo 75116 Paris – www.alexandradalu.com - Juin 2019

Maxime Deiana, barbier

Un barbier à domicile d’excellence – Dans notre parcours initiatique parmi les coiffeurs-barbiers parisiens, nous avons remarqué un talent précoce, le jeune et dynamique Maxime Deiana, talentueux coiffeur à domicile exerçant à Paris et en Île de France, pour des prestations de coupe et barbier pour hommes. Un service unique et distinctif, tout en étant à des prix abordables. Une prestation rare car nous n’avons pas encore rencontré d’équivalent à ce jour en région parisienne.

 

Nous avions déjà testé les doigts magiques de Maxime lors de notre essai d’HairBooker, la nouvelle plate-forme indépendante de prestations de coiffures pour hommes et femmes en Ile de France, nous avions à coeur de réaliser un article dédié sur Maxime, tant son talent est remarquable.

 

Nous rencontrons Maxime à notre rédaction à l’heure convenue, il vient avec un sac noir contenant tout le matériel nécessaire à sa prestation, qui peut comprendre coupe, barbe et massages faciaux. Tout sourire, nous apprécions le calme et l’attention au service de Maxime. Avec douceur et application, il installe son matériel qui sera requis pour l’exercice de son art capillaire. Maxime s’adapte à tous les terrains, il coiffe partout et en tout lieu, de 6h à 22h, il n’a pas de jour off. Ainsi, il a coiffé sur des parkings, en plein air, sur des toits ou même dans un ascenseur. Un touche à tout passionné au service de son art.

 

A sa 8ème année d’exercice, du haut de ses 28 ans, le voici confirmé, maîtrisant tout ce qui peut être requis pour servir ses clients avec dextérité. On le voit travailler sur nous méticuleusement, avec soin mais aussi avec rapidité. Il faudra compter 45min pour une coupe et barbe, Max réservant 1 heure par client. On aime ce jeune entrepreneur français, qui conçoit son travail un peu à l’américaine, avec l’envie de faire un travail excellent. En 2012, il s’adonnera à Miami à son art pendant quelques semaines pro bono, enrichissant son expérience.

 

D’origine Sarde, Maxime est né à Suresnes de parents italiens, avec un grand-père qui était mineur dans le Nord de la France. Autant dire que travailler avec ses mains ne le rebute pas. A 18 ans, il part à Londres avec un ami, voulant quitter un milieu peu favorable à son devenir. Il y apprend le service, la discipline et à parler anglais, au contact de l’activité de restauration, tout en coiffant des amis là-bas, une activité-passion qu’il pratique depuis l’âge de 11 ans sur ses frères, par nécessité économique au départ. A 20 ans, il exerce chez des barbiers de Nanterre et d’Aubervilliers. A 23 ans, il se lance à fond dans une activité à part entière de coiffeur à domicile, qui commence par son réseau amical et qui va grandir chemin faisant, tant sa réputation le précède.

 

Ce grand spécialiste des dégradés à blanc va opérer sur nous un dégradé anglais 3mm, ceci afin de cacher une cicatrice résultant d’une opération capillaire. Maxime est attentif au moindre détail, le tout premier rendez-vous, il palpe notre crâne afin d’en connaître la forme exacte, de là, il tirera la coupe sur mesure adaptée.

 

Tel un magicien, il nous relooke capillairement avec talent, pour livrer une coupe moderne qui nous donnera tout de suite un coup de jeune. Travaillant avec les ciseaux, la tondeuse (plusieurs modèles), le coupe-chou et même la chavette, il joue avec brio avec nos cheveux pour un résultat à la hauteur de sa réputation. Fin du fin, Maxime ajuste nos sourcils à la tondeuse, du grand art. Très à cheval sur l’hygiène, Maxime change ses lames à chaque client et désinfecte son matériel avant chaque nouvelle coupe.

 

Pour le rasage à l’ancienne, Maxime enchaîne les gestes adroits, avec passage de serviette chaude, coupe-chou professionnel et tout le cérémonial qui va avec. Un vrai plaisir que de se faire dorloter entre ses mains expertes. Si le temps nous y autorise, Maxime peut procéder à des massages du visage, pendant lesquels ses clients s’endorment tellement ils sont bénéfiques. Nous avons eu grand plaisir à nous faire coiffer et raser par Maxime à la descente de notre avion à notre rédaction, pour un résultat admirable.

 

On peut faire appel à Maxime par contact direct ou via son Instagram. En 2019, il participera à des événements barbecue où il coiffera en plein air. Maxime Deiana, un barbier attachant établi au 1, rue Charles Axel Guillaumot 92500 Rueil Malmaison - www.instagram.com/deianabarber - Juin 2019

Yoga-Brunch

Atelier yoga et brunch avec Bara Marconova – L’une des activités de la jolie mannequin Bara, que nous avons interviewé pour son coaching nutritionnel en ces mêmes pages est l’enseignement du yoga et quoi de plus naturel que de répondre à son aimable invitation pour un atelier collectif bienvenu en ce début de printemps. Faire du yoga et manger détox par un beau matin de dimanche ensoleillé, c’est une idée charmante.

 

D’autant plus que celui-ci est conçu dans un endroit attachant, le stylé Central Park, un restaurant bar esthétique aux airs de café de Brooklyn avec un zeste de Carrabean exotique à la végétation luxuriante. Un endroit branché et convivial établi avec brio, juste en face de l’église Sainte-Eustache, un lieu avec ce je ne sais quoi de si typiquement français.

 

Au programme de cet petit atelier qui rassemblera une douzaine de personnes, un cours de hatha flow yoga d’1h15, une conférence sur le neuro-training ainsi qu’un brunch spécialement conçu avec les directives nutritionnelles avisées de Bara. Autant dire qu’un vrai moment de détente et de resourcement nous attend.

 

Bara est une professeur de yoga certifiée depuis 2018 (Yoga Alliance) et elle l’a découvert lors de son activité de mannequin il y a 10 ans à Singapour. Elle pratique le hatha et le vinatsya. Bara est aussi consultante pour les ouvertures de restaurant, les événements éphémères, elle a conçu un brownie aux patates douces pour le Central Park Café par exemple. Elle nourrit en 2019 le projet de développer des retraites yoga et santé, notamment au Sri Lanka, sa terre de coeur.

 

Nous sommes accueillis par Mathieu, l’autre partie du duo tout sourire avec Bara, les deux fondateurs de The Source Project, une douce communauté ouverte sur le bien-être, les disciplines croisées du mieux-être. Un kéfir et un kombucha faits maison nous réunissent autour du bar du 1er étage, privatisé pour l’occasion. Nous faisons connaissance des participants, jeunes pratiquants de yoga tous niveaux, dont de nombreux débutants, nous ne sont donc pas trop dépaysés.

 

Le cours commence, sous une musique zen yogique, nous suivons avec attention les différentes positions montrées par Bara, qui enchaîne avec douceur des chiens tête en bas, cobra et positions de l’enfant, des postures réputées en yoga. L’accent est mis sur la respiration, l’étirement de la colonne, la redécouverte de notre corps. Bara passe dans les rangs afin de corriger des positions et adapte son programme en fonction du niveau général.

 

Nous arrivons à suivre le rythme qui se veut accessible à tous et nous nous étonnons à avoir pu tout faire, y compris cette position en équilibre sur nos avant-bras (avec difficulté cependant). En fin de séance, Bara nous place dans un état de relaxation avancée et opère un massage relaxant sur la nuque de chacun avec des huiles essentielles de lavande et d’eucalyptus. Nous ressortons de tout ce processus initiatique détendus et pleins d’énergie. Un encens allumé permet de prolonger cet état de plénitude.

 

Vient l’intervention de Ludovic Meacci qui nous présente le neuro-training, ses effets et sa pratique. Un cours magistral bien conçu par cet ancien cascadeur devenu hypnothérapeute, caoch sportif, enseignant de yoga et praticien de neuro-training. Cette dernière est une technique d’origine australienne qui étend la kinésiologie à d’autres champs d’analyse, sur base de tests sur les tonus musculaires de chaque partie du corps.

 

Ludovic nous apprend comment les deux hémisphères de notre cerveau gèrent notre corps et comment il s’y prend pour corriger des compensations ou énergiser des méridiens corporels. Il associe à sa pratique l’EMDR, la PNL, les fleurs de Bach ou même le Tao, tout un ensemble d’outils doux permettant de libérer nos corps de blocages inconscients, car notre cerveau a tendance à répéter des traumas venus du passsé.

 

A raison de séances espacées d’un mois, on arrive en une courte thérapie à se dégager des réponses conditionnées de notre cerveau. Une méthode inédite qui connnait peu de praticiens encore, elle nourrit un intérêt remarqué de l’assistance.

 

Fin du fin, nous sommes ensuite conviés à partager une grande table de brunch, suivant le menu spécial concocté par Bara. Au menu de ce ravissement gastronomique et végétarien, des créations originales tirées de l’inspiration printanière de Bara. Un brunch réussi et rassasiant à base de légumes, graines et autres mets succulents.

 

Nous sommes servis d’un jus pressé à froid au céléri, une salade de radis noir aux carottes et gomasio au chanvre. En plat, nous nous rassasions d’un duo de toasts de patates douces, houmous de haricot blanc au curcuma, fêta et guacamole avec son œuf poché. En dessert, nous nous régalerons d’un gâteau de Pâques aux carottes et d’une pina colada smoothie bowl. Un doux moment de convivialité partagée, le sentiment de faire partie d’une communauté éveillée à d’autres méthodes de bien-être.

 

La mannequin française Mégara qui nous accompagne ce jour là nous partage sa riche émotion : Etait-ce la douceur de Bara? Le calme du Central Park Café? Ou le goût encore bien présent de l’excellent brunch de fin de matinée? Quoiqu’il en soit, je ressortais de ce début de journée pleine d’énergie et de bien-être. La session de yoga m’a réconciliée avec cette pratique à laquelle je ne m’étais plus intéressée depuis quelques années. C’est ce yoga-ci que j’aime, celui qui est lent, profond, qui challenge le corps et l’esprit tout en douceur, et te laisse surpris de ce que tu es capable d’accomplir. D’abord excités à l’idée de partager tous ensemble ce moment, le groupe d’une dizaine de personnes et moi-même avons finis dans le silence le plus total, celui, concentré et intérieur, qui permet de se retrouver soi-même. Je dois bien avouer m’être même assoupie lors du repos final! Mais nous sommes ressortis de cette session plus léger. Je me sentais comme ouverte, à l’énergie environnante mais aussi à mon corps, à laisser mes muscles respirer. Après un cours pareil, on a souvent qu’une seule envie: partager ce que l’on vient de vivre avec le reste du groupe. Cette énergie positive qui m’inondait m’a poussé à discuter avec les autres participants qui m’étaient inconnus. Notre curiosité commune a continué lors de l’initiation au neurotraining. Chacun était attentif, curieux, posait des questions et s’écoutait avec respect. Cette discipline m’a toujours fascinée: notre esprit contrôle notre corps, ce qui nous pousse à somatiser nos émotions négatives pour peu qu’on ne les exprime pas assez au quotidien. Il était incroyable de voir comme les paroles de (je ne sais pas le nom de celui qui nous a fait la présentation) résonnaient en chacun de nous, dans nos histoires personnelles et nos traumas passés. La session de yoga de Bara prenait ainsi tout son sens… Car c’est surtout ça, ce genre de matinée: un moment hors de son quotidien que l’on prend pour libérer son corps, ses émotions, s’écouter soi-même, les autres, et se retrouver à nouveau dans l’instant présent. Maintenant, je n’ai qu’une seule envie: reprendre le yoga!

 

Bara Marconova et The Source Project, une pratique collective du yoga charmante, dans des lieux différents en France et à l’étranger, une nouvelle bonne adresse du yoga detox. - www.thesourceproject.org et www.bybara.com - Mai 2019

Mollie Stansbury, coach Pilates

La forme physique à domicile – Le printemps arrivant, nous avons à coeur de reprendre la maîtrise de notre corps et rien de tel que le fameux Pilates pour améliorer notre tonus musculaire général. Cette bonne résolution prise, nous rencontrons Mollie Stansbury, souriante américaine devenue parisienne et coach réputée de pilates à domicile à Paris, également auteure de trois ouvrages de référence en français sur la matière.

 

Mollie est née à San Diego en Californie et suit très tôt une formation de danse classique devenue vite sa passion première, exerçant notamment au Pennsylvannia Ballet à Philadelphie. Le Pilates est présent dans cette formation exigeante, qui permet aux danseurs blessés de garder la forme en attendant leur retour sur scène. Un pilates conçu avec rigueur, qu’elle aura le don de féminiser et d’adoucir dans son enseignement.

 

La méthode de Joseph Pilates commence à cette époque à se faire connaître en France, bien qu’inventée dans les années 20 et 30. Le fondateur établit son premier studio de contrôlogie Pilates et ses machines spéciales à New-York, non loin d’un célèbre ballet international. Dès lors, les liens entre la danse et le pilates sont établis. D’ailleurs, Mollie sera certifiée en enseignement de danse classique cette année. Depuis son installation à Paris en 2005 ayant pris goût à l’Europe depuis un séjour à Bruxelles, elle développe sa clientèle privée, après un passage initial à Eléments ou au Keana (sur lequel nous avons publié en ces pages), deux studios parisiens réputés de Pilates.

 

L’enseignement de Mollie est marqué par sa formation de danseuse, tout y est fluide et se fait avec douceur. Mollie enseigne à tous les âges, enfants, femmes et hommes. Nous avons hâte de faire l’essai prochain de deux séances privées avec Mollie à notre rédaction. En attendant, nous découvrons les trois livres publiés en 2017 et en 2018 par Mollie aux éditions Kiwi-Ellébore. Ils visent à enseigner de façon simple et illustrée les positions du pilates réalisables à domicile et sans machines (il existe des machines spécifiques pour la discipline). Pour ces exercices, un simple tapis de sol suffira et parfois quelques petits accessoires.

 

Le Pilates est une méthode de rééquilibrage de la musculature en douceur, elle assouplit la colonne vertébrale et améliore la posture générale. Les exercices sont conçus pour ramener le corps dans un alignement physique idéal, ils tonifient les muscles profonds, raffermissent le corps et affinent la silhouette. La concentration et la respiration sont importants, là où tout doit être contrôlé. Avec ces manuels bien conçus et fort utiles, le toe taps, le hundred, le double leg strech, les scissors, le tic toc ou encore le beats on the belly de la méthode n’ont plus de secrets pour nous.

 

La livre qui fait autorité est Le Pilates, la méthode qui va transformer votre corps, où l’on va y apprendre les fondamentaux du Pilates, avec des figures bien détaillées. 30 exercices sont présentés ainsi que des conseils et des séances de travail-types. En 2018, paraît le Pilates pour de vrai, un carnet ludique qui décomplexifie le Pilates, lui donne un attrait attachant, avec de jolies illustrations. Un agréable guide introductif de la matière. Parait cette même année le Training Pilates, dédié à la pratique du Pilates pour les hommes qui se mettent progressivement à cette discipline de renforcement musculaire.

 

Rendez-vous est pris pour notre futur essai de presse de cette discipline. Mollie Stansbury, une dynamique coach de pilates établies à Paris. Photos crédits : Lorenzo Fornari et Gérald Moyer - www.instagram.com/mollieforniadreaminMai 2019

Flora Knaepen, pédicure-podologue

Une praticienne dynamique et souriante – Afin de parfaire notre rubrique Talents et Activités de bien-être, nous ne pouvions omettre d’écrire sur une bonne adresse de podologie et de pédicure parisienne. C’est chose faite avec la rencontre de Flora Knaepen, une souriante pédicure et podologue établie rue Oberkampf dans le 11ème à Paris. Nous découvrons son cabinet rénové, où elle exerce depuis cinq ans avec attention à la qualité de son service et une éthique forte des relations humaines.

 

Depuis le 7 avril 2014, elle pratique avec générosité et authenticité son art sur une patientèle variée, regroupant tous les âges et toutes les origines. La jeune femme est douce et agréable, on sent la bonne énergie qui l’anime en ces lieux. Flora est originaire du Nord, elle a vécu en région parisienne et en Charente-Maritimes et même à Londres avant de s’installer dans l’Est de Paris. Cette littéraire et artiste de coeur s’est reconvertie avec succès dans la podologie et la pédicure médicale, après avoir suivi des études spécialisées à Bruxelles, à l’EEPP (Ecole Européenne Pluridisciplinaire de Podologie) en particulier dont elle sort diplômée à 28 ans. Elle reprend le cabinet parisien qu’elle occupe actuellement, partagé avec un médecin généraliste.

 

Une séance chez la podologue est utile, à raison d’une à deux fois par an, afin de nettoyer nos pieds stressés de callosités, peaux mortes et autres cors indésirables qui peuvent s’accumuler avec le temps. Nous aimons chez Flora le soin et l’attention qu’elle met en œuvre pour s’occuper de chacun de ses patients, elle prend le temps aussi de faire les choses bien.

 

Elle nous reçoit dans son cabinet flambant neuf et décoré par ses soins. Nous sommes vites installés dans son nouveau fauteuil de soins, tout électrique. La séance durera 40 minutes environ. Elle détecte sur nos pieds malmenés par tous ces reportages nos petits cors et nous apprend deux ou trois choses sur la façon de gérer nos pieds au mieux. Nous ressortons les pieds tous neufs, avec une vraie sensation de fraîcheur et de légèreté.

 

A son contact, on aime son rapport de bienveillance aux autres et son besoin d’avoir une relation vraie à ses patients lesquels apprécient ses qualités humaines sincères. On est vite à l’aise avec son tact relationnel, sa grande attention à ses soins et sa franchise, nous aurons plaisir à revenir la voir. Nous sommes ravis d’avoir découvert le talent d’une professionnelle joyeuse et attachante à Paris.

 

Flora est aussi bilingue en anglais, ce qui lui permet de répondre aux besoins d’une clientèle internationale de passage à Paris. Elle n’hésitera pas à adresser ses patients à d’autres confrères d’autres disciplines, elle fabrique également des semelles orthopédiques. Elle exerce du lundi au vendredi. Flora Knaepen, une pédicure-podologue française avec le sourire, établie au 120, rue Oberkampf 75011 Paris – www.doctolib.fr/pedicure-podologue/paris/flora-knaepen - Mai 2019

Coaching nutrition avec Bara

Des coachings sur mesure – A la recherche d’un(e) nutritionniste qualifié(e) à Paris permettant de nous donner les clefs pour mieux manger, nous rencontrons Bara Marconova. Bara est une fine experte du coaching nutritionnel. Pour ses clientes et clients, elle conçoit des directives de nutrition personnalisées, présentées sous d’attrayantes présentations didactiques et illustrées. Bara est aussi consultante pour les ouvertures de restaurants, les évènements de restauration éphémère (Models’ Villages) ou pour des évènements de presse. Elle a conçu un brownie aux patates douces succulent pour le restaurant parisien Central Park que nous avons dégusté lors de l’un de ses récents ateliers yoga par exemple.

 

Bara est une sportive accomplie, elle est une ancienne nageuse professionnelle tchèque, avec 15 ans de pratique couronnée par un titre de championne d’Europe. Originaire de Prague, son père lui donne tôt la fibre sportive. Elle est aussi enseignante de yoga, coach sportive et mannequin, découverte par Elite alors qu’elle suivait des études d’économie et de gestion à Prague. Elle arrive à Paris en 2011 et sort diplômée d’un Master en Economie de la Sorbonne. Passionnée par l’alimentation, elle suit des études de nutrition à l’Université du Sport de Prague en 2015. Elle coache en nutrition des sportifs et des mannequins dont Estelle Chen qui a défilé pour Victoria’s Secret.

 

Bara commence son accompagnement par une analyse par questionnaire de 5 pages suivi de prises de mensurations avec la liste des aliments préférés de la personne à suivre, car l’objectif est de ne pas priver celle-ci de ses petits plaisirs. Pas de victimisation chez Bara, elle va accommoder des menus variés sur la base de toutes les préférences et objectifs exprimés. Bara demande à la personne observée de dresser la liste de ce qu’elle mange pendant 2 jours par semaines et 2 jours les week-ends, afin d’avoir une observation précise des habitudes alimentaires en cours.

 

Bara conseillera tout type d’alimentation, la plus variée et la moins transformée possible. Elle ne refusera aucun nutriment. Les propositions de Bara sortent du typique poulet-riz-brocoli et l’objectif est que ces clients puissent devenir autonomes dans leur alimentation. Bara préconise des petits déjeuners à base de galettes de pommes de terres ou d’oeufs par exemple. Elle donnera 7 exemples de petits déjeuners, 13 exemples de collations, 7 exemples de déjeuners et de dîners. Avec Bara, nous découvrons des aliments inédits, tels le shakuska d’Israel, le tempel caramélisé (un soja fermenté) ou des pâtes au konjac japonais.

 

Nous avons souhaité nous faire accompagner par Bara lors d’un coaching-shopping original. Nous voici rendus au magasin Bien du Marais, l’un des magasins bio les plus pointus de Paris. Nous avons demandé à Bara ce petit exercice de shopping coaché, afin de découvrir des aliments insoupçonnés et de faire des découvertes sensorielles inédites ou peut être éviter certains aliments. Une aide précieuse venant de Bara qui a beaucoup voyagé et qui ainsi connaît toute la richesse des aliments les plus variés dans différentes cultures.

 

Nous voici au rayon des légumes rares, Bara nous montre de beaux champignons PortoBello, qui seront utiles pour réaliser d’agréables burgers vegans. Marie Selepec-Wagener mannequin française et végane qui nous accompagne se réjouit de cette nouvelle idée de recette. Nous prenons aussi des oxalis, une sorte de radis venant du Pérou. Nous nous procurons une choucroute bio que nous allons déguster crue, c’est un très bon aliment pour favoriser la digestion. Nous nous arrêtons devant du curcuma frais ou encore du cacao cru, un très bon anti-oxydant. Bara nous vante aussi les mérites du pain germé, du thé matcha ou encore des laits d’avoine ou de riz qui seront l’une des bases d’une alimentation saine et naturelle.

 

Bara nous fait plaisir en nous montrant la riche collection de crèmes de noix et d’arachides qu’elle recommande, il s’agit de bonnes graisses qui permettent l’assimilation des vitamines. Nous nous laisserons convaincre par une crème de sésame Tahi (fameuse) ou encore par un sucre liquide de dates, un produit inédit pour nous (un régal).

 

Au rayon végane, elle nous recommandera les lasagnes vertes, dans le rayon des boissons, le kombucha et le kéfir, tous deux conçus à base de fermentation. Les fromages crus ainsi que le soja fermenté Tempeh nous seront indiqués comme bénéfiques. Enfin, pour remplacer le sel, nous essayons le Gomasio, à base de sésame et de sel marin. L’huile de lin sera l’une des huiles must have de Bara ainsi que des tartares d’algues riches en iode. Les vins sans sulfite ou les graines de soja salées seront des idéaux pour les apéritifs. Nous ressortons du magasin riche de nouvelles idées gastronomiques, merci Bara ! Bara Marconova, une nutritionniste experte exerçant à Paris et dans le monde entier. - www.bybara.com - Mai 2019

Les Radiofréquences cheveux

Une méthode douce pour les cheveux – Pour répondre à la faiblesse capillaire qui nous frappe avec l’âge, en particulier chez les hommes, nous sommes toujours à la recherche des dernières innovations dans le domaine des soins capillaires sans chirurgie. Le praticien émérite de shiatsu Stéphane Prémel nous parle de sa nouvelle méthode douce permettant de rebooster nos chevelures et nous montre à l’appui des photographies avant/après de plusieurs de ses clients hommes et femmes, qui sont particulièrement impressionnantes de bons résultats, visibles.

 

Nous nous rendons à son cabinet d’esthétique du Haut Marais. C’est ainsi que nous sommes volontaires pour tester lors de deux séances ce soin spécialisé, indolore, agréable même et ayant des résultats effectifs à bref délai. Notons toutefois que le cycle de pousse des cheveux est de 3 mois en moyenne, les résultats seront donc appréciables à cette échéance. Nous voici installés sur le banc de soins du cabinet de Stéphane, après avoir revêtu un jogging et nous être mis torse nu (une plaque sous le dos assure la bonne circulation des ondes), Stéphane réalise ses réglages sur sa machine Indiba à radiofréquences, une technologie espagnole faisant l’application d’ondes bénéfiques pour le corps, un principe physique éprouvé depuis plus de 50 ans.

 

La mise en place est des plus simples, une plaque conductrice est placée sous notre dos afin que le flux énergétique passe avec efficacité et avec protection. Stéphane applique un gel conducteur spécifique d’Indiba sur les zones à traiter, il est composé de nutriments de croissance pour les cheveux et va assurer la bonne répartition des flux énergétiques. Stéphane va procéder à un massage de toute notre cuir chevelu pendant 30 minutes environ. L’opération est sans douleur, Stéphane adaptant la puissance en fonction de la sensibilité de chacun, elle est même agréable, avec une sensation de réchauffement du derme. Aucune rougeur, ni inconfort ni aucune éviction sociale n’est occasionnée par la séance, nous pouvons reprendre nos activités normales à l’issue de celle-ci.

 

La technologie Prionic d’Indiba va avoir pour effet d’augmenter le flux sanguin et l’approvisionnement en oxygène des tissus et va donc stimuler l’absorption des vitamines et acides aminés qui sont présents dans le gel conducteur. Les effets sont de stimuler la croissance des cheveux, leur repousse et de prévenir la chute des cheveux. Le traitement apporte brillance et souplesse aux cheveux qui deviennent plus forts et plus robustes visiblement. Les vrais résultats s’observent dès la troisième séance et au bout de trois mois les résultats sont stabilisés.

 

Suite à la séance, nous observons déjà un premier résultat visuel: des cheveux visiblement plus toniques. Les effets de repousse seront observables de séance en séance, que nous pratiquons espacées d’une dizaine de jours. De retour chez nous, nous appliquons au quotidien une lotion capillaire Indiba nourrissante qui va poursuivre les effets recherchés.

 

Nous prenons vite goût à cette technologie qui nous permet de ne pas recourir à une greffe pour le moment et qui redensifie toute notre chevelure, presque à vue d’oeil. Les radiofréquences vont aussi agir sur la rémission d’une ancienne cicatrice d’opération de greffe car c’est une technologie connue pour résorber les cicatrices. Nous sommes pleinement satisfaits des résultats obtenus sur nous et nous poursuivrons l’expérience à titre personnel. On aime ce protocole doux qui a des effets concrets et rapides, c’est pourquoi on aime en parler en ces pages. Stéphane Prémel, un praticien beauté et esthétique établi avec expertise au 3 Rue Sainte-Elisabeth, 75003 Paris - www.praticienshiatsu.comMai 2019

L'oxygénothérapie

Un soin beauté du visage – Nous poursuivons notre exploration de cette technique tendance, l’oxygénothérapie, en particulier pour le visage qui permet, grâce à un appareil spécial faisant usage d’oxygène pur, de retonifier la peau et de lui donner ainsi un aspect renouvelé et assaini, une mise en lumière bienvenue. Sur recommandation reçue, nous nous rendons chez Oxy Beauty, le cabinet d’esthétique de Tatjana Késic, une dynamique esthéticienne devenue l’une des grandes références de cette technique à Paris. Pour preuve, c’est elle qui a la charge de la distribution en France de la technologie australienne à l’origine de ce concept beauté inédit.

 

Intraceuticals en Australie est le pionner de l’application de l’oxygène hyperbare utilisé dans les hôpitaux pour faire pénétrer des sérums de soins dans les tissus à un soin cosmétologique, il s’agit du procédé Intraceuticals Oxygen Infusion. Une innovation qui a reçu un grand succès à la vue des résultats visibles obtenus ainsi que par la médiatisation de plusieurs stars américaines, tant masculines que féminines. Une technologie éprouvée depuis quinze ans dans plus de vingt pays désormais, non invasive, hypoallergénique et totalement indolore.

 

En fine professionnelle, Tatjana reçoit avec élégance et courtoisie à son cabinet situé à deux pas de La Madeleine ou se déplace pour ses client(e)s dans de grands hôtels parisiens. Quadrilingue en français, allemand, serbe et anglais, elle assure son service à une clientèle autant française qu’internationale.

 

Tatjana rejoint sa sœur à Paris en 2011 suite à ses études de cosmétologie à Belgrade et intègre vite l’équipe d’Intraceuticals France. On la voit experte sur tous les produits et les protocoles de la marque laquelle a élaboré une gamme large répondant à plusieurs besoins (effet collagène & Booster, effet anti-âge Rejunevante, traitement de l’acné Clarity et de taches pigmentaires Opulence par exemple), avec pour base de l’acide hyaluronique à faible poids moléculaire qui va jouer le rôle de transporteur moléculaire.

 

Tatjana souligne que la technique n’a aucun effet secondaire. Le principe est simple: l’oxygène est soufflé doucement sur notre visage et ce faisant, il fait pénétrer le sérum approprié, lequel associe des molécules à faible poids moléculaire et à base naturelles. Tous les ingrédients de ces sérums sont à base de plantes, de vitamines et peptides naturels qui auront un effet bénéfique pour notre peau. Un effet coup d’éclat indéniable et visible dès la première séance qui perdurera par l’application de produits de la marque chez soi. Les bienfaits de ce soin sont autant préventifs que curatifs, le soin consiste à faire ralentir le vieillissement de la peau en relançant l’activité de régénération cellulaire. Il retonifie, réhydrate, raffermit, repulpe et augmente le métabolisme cellulaire, avec des résultats aussi bien en profondeur qu’en surface, et cela, dès la première séance.

 

Si une séance n’est pas d’accès pour tous en termes tarifaires, force est de constater un résultat immédiat et concret d’embellissement du visage qui perdurera une dizaine de jours. Certainement très utile la veille d’un évènement important. Des coffrets de cure sont proposés afin de rentre le traitement plus abordable. Chaque sérum s’accompagne des produits maison en relation avec l’effet escompté. Contre les rides par exemple, le sérum Atoxelene sera préconisé. La seule contre-indication sera pour les femmes enceintes qui ne pourront recourir au sérum à base de vitamine A.

 

Tatjana peut associer plusieurs sérums dans un protocole de séances et pourra répondre à tout besoin cutané. Il existe un sérum anti-taches, anti-acné (le Clarity), au collagène ou anti-âge ou encore à la vitamine A et C+3, Collagène ou anti-oxydant (4 types des Boosters). Elle recommande une cure de six séances, tout en ne dépassant pas deux séances par semaine. L’idéal étant une séance par mois pour de l’entretien régulier.

 

Notre sérum préféré lors de cet essai sera celui à l’aloé vera et au thé vert, nous sentons notre visage profondément détendu, il est vrai qu’une séance avec Tatjana qui durera 1h à 1h30 environ sera le gage d’une grande relaxation, un moment de douce fraîcheur où nous nous voyons pouponnés, avec trois passages sur chaque zone. Le jet d’oxygène sur la peau est une agréable caresse qui s’apparente à un fin massage de notre derme.

 

Pour notre seconde séance, nous nous rendons à nouveau dans le doux cocon qu’est la cabine de soins de Tatjana, décorée d’oeuvres de Matisse, agrémentée d’une musique relaxante. Allongé sur le banc de soins, Tatjana va nous proposer l’essai du sérum collagène afin de donner du peps à notre visage. Nous ferons aussi l’essai du sérum cocktail de vitamines sur les mains, qui comme le décolleté pour les femmes est une zone appréciée par les clientes de cette adresse, notamment pour les tâches pigmentaires. Tatjana est attentionnée et concentrée, elle se donne à 100% pendant ces séances, passant méticuleusement sur toutes les zones, pendant 45 minutes.

 

On apprécie cette technique qui ne procède d’aucune injection, utilise des principes actifs naturels et qui accompagnera volontiers un changement de saison ou un séjour au ski ou à la plage. Une technique peu connue en France qui est utilisée aux Etats-Unis, notamment avant certains grands défilés de mode. On ressort de chaque séance avec le teint lumineux, une bonne mine resplendissante, c’est ce que nous avons pu constater à la suite de nos deux séances d’essai chez Tatjana. Du lundi au samedi, Tatjana délivre un haut soin qualitatif esthétique aux propriétés uniques et aux résultats avérés lors de notre test. Tatjana Késic, une praticienne experte en oxygénothérapie, établie à Oxy Beauty au 3, rue Tronchet, 75008 Paris - www.oxybeauty-paris.comMai 2019

L'Ostéopathie

Une jeune ostéopathe talentueuse – Après avoir fait l’essai réussi du shiatsu, nous voulions expérimenter une autre discipline de soin bien-être du corps, l’ostéopathie, qui restait pour nous bien inconnue, jusqu’à notre rencontre avec la jeune ostéopathe parisienne Anne-Laure Belhassen, établie à Paris dans le 1er arrondissement depuis juin 2018, où elle exerce dans un cabinet en commun avec six médecins, un psychologue et un dentiste. Cette jeune diplômée du Collège Ostéo Européen (en juin 2016) démontre déjà de précoces et sérieuses aptitudes à l’exercice de son art. C’est ce que nous allons constater lors de notre essai de presse au cours de deux séances successives.

 

Cette fille de médecins a réalisé un Bac S, une prépa kiné, un an de médecine et au bout de 8 années d’études dans le domaine du corps, de la médecine et de l’anatomie, elle nous délivre le summum de sa jeune expérience déjà confirmée. Anne-Laure a un don inné de sentir nos corps, de percevoir les blocages énergétiques de ceux-ci et d’en rétablir une circulation fluide.

 

Après deux années d’assistanat dans le 8ème dans cette matière, elle se lance solo pour réaliser pleinement sa profession, encore peu connue en France. L’ostéopathe va analyser les causes des déséquilibres, suivant un protocole bien établi, le but est de favoriser le bien être physique, de prévenir les douleurs chroniques et de réénergiser là où des nœuds se sont formés. Nous sommes dans une médecine douce et alternative qui passionne Anne-Laure.

 

Lors de son action, elle réalise le bilan de notre corps suivant des touchers précis, l’ausculte au cours d’un protocole formaté. Nous sommes allongés sur son banc de soin qu’elle a amené à la rédaction pour le besoin de cet exercice. Nous voilà engagés dans une belle séance d’une heure à l’issue de laquelle nous ressertons pleinement détendus, avec le sentiment que l’action d’Anne-Laure prend effet en nous.

 

Anne-Laure s’inspire de l’école tissulaire-fonctionnelle dans laquelle a été formée, il s’agit d’une méthode douce posant une intention dans son action. Un travail en profondeur donnant une prise de conscience du corps et de ses problèmes.

 

Anne-Laure a obtenu des résultats spectaculaires sur des migraines, des problèmes ORL chroniques, des douleurs articulaires, des problèmes de transit ou de revitalisation de dents. L’ostéo peut s’appliquer aussi suite à une opération pour favoriser la guérison ou pour des apnées du sommeil ou des ronflements par exemple. Tous les sujets, tous nos petits bobos, sont accessibles à un soin d’ostéo. Comme éplucher un oignon, Anne-Laure va retirer couche à couche les compensations physiques mises par le corps pour palier à un dysfonctionnement. Elle préconise deux séances rapprochées en cas de soucis et une troisième de bilan et de suivi. Après une séance, il faudra trois jours en moyenne pour que le corps mémorise les changements et il faudra éviter de faire du sport dans cette même période.

 

Nous avons eu plaisir à découvrir une telle discipline libératrice de nos corps, une méthode douce de rééquilibrage de celui-ci. La mannequin française Marie Selepec-Wagener qui nous accompagne pour cet essai est ravie de sa séance avec Anne-Laure qui réussit à la libérer de certaines contractions émotionnelles ressenties dans son physique. Anne-Laure Belhassen, une ostéopathe douée établie avec passion au 20 Rue Croix des Petits Champs, 75001 Paris - www.annelaure-belhassen.fr - Avril 2019

Le Chi Nei Tsang

Un soin énergétique au coeur de nos émotions – Dans notre exploration des méthodes de soins alternatifs, nous rencontrons Sarah Gadrey-Howell, praticienne shiatsu émérite qui nous parle d’une discipline s’inscrivant dans la continuité de cet art asiatique ancestral: le Chi Nei Tsang, signifiant le travail de l’énergie des organes. Il s’agit d’un soin bien-être qui vise à fluidifier les énergies du corps, qui se travaille uniquement au niveau de l’abdomen, lequel est considéré comme le second cerveau en médecine traditionnelle chinoise. Une technique de massage du ventre qui vise à libérer les énergies négatives concentrées dans l’abdomen.

 

Nous qui souffrons d’un transit intestinal difficile, sommes volontaires pour recevoir deux soins à notre rédaction, le soin durera 1h15 en moyenne. Nous voici ainsi installés sur le banc de soin de Sarah, allongés en vêtements, en mode détente et lâcher-prise dans le calme. Sarah nous palpe déjà et détecte notre stress intérieur et la forte contraction que nous donnons à notre diaphragme. Elle va réaliser une série de pressions étudiées sur toutes les zones de notre abdomen et nous faire travailler simultanément notre respiration. Sarah commence toujours la séance par un travail de respiration abdominal qui a la faculté de mobiliser le diaphragme et préparer au travail sur l’abdomen.

 

Nous découvrons ainsi cette discipline inédite, proche du shiatsu mais qui en diffère par sa pratique localisée sur le centre du corps uniquement. Sarah agit en experte, elle qui a été formée et certifiée par Gilles Marin, le maître français le plus respecté de cette discipline, encore peu connue en France. Elle a découvert cette pratique en 2016 en souhaitant traiter un stress au travail, elle qui est aussi graphiste pour une chaîne de télévision en dehors de sa pratique du shiatsu.

 

Pour Sarah, le Chi-Nei-Tsang complète le shiatsu, elle va travailler sur les causes émotionnelles des déséquilibres du corps, là où le shiatsu va traiter les symptômes. Devenir praticien de cet art de soin n’est pas donné à tout le monde, Sarah a dû réaliser pour sa certification un mémoire contenant 55 études de cas réalisés en Chi Nei Tsang.

 

Cet art de médecine chinoise va jouer symboliquement sur les cinq éléments, le feu, le métal, l’eau, le bois, la terre, avec comme au shiatsu un coupe d’organes qui interagissent en duo. Les méridiens corporels et leur travail de fluidification ou de renforcement sont similaires à ceux du shiatsu. Le Chi Nei Tsang aide à faciliter la digestion, soulager les douleurs dorsales, réguler les systèmes nerveux, circulatoires, digestif, hormonale etc. en travaillant sur les tensions organiques liées aux empreintes émotionnelles du vécu ou transmises. C’est une approche intégrale de la santé et de l’individu, un travail avant tout énergétique, le praticien ré-équilibre l’énergie des organes lesquels sont en lien avec nos émotions (base de la médecine chinoise).

 

Le Chi Nei Tsang peut travailler les lignées ancestrales, les schémas d’habitudes, les chocs émotionnels et accompagne au changement de vie. Le travail en chi (l’énergie) mobilise le nerf vague qui communique directement avec le cerveau. C’est le travail énergétique et physique sur le ventre qui va stimuler le nerf vague et par voie de conséquence activer le système parasympathique, partie du système nerveux qui apaise l’organisme, avec libération d’endorphines après une séance de chi nei tsang (et de shiatsu). Nous apprécions ce soin relaxant et tonifiant, nous sentons que notre respiration se débloque, quelque chose bouge en nous, de bénéfique.

 

Nous sommes charmés par la douce odeur d’huile essentielle de cèdre que Sarah utilise pendant cette séance. Nous avons eu plaisir à faire la découverte de cette discipline qui participe à notre bien-être intérieur. Nos ventres sont très souvent le siège de nos émotions les plus fortes retenues en nous et non traitées. Le Chi Nei Tsang apparaît comme un facilitateur de premier choix pour cet objectif bien-être.

 

Nos remerciements à Sharlene pour son aimable participation à l’illustration de cet article. Sarah Gadrey-Howell, une praticienne confirmée de Chi-Nei-Tsang établie avec passion au Centre Clair-Alliance, 28 rue de Lagny 75020 Paris - www.soinshiatsu.comAvril 2019

Le shiatsu par Stéphane Prémel

Un praticien shiatsu émérite – Pour notre grande découverte du shiatsu, il nous fallait être entre des mains plus qu’expertes. Parmi la pluralité de praticiens et de courants de cette discipline ancestrale, une adresse parisienne se distingue avec autorité et éthique: celle de Stéphane Prémel, praticien aguerri qui exerce depuis plus de 20 ans dans le Haut-Marais à Paris. Afin de connaître tous les tenants et aboutissants de cette méthode encore peu connue en France et pourtant très répandue en Asie, nous l’invitons à venir pratiquer sur nous à notre rédaction, au cours de deux longues séances où écoute et partage seront de mise avec convivialité.

 

C’est ainsi que nous rencontrons Stéphane tout sourire, communiquant sa bonne énergie et son positivisme radiant autour de lui. Il est venu avec des tapis de yoga, des coussins et un drap, afin de remplacer les tapis de sol spécifiques qu’il utilise à son cabinet. Car le shiatsu traditionnel, tel qu’il le pratique, se fait toujours au sol nous confie-t-il. Nous sommes fins prêts pour recevoir cette séance, pour cela, rien de spécial à préparer outre qu’une tenue souple de type yoga, le shiatsu n’a pas de contre-indication particulière hormis des cas d’inflammation sévère du système immunitaire.

 

Stéphane vise avant tout à détendre le corps, afin que l’information passe, que l’énergie y circule librement et efficacement. En faisant baisser les barrières du mental, le shiatsu ouvre le corps à l’auto-rééquilibrage de l’information initiale du corps, les points de pression du shiatsu seront les portes d’impédance de celui-ci.

 

Stéphane nous explique le processus du shiatsu en termes simples: il s’agit pour le praticien de communiquer avec le corps, d’échanger, puis de stimuler l'énergie vital par l’effet des pressions exercées. A chaque action, Stéphane met une intention dans son geste, afin que son sujet pose sa conscience et descende son esprit dans son corps, l’énergie retrouvant sa maison-corps en quelque sorte. Stéphane nous relate que le corps est comme un animal avec ses horaires normés: chaque organe reçoit son énergie suivant un cycle établi, toutes les deux heures par couple d’organes (ying/yang). Ainsi, l’estomac sera actif de 7 à 9h, à 17h, celle des reins et de la vessie, et à 3h du matin celui des poumons. Ceci aura un impact suivant l’heure à laquelle le shiatsu est reçu, le praticien devant adapter sa lecture du corps en fonction.

 

Le shiatsu travaille sur les méridiens du corps et le praticien va passer en revue les nombreux points de celui-ci afin de déblayer les causes physiques de certaines accumulations, blocages ou bien restimuler des points trop affaiblis. Pour cette découverte initiatique, nous sommes accompagnés de l’influençeuse française Eva Mikulski qui nous confie sa grande joue et son appréciation positive de la séance faite avec Stéphane. Elle échange avec le praticien, il lui donne cette image de son intervention: c’est comme s’il remettait de l’eau et de l’électricité dans chacun des petits villages qui forment son corps compris comme un tout d’énergie avec ses organes. Il lui conseille de ne pas faire d’autre effort physique le jour même et il lui précise que les effets se sentiront pendant 2 à 3 jours, le temps de la remise en place des bonnes informations dans le corps.

 

Nous voici en position allongée soit sur le dos, soit sur le ventre pour cette séance. Nous sommes confortablement installés. Stéphane couvre ses sujets d’un drap blanc, car il préfère ne pas toucher la peau afin que l’information passe mieux, la peau au contact d’une autre développant une petite résistance. Nous voici partis pour 1h30 de douce relaxation et de pur bonheur sensoriel. Stéphane nous palpe et exerce ses interventions sur chaque partie de notre corps, il y a 365 points répertoriés de shiatsu. Il sent les informations lui venir, c’est le cas avec Valéria qui nous accompagne également pour qui il sent certaines choses qui lui seront ensuite confirmées par elle, impressionnant.

 

Stéphane va s’efforcer de refaire circuler l’énergie du corps dans le sens du méridien considéré. Les organes sont associés aux émotions qu’ils accumulent. Ainsi, les reins et la vessie ont tendance à emmagasiner la peur, les jambes le passé, etc. Un vrai Rubik’s Cube organique à remettre dans l’ordre.

 

A l’issue de chaque séance, nous nous sentons particulièrement bien détendus, pleins d’énergie. Nous nous sentons riches d’une sensation de plénitude, de paix et de fluidité de ce qui se passe dans notre corps. Nous avons l’impression que tout bouge en nous et nous sommes sidérés par la lecture pointue qu’a fait Stéphane des problèmes de notre corps, en phase avec les petits bobos que nous lui connaissons, au présent tant qu’au passé.

 

Le shiatsu est un art asiatique connu depuis le 5ème siècle et Stéphane a été formé à l’école Masunaga qui a l’avantage d’intégrer plusieurs formes de pratique à la découverte du Chi, l’énergie vitale du corps. Le but de cette pratique va être de chasser les énergies lourdes, de lui apporter un souffle nouveau, d’en chasser les fantômes comme dit Stéphane, lequel accumule 18 ans de pratique professionnelle sereine et nous impressionne de ses connaissances pointues dans ce domaine. Il aide ses clients à remettre en place le subtil jeu de domino des organes qui s’activent 25 fois la nuit et 25 fois le jour suivant les préceptes de la discipline. Les organes parlent et par la lecture de leur énergie, Stéphane arrive à percevoir le champs des subtils, comme le prénom d’un futur bébé.

 

Stéphane connaît une révélation sur le shiatsu lorsque suite à une névralgie cervicale sévère, il est guéri instantanément, il est bluffé. Stéphane a été formé au Japon et en Chine à cet art ancestral encore peu connu en France, il commence sa pratique à Paris en 2003, il est alors un pionnier. Son action va être de tonifier ou de relancer les points identifiés en les engrammant d’une information nouvelle. Stéphane aime préciser que les résultats sont là mais que bien sûr il ne s’agit pas d’une médecine allopathique. Il recommande de laisser un mois entre chaque séance de shiatsu. La nuit suivant la séance, le travail de validation du corps s’effectue.

 

Outre le shiatsu, Stéphane pratique d’autres méthodes et protocoles bien être, tels que la méthode NAET  la méthode minceur sur laquelle nous publions dans ces mêmes pages, des harmonisations énergétiques et, les soins du visage à l’oxygène et les radiofréquences pour le raffermissement et la repousse capillaire, qui seront également l’objet de futurs articles ici.

 

Stéphane pratique à son cabinet du 3ème arrondissement et peut se déplacer à domicile. Stéphane reste à l’écoute de ses clients qui deviennent vite des amis et saura toujours s’accommoder des besoins de rendez-vous de ceux-ci, parfois à des heures tardives. On aime chez Stéphane cette sincère humilité et sensibilité dans son rapport à l’autre. Il est ouvert à la rencontre et au partage, il est avide d’expliquer comment sa pratique fonctionne.

 

Stéphane est certifié par la Fédération Française de Shiatsu ainsi que de par l’Université de Pékin en médecine chinoise, en plus d’une école japonaise de shiatsu réputée. En 1925 s’ouvre au Japon la première clinique de shiatsu, un discipline de soin qui y est reconnue en 1955 officiellement. Il n’apparaîtra en France qu’en 1970. Le maître japonais Hamikoshi est à l’origine du shiatsu moderne. Stéphane Prémel, un praticien shiatsu émérite, installé avec passion et éthique au 3 Rue Sainte-Elisabeth, 75003 Paris. - www.praticienshiatsu.com - Avril 2019

La mésotherapie du cheveu
chez le Dr. Tiano

Une aide à une croissance capillaire renouvelée – Poursuivant notre exploration des techniques capillaires utiles à favoriser le maintien ou la repousse de nos cheveux, nous réalisons l’essai de presse de la technique de mésothérapie du cheveu chez le Dr. Sylvie Tiano. La particularité de l’application pratique de cette technique par cette médecin émérite est l’utilisation d’un stylo aiguilles dit needle pen qui ne provoque aucune sensation d’inconfort. C’est ce que nous allons explorer en nous rendant à son cabinet situé près de Versailles.

 

Nous sommes reçus par Sylvie Tiano, laquelle a un CV impressionnant. Diplômée en mésothérapie du DIU de la Pitié Salpétrière (une référence en France), du DIU de lasers médicaux de Paris VI, elle est médecin généraliste certifiée en médecine esthétique et fût même journaliste médicale. Autant dire que nous sommes entre de bonnes mains.

 

Le Dr. Tiano pratique outre la mésothérapie capillaire et du visage, de nombreuses autres techniques en lien avec l’esthétique, tels les mésolifts, les lasers d’épilation définitive, contre l’acné ou la coupe-rose, la mésothérapie ciblée contre les douleurs, les Hifu Ulthérapie contre le relâchement de l’ovale du visage et du cou ou encore l’Exilis anti-cellulite ou la cryolipolise. La médecin est aussi qualifiée en nutrition et reste à l’affût de technologies innovantes éprouvées.

 

C’est ainsi que nous découvrons le needle pen que nous n’avons pas vu ailleurs, une sorte de stylet avec une tête d’aiguilles à usage unique, qui va permettre de faire pénétrer le sérum spécifique dans le cuir chevelu. 12 à 36 aiguilles ont pour effet de faire pénétrer le produit 200 fois plus que par une application simple sur la peau. Le procédé est des plus simples: après une légère désinfection du cuir chevelu, la médecin applique zone par zone le needle pen puis enduit chaque zone traitée du sérum dédié. Ce dernier est riche de tous les nutriments nécessaires à booster la croissance des cheveux. Installée depuis 2007, le Dr Tiano pratique le needle pen depuis 4 ans.

 

Même si 30 à 150 cheveux tombent chaque jour en moyenne et poussent de 0,3mm par jour, le sérum va avoir pour effet de stopper la chute et est un facteur de croissance pour nos cheveux. Les résultats seront observables trois à quatre mois après l’application, qu’il faudra répéter quatre fois en séances espacées d’une semaine, puis d’une séance de rappel tous les mois.

 

Le needle pen peut ajuster sa pénétration de 0 à 2mm, et ne provoque aucun saignement ni aucune douleur. Il va atteindre les microcanaux sanguins à la superficie de l’épiderme visé. Suite à la séance, nous ne devons pas nous laver les cheveux le soir même mais attendre le lendemain.

 

Pour les hommes, le traitement sera à suivre sur le long terme, alors que pour les femmes, il sera le plus souvent ponctuel. Notons que ce traitement ne provoque aucun effet secondaire. Il ne présente aucune contre-indication à part des maladies de peau sur le cuir chevelu de type inflammatoire.

 

L’avantage du needle pen par rapport au pistolet est qu’il va pouvoir traiter de façon rapprochée une zone. Le Dr Tiano utilise deux sérums spécifiques, l’un conçu à Bordeaux, l’autre à Barcelone, ils présentent les mêmes molécules utiles à la croissance des cheveux: niacinamide, biotine, pyrodioxine, cuivre, zinc, acide hyaluronique, vitamines B6, B8 et B12, des substances connues pour contribuer à la bonne croissance des cheveux.

 

Fin du fin, le Dr Tiano propose conjointement l’usage de l’Oligo Scan, un appareil dernier cri de mesure instantanée et indolore des minéraux, des oligo-éléments et des métaux lourds dans notre corps, une analyse qui permet d’orienter le patient vers un accompagnement nutritionnel ou une cure détox. En fin de séance, il nous est proposé de réaliser une séance de Leds capillaires avec le casque américain I-Grow sur lequel nous avons publié dans notre rubrique Technologies.

 

Suite aux séances pratiquées au cabinet du Dr. Tiano, nous observons après plusieurs semaines que la qualité de nos cheveux s’améliore. Ils sont moins fins et moins fragiles, ils regraissent moins vite et on observe une diminution des pellicules. Le Dr Tiano nous fait rappel que la mésothérapie capillaire ne fait pas réapparaître les cheveux là où les bulbes ont disparu. Elle pourra accompagner l’avant et l’après d’une greffe en revanche. La mésothérapie du cuir chevelu, une technologie éprouvée d’accompagnement de son cuir chevelu que nous avons eu plaisir à tester. Dr Sylvie Tiano, une médecin établie avec compétence au 25 rue Jean Gabin, 78390 Bois-d'Arcy www.drtiano.com - Avril 2019

Carole de Souza, nutrithérapeute

Une fée du bien-être alimentaire chez soi – Au lendemain des fêtes de fin d’année bien copieuses, nous prenons conscience que nous devons changer notre rythme de vie et prendre soin de notre corps. C’est ainsi que nous décidons de rechercher un(e) expert en nutrition de talent, si possible développant une approche différente. Cette perle rare, nous l’avons trouvée en la personne de Carole de Souza, nutrithérapeute parisienne de talent. Nous la recevons à notre rédaction et nous la rencontrons tout sourire, sa présence et son énergie vive se font vite remarquer. Carole déborde d’énergie, cette hyperactive haut potentiel a la main sur le coeur et on sent tout de suite son humanité profonde.

 

Bardée de diplômes, Carole a un parcours atypique. Cette ancienne analyste marketing, ex-danseuse pro a toujours été passionnée, voir obsédée par la composition des aliments et dès l’âge de 16 ans, elle mémorise tous les composants des étiquettes. Une reconversion professionnelle où elle invente son propre nouveau métier, la voilà certifiée en nutrithérapie en plus de quatre autres diplômes qui confortent sa pratique actuelle, des plus sérieuses. Sans omettre de mentionner sa certification en callanetics, une discipline sportive de pointe qui permet de remodeler son corps chez soi, popularisée par Elle Mac Pherson et dont nous aurons plaisir à en faire l’essai prochainement.

 

Carole est une sorte de Mary Poppins de la nutrition, qu’elle soit macro, micro, ortho, elle peut faire des miracles. Que vous ayez des kilos à perdre, un diabète à aménager, vouloir sortir d’un burn out et tous autres maux modernes, Carole sera là pour vous aider, vous soutenir au quotidien, avec des résultats probants. Ses programmes intensifs vont durer trois mois, délai sur lequel elle s’engage à des résultats. Discipline et rigueur sont les maître-mots de Carole qui va commencer par une analyse profonde de notre passé de santé, de nos habitudes alimentaires, de nos besoins de changement. Elle prend peu de clients, qui vont vite devenir des amis face à son empathie naturelle et généreuse.

 

Elle passe au crible toutes les habitudes, nos écueils. Pendant une semaine, elle va faire un monitoring de tout ce que mange la personne suivie, avec photos et notes de reporting précises. Puis son travail profond d’analyse commence. Elle passe en revue absolument tous les critères, toutes nos habitudes, elle va inspecter au peigne fin notre frigo, notre salle de bain. Elle va tout analyser pour compiler un programme de rééquilibrage pointu en fonction des objectifs attendus. Elle va formuler dans son laboratoire maison des poudres et alicaments spécifiques aux besoins de nos corps, sur base d’ingrédients pointus qu’elle se fournit dans différents laboratoires européens et nord-américains. Elle va suivre ses clients à raison de deux séances de travail par semaine au minimum et pouvoir constater les résultats et les avancées de ses efforts constants, en appui du changement opéré chez les personnes qu’elle suit.

 

Carole a suivi des enseignements poussés en la matière, par exemple ceux de Jean-Paul Curtay. Elle va établir de vraies cartes métaboliques nutritionnelles pour un accompagnement pointu, inédit à notre connaissance. Elle va prendre en compte tous les facteurs de vie des participants à son programme privé pour atteindre des résultats. Du sur mesure intégral. Carole n’aime pas le terme de coach mais elle est là pour soutenir les efforts de ses amis-clients, avec des résultats époustouflants, tel l’arrêt de médicaments pour deux diabétiques récemment.

 

Elle a une expertise poussée en anti-âge également, elle qui ne fait pas son âge. Elle introduira dans notre alimentation étudiée de nouvelles molécules, telles des farines, algues et graines spécifiques. Elle va accompagner non-stop son client pour atteindre trois objectifs au maximum sur une période de trois mois. Elle est capable de bien gérer les hommes avec douceur mais aussi son caractère fort et sa grande force intérieure, elle qui a surpassé des blessures physiques dans le passé. Elle applique des techniques vérifiables, elle va pouvoir aussi stopper des addictions. Elle accompagnera des chefs, des cadres et toute personne ayant un besoin spécifique.

 

Carole va analyser le système hormonal, ce qui sera plus long pour les femmes. Elle va au bout des choses et son énergie communicative aide ses clients à se dépasser. Carole va mettre en place notamment des cures détox à base de jus pressés à froid, utilisant la chronobiologie, des superaliments et des micronutriments. On apprend par exemple qu’il ne faut pas mélanger les choux ni le melon, qui peut être délicat pour les intestins, alors que la pastèque est digérée par tous. Carole développe également des cosmétiques sur mesure à base des mêmes principes de micronutrition, associant des eaux florales dans des cosmétiques à fabriquer soi-même participant à la slow consommation.

 

Elle aime aussi s’investir dans la préparation de repas-recettes spéciales où elle pourra réunir ses clients à l’occasion de cours de diététique pratique. Nous avons hâte de la revoir au cours d’une telle expérience où elle pourra nous montrer lors d’un shopping alimentaire tous les pièges que nous donne notre alimentation moderne.

 

Sagesse et partage est le fil directeur de cette collaboration conçue par Carole pour changer nos habitudes quotidiennes. Nous avons eu plaisir à faire la connaissance de Carole qui nous a partagé son expérience émérite, dessinant les contours de ses interventions expertes. Nos remerciements à Bara Marconova pour la charmante co-illustration de cet article - www.caroledesouza.fr - Avril 2019

La mésothérapie du cheveu
au Centre Marais Esthétique

Un acte médical qui améliore la qualité des cheveux – Poursuivant notre reportage de fond sur la technique de la mésothérapie du cheveu, nous souhaitions présenter une seconde adresse parisienne, cette fois dans l’Est de Paris, une adresse à haute compétence en ce domaine. C’est chose faite avec la rencontre du Dr. Sabine Bellaiche dans son tout nouveau centre Marais Esthétique, qu’elle partage avec d’autres confrères spécialisés en esthétique, implanté rue de Bretagne, rue emblématique du Haut Marais.

 

C’est ainsi qu’à deux pas de la Place de la République, nous nous rendons dans cette cour d’un hôtel particulier pour découvrir une belle bâtisse historique convertie en cabinet médical chaleureux. Ici, nous n’avons pas l’impression de rendre visite à notre médecin mais plutôt d’être chez soi, avec un salon cosy donnant vue sur la cour et de hautes fenêtres d’époque illumine cet espace plaisant.

 

Nous rencontrons le Docteur Bellaiche tout sourire qui nous reçoit pour deux séances de mésothérapie du cheveux, espacées d’une semaine chacune. Formée à la Faculté de Créteil, Sabine Bellaiche est de formation Médecin généraliste et pratique la médecine esthétique depuis 15 ans. Elle a acquis une solide réputation dans ce domaine, autant dire que nous sommes dans de bonnes mains. Le Dr. Bellaiche est particulièrement connue pour les injectables et va réaliser sur nous deux séances de mésothérapie, suivies d’une séance de 20 min de LED suivant le protocole propre à son cabinet.

 

Le médecin nous informe que la mésothérapie est une technique validée, existante depuis 50 ans, connue pour le visage et aussi plus récemment pour le cuir chevelu. Son principe est simple : des injections légères d’un sérum d’un laboratoire français composé d’acide hyaluronique, zinc, vitamine A et B injecté au niveau des bulbes. Ce sérum va agir comme un booster de leur croissance et va revigorer notre chevelure. Le protocole est de 10 séances espacées d’une semaine chacune puis d’une séance de rappel par mois. Au bout de 4 à 5 séances, les résultats visibles font apparaître des racines plus fortes, tout en gardant à l’esprit qu’il faut 3 mois pour que les cheveux repoussent.

 

Nous voilà installés sur le banc de soin, notons qu’aucune anesthésie n’est requise. Le pistolet à injections utilisé par le Dr. Bellaiche est particulièrement doux, nous ne ressentons aucune douleur ni incommodassions lorsqu’elle réalise cette séance, d’une durée de 10 minutes. Avec soin, le Dr. Bellaiche va couvrir toutes les parties de la chevelure et injecter les 5ml de la solution dédiée. Il n’y a pas de contre-indication à une telle séance, autre que l’irritation ou des blessures à la tête et pour les femmes enceintes car rappelons que ce soin est mixte, il est aussi utilisé par des femmes qui ont des problèmes capillaires.

 

Pendant la séance, le docteur nous présente les autres techniques disponibles à cette adresse, qui entend être une adresse de référence pour les cheveux. Il existe la mésogreffe, qui consiste à prélever cinq bulbes qui seront transformés en sérum lequel sera injecté au cours d’une séance d’une heure et qui aura un effet prolongé sur une année. Est pratiqué au centre également, par son associé chirurgien spécialisé, la greffe FUE où 3000 greffons sont transplantés pour une intervention qui dure de 6 à 8 heures. La mésothérapie vient en complément avant ou après de ces interventions plus lourdes.

 

Suite à cette séance, nous changeons de cabine de soins pour suivre une séance de LED orange qui vont avoir pour effet de stimuler la repousse des cheveux. Portant des lunettes spéciales, c’est un moment de relaxation appréciable.

 

Nous ressortons du cabinet apaisé, content d’avoir pu en quelques instants trouver une solution indolore et efficace contribuant à l’aide à la repousse de nos cheveux, sans aucun recours à de la chirurgie. Quelques semaines après, nous constatons que la chute des cheveux a bien diminué et que ceux en place sont plus robustes. Suite à un protocole complet, nous pouvons constater des effets de repousse des cheveux, dès lors qu’il s’agit de zones où les bulbes étaient encore présents.

 

Le Centre Marais Esthétique, un nouveau centre médical parisien à la large gamme d’interventions établies avec compétence au 55, rue de Bretagne 75003 Paris - www.marais-esthetique.fr – Mars 2019

L'Oxygénothérapie
à l'Institut Claire Millia

Un soin fraîcheur et profond du visage – Avec l’arrivée du printemps, nous avons à coeur de vouloir nous donner un coup de boost bienvenu, en particulier sur cette partie du corps qui a été exposée aux intempéries hivernales, notre visage. Nous recherchions une technique innovante, douce, non invasive, qui pourrait nous redonner cet effet tenseur et un éclat du teint revigoré avec les premiers rayons du soleil. Sur recommandation reçue, nous souhaitons faire l’essai d’une technique tendance, non médicalisée, le soin du visage à l’oxygène.

 

Pour cet essai de presse qui comprendra deux séances successives espacées de 15 jours, ce qui est la durée moyenne d’effet de ce soin cosmétique, l’Institut Claire Millia, une adresse beauté experte à taille humaine du 7ème arrondissement nous reçoit à bras ouverts, privatisant son salon deux lundis pour les besoins de cet article. Nous sommes accueillis par sa propriétaire, Françoise Jubin, une esthéticienne d’origine bretonne qui nous partage sa passion et sa bonne humeur.

 

Françoise a un parcours atypique. Ancienne maquilleuse pour Dior pendant de nombreuses années dans toute la France, elle a officié en Angleterre, a géré un spa aux Maldives pour un 5 étoiles et a créé et géré des spas de luxe en Gambie et au Nigéria. A son retour en France en 2016, elle fait le choix de rependre le salon cosmétique de Claire Millia, ancienne kiné, le seul salon de France proposant des produits Sisley en dehors des spas sous cette marque. Autant dire que nous sommes entre de bonnes mains pour cet essai.

 

Accueillis par un bon café et thé, nous nous renseignons sur les autres soins pratiqués par l’institut, qui pourront faire l’objet de futurs articles. Françoise pratique notamment la kératothérapie du Dr Janka, qui permet de rééquilibrer la peau de façon précise. L’institut utilise toute une gamme de soins suivant les protocoles experts de Françoise ou de Sisley, notamment la cryominceur ou la photomodulation aux Leds (réjuvénation ou pousse des cheveux).

 

La technique qui nous intéresse aujourd’hui est l’oxygéthérapie-soin du visage, une technique popularisée par certaines stars comme Madonna, Justin Timberlake ou encore Nikos. Il s’agit d’une technologie australienne dérivée de l’usage de l’oxygène hyperbare qui est utilisé dans les hôpitaux afin de faire pénétrer des produits dans le derme. L’application non médicale de cette technique permet aujourd’hui de faire pénétrer des sérums conçus à base de plantes dans la surface de la peau pour lui donner un coup d’éclat et d’avoit un effet lifting temporaire sans recourir à une chirurgie. Une promesse haute en attente que nous souhaitons ainsi essayer.

 

Nous passons dans la cabine de soins avec Françoise, allongé confortablement sur un banc de cuir, nous voilà partis pour 45 minutes d’un soin qui est aussi une profonde détente, bercés par une douce musique classique. Il n’est pas rare de s’endormir pendant celui-ci tellement il est plaisant. Françoise nettoie notre visage de façon profonde suivant un rituel des plus pointus puis elle inspecte notre peau à la loupe éclairante pour nous donner un diagnostic de celle-ci. En fonction de ce dernier, elle va pouvoir déterminer quel sérum utiliser parmi l’anti-ride, le Clarity (contre l’acné), l’anti-âge Rejuvenate ou l’Opulence (teint frais). Nous allons essayer l’anti-âge et l’Opulence successivement lors de nos deux séances distinctes.

 

L’esthéticienne réalise un drainage manuel de notre visage avant le soin et elle prépare un flacon de 3,5ml de sérum qui sera consommé pendant la séance. Le procédé est très simple: de l’oxygène pur est pulsé avec délicatesse contre la peau et se faisant, fait pénétrer le sérum. C’est une sensation agréable, proche d’un jet d’air légèrement humide qui nous fait du bien.

 

Françoise nous précise pendant la séance que ses effets vont être immédiats et dès le lendemain, nous aurons la pleine mesure de sa portée, pour un effet durable de 10 à 15 jours. C’est un soin utilisé par ses clientes en particulier avant des événements importants, lesquelles feront aussi le décolleté avec cette technique. Françoise travaille avec soin et fait chacune des deux moitiés du visage, suivant un protocole établi par IntraCeuticals, constructeur de cette machine à oxygène innovante.

 

Nous sortons du soin parfaitement détendu, avec une peau visiblement plus jeune et lisse, l’effet est saisissant, d’autant plus que les sérums sont à base d’extraits naturels, tels le thé vert, l’aloé vera, la vitamine C. Nous sommes loin des substances douteuses que certains peuvent se faire injecter tel le botox. Fin du fin, Françoise nous fait bénéficier de sa machine à Led professionnelle où une belle lumière orange va pouvoir accentuer les effets bénéfiques tenseurs de ce soin, qui pourront aussi être renforcés par les produits spécifiques de la marque à appliquer chez soi.

 

Nous avons vécu un grand soin profond qui a aussi nettoyé notre peau d’impuretés, une belle sensation de fraîcheur du visage nous envahit de façon durable. Nous voilà fin prêts pour les beaux jours qui s’annoncent. L’Institut Claire Millia, une adresse spécialisée intimiste et chaleureuse établie au 40 Bis Avenue Bosquet, 75007 Paris – www.claire-millia-esthetique.fr - Mars 2019

Coaching sportif
avec David-Naoki

Un coaching de pro à domicile – Parmi les nombreux coachs à domicile parisiens, nous voulions parler d’un jeune talent qui assure. Nous sommes comblés avec la découverte de David Phan, dynamique fondateur de Naoki Coaching, exerçant à Paris et en région parisienne. Suite aux réjouissances des fêtes de fin d’année bien copieuses, il devenait urgent de nous reprendre en main physiquement. Nous sommes séduits par l’interface dynamique du site naoki Coaching qui présente une approche unique et qui est agrémentée de nombreuses disciplines possibles. Nous décidons de prendre rendez-vous avec David à notre rédaction pour deux séances duo d’entraînement personnalisé.

 

A l’heure dite, nous rencontrons David tout sourire, qui respire l’énergie positive. On sent sa personnalité douce et son envie de transmettre ses savoirs riches et multiculturels. Car David est d’origine indienne, japonaise et vietnamienne. Né au Vietnam, il arrive en France à l’âge de 6 ans. Vite devenu accro au chocolat, il devient obèse et c’est à force de ténacité et de compréhension fine des mécanismes physiologiques qu’il parvient à surmonter cette épreuve. Sa routine se transforme en passion, il la systématise dans un entraînement devenu pointu qu’il a à coeur de nous faire vivre aujourd’hui.

 

Suite à un entretien poussé sur notre santé, nous voilà fin prêts. Tout sera personnalisé chez David, adaptant chaque cession à la poursuite de l’objectif désiré. David fait attention à ce que nous nous fassions pas mal et corrige nos positions avec expertise. Nous invitons deux amis femme et homme à ses cours et tous les deux sont ravis de l’expérience vécue, ils sentent les effets bénéfiques et tonifiants dès la première séance. David connaît les différents morphotypes et est incollable sur le métabolisme basal ou d’autres données physiologiques insoupçonnées.

 

Nous voici donc en tenue de sport, commençant l’entraînement par les MAC ou mouvements articulaires contrôlés, puis nous passons vite à une série d’exercices variés, comprenant des sumo squats, des exercices Tabata et d’autres variantes expertes.

 

Ce qu’on aime chez Naoki, c’est l’approche multidisciplinaire, faisant appel à des principes de kiné, d’ostéo, du pilates aussi. C’est que David est un puits de science sportive, il est diplômé d’un BEES d’Aikido/Judo, d’un DIF Suisse et il écrit même un livre-guide sur le sport en environnement mobilier, une pratique qu’il expérimentera lors de nos cours. David est un coach accompli mais il est aussi un intellectuel, chercheur en linguistique, maîtrisant huit langues (dont le tamoul, vietnamien, anglais, français, coréen, islandais et norvégien).

 

En fin de séance, il nous fait faire un Amrap intense incluant des tractions australiennes. David nous fait travailler en final nos étirements et notre respiration lors d’un exercice de détente en auto-hypnose, David est aussi pratiquant de yoga et coach mental.

 

On sent chez David le sens de la discipline, lui qui a été dans un lycée militaire indien. naoki signifie d’ailleurs l’arbre droit en japonais. David pousse ses convictions écologiques à pratiquer le plogging, un jogging par lequel on ramasse les déchets. Pro du parkour, David maîtrise aussi plusieurs sports de self-défense qu’il enseigne également.

Présent trois jours par semaine à Paris, David organise son équipe de collaborateurs en fonction des demandes. Il faudra 4 à 6 semaines de programme sportif pour que des changements intérieurs prennent place, avant de voir les résultats de l’extérieur. Nos remerciements à Donatienne Schreiner et à Mickael Ladire des RatonsLaveurs pour leur participation conviviale. Retrouvez David et le Naoki Coaching en ligne et le plus souvent au Parc de Bercy, 128 Quai de Bercy, 75012 Paris - www.naokicoaching.comMars 2019

Les Amazones Parisiennes

Une douce tribu qu’on aime – Dans l’univers du yoga parisien de plus en plus tendance, fait figure d’exception la tendre communauté des Amazones Parisiennes, un groupe de filles passionnées et profondément sincères dans leur pratique du yoga et de bien d’autres disciplines, qui a spontanément provoqué un coup de coeur chez nous. Gravitant autour de sa fondatrice et gentille animatrice Caroline Nagel quatre autres co-fondatrices et bien d’autres talents, la plupart féminins, se réunissant presque chaque semaine autour d’ateliers dans des endroits le plus souvent insolites ou sélect, en plus de retraites yoga réalisées au vert en Inde (Goa) ou à Ibiza en Espagne. Un regroupement inédit des meilleures compétences parisiennes au féminin de tout ce qui peut être qualifié de pratiques douces, en premier lieu le yoga. Caroline tout sourire nous accueille les bras ouverts et va nous montrer le maximum de ce que sont les Amazones Parisiennes au travers de notre participation à plusieurs de leurs ateliers.

 

Atelier yoga et brunch ayurvéda – Le premier d’entre eux sera un atelier dominical de yoga suivi d’un brunch ayurvédique. Nous voici un dimanche matin ensoleillé de février à rejoindre l’adresse discrète d’un beau loft-atelier du 8ème arrondissement où sous une grande verrière, Emilie Le Dé, l’une des émérites coach yoga des Amazones prépare la salle avec des tapis de yoga de confection naturelle. L’ambiance est chaleureuse et bon enfant, nous faisons la connaissance de toutes les participantes, je serai le seul homme à suivre l’atelier (bien que les ateliers des Amazones soient tous mixtes, à l’exception de ceux du Féminin Sacré).

 

Un Yerba maté des terres d'origine du Paraguay nous accueille, il est préparé par le jeune Alexandre Mauras, venu de la vallée de la Drôme pour nous présenter ses concoctions sur base de cuisine ayurvédique. Ses produits Sattvikaya réveillent la vitalité, fabriqués avec amour et distribués sur la boutique Ayudyana. Également venue spécialement, des Landes cette fois, Emilie Le Dé établit ses petits rituels personnels, notamment à base de sauge blanche brûlée sous forme d’encens. C’est sa manière à elle de se mettre dans l’état d’esprit du cours de Flow Yoga et de Yin Yoga (postures tenues) qu’elle nous a concocté. Une douce musique est jouée et nous voilà partis sur un échauffement avec le Mandra ou yoga des doigts. Nous enchaînons avec délicatesse des assanas, ces postures étudiées telles celles de l’enfant, du cobra, de la cascade ou encore du diamant dans une ambiance relaxante et apaisante. Le thème amazonien du cours se reflète dans les projections végétales faites par Emilie, pour un cours de grande qualité.

 

On sent l’expérience confirmée chez Emilie laquelle pratique le yoga depuis l’âge de 14 ans, elle s’est formée à Dehli en Inde et a eu la révélation au cours d’un stage à Paris où elle enseigna le yoga pour la première fois. Elle garde en elle la belle sérénité lumineuse des Iles Grecques. Etre en sa présence agit sur nous comme un rayon de soleil, lequel passe au travers de cette grande verrière ce dimanche.

 

Nous voici regroupés tous en cercle pour partager le brunch, qui aura les goûts inédits de la cuisine ayurvédique qui fera le jeu des six saveurs, de l’alimentation pranique et sattvique, propre aux yogis. Caroline nous présente une introduction de la matière, nous permet de distinguer les cinq énergies-docha de l’ayurvéda. Caroline sait de quoi elle parle, elle qui fût formée dans l’Himalaya Indien et à Goa, elle est devenue une spécialiste de yoga prénatal et elle a débuté ses coachings à Paris au Royal Monceau (on la retrouve aujourd'hui dans plusieurs grands hôtels parisiens avec les Amazones).

 

Nous sommes captivés par l’exposé qui nous est fait et nous apprenons à distinguer le camu camu d’Amazonie, la sève de Kitul, le warana, le lait d’or ou encore l’urucum. Alexandre est un puit de science en la matière, lui qui produit un granola spécial aux épices ayurvédiques dans la Drôme, ainsi que des pétales de pommes séchés ou même des graines pré-germées qui poussent sur du rythme reggae et la musique de Bob Marley. Les produits Guayapi sont à l’honneur et nous goûtons à du goji, canneberge, vinaigre d’argousier et acai dans des mets atypiques mais tout à faits excellents, en particulier sur leurs effets sur le bien-être de notre corps.

 

La journaliste tchèque Katerina Srbkova nous accompagne lors de cet atelier dominical parisien et nous livre son impression: On vit malheureusement dans une époque où la détente, la relaxation et la prise de conscience de soi ne sont pas des choses automatiques et on a besoin d’apprendre des techniques appropriées. Le yoga et la médecine ayurvédique sont des bons moyens pour y arriver. Le cours d’Emilie dans un espace magnifique dans le 8ème arrondissement était un vrai bonheur permettant de se ressourcer et de revenir à ses origines. L’introduction dans l’Ayurveda faite par Caroline et un brunch délicieux autant que sain composé des produits de Drôme proposés et conçus par Alexandre Mauras m’ont reboostée pour le reste de la journée! De la joie sans fin.

 

Alexandre nous régale en dessert d’un porridge au millet sauvage, le tout cuisiné dans de la terre cuite, afin de préserver les bonnes vibrations des aliments. Sur ces agapes inédites à nos palais, nous repartons tout sourire et apaisés, recevant au passage un bon granola maison et des petites figures géométriques énergétiques à coller réalisées par Caroline. Avant de prendre congé, nous avons redécouvert les accords Toltèques, pratiqué un ohm collectif et avons fait la connaissance d’Hiba qui nous convie à une prochaine séance d’ostéopathie.

 

Osthéopathie avec Hiba Boufares - Nous retrouvons Hiba à notre rédaction qui est venue avec sa table pliante de pratique. Autour d’un thé, elle nous retrace son parcours personnel, débuté dans l’architecture intérieure, puis sa passion du toucher, inné chez elle, l’a vite portée vers l’ostéopathie, pour laquelle elle se forme pendant cinq ans dans l’une des écoles les plus réputées de France, recevant par ailleurs les enseignements de deux sommités de la matière en France, Pierre Tricot et François Bel.

 

Cette discipline fondée par l’américain Andrew Still en 1874 vise à accompagner le corps vers son auto-guérison en en rééquilibrant les énergies, détectant les dysfonctionnements. Plusieurs écoles existent, la tissulaire et la structurelle, la pratique d’Hiba est un syncrétisme des deux pour de beaux résultats constatés lors de notre séance (elle me débloque mon diaphragme resté bloqué). Hiba est aussi une spécialiste de l’accompagnement des femmes enceintes, elle a même fait son mémoire dans cette matière.

 

Nous voilà installés sur son banc confortable et Hiba, pieds nus pour mieux se connecter à l’énergie de la terre, commence à nous palper suivant un protocole bien déterminé. Auparavant, elle aura pris de nous toutes les informations nécessaires sur nos petits dysfonctionnements pour son analyse. Hiba agit sur notre corps, pratiquant des pressions, des relâchements à des endroits précis, qui ne sont pas ceux du shiatsu ni de la chiro. Elle nous palpe aussi le crâne et plusieurs parties précises du corps, le corps lui indiquant là il lui faut travailler. Nous ressortons de la séance détendus et il faudra laisser passer deux à trois jours pour que le travail prenne toute sa dimension.

 

Marie Selepec, jeune mannequin et comédienne française nous accompagne lors de cet essai et elle nous confie son émotion suite à sa première séance avec Hiba: Hiba c’est presque une magicienne. Au début je ne sais pas trop ce que je dois penser de ses petits mouvements du bout des doigts sur mon corps qui n’ont pas l’air de faire bouger grand chose mais comme elle me le dit, je relâche et je fais le vide. Puis, je comprends. Quelque chose se passe, quelque chose de profond qui me touche où aucun autre thérapeute ne m’avait touché, à l’âme. Au fur et à mesure je sens tout mon corps qui s’émulsionne, comme des petits chatouillis à droite à gauche, du gros orteil à l’épaule (endroit où j’avais sacrément mal), je les sens presque communiquer entre eux, c’est mon corps qui parle, qui parle à Hiba, ou plutôt c’est elle qui lui parle. Elle lui chuchote ce que la terre lui envoie pour moi. Pour mieux m’enraciner, pour guérir presque naturellement, ou par la voix de son magnétisme, qu’elle appelle joliment «ostéopathie tissulaire», mais dans le fond je le sens, c’est du magnétisme. Ses mains sont chaudes, elle se concentre profondément, elle ne fais rien craquer, elle relie, elle guide ce corps en souffrance 1 heure qui passe à une extrême vitesse. La séance se finit puis je n’ai pas envie que ça s’arrête je veux recommencer à outrance. On devrait se faire plus de bien et écouter son corps, c’est ce que Hiba m’a fait comprendre, «parle avec ton corps» m’a t’elle- dit, «dis lui qu’il arrête de te faire mal comme ça», c’est vrai on est une équipe si l’un va mal, l’autre aussi. Je sentais que ma souffrance à l’épaule provenait d’un mal être dans mon quotidien, elle à comprit ça. Dès le début de la séance elle a trouvé l’épicentre de mes douleurs, presque à côté du coeur, c’était surtout le centre des émotions, point de Chakra. J’ai senti quelque chose d’étonnant quand elle est passé dessus en m’écrasant avec ses deux mains pas trop fort, mais suffisamment pour me faire cracher ces «émotions qui ne m’appartiennent pas» elle m’a dit, j’ai rigolé, je ne contrôlais plus rien, au fur et à mesure qu’elle appuyait je rigolais, je pleurais, je ne pouvais plus m’arrêter. Je me suis vidée. C’était incroyable, je me sens apaisée, je n’ai plus mal maintenant. Mais j’ai quand même envie de recommencer ! Merci Hiba, quel bonheur d’avoir croisé ton chemin, merci pour le bien que tu procures autour de toi rien qu’en parlant.

 

Hiba préconise trois séances d’ostéo par an pour entretenir son corps au mieux de sa forme. Hiba pratique aussi l’ostéo dans l’eau, un concept innovant qu’elle aimerait développer. Nous ressortons ravis de cette expérience, contents d’avoir découvert une discipline discrète et pourtant efficace.

Yoga-Art – Notre troisième atelier-découverte des Amazones sera la participation au cours de yoga-art donné par Leda Macoro à la galerie Kinor, située à deux pas du métro Saint-Paul à Paris. Nous nous rendons ainsi dans le Bas Marais pour vivre 1h30 d’apaisement physique et sensoriel entouré des jolies œuvres de cette jeune galerie animée par la dynamique Chagall. Cette ancienne de l’Ecole du Louvre s’est lancée sur le marché de l’art avec la fougue et la passion qui siéent si bien à la jeunesse.

 

Nous sommes reçus par Leda tout sourire, une charmante jeune femme venue d’Istanbul en 2005 pour suivre des études d’art. Cette bordelaise d’adoption a fait ses armes dans la mode parisienne avant de rejoindre la douce aventure des Amazones Parisiennes dès le but et d'avoir créé le logo en 2016 (actuellement responsable de l'identité visuelle du concept). Nous faisons connaissance avec les autres participant(e)s du cours, toutes réjoui(e)s de vivre une expérience inédite. Nos tapis sont disposés autour de sept bougies symbolisant les sept chakras. Leda, qui a commencé depuis 6 mois l'atelier yogart, prépare ses petits rituels introductifs de la séance, notamment à base d’un encens de palo santo et range la salle faisant appel au Feng Shui.

 

Nous sommes invités à choisir une œuvre dans la galerie, qui nous appelle et qui nous permettra de réveiller notre enfant intérieur au cours d’un parcours sensoriel initiatique. Notre choix se dévolura sur un lumineux tigre peint à l’huile de l’artiste strasbourgeois Yehiel Attias, magnifiant de jolies couleurs. Au cours de l’exercice, suivant du yoga Vinnyasa (doux) et du Hattayoga, nous sommes invités à visualiser mentalement l’oeuvre, à la dépasser en cassant les cadres et à la rendre réelle en nous. Un moyen d’ouvrir notre conscience à notre environnement, aux couleurs, au sensoriel.

 

En final, regroupés en cercle autour de pierres énergétiques, Leda fera usage d’un bol indien aux douces vibrations que nous pouvons ressentir les yeux fermés par un massage sonore profond. Un moment de relaxation apaisée et partagée. Nous repartons avec de jolies cartes des dessins de Leda qui développe la marque de t-shirts Essencia Design aux figures féminines poétiques. Nous avons eu plaisir à suivre cet agréable moment de thérapie visuelle et yogique dans un cadre artistique et chaleureux. On aime cette pratique des Amazones d’un yoga nomade au féminin. Prochain cours de yoga-art prévu le 27 mars 2019. Les Amazones Parisiennes, une jolie ruche féminine établie avec sérénité au 9, rue Pelouze 75008 Paris - www.lesamazonesparisiennes.comFévrier 2019

La mésothérapie du cheveu
chez le Dr. Jean-Marc Adda

Une technique capillaire éprouvée – Après avoir testé plusieurs technologies capillaires permettant de résorber la perte de cheveux (confer notre article sur le casque à leds IGrow dans notre rubrique Technologies) ou sur la dermopigmentation capillaire en ces pages, nous étions restés à la recherche d’une méthode abordable permettant de connaître un retour progressif d’une capillarité normale. Était exclu le recours à des médicaments aux effets secondaires incertains ainsi qu’à de la chirurgie lourde de type greffe. C’est au détour d’une discussion avec une amie ayant accouché (les femmes perdent leurs cheveux à ce moment le plus souvent) que nous découvrions l’existence de la mésothérapie pour le cheveu, avec des résultats probants puisqu’elle en a constaté les effets concrets et nous les montre.

 

Sur sa recommandation, nous nous adressons au praticien ayant intervenu sur son cuir chevelu, le Docteur Jean-Marc Adda à Boulogne. Le principe de la mésothérapie pour les cheveux est simple: il s’agit de l’injection localisée, sans anesthésie, d’une solution spécifique dans le cuir chevelu qui va restimuler la pousse des cheveux et les renforcer. C’est ainsi que nous nous rendons tous excités d’avoir trouvé la parade à nos problèmes capillaires au Centre Esthétique pour deux séances de traitement de notre cuir chevelu qui commence à démontrer des signes de faiblesse, sachant toutefois que le résultat ne sera visible que dans trois mois, car c’est le temps requis par le cycle de croissance des cheveux.

 

Le Dr. Adda nous reçoit tout sourire, pour une séance qui ne durera qu’une dizaine de minutes. Le procédé est simple: le médecin charge un pistolet-pointeur d’une solution dédiée pour l’appliquer en différents points du crâne, là où les cheveux commencent à être clairsemés. Le procédé n’entraîne aucune éviction sociale, aucune chirurgie et il faudra juste ne pas se laver les cheveux le soir même. Seule une petite incommodation sera ressentie suite à l’intervention mais elle disparaîtra dans l’heure qui suit.

 

Le Dr. Adda s’est forgé une réputation d’innovation esthétique, il fût l’un des précurseurs de la médecine esthétique il y a 20 ans. Formé en médecine générale, il a obtenu un DU en mésothérapie à la Pitié-Salpétrière, ce qui intéresse notre sujet. La pratique passionnée du médecin le pousse à être à l’écoute des dernières innovations médicales, dès lors qu’elles sont des techniques établies comme l’est la mésothérapie (inventée il y a plus de 40 ans). Le médecin fait preuve d’une grande expertise, lui qui pratique d’autres techniques esthétiques à son cabinet, telles que le mésolift, les radiofréquences, le carboxythérapie, la miradry (contre la transpiration) ou encore la luxopuncture (à base d’infrarouges).

 

Le Dr. Adda nous présente le produit qui va être injecté: il s’agit du HairCare du laboratoire français RevitaCare. Nous sommes en présence d’une solution légèrement rose de 5ml (il en injectera 3 ml), composée d’un acide hyaluronique non réticulé d’origine biotechnologique ainsi que du Restructuring HairComplex, composé de nutriments essentiels à la repousse des cheveux: zinc, arginine, glutamine, ornithine, glycine, cystéine, nicotinamide, calcium, acide folique et biotine essentiellement. Ce produit sera injecté dans le derme superficiel près des racines capillaires avec pour objectif d’hydrater le cuir chevelu, les racines des cheveux et de restructurer ceux-ci. L’effet principal du traitement sera d’améliorer la qualité des cheveux et du cuir chevelu et de réduire la chute des cheveux en les ancrant mieux.

 

Cette information faite, le protocole peut commencer. Nous voici allongé sur le banc de soin du praticien, lequel va insérer par ce pistolet équipé de micro-aiguilles le produit dans les zones désirées. Il ne s’agit en aucun cas d’une opération et si la piqûre dans le cuir chevelu peut se faire sentir sur le moment, cette sensation disparaît très vite. Le procédé est rapide, il nous faudra donc être patients pour en voir les résultats dans trois mois. Le protocole à suivre est de 4 à 6 séances espacées d’une semaine chacune, suivies d’une séance d’entretien tous les mois.

 

Nous sommes ravis d’avoir enfin trouvé une méthode simple, efficace et à prix relativement accessible permettant de combattre notre perte de cheveux. Le produit n’a aucun effet secondaire et les seules contre-indications à celle-ci seront les allergies connues, les altérations cutanées, les mineurs ou les femmes enceintes. Il sera recommandé d’éviter les anti-coagulants, anti-inflammatoires, UV, saunas, le soleil et le grand froid 48 heures avant l’intervention. Ayant complété ce protocole, nous avons hâte d’en constater les effets visibles, avec dès la seconde séance, un arrêt notable de la chute des cheveux.

 

Le Dr Adda prévient qu’il ne s’agit pas d’une solution miracle toutefois: elle n’aura aucun effet sur une calvitie avancée car les racines capillaires ont disparu. Il nous confie qu’il obtiendra de meilleurs résultats chez les femmes qui n’ont pas de prédisposition héréditaire à la perte des cheveux comme chez les hommes. Il confirme également qu’il n’y a pas de risque de rejet du produit hors de rares cas d’allergies, jamais constaté au cours de ces 19 années de pratique de la médecine esthétique. Le docteur Jean-Marc Adda, un praticien émérite exerçant avec compétence au Centre, 55, bd Jean-Jaurès, 92 100 Boulogne-Billancourt – www.lecentre-esthetique.com - Février 2019

La Photo-réjuvénation
chez Active Esthétique

Pour une peau assainie et rajeunie - Suite à nos articles successifs chez Active Esthétique, la bonne adresse parisienne aux compétences pointues de Yaël et Marcel Lévy, nous avions pris bonne note d’un rendez-vous important cet hiver: l’essai de la technologie de photorajeunissement, une technique éprouvée de rajeunissement des tissus de la peau, à pratiquer de préférence en hiver, du fait de sa contre-indication à la présence des effets des UVs sur les zones à traiter.

C’est ainsi que rendez-vous est pris avec Marcel pour deux séances d’essai de presse de cette méthode validée depuis de nombreuses années chez ActiveEsthétique. Pour preuve, ils agissent avec le très haut de gamme du marché, une machine spécifique d’AlmaLaser, un lasériste israélien reconnu.

Notre essai va porter sur le visage et sur les mains, deux zones particulièrement exposées aux effets du temps. En préparation de ces séances, Marcel nous donne l’instruction de nous raser les poils de nos mains trois jours avant la séance, ceci permettant à la lumière de ne pas se propager dans les bulbes pileux, ce qui pourrait être sensible. Mais rien à craindre, une telle séance n’est pas douloureuse et ne provoque aucune éviction sociale.

Accueillis avec chaleur par le couple travaillant en tandem, nous voici vite en place allongé sur un banc confortable, partis pour 45 minutes de traitement attentif. Marcel nous applique sur le visage un gel d’échographie neutre qui aura pour fonction de propager l’impact de la lumière de façon uniforme sur notre visage. Pour cette séance, il s’est équipé de la tête spécifique de photorajeunissement, la SuperSkin Rejuvenation, qui diffère de la tête d’épilation définitive pratiquée sur la même machine, dont nous avons parlé dans notre article dédié à l’épilation définitive avec un essai également réalisé chez ActiveEsthétique. Marcel nous équipe de lunettes spéciales qui nous protégeront de la lumière pulsée à haute intensité, il évitera les orbites oculaires, seule partie du coprs que l’on ne peut traiter avec cette technologie. La technique est particulièrement pointue chez ActiveEsthétique, avec 10 joules/cm² pulsés, 2 flashs à la seconde en continu sur 12 secondes, il s’agit de l’In Motion d’AlmaLaser.

Le fibroblastes vont réagir au choc thermique reçu et vont produire du néocollagène. Les rides et ridules vont s’atténuer, la peau va être réoxygénée, les couperoses et les rougeurs vont être atténuées et même les cernes vont s’éclaircir. L’effet va être particulièrement visible suite aux trois premières séances. Les zones les plus traitées par les clients d’ActiveEsthétique seront le visage, les mains et pour les femmes le décolleté.

Le protocole recommandé est de cinq séances espacées de 20 jours, suivi de séances d’entretien autant que de besoin. Les contre-indications seront l’exposition récente au soleil, les pacemakers, les femmes enceintes et les plaies non-guéries. La technologie AFT d’AlmaLaser est tellement sécurisée qu’elle ne peut absolument pas brûler l’épiderme, d’autant plus que Marcel et Yaël disposent d’une solide formation. C’est tellement au point que cette machine peut même travailler sur les peaux noires là où d’autres adresses ne le peuvent pas. Des résultats seront obtenus également sur des masques de grossesse.

Marcel en véritable expert s’applique avec grand soin, il va flasher l’ensemble de notre visage zone par zone, suivant la surface de la tête d’application, laissant celle-ci parfois se recharger en fonction de la puissance modulable désirée. L’intervention est indolore, parfois notre barbe est un peu sensibilisée à cause des poils pas assez rasés. Le choc thermique provoqué par cette lumière pulsée à haute intensité va provoquer une montée de nouveau collagène, d’élastine renouvelée et donner un teint plus lumineux. Cette technique va aussi agir pour resserrer les pores dilatés, elle diminue l’acné et ses marques, elle efface les cicatrices après plusieurs séances. L’effet est à la fois immédiat et progressif. Immédiat pour l’effet beauté lumineuse du visage, des traits détendus, comme si nous étions rentrés de vacances, ainsi on pourra faire une séance juste avant un événement particulier. Effet progressif pour l’apparition de nouveau collagène, dès le lendemain et dans les jours qui suivent. Il faudra attendre 20 jours pour une nouvelle séance, ce qui correspond au cycle de renouvellement cellulaire. On apprécie les résultats obtenus sur notre visage, notre teint est rayonnant en cet hiver, nous renouvelons même cette cure de jouvence à titre privé.

Marcel obtient également des résultats spectaculaires sur l’acné, il traite plusieurs adolescents avec de beaux résultats. La lumière pulsée va avoir pour effet de stériliser la prolifération bactérienne et suite à un peeling réaliser après chaque séance, l’acné va disparaître progressivement.

L’effet du photorajeunissement à la lumière pulsée est plus large que le laser: la lumière aura un effet tenseur, lisseur, de rajeunissement des tissus, il effacera les tâches pigmentaires, l’acné et épilera même légèrement les zones ciblées (même si la tête d’application n’est pas dédiée à cet effet). A l’issue de chaque séance, nos traits sont détendus, nous sentons notre peau plus lisse et douce, et devant le miroir, notre teint est immédiatement plus clair et unifié.

Nous avons apprécié ces séances chez ActiveEsthétique qui nous a redonné un air de jeunesse appréciable et durable en plein hiver. Une technologie qui va intéresser tous ceux qui veulent redonner du peps à leur peau. Active 512, une adresse parisienne d’esthétique experte établie avec un service qualitatif au 14 rue Labie, 75017 Paris – www.active512.com Février 2019

Jean-Pierre Clémenceau

Un coach émérite et complet - Après ces fêtes de fin d’année riches de festivités gastronomiques, nous nous sommes résolus à réaliser un sujet tendance: le coaching sportif personnalisé, venant fort à propos afin de nous redonner une silhouette acceptable en prévision du printemps qui pointe doucement son nez. Nous nous adressons à l’un des coachs sportifs parisiens les plus en vue du moment, Jean-Pierre Clémenceau. Spontanément et avec simplicité Jean-Pierre Clémenceau nous répond très volontiers afin de nous inviter à pratiquer deux séances d’entraînement en duo.

 

Nous voilà rendus au Fouquet’s Barrière Hotel en haut des Champs-Elysées où Jean-Pierre officie chaque semaine depuis 9 ans. Nous pénétrons dans l’étage inférieur des beaux salons de l’hôtel de luxe pour y découvrir le magnifique spa Diane Barrière avec piscine privative. Des hôtesses soignées et attentives nous guident jusqu’aux grands vestiaires boisés, riches de produits de toilette distinctifs Vichy, de douches et lockers pour nos effets personnels. Nous voilà fins prêts en tenue de sport à affronter l’entraînement de Jean-Pierre pour 50 minutes intensives. Jean-Pierre nous salue avec douceur et gentillesse, nous recevant dans le club de gym du spa, un lieu discret et tranquille où nous allons pouvoir pratiquer des exercices au sol, sans avoir à utiliser les nombreuses machines qui nous entourent.

 

Nous découvrons vite que la pratique de Jean-Pierre va bien au-delà d’un simple coaching sportif: il est maître dans son art de l’éducation physique, mais aussi pratiquant de yoga, certifié en shiatsu et même en Reiki au 3eme degré. Il est fin psychologue et a aussi des dons de mangnétiseur (au 2eme degré), tout cela exercé avec sincérité et humilité. Il est aussi instructeur de pilates, une discipline sur laquelle il a même écrit un livre.

 

Le dynamique JP, originaire du Pays Basque, a eu un parcours riche à l’instar de sa curiosité passionnée à toute nouveauté. Après une année de médecine à Angers, il s’oriente vers la kiné, puis sera préparateur physique puis triathlète pendant six ans avant de devenir coach sportif privé. Avide de connaissances, Jean-Pierre passera aussi un master de coaching mental à Clermont-Ferrand.

 

Jean-Pierre collabore avec l’INSEP, a fait des études poussées dans le cadre de la rédaction de ses nombreux livres, 35 à son actif à ce jour. Jean-Pierre est un hyper-actif, il n’a d’ailleurs besoin que de dormir 3 heures par jour sans être fatigué, ce qui lui permet de se consacrer à son activité éditoriale foisonnante. Parmi sa riche production littéraire, on trouvera le Fitness de la Femme (N°1 au USA, traduit en 22 langues), la Méditation Familiale sur le yoga (sortie prochaine), la morphologie sportive suivant les ethnies physiologiques, une sorte d’éthologie du sport et de nombreux titres qui ont contribué à sa réputation.

 

Jean-Pierre nous fait faire des exercices de posturologie, de pilates et de renforcement musculaire. Il sait corriger nos positions afin de faire travailler les bons muscles. Il est certifié en Méthode Mézières (à Angers et à Hambourg) pour l’étude du dos et des articulations, il allie ses connaissances pointues à sa pratique du coaching privé.

 

Les exercices pratiqués sont à la fois doux et intenses, mais jamais sans excès. JP a le don de pousser nos corps à leur limite, tout en observant avec attention ce qui se passe. Notre entraînement sera un mix savamment dosé de tonicité, cardio et posture. Les étirements ne seront pas oubliés, ils seront puissants, réalisés avec son aide experte. Jean-Pierre a l’oeil pour voir où le corps compense, la posture inadaptée ou les défauts de notre corps, tel un chiropracteur avisé. On souffre un peu sur le coup mais ensuite on se sent tellement mieux!

 

Jean-Pierre est un puits de connaissances libres et on ne se lasse pas d’écouter ses bons conseils. Formé à la micro-nutrition, nous apprenons que passés 40 ans pour un homme et 35 ans pour une femme, nous avons besoin de plus de protéines au quotidien, que l’on digère deux fois moins le soir, qu’il fait bouger plus dès que l’on peut et plein d’autres petits conseils pratiques et utiles que l’on retrouvera dans ses ouvrages. On apprend de sa bouche que le jogging ne sert pas à grand-chose sur les graisses profondes, qu’au contraire une marche rapide de 30 min à 1 heure aura des effets bénéfiques.

 

Notre séance avec Jean-Pierre n’est pas seulement physique, mais aussi énergétique (Jean-Pierre maîtrise les énergies avec son don), autant qu’intellectuelle (nous avons reçu un masterclass de nutrition et de physiologie en accéléré). Nous pratiquons avec Jean-Pierre des exercices de respiration profonde afin de vider complètement l’air de ceux-ci, afin de le renouveler complètement. En sus de la gym analytique pratiquée, Jean-Pierre nous fait travailler sur notre stress inconscient pour le libérer de nos corps. Jean-Pierre est un coach accompli, accompagnant ses élèves sur des périodes de trois mois, afin de constater des résultats. Pendant les vacances de ses happy fews, il se transforme même en coach virtuel au quotidien.

 

Jean-Pierre croit fondamentalement aux énergies et à leurs bienfaits aussi, il travaille le mental de ses protégés avec attention et expertise. Il a à coeur de pouvoir créer un jour un diplôme d’état qui associera le corps et l’esprit ou encore de créer un centre-temple zen émotionnel pour donner les clefs de l’autoguérison personnelle.

 

En fin de coaching, Jean-Pierre pratique sur nous un shiatsu tel qu’il l’a appris auprès d’un maître japonais. Un shiatsu pratiqué avec le pouce, pressé fort et tenu appuyé qui va libérer les nœuds identifiés dans le corps. 17 ans de sa pratique du shiatsu parlent à cet instant, dont deux années à se former en Inde. Pour moi, ce sera la libération d’un diaphragme bloqué. JP opère sa magie et deux heures après cette séance, me voici libéré d’une respiration restée enfermée depuis plusieurs mois. A la sortie d’une séance avec Jean-Pierre, on se sent libéré, apaisé, plein d’énergie, un sentiment de bien-être s’installe profondément en nous. Sur Donatienne, Jean-Pierre va travailler en particulier les cervicales pour des résultats appréciables également.

 

Quel parcours accompli pour cet homme passionné par son art, qui début à Vit-Halles, puis Vitatop pour ensuite être en charge de la salle de sport au sein de Canal+ où il bâtit ses connections people. Bien qu’entouré de stars, Jean-Pierre n’en n’oublie pas l’essentiel, ses bonnes valeurs et pratique depuis 10 ans du bénévolat sous forme de shiatsu auprès de patients d’un hôpital parisien, en particulier auprès d’enfants atteints de cancers.

 

Nous avons eu grand plaisir à découvrir Jean-Pierre Clémenceau et ses entraînements physiques pointus, nous avons apprécié sa douce personnalité souriante et sa franchise. Nos remerciements à Donatienne Schreiner pour ce moment sportif partagé avec bonne humeur. Jean-Pierre Clémenceau, un coach humain et d’excellence, établi avec générosité au spa du Fouquet’s Barrière au 46, avenue George V 75008 Paris - www.coachclemenceau.com - Février 2019

Le Spa du Narcisse Blanc Hôtel

Un cocon luxueux de bien-être - Pour notre premier essai d’un spa d’un hôtel 5 Etoiles, nous commençons avec goût et éclectisme en découvrant le beau Narcisse Blanc, l’un des derniers hôtels de luxe créés à Paris (ouverture en 2016). Un hôtel de propriétaire élégant, créé dans un hôtel particulier statutaire qui naît ex nihilo après deux ans de travaux denses orchestrés par l’architecte Jean-Luc Bras à laquelle est associée la décoration créée par Exclusive Interior by T&T Thierry Martin et Thibault Fro, Laurent&Laurence sont quant à eux intervenus pour la direction artistique de l'hôtel dans sa globalité, et ont dessiné le mobilier du spa (lits de repos, tables, vitraux... ) très spécifiquement. Un écrin sublime de quiétude et de tranquillité doublé d’un service à la française d’excellence.

 

Nous sommes reçus avec grande gentillesse et on nous fait visiter les somptueuses suites toutes de velours et de soie tendues, de l’artisanat français pur qui nous charme par tous ses détails inimaginables de précision et d’authenticité. Un hôtel situé à deux pas du Grand Palais, des rives aménagées de la Seine (agréable l’été) et du fameux marché de la rue Clerc. Un hôtel central à Paris qui va vite devenir notre pied à terre préféré. Le spa quand à lui n’y est pas conçu comme un centre de profits mais comme un réel service conféré à ses hôtes, lesquels pourront accéder à l’espace piscine de 7 à 22 heures. Un hôtel volontairement sans salles de séminaires, un lieu idéal pour une staycation réussie ou un séjour en amoureux.

 

Nous sommes charmés par ce raffinement exquis des lieux, inspirés de la muse parisienne Cléo de Mérode qui fût une habitante du quartier. Tout y est luxe, calme et volupté, nous n’avions rarement vu un hôtel parisien conçu avec autant de soin et d’attentions stylistiques. On sent chez son propriétaire le goût des belles choses, lui qui est propriétaire d’un domaine viticole, y a mis toute l’excellence française des arts créatifs pour nous réjouir d’un décor chaleureux, intemporel et esthétique.

 

Nous sommes ravis de pouvoir bénéficier en ce lundi matin d’une expérience unique: être reçu pour un soin exclusif dans le spa privatif caché en sous-sol du beau bâtiment, partageant un privilège réservé aux  hôtes des37 suites de l’hôtel et depuis peu ouvert sur réservation au public ou dans le cadre de formules liées au restaurant confidentiel animé par le chef canadien Zachary Gaviller qui fera prochainement l’objet d’une critique dans notre rubrique Tables Remarquées.

 

Nous empruntons le bel ascenseur décoré d’évocations Hokusai et de pétales de fleurs brodés en métal pour nous retrouver dans un magnifique espace blanc, fait de marbre, cuir et verre, un vrai cocon intimiste et splendide qui constitue le spa de cet hôtel charmant. Nous sommes accueillis par Johanna et Séverine, deux jeunes femmes au grand sourire et attentives à tous nos besoins, avec grâce et au service irréprochable. Une incarnation personnifiée du style so chic so French.

 

L’espace est magnifique, il donne accès à une belle piscine toute en longueur, à un hammam, sauna, espace de sport, vestiaire et cabine de soins. Nous nous croyons comme dans un film de James Bond tellement c’est luxe et nous voilà accompagné tel un gentlemen au vestiaire où nous pouvons revêtir un peignoir siglé préalable au soin. Nous avons la joie de bénéficier à nous seul de l’ensemble de cet espace radieux à cette heure de la semaine. Nous profitons de l’instant, bercés par une douce musique zen et relaxante.

 

Dans ce spa immaculé, nous avons tout le service attentionné d’un cinq étoiles français, le goût du privacy et de l’intimité préservée sont à son summum. Point de foule en ces lieux, il n’y a qu’une cabine de soin, un vrai luxe en plein coeur du 7eme arrondissement, un sentiment inégalé et unique. Hygiène et rigueur sont les maîtres-mots de la jeune maison, tout est ici absolument irréprochable et impeccable, tout brille de mille feux.

 

Le spa propose une riche carte de soins variés et la prise d’un soin donne accès également à tout l’espace piscine pendant une durée définie lorsque nous ne sommes pas hôtes de l’hôtel. Parmi les nombreux modelages proposés, le balinais (asiatique) et le suédois (plus sportif) sont les plus appréciés de la clientèle qui aime se faire chouchouter ici. L’ensemble des trois opératrices qui se relaient au spa sont formées à tous les soins de la maison. Nous avons choisi d’essayer le soin Néomorphose de la maison française Carita, dans la lignée de nos récents reportages beauté sur les Hifu, les radiofréquences ou le photo-rajeunissement.

 

Nous nous préparons dans le vestiaire privatif tout de noir anthracite vêtu, la belle glace aux reflets cinéma nous donne instantanément bonne mine, puis nous sommes accompagnés jusqu’à la cabine de soins, toute capitonnée de beige, un petit cocon sensoriel isolé du reste du spa. Nous nous glissons sous les serviettes noires, habillé juste de sous-vêtements car ce soin du visage comprendra aussi le cou.

 

Le soin que nous nous apprêtons à recevoir est le soin reboost du visage par excellence, idéal en cette période hivernale. Nous nous en réjouissons d’avance, ayant laissé notre peau non entretenue cet automne, elle a besoin d’un gommage profond et d’un coup d’éclat pour la préparer au printemps qui arrive vite.

 

Le soin Néomorphose resurfaçant, ouvert aux hommes autant qu’aux femmes, va faire usage d’une série de masques Carita, associés à des ultrasons, des leds et des micro-courants cutanés sur base d’une technologie développée par Carita. Ce soin dense et agréable a pour but de restructurer la peau, il aura un effet visible sur une durée d’un mois en moyenne.

 

La lumière tamisée, bercés par la musique d’ambiance relaxante, nous sommes totalement détendus dans cette alcôve capitonnée et insonorisée. Johana procède au nettoyage de notre visage au gant à l’eau chaude, suivant le protocole Carita, avec une lotion nacrée à l’amande douce, très agréable. Elle inspecte ma peau afin de définir les masques les plus adaptés à celle-ci. La signature de Carita, haute maison française de cosmétique, est l’utilisation de matières très naturelles avec des actifs très concentrés, en particulier en soins de spas.

 

Nous passons à un premier exfoliant, le Rénovateur, conçu à base de graines de tournesol de de clou de girofle. Nous sentons les graines de tournesol sur notre visage et Johanna finira de nous les retirer à la pince à épiler avec grande attention en fin de soin. Un masque qui fait son effet, nous nous sentons débarrassé de toutes les petites impuretés du visage. L’opératrice réalise un premier passage aux ultrasons afin de désincruster la peau, notamment des comédons indésirables. Elle fera l’ensemble du visage ainsi que le cou, avec attention à chaque détail ou aspérité.

 

Le deuxième passage sera constitué d’une applique technologique qui associe les ultrasons et des Leds jaune et rouge qui vont avoir un effet tenseur et resurfaçant, ce qui est très agréable, puis vient le masque resurfaçant de Carita à base d’acides de fruits de papaye et d’ananas à haute concentration, qui va opérer un véritable peeling sur notre visage. On sent notre peau visiblement plus ferme et nettoyée de toute ses impuretés de l’hiver après un tel soin.

 

Le masque est posé un laps de temps, un picotement léger se fait sentir, signe de son action sur la peau par les enzymes qu’il contient. Pendant sa pose, vient un massage des mains à l’huile, particulièrement relaxant. Johana fait démonstration d’une maîtrise experte de son art du modelage. Un masque de biocellulose est ensuite apposé, très frais, il détend en profondeur. On se sent particulièrement chouchoutés à ce moment précis. Enfin, le fameux masque biologique bleu Carita est appliqué, associé à un modelage du visage, il s’agit du masque conçu par les sœurs Carita fondatrices de la marque pour Coco Chanel. Ce modelage s’achève avec un masque anti-âge spécifique et un sérum comblant.

 

La touche finale est opérée par le modelage réalisé avec des gants de filaments d’argent et son micro-courant, un procédé Carita qui va repulper et retendre le visage en douceur. Johanna fait d’abord une moitié du visage afin de nous montrer la différence. Le résultat est particulièrement stupéfiant, avec le côté non traité qui paraît comme affaissé par rapport au résultat obtenu. Une vraie prouesse technologique, inattendue. En fin de soin, l’opératrice appose un sérum comblant, l’un des Précis de Carita aux actifs marins qui s’accompagne d’une belle senteur.

 

Si le spa n’a pas de cabine duo, il sera possible ce 14 février et les jours qui suivent de réaliser un soin duo dans une des suites qui sera aménagée à cet effet. Un doux luxe à partager à deux dans l’une des magnifiques suites de l’hôtel.

 

Nous ressortons du soin avec quelques années en moins, ravi d’un tel résultat visible immédiatement. Nous nous dirigeons vers le vestiaire afin de constater notre bonne mine et ce teint plus éclatant dans le miroir d’artiste. Nous faisons part de notre satisfaction à Séverine et Johanna avant de prendre congé, nous sommes salués par tout le personnel de l’hôtel comme si nous étions un prince. Marchant dans les rues paisibles du 7ème arrondissement, l’hiver n’a plus d’effet sur notre beau visage resplendissant de douceur. Nous venons de passer deux heures admirables coupés du monde, sans n’avoir rien à penser, le luxe ultime. Le spa du Narcisse Blanc va certainement devenir notre adresse favorite dès lors que nous voudrons nous octroyer une pause personnelle de remise en beauté.

 

Pour cette charmante découverte, nos remerciements s’adressent à l’agente de presse Sonia Lemagnen de Vertical Paris. Le Narcisse Blanc Hôtel et Spa, un établissement hôtelier d’excellence, bénéficiant d’un très joli spa, établi avec grâce au 19, bld de la Tour Maubourg 75007 Paris. - www.lenarcisseblanc.comFévrier 2019

Le salon Monial Bel Paris

La coiffure en expertise - Presque deux ans après notre premier essai réussi du salon de coiffure Monia Bel Paris, nous nous rendons à nouveau au sud de la Place d’Italie dans le 13ème afin d’explorer à nouveau les talents multiples de Monia Bel et de son équipe. Nous devions découvrir en effet la rénovation faite de son salon et ses dernières innovations, elle qui fourmille de créativité capillaire et d’entrepreneuriat dynamique. Nous voilà rue des Peupliers à Paris où nous retrouvons Monia tout sourire, désormais accompagnée de Myriam, sa jeune et fidèle assistante de 18 ans qui la seconde au quotidien.

 

Un duo de choc qui fonctionne en parfaite harmonie, Monia étant en charge des colorations et lissages principalement, là où Myriam excelle en maquillage, un nouveau service proposé dans l’arrière-salle du salon, flambant neuf d’une rénovation réussie sur tons de blanc et taupe. Comme à son accoutumée, Monia procède à un diagnostic pointu de notre modèle du jour, la jeune Mélanie, elle identifie instantanément les problèmes de ses cheveux et lui prodigue des conseils avisés quand à la bonne routine à appliquer. Elle va ainsi lui recommander de changer de shampooing et de s’appliquer des bains d’huiles régulièrement, une heure avant un shampooing.

 

Monia réitère la démonstration de son expertise poussée en la matière et il est vrai qu’après avoir testé les plus grandes adresses parisiennes de coiffure, seule Monia a toujours montré sa longueur d’avance dans sa connaissance technique des cheveux, de leur structure et des produits. Elle a d’ailleurs lancé dernièrement un nouveau produit sous sa marque, un lissage naturel à base de kératine et de macadamia, très hydratant, bénéficiant d’un nouveau packaging et toujours fabriqué en Seine-et-Marne.

 

L’experte du cheveu voit tout de suite ce qui ne va pas dans les cheveux de Mélanie: le fait d’avoir fait un balayage, ce qui lui donne un coup de vieux alors qu’elle n’a que 20 ans. Elle va donc reprendre toute sa couleur sur la base de mèches par une coloration naturelle à l’argile, un produit sain de la marque américaine Farouk Systems. Monia commence par la coloration, laquelle ne dégage aucune odeur désagréable (nous ne sommes pas sur de la chimie mais bel et bien sur un produit naturel) pour ensuite procéder à un shampooing violet qui va aussi raviver le blond un peu terni de Mélanie. Cette étape faite, elle placera Mélanie sous un casque à chaleur afin d’accélérer la prise de la coloration (nous étions un peu sous la contrainte du temps ce samedi là).

 

Ce processus achevé, Monia, comme à son habitude, masque le miroir du poste de travail afin que la surprise du relooking de Mélanie soit totale jusqu’à la fin. Monia sèche les cheveux et réalise un brushing curly du plus bel effet qui donnera un style sortie en soirée aux cheveux de notre jeune modèle. Le blond se révèle, il est naturel, beau et fin, une jolie couleur qui se fond avec l’ensemble de sa chevelure. La coupe sera faite à sec ce qui permet d’apprécier mieux les imperfections avec en finale l’application d’un sérum réparateur et hydratant.

 

Toujours sans voir le résultat final, Mélanie est conduite au mignon studio de maquillage où Myriam opère avec assurance et expertise. Cette spécialiste du maquillage va procéder à une mise en beauté de notre modèle tout en respectant le grain clair de sa peau. Myriam travaille avec grande application, on sent sa passion et son expérience confirmée, comme quoi le talent n’attend pas les années. Mélanie se voit ainsi transformée, la joie et stupéfaction se lisent sur son visage radieux à la découverte du résultat de la transformation opérée sur elle. Une petite vidéo Snapchat marquera l’évènement du côté de Monia, toujours autant active sur les réseaux sociaux.

 

Nous avons eu plaisir à renouveler notre visite dans ce salon de l’Est Parisien qui mérite le détour, nous avons été impressionnés par la maîtrise émérite de son art par Monia. Bientôt, Monia Bel va proposer des soins esthétiques pratiqués en sous-sol de son salon, avec notamment un soin réjuvénant du visage BabyFace, du fonds de teint permanent, du rouge à lèvres semi-permanent et de nombreuses autres innovations, car Monia et Myriam ont un point d’honneur à être en avance sur les autres dans leur domaine.

 

On aime ce salon intimiste où l’on prend son temps, où Monia délivre ses bons conseils avec passion et attention à ses clientes (elle ne fait pas l’homme toutefois). Mélanie est ressortie ravie de cette expérience gratifiante qui a changé son look avec modernité et fraîcheur. Monia Bel, un salon qualitatif à prix doux établi avec passion au 41, rue des Peupliers 75013 Paris - www.facebook.com/SalonMoniaBelParis/ - Février 2019

Stéphane Premel
et son protocole minceur

La minceur en conscience - Nous recherchions depuis longtemps l’inventeur de génie qui allait concevoir une machine à remonter le temps de notre jeunesse, dans laquelle nous passerions quelques moments pour en ressortir avec un corps boosté, aminci, débarrassé de toutes ces graisses superflues (et coriaces) qui s’accumulent avec le temps (merci l’huile de palme). Un système rapide qui telle une photographie avant/après, d’un coup de baguette magique nous ferait redécouvrir un tout nouveau corps. Nous le recherchions en vain, invoquant chaque jour le futur pour qu’une telle solution miracle apparaisse devant nous. Jusqu’au jour où au détour d’un reportage sur le shiatsu, nous rencontrons Stéphane Prémel, l’un des praticiens français les plus expérimentés du shiatsu, qui fera l’objet d’un article en ces pages sur cette discipline énergétique fort intéressante.

 

Stéphane nous parle du protocole minceur qu’il a mis au point et qu’il pratique avec succès depuis quatre ans. Fort intrigués, nous nous rendons dans le Haut-Marais à Paris où Stéphane délivre des soins énergétiques et physiologiques depuis 20 ans, dans son cabinet qui respire la bonne énergie, agrémenté d’un joli rez-de-jardin décoré avec soin en espace zen. Nous sommes accueillis par Ora Ito son fidèle compagnon, un magnifique chat de race chartreuse, nous voilà installés dans un petit cocon amical, nous partageons autour d’un goûteux thé détox au gingembre.

 

Stéphane nous explique le processus qu’il a lui même conçu et expérimenté de façon personnalisée, faisant alliance de technologies autant pointues que variées. Ces séances, d’une durée d’1h30 environ, se conçoivent dans la détente et le fun, avec pour simple objectif un résultat minceur, réel et objectif, du résultat vrai et stable en somme. Ses fidèles clients perdent lors de ses cures de 3 à 11 kilos, sur une série initiale de 10 séances (2 par semaine en moyenne au commencement) qui seront suivies de séances de rappel autant que de besoin. Attention, pas d’effet yoyo ici, ni besoin de modifier son régime alimentaire en régime strict (bien entendu Stéphane donnera ses conseils avisés en la matière, cela fait partie de son accompagnement). La seule petite contrainte que nous aurons dans ce processus sera de boire deux litres d’eau par jour en plus de notre consommation habituelle journalière (Stéphane recommande la Loretana ou la Kaqun, nous recommandons aussi la Treignac publiée dans nos pages Alimentation Saine).

 

Séduits par autant de promesses, nous voilà motivés à tester ce processus unique. Les étapes du traitement de Stéphane vont faire appel à trois technologies principales: la Sismo, une sorte de plate forme oscillante très amélioré, le LipoLight qui utilise des infrarouges focalisés et les radiofréquences Indiba (une technologie espagnole éprouvée) avec lesquelles il nous massera les zones du corps désirées. Chaque appareil aura une fonction spécifique: la Sismo sera là pour activer des processus physiologiques et ensuite pour faire passer les graisses dissoutes dans le sang pour leur élimination, les infrarouges Lipolight vont dissoudre celles-ci, tout comme les massages RF d’Indiba qui vont générer une fièvre physiologique bénéfique permettant la dislocation des graisses visées, tout cela en douceur.

 

Le protocole commence, nous nous habillons d’un jogging et d’un t-shirt, nous voilà sur la machine Sismo, une machine impressionnante, qui par le jeu des vibrations oscillantes étudiées, va nous permettre de réaliser l’équivalent d’une heure de sport en seulement dix minutes, un appareil agréable à utiliser tant il est stimulant. Différentes positions sont applicables et nous voici sentant déjà les effets dans nos muscles de l’abdomen et des jambes. C’est tellement grisant qu’on a subitement qu’une envie: avoir cette même machine à la maison.

 

Ces dix minutes intenses passées, Stéphane nous sangle doublement le ventre et nous allonge sur son banc de soins, il place des larges spatules à infrarouges de la machine Lipolight, qui pendant 30 minutes vont gentiment chauffer notre abdomen. Pendant ce laps de temps, il procède à un modelage Accès Bars du crâne, car Stéphane met l’énergie nécessaire pour évacuer les graisses mentales dans son protocole, Stéphane applique sa vision énergétique de l’humain. Alternativement à cela, il peut faire une séance de régénérescence Indiba RF des cheveux pour re-tonifier la pousse des cheveux (un procédé RF spécifique sur lequel nous allons publier en ces pages également).

 

Cette étape reposante passée, nous voilà dans le coeur du sujet, avec le modelage des zones litigieuses avec les applicateurs de radio-fréquence de la machine Indiba. Allongés sur une plaque conductrice (afin que celle-ci soit monopolaire), Stéphane applique un gel conducteur dédié, puis nous masse énergiquement les parties désignées. Il applique aussi un modeleur tapping Sismo sur celles-ci afin de solliciter les couches de graisse. Stéphane s’applique et repasse deux à trois fois sur les zones concernées. Cela bouscule un peu mais c’est en somme efficace.

 

On sent déjà l’effet sur notre peau qui se tend gentiment. Nous refaisons un tour de Sismo et la séance s’achève dans le plaisir, avec une respiration d’huile de pin française, à l’aide de la machine Holiste (qui oxygène bien nos poumons, un coup de boost au naturel à savoir l’équivalent de 3 heures en montagne en seulement une minute). On se sent déjà mieux, comme revigorés. Face au miroir de Stéphane, nous voyons déjà des effets visibles, nous avons déjà commencé à maigrir! Les principes actifs de cette première séance vont se faire sentir dans les 48-72 heures suite à celle-ci, nous constatons avec ravissement que notre graisse sous-cutanée s’efface peu à peu, laissant visibles nos muscles, notre corps est en train de sécher tout seul, du jamais vu à ce jour sur nous. Nos amis le remarquent et attestent déjà que nous avons minci du ventre, nous constatons que nous commençons à flotter dans nos pantalons. Nous sommes aux anges, nous n’avions rarement vu une méthode aussi efficace. Nous reprenons vite rendez-vous pour une seconde séance minceur, une petite semaine après.

 

Nous voilà tout sourire à nouveau en présence de Stéphane, lequel va appliquer exactement le même protocole. En plus de ses effet physiologiques, Stéphane travaille l’énergétique pendant la séance, afin de s’assurer que les flux passent bien, afin que le corps agisse avec ses potentiels d’équilibrage au maximum. Nous présentons l’Access Bars et ses bienfaits dans ces mêmes pages.

 

Nous sentons la technologie Prionic d’Indiba faire effet à nouveau, dissolvant en quelque sorte les graisses en excédent et réaffermissant notre peau sur les zones massées. Les résultats sont à la hauteur de notre espérance, il s’agit là d’une liporéduction, comme une alternative douce et non médicalisée à la liposuccion. Stéphane a trouvé les clefs qui font agir le corps tout seul pour se libérer des graisses résistantes. Dans le respect des flux de notre corps, nous allons évacuer petit à petit, au fil des séances toutes ces graisses excédentaires.

 

La méthode de Stéphane marche et déjà nos poignées d’amour fondent, elles qui étaient là depuis plus de 15 ans, c’est tellement bluffant que nous souscrivons au reste de la cure à titre personnel afin d’en constater tous les effets bénéfiques jusqu’au bout. Rappelons que Stéphane vise aussi à faire fondre les graisses internes, celles constituées autour des organes, ce qui permet de les réoxygéner. Stéphane accompagne ses clients de bout en bout et est fier de nous montrer les photos avant/après, faisant l’évidence de résultats impressionnants. Pendant la cure, il préconise deux séances par semaine pendant 1 à 2 mois, la quatrième séance est souvent décisive, avec un résultat particulièrement observable. Il réalise un coaching personnalisé et est disponible 7 jours sur 7 à cette fin.

 

Stéphane Premel, un praticien multicarte et expert exerçant avec attention et sincérité au 3 rue Sainte-Elisabeth, 75003 Paris - www.stephanepremel.comFévrier 2019

Dr Sylvia Merkler, dentiste
Le blanchiment dentaire

Une dentiste qualifiée en Espagne - Lors de notre reportage estival annuel sur la Costa Blanca, nous avions noté la présence de nombreuses cliniques dentaires, du moins en plus grande concentration qu’à Paris. La cause en est l’avantage pratique qu’en tirent les touristes du Nord de l’Europe à venir traiter ici leurs dents, pour des tarifs moitié moins chers en moyenne. Les allemands, anglais et hollandais en particulier, très présents sur la côte en été profitent ainsi d’un tourisme médical leur faisant réaliser des économies certaines.

 

Parmi la jungle des praticiens qui y résident, encore faut-il pouvoir s’y repérer. Nous avons ainsi fait la rencontre du Docteur Sylvia Merkler, qui exerce depuis l’année 2000 dans la jolie station balnéaire de Javéa en Espagne. D’origine allemande, elle fût formée à la prestigieuse université Ludwig Maximilen de Munich (elle y obtient son diplôme de dentiste en 1992) et elle se formera dans de bons cabinets dentaires allemands avant de s’installer sur les côtes espagnoles ensoleillées.

 

Parlant couramment plusieurs langues (allemand, anglais, espagnol et aussi quelque français), son immersion dans le tissu social et économique de ce petit village côtier s’est faite rapidement. Elle sert une clientèle en phase avec l’environnement local: de nombreuses nationalités, avec une sur-représentation de personnes âgées, d’où une pratique certaine pour des soins adaptés et spécialisés. Sylvia a une grande rigueur, toute germanique et est assistée de deux laboratoires dentaires allemands, l’un à Javéa, l’autre à El Poblets pour réaliser ses couronnes et implants. Un chirurgien spécialisé se déplace à son cabinet pour toute intervention de chirurgie dentaire, car elle considère à juste titre qu’il s’agit d’une spécialité à part entière. Une assistante espagnole compétente la seconde au quotidien. Elle se rend régulièrement à des séminaires à Cologne afin de se maintenir au top de la formation et de l’art dentaire.

 

Sylvia est d’un naturel très agréable, elle a aussi une pratique qu’elle essaye de rendre douce et respectueuse du confort de ses patients. Nous sommes bien tombés car nous sommes un peu stressés à la vue de toute fraise de dentiste. L’objet de notre reportage aujourd’hui est un sujet assez tendance en France et en Europe: l’éclaircissement dentaire ou blanchiment dentaire, en anglais le teeth bleaching. Le Dr. Merkler nous explique qu’elle pratique deux types de blanchiments: sur fauteuil (en cabinet) et en déambulatoire (à réaliser chez soi).

 

Le blanchiment sur fauteuil durera une heure au total pour des résultats effectifs instantanément. Le principe est d’appliquer un gel concentré à 37,5% de peroxyde d’hydrogène dans des gouttières cumulant l’effet du gel à l’impact d’une lampe UV spéciale qui permet de faire réagir chaque dent pour un nettoyage en profondeur. Préalablement, la dentiste protégera les gencives avec une pâte dédiée. Un résultat rapide mais qui n’est pas celui préférée par le médecin.

 

Le blanchiment ambulatoire présente des avantages probants à ses yeux. Il aura lieu sur une semaine environ, sollicitant le patient chaque nuit pour l’application de gouttières thermoformées à sa dentition avec application d’un gel concentré à 16% de peroxyde d’hydrogène. Pour rappel, les kits de blanchiment vendus en pharmacie ici en Espagne ne contiennent que 0,1% de peroxyde d’hydrogène. Un résultat obtenu en douceur qui sera plus stable sur le long terme suivant sa propre expérience.

 

Au préalable, le Dr. Merkler nous ausculte car elle doit s’assurer du bon état de notre dentition et de nos gencives. Ainsi, toutes le cavités ou caries des cinq premières dents frontales, en haut et en bas sont à inspecter et à réparer le cas échéant. Elle doit aussi s’assurer que les gencives ne présentent pas d’inflammations ou d’abcès. Egalement, un détartrage soigné doit avoir lieu avant de prendre les empreintes de nos mâchoires. C’est ce qu’elle entreprend de faire avec dextérité, avec son pulseur aux ultrasons. Elle repère une perte d’email sur l’une des dents concernées par le blanchiment, elle va effectuer la réparation avec une résine qui sera une teinte plus claire que notre dent actuelle, en anticipation de l’éclaircissement qui va être obtenu dans une semaine. Nos gencives saignent après ce nettoyage, rendez-vous est pris deux jours après pour procéder à la prise des empreintes. Suite au détartrage effectué, la dentiste réalise un polissage des dents, afin de retirer toute aspérité éventuelle. Très à cheval sur l’hygiène, Sylvia nous fait cadeau de brosses interdentaires ainsi qu’un dentifrice spécial contre l’inflammation des gencives avec des instructions claires de nettoyage.

 

La docteur fait observer que pendant le traitement d’une semaine et quelques jours après, tous les aliments colorés et les boissons colorées nous sont interdites. Exit ainsi le curry, curcuma ou safran, le thé ou le café ou autre soda pendant toute cette période.

 

Pour notre seconde séance, le Dr. Merkler vérifie la teinte actuelle de nos dents, il s’agit d’une teinte A3 suivant la norme internationale de dentisterie. Elle procède ensuite à l’inspection minutieuse de nos dents, afin de s’assurer que notre email est parfait en tout point, qu’il n’y a aucune aspérité avec la dentine. Car si c’est le cas, l’intervention sera plus sensible, avec un risque d’hypersensibilité des dents. Elle détecte trois petits cavités, qu’elle va analyser avec une lampe microscope. Elle prépare les zones concernées en y retirant ce qui n’est plus propre. Avec adresse, elle parvient à nettoyer ces zones, puis à les colmater avec une résine spécifique.

 

Une fois toutes ces réparations effectuées, elle applique séparément deux gouttières métalliques remplit d’un gel mauve d’alginat, une matière naturelle qui va prendre l’empreinte de nos deux mâchoires. Ceci fait, elle va les expédier à l’un de ses deux laboratoires partenaires afin de réaliser deux moules sur mesure pour nos dents, que nous pourrons conserver des années et les réutiliser pour faire des retouches dans le futur. Rendez-vous est pris trois jours après afin de faire l’essai des gouttières, elles sont parfaitement adaptées à notre morphologie buccale, souples, elles ne nous gênent en aucune façon.

 

Le Dr. Merkler nous avertit également que le blanchiment des dents peut entraîner des coûts supplémentaires induits. En effet, le blanchiment ne va éclaircir que les dents naturelles, il n’aura aucun effet sur les dents de synthèse. Or une différence de teinte apparaîtra, il sera aussi parfois nécessaire de remplacer les dents synthétiques pour être en accord avec la nouvelle teinte de la dentition.

 

Ayant laissé passé les fêtes de fin d’année et leurs copieux repas, nous nous lançons dans l’aventure. Une nuit déterminée, nous décidons de lancer le processus, qui va durer une semaine mais en réalité plus. Date à partir de laquelle nous allons devoir retirer tout café, chocolat, curry, curcuma et autres boissons colorées. Nous prenons chacune des gouttières et soigneusement, nous y déposons le gel à 16%, par petites quantités, précisément là où les indications de la dentiste ont été signalées par des couleurs, reproduites sur notre dentier de plâtre.

 

La première application des gouttières n’est pas très commode mais on s’y fait vite. Bien mises en place, avec le gel à l’intérieur (donc sur la face extérieure de la dent), nous pouvons aller nous coucher. Au réveil, il nous suffira de les retirer (ce qui se fait facilement) puis de nous brosser les dents. Nous devons juste faire attention à ce que nous mangeons dans la journée (notamment éviter le pesto et les sauces). Le processus n’engendre aucune douleur ni éviction sociale, c’est tout à fait confortable.

 

Chaque jour, nous avons trempé nos moules dans une solution d’eau et de bicarbonate de soude dentaire afin de bien nettoyer ceux-ci, notamment pour retirer l’odeur de la salive accumulée pendant la nuit.

 

Le troisième jour, une petite sensibilité se fait sentir sur une de nos dents du haut. Nous décidons d’arrêter le traitement sur le haut pour la nuit prochaine, nous y plaçons la pâte orange fluorée à la place pour calmer la dent. Il est vrai que le gel de blanchiment met sous tension les dents pendant l’action de celui ci. Au final, nous alternerons le gel de blanchiment et le gel de soin tous les deux ou trois jours.

 

A la fin du traitement qui sera étalé sur un peu plus de quinze jours (du fait des interruptions pour cause de sensibilisation), nous sommes particulièrement satisfaits du résultat obtenu. Nos dents ont effectivement changé de couleur visiblement, avec un éclaircissement d’au moins une teinte. Tout cela progressivement, nous l’avons constaté à partir de la quatrième nuit de traitement. Les résultats seront stables plusieurs années, sur la foi des témoignages de nos amis qui ont réalisé un blanchiment similaire. Nous retrouvons ainsi le sourire, un sourire éclatant. Le Dr. Sylvia Merkler, une dentiste qualifiée que nous avons eu plaisir à rencontrer, établie à Avenida Le Panto 13, 03730 Javea, Espagne. Contact: info@drmerkler.com - Janvier 2019

Audrey Yargui
Chiropraticienne

Un chiropracteur émérite du sport - Dans notre recherche de soins naturels qui font du bien pour le corps, nous avons eu plaisir à rencontrer Audrey Yargui, chiropracteur française de talent qui exerce à Suresnes. Audrey est une jeune femme brillante qui nous reçoit avec un grand sourire et l’oeil qui pétille. On sent son enthousiasme et sa passion pour son métier qu’elle voit comme une discipline intégrale qui participe à l’équilibre des corps et donc des personnes.

 

Audrey a à coeur de bien connaître chaque patient(e), notamment par un questionnaire préalable (parfois envoyé à l’avance) qui lui permettra d’appréhender tous les antécédents de santé de ceux-ci. Audrey a une approche humaniste de sa discipline et on sent son attention au moindre détail, elle a l’oeil pour identifier en quelques instants ce qui ne va pas chez nous dans notre physiologie ou dans notre attitude corporelle.

 

Une maîtrise experte acquise au cours de ces cinq (longues) années de formation au célèbre Institut Franco- Européen de Chiropraxie (promotion 1999-2000 Paris), mais aussi au cours de ses spécialisations telle que celle réalisée en chiropraxie du sport par laquelle elle accompagne la Fédération Française de Ju-Jitsu dès 2014 mais aussi les équipes de la Fédération Française de Handball. Une pratique intensive de terrain qui lui donne les réflexes immédiats et les analyses justes des corps maltraités par des efforts endurants. On l’imagine aisément armée de ses outils pour détecter les entorses ou même les factures (tel qu’avec un diapason), telle une pompière souriante des corps abimés ou en détresse.

 

Audrey a toute la douceur du monde en elle (mais avec une certaine poigne) et elle nous examine déjà de toutes parts, nous fait faire des mouvements étudiés afin d’apprécier notre degré de mobilisation possible ou de réalignement nécessaire. De façon efficace et fluide, nous voilà requinqués, la colonne remise d’aplomb, les muscles et le système nerveux sont remis d’équerre, reboostés. On se sent apaisé et fourbi à l’issue d’une telle séance (de 30 à 45min environ) qui se déroule avec douceur et fermeté. Il faudra néanmoins attendre 48 à 72 heures ensuite pour pouvoir faire à nouveau des efforts physiques. C’est le temps nécessaire pour que le corps réagisse aux soins et puisse se remettre d’aplomb tout seul.

 

On aime chez Audrey sa joie de vivre et de travailler, elle est toujours partante pour prodiguer ses soins à quiconque en aurait besoin. On aime son professionnalisme et son application à prodiguer son talent sur nous et nous avons hâte d’y retourner pour un plus grand bien-être de notre corps. Audrey associe quand de besoin à sa pratique d’autres techniques, comme un laser froid de chromothérapie pour réactiver la potentialité des cellules ou des des connaissances issues de la médecine traditionnelle chinoise. Sur les sportifs, elle pratiquera des soins de préparation la veille ou l’avant-veille puis des soins de récupération. Elle est aussi habilitée à faire le suivi des femmes enceintes et des nourrissons dès la naissance.

 

Pour notre seconde séance d’essai de presse, Audrey nous reçoit tout sourire avec sa bonne humeur constante. Un brin de fraîcheur par ce chaud après-midi de juillet. Audrey revient juste du festival Solidays où elle officie chaque année depuis sept ans, au sein d’une équipe de chiropracteurs, de façon bénévole, afin de faire découvrir la chiropraxie à tous. Elle s’est envolée en Pologne quelque peu avant pour accompagner les sportifs du championnat d’Europe Séniors de Ju-Jitsu. Audrey est en effet une grande experte du terrain sportif, elle suit de nombreux athlètes, notamment la quintuple championne du monde -55 Kg, la championne de France 2018 des –54 kg de Muay-Thai ou encore des artistes circassiens et même des chanteurs lyriques et des musiciens d’orchestre.

 

Malgré ce grand bagage professionnel déjà acquis, elle poursuit sa formation continue avec des modules de spécialité tels que l’ART (Active Release Technique) ou le MAT assesssment ou encore la technique de New Impulse Protocol qu’elle pratiquera sur nous ce jour-là. Les termes sont volontiers anglo-saxons car la discipline est née aux Etats-Unis (inventée par DD Palmer en 1895, arrivée en France dans les années 60 et ouverture de la première école française en 1983), elle est également très pratiquée dans d’autres pays comme la Suisse.

 

Elle nous examine donc à nouveau, de la tête aux pieds, de façon mécanique et systématique tout en nous parlant ou même faisant de l’humour (afin de nous dé-stresser), elle a acquis de nombreux réflexes et des capacités hors du commun pour sentir notre corps. En deux-trois mouvements, voici les déséquilibres identifiés et elle nous fait ces manipulations et rééquilibrages assis ou allongé sur le bench. Après une vingtaine de minutes, nous voici frais et dispo, notre corps est totalement réaligné, pour son plus grand bien afin qu'il puisse gérer toutes ces nouvelles informations dans les heures qui vont suivre.

 

Nous avons apprécié être suivis par Audrey, qui a su avec expertise et tact gérer tous les problèmes de notre corps. Audrey Yargui, une praticienne émérite et touchante exerçant à son cabinet MyChiro établi au 33 rue Ledru Rollin F-92150 Suresnes - www.chiropratique-suresnes.fr Juillet 2018

Charlotte Pelouin
Chiropraticienne

Une praticienne experte et attentive - Nous avons eu plaisir à faire la rencontre de Charlotte Pelouin, une jeune et dynamique chiropraticienne installée à deux pas de la Place de Clichy à Paris. Charlotte nous reçoit tout sourire, avec gentillesse et délicatesse. Lors de son interview, elle nous fait part de son parcours professionnel varié, passant par la renommée école de formation professionnelle IFEC de Paris, mais aussi une pratique personnelle réalisée à Londres et à Barcelone, ce qui lui permet aujourd’hui d’exercer dans ces deux langues.

 

Charlotte nous accueille souriante et joviale dans son grand cabinet ou s’y trouve un grand bureau clair agrémenté du fameux banc (dit bench) de chiropraxie. Des huiles sentant toutes meilleures les unes des autres sont posées sur un grand bureau, ainsi que des jeux d’enfants et des squelettes qui nous serviront à mieux comprendre nos soucis (dorsaux notamment) sont aussi présents dans sa pièce de travail. Nous nous asseyons face à elle et ses nombreux diplômes accrochés avec fierté au mur, afin d’en apprendre plus sur son joli métier.

 

Notre experte fait partie de la jeune génération de chiropracteurs dont on aime parler. Suite à un Bac S et des études de langues étrangères, elle découvre cette pratique, encore peu connue des français et c’est la révélation: sa vocation est née, elle alignera les corps pour le plus grand bien de ses patients. Ses diplômes et formations réalisés, elle souhaite approfondir ses connaissances au maximum, elle décide de commencer son parcours pratique à l’international. Depuis juillet 2017, elle est installée au sein d’un cabinet pluridisciplinaire et nous y reçoit dans un joli cadre apaisant et professionnel.

 

La chiropraxie, métier peu connu dans notre société, s’exerce avec les bien-faits manuelles notamment pour les soins du dos et des articulations (mais pas que). Elle nous explique spontanément les provenances de nos douleurs; tout simplement dû à notre quotidien, avec le sport, les accidents, le stress, les conditions de travail, les mauvaises habitudes ou encore le manque d’exercice. Chaque souci aura alors un effet mental ou physique sur nous aboutissant à un dysfonctionnement dans notre corps que Charlotte s’attellera à résoudre.

 

Petits et grands de tout âge sont les bienvenues, chacun ayant des problématiques physiologiques personnelles que Charlotte s’empressera de corriger. Parfois, il s’agit simplement de mauvais gestes ayant eut des répercussions sur notre corps. C’est pourquoi Charlotte reçoit beaucoup de sportifs notamment. Elle-même pratiquant l’escalade, elle connaît les risques du sport sollicitant les muscles et articulations qui engendreront des problèmes sur le corps.

 

Notre jeune professionnelle, formée en pédiatrie également, s’attelle à suivre les femmes enceintes jusqu’à leur accouchement, avec des séances spécialisées pour les nouveaux nés. Aucun risque pour le bébé, Charlotte pratique avec professionnalisme et s’y connaît parfaitement dans le domaine. Chaque parcelle de son métier nous est expliquée avec attention et convivialité. En effet, c’est par un travail de pressions très douces et précises, qu’elle détectera et corrigera les lésions des plus jeunes et de ses patients. Charlotte nous sensibilise sur le fait qu’il y aura un suivi, car ce n’est pas en une consultation que l'on vient a bout de problemes qui ont mis du temps a s’installer.

 

Notre curiosité satisfaite, Charlotte entame son analyse sur nous, faisant l’objet de cet essai de presse, par une série de questions sur nos habitudes, notre alimentation, les douleurs ou fractures passées sur notre corps confirmant ce qu’elle nous disait sur les provenances mentales ou physiques du dysfonctionnement. Cet entretien préalable lui permettra d’orienter son travail pendant notre séance, qui va durer 35 minutes environ. Chaussures et ceinture retirées, nous nous allongeons sur le banc de la praticienne. Charlotte va nous ausculter de long en large, en pratiquant la kinésiologie en particulier, qui est un testing musculaire lui permettant de détecter les faiblesses musculaires ou neurologiques. Elle ne s’y trompera pas, détectant des petits dysfonctionnements, telle une mâchoire déséquilibrée suite à une intervention dentaire récente.

 

On sent l’expertise et la compétence de Charlotte dans son approche, ses analyses et son toucher expert. Elle agit avec délicatesse et douceur, tout en étant très efficace. Elle a une expérience acquise pour la gestion des femmes enceintes, des nourrissons également (elle a un diplôme spécialisé pour ce faire). Elle nous palpe de long en large et nous fait faire des mouvements des bras et des jambes. Nous sommes confortablement installés et tout se passe à merveille. Parfois, elle doit replacer une vertèbre, un «craquement» se produit, ce qui est impressionnant mais cela se fait sans aucune douleur. Nous sortons de la séance détendus et avec un sentiment de plus grande liberté de notre corps.

 

A la fin de la séance, Charlotte prend son squelette en plastique afin de nous expliquer en détail et simplement ce qu’elle a traité chez nous. Nous sommes satisfaits et rassurés de voir le temps passer à expliquer ce qui se passe dans notre corps. En effet, Charlotte ne laisse aucune question sans réponse, et nous explique tout le déroulé de la séance qui vient d’aboutir. Nous prévoyons une seconde séance de suivi, impatient de voir d’autre compétence de notre jeune experte.

 

Lors de notre seconde séance, Charlotte fait le point, elle constate les améliorations sur notre corps suite à notre première séance. Elle nous palpe, nous ausculte à nouveau de long en large, récite à voix basses ses techniques propres de contrôle de notre corps, telle une gentille chamane qui nous veut du bien. Charlotte nous ré-ausculte de la tête jusqu’aux pieds. Elle nous fait faire des mouvements de kinésiologie, lui permettant de constater les progrès faits. Notre tonus musculaire est devenu meilleur, notre système nerveux global réagit en harmonie avec nos muscles. On aime se faire réaligner par Charlotte, à y revenir pour tout réparer couche par couche, car à chaque séance, le travail progresse sur chacun des points abordés et cela fait plaisir à voir.

 

Après chacune des séances réalisées par Charlotte, nous nous sentons bien, nous avons la sensation que quelque chose se passe effectivement dans notre corps. Notre diaphragme était bloqué par exemple, nous ne respirions plus que par le haut du corps. Charlotte le détecte en quelques instants, intervient sur nos muscles avec adresse et nous voilà libérés de ce stress bloquant, nous respirons à nouveau normalement.

 

Un traitement réalisé en douceur et avec efficacité, le rêve. On aime ce type de pratique naturelle qui a pour objectif de rééquilibrer le corps, la chiropraxie est tout simplement une révélation pour nous, nous aurons plaisir à revenir consulter. Pour avoir fait l’expérience de la pratique, nous remercions Charlotte Pelouin et notre rédactrice Clémentine Perrot. Une bonne adresse à fréquenter régulièrement, autant lorsqu’une douleur se fait sentir que lorsque tout va bien, établi au 45 rue de Saint-Pétersbourg à Paris 8 - www.pelouin-chiropracteur-paris8.com Juillet 2018

Active Esthétique

Un centre qualifié de soins esthétiques experts - Nous avons eu plaisir à être reçus par Yaël et Marcel dans leur centre de soins spécialisés Active Esthétique, à deux pas de la Porte Maillot dans le 17ème arrondissement de Paris. Tous deux passionnés par l'esthétique, ils décident il y a quelques années de passer le cap et d’agencer leur propre centre. Moderne et convivial, leur centre est intimiste, on s'y sent comme chez soi. Les clients ne s’y trompent pas et reviennent régulièrement pour tenter de rester jeune ou pour mincir, par l’effet de leurs mains expertes. On compte d’ailleurs dans leurs clients certaines personnalités du spectacle, où l’apparence est primordiale. Le bouche-à-oreille fonctionne allégrement chez eux. Ils traitent leurs clients comme une famille, sans jamais pousser à la consommation, et chacun ressort absolument heureux du résultat. Le binôme nous raconte son parcours et dans leur discours nous sentons leur complicité et leur savoir-faire. C’est avec fierté que nous est présenté leur centre de soin, un réel succès, une adresse que l’on se recommande volontiers à Paris.

 

Yaël et Marcel forment un couple soudé et complice qui, depuis plus de quinze ans, baigne au quotidien dans l’esthétique de pointe. Et pour cause: ils sont depuis l’origine les importateurs en France d’appareils esthétiques haut de gamme et ont comptés parmi les premiers à importer en France des appareils à lumière pulsée par exemple (une technologie devenue très courante depuis). Autant dire que la technologie appliquée à l’esthétique, ils connaissent par cœur. Nous constatons d’ailleurs très vite leur grande maîtrise des choses et sommes impatients d’en faire l’objet lors de notre séance d’essai de presse.

 

Yaël, enthousiaste et joviale, admire le monde de l’esthétique depuis toujours, passion et assiduité sont ses maîtres-mots afin d’exercer correctement son travail. C'est une professionnelle qui évolue dans le milieu médico-esthétique et des hautes technologies depuis 2003, elle n’a de cesse d’actualiser ses connaissances, son savoir-faire et son expertise. De plus, elle fait de son mieux afin de ralentir ce processus naturel qu’est le vieillissement, et de nous conseiller au mieux sur l’amincissement. Yaël expérimente chaque appareillage afin de trouver celui qui nous correspondra le mieux, ainsi nous avons une entière confiance en son professionnalisme qu’elle illustre par ses propres résultats.

 

Son époux, collègue et associé, Marcel, ancien prothésiste dentaire, nous fait de grands exposés pointus sur l’ensemble des processus physiques et physiologiques qui procèdent aux effets et rendus de chacune des machines utilisées sur leur plateau suréquipé, le plus souvent de la marque d’Alma Laser, qu’ils distribuent en France. Ses grandes connaissances des technologies lui permettent de les utiliser à la perfection sur ses clients, toujours ravis du résultat obtenu. Marcel nous semble parfaitement appliqué dans son travail et l’exerce chaque fois avec brio.

 

Leur relation avec leurs clients tient aussi de cette expertise acquise au fil des années: tout est réalisé sur mesure et dans la limite de la forte éthique que le couple s’impose, afin d’éviter toute dérive. Ainsi, lors de notre test de presse, nous établissons l’objectif à atteindre, en l’occurrence un traitement anti-âge. Marcel et Yaël vont établir un programme spécifique dédié à notre peau, à notre âge et à l’effet final escompté, pour une séance qui durera une heure vingt environ. Comme à chaque début de rendez-vous, une photo est prise avant, puis après afin d’observer et de valider les résultats constatés, pour ceux qui sont visibles suite à une séance.

 

Nous avons apprécié le franc-parler de ce duo expert qui, forts de leur maîtrise technique confirmée depuis des années, vont considéré avec précision quelle technologie employer ou celle à éviter, en particulier sur certaines zones du corps ou du visage (les effets peuvent parfois être disgracieux ou contraires si mal utilisés). Nul excès ici, le couple fait très attention à l’usage de chacune des dispositifs utilisés. Nous sommes loin des centres d’esthétique qui ne disposent que d’une seule technique et qui l’appliquent indistinctement. A cette adresse, on exerce l’art d’embellir les corps avec le bon geste, la bonne technologie. Du sur-mesure intégral qui est là pour répondre à nos attentes tout en ayant des propos clairs sur les effets attendus.

 

Quatre dispositifs utilisés chaque jour sur les patient(e)s nous sont présentés. Dans la gamme esthétique, la cryolipolyse est employée sur des graisses localisées réceptives au froid. Elle permet la diminution, voir l’élimination des petits bourrelets. Visible au bout d’un mois, la «cryo», comme on la surnomme, est accessible à tous ceux voulant affiner leur silhouettes (par exemple les petites poignées d’amour). Elle se trouve être l’un de nos appareils favoris qui permettent aux complexés de ne plus l’être.

 

La mésothérapie sans aiguille quant à elle est un soin préventif qu'on fait pénétrer dans le visage des nutriments et des vitamines nécessaires pour la bonne hydratation et à la bonne santé cellulaire. Réservé aux visages ayant une mauvaise hydratation, le produit revitalisera et repulpera une peau vieillie et ridée. Nous aurons désormais une peau éclatante et rayonnante grâce à cette nouvelle technologie esthétique que nous espérons pouvoir tester un jour.

 

Un basique mais toujours très recommandé, il s’agit du Spa SHR : le système à Lumière Intense Pulsée (IPL). Cette technologie dernier cri, est conçue pour nous débarrasser des poils superflus, relative à la dépilation définitive mais encore plus avancée. Le processus indolore du Spa SHR, souvent axé sur le visage, les petits endroits oubliés, non traités ou manqués n’est pas douloureux et est même comparé à un massage aux pierres chaudes chez Active Esthétique. Leur travail est tout simplement une très grande réussite en vue des photos avant/après qui nous sont présentés.

 

Nous passons aux explications concernant l’épilation des parties intimes visé pour les hommes. Le Spa SHR™, permet de mettre fin aux problèmes de pilosité avec ingéniosité. Tout comme chez les femmes, les hommes ont accès à l’épilation intime définitive et ceci démarque ce centre de soins d’un autre. Cet hiver, la lumière pulsée nous permettra de réduire nos pores de la zone T et de gagner un teint de peau éclairci, mais cette technique ne peut être appliquée en ce mois de mai du fait de l’exposition prévue aux UV cet été.

 

Vient à notre tour de bénéficier de ses machines révolutionnaires, nous sommes pris en charge par Marcel lequel va appliquer sur notre visage deux techniques de façon localisée: d’une part, les radiofréquences et d’autre part les hifu. Nous nous sentons rassurés d’être entre les mains de cet expert qui prend son métier très à cœur. La radiofréquence est localisée sur les zones qui ont accumulé des cellules graisseuses, souvent recommandé aux peaux grasses, c’est le cas du bas de notre visage.

 

Marcel prépare notre peau aux deux traitements, appliquant un gel d’échographie sur la partie qui fera l’objet de la radiofréquence et des pointillés blancs là où les hifu seront réalisés. Le gel nous est agréable et nous permet de ne ressentir aucun frottement douloureux. Nous commençons avec la machine «hifu». Notre esthéticien expert fait les programmes nécessaires, il analyse aussi plus amplement la partie localisée à corriger. Avant de commencer, il nous énonce le fonctionnement de l’appareil et son utilisation, preuve de son intérêt à tout nous faire comprendre. Le duo prend le temps d’éclaircir chaque explication pour s’assurer de notre bonne compréhension.

 

Le dispositif esthétique permet d’effacer les signes de relâchement et d’éliminer efficacement et durablement des cellules graisseuses sur des parties localisées, ici la petite peau détendue du double menton. En créant des points de tirs de chaleur à différentes profondeurs du derme, les hifu vont retendre et repulper les tissus sans aucune douleur. L’élimination des matières graisseuses prend quelques temps à se déceler mais promet des résultats probants à chaque opération, nous le constatons d’ailleurs grâce à des images exemples d’un avant/après, et nous avons hâte de voir les résultats sur nous. Marcel finalise son travail à la perfection, tout en nous faisant part de l’intérêt de ses machines innovantes.

 

Nous poursuivons par les radiofréquences, technologie incontournable pour celles et ceux voulant se refaire une beauté. Ils vont avoir pour effet de réchauffer certaines couches du derme, en particulier les cellules graisseuses, de l’ordre de 40 à 50 degrés, pour les faire éliminer par les voies naturelles du corps. La radiofréquence se décomposera en deux phases: des balayages monophasés tout d’abord puis des balayages bipolaires, nécessitant deux appareils distincts de leur marque de prédilection, le lasériste israélien Alma Laser.

 

C'est en nous montrant la machine, les qualités de celle-ci et son fonctionnement, que Marcel nous dévoile ses avantages. Nul besoin d’avoir peur puisque aucun désagrément n’est à noter, c’est même un moment relaxant que l’on passe à nous faire masser le visage par les mouvements de la machine. Nous commençons avec le mode bipolaire que Marcel utilise en restant toujours en mouvement pour ne pas créer un sentiment de réchauffement trop intense et masse notre peau qui glisse grâce à une crème d’échographie. Le mode bipolaire induit un échauffement ciblé dans le derme qui agit sur le traitement des rides, ridules et du relâchement cutané. Nous ressentons une sensation de bien-être et sommes impatients de voir notre nouveau visage changé. Marcel explique chaque action réalisée sur notre visage, aucune crainte à avoir entre de si bonnes mains expertes.

 

Après quelques minutes, le deuxième mode, l’unipolaire est activé sans aucune contrariété dans notre cas. Il permet de cibler l’hypoderme pour un traitement volumétrique entraînant l’amélioration des échanges vasculaires et cellulaires, le remodelage corporel et le traitement de la cellulite. Une fois fini, toujours aucune douleur ni désagrément n’est constaté, le rendez-vous est d’une simplicité sans nom. Nous concluons cette séance par une détermination des méthodes à adopter pour améliorer et perpétuer les bénéfices de notre soin.

 

Les deux soins s’achèvent, et nous constatons que Marcel a été très attentif et concentré dans tous ces processus. Nous le sentons très consciencieux de ses gestes, il le fait avec la précision d’un chirurgien, l’attention au détail prime dans son travail. Le résultat est impeccable, on sent déjà certains effets tenseurs de la peau, visible à la sortie de notre première séance de traitement. Il n’y aura aucune douleur subie, mis à part un peu de fatigue le soir venu. C’est là tout l’art de Marcel et de Yaël: être aux petits soins pour leurs clients, qui deviennent souvent des amis, et appliquer avec rigueur et connaissance les bons traitements aux bons endroits. Nous acceptons un verre d’eau afin de s’hydrater car c’est une recommandation suite à un tel soin.

 

Nous avons eu plaisir à être traités par Yaël et Marcel et seulement au bout d’un mois, les premiers effets se font sentir, notamment avec la disparition progressive de notre petit double menton par l’effet des «hifu». Concernant les radiofréquences, des séances complémentaires espacées de vingt jours peuvent être effectuées pour en renforcer les résultats bénéfiques qui sont également visibles.

 

Ainsi, nous remercions notre rédactrice Clémentine Perrot et le sympathique couple Yaël et Marcel pour nous avoir consacré leur temps et essayer leurs machines. Leur professionnalisme et sympathie nous amènerons bien sûr à revenir dans le cas d’une nouvelle séance. Située à deux pas de la Porte Maillot, c’est avec brio et attention qu’ils vous traiteront :: www.activeesthetique.com une adresse sérieuse établie à Active Esthétique au 14 rue Labie 75017 Paris – Juillet 2018

Ron Ravé Coiffure

Un artiste international du cheveu – En ce mois de juin ensoleillé, à deux pas de la rue de Passy, célèbre rue commerçante du 16ème arrondissement de Paris, nous sommes reçus avec tous les égards par l’une des hautes figures de la coiffure parisienne, le jubilant Ron Ravé.

 

Nous faisons la rencontre d’un homme particulièrement chaleureux, jovial et franc qui nous touche par son humilité, sa sincérité et sa douceur. L’oeil clair et l’attitude décontractée, il brise la glace au premier abord par un tutoiement naturel, spontané. Le plaisir de nous recevoir se lit sur son visage et ce n’est pas un seul essai de presse que nous ferons chez lui ce jour là mais deux, car autant Mélanie et Clémentine qui nous accompagnent n’ont qu’une seule envie: bénéficier des mains expertes et des talents du surdoué de la coiffure qu’est le maestro Ronny. Les photos avant/après que l’on peut consulter sur son Instagram permettent d’avoir une représentation du génie de ce créateur de talent: tout simplement bluffant de modernité et d’élégance.

 

Ron et Justine sa jeune assistante prennent en charge les deux jeunes femmes pour faire jouer tous leurs talents et expertises sur ces cheveux qui méritent une revitalisation des formes et des couleurs. Ron donne ses conseils avisés à Justine et ils échangent sur la meilleur technique et méthode à réaliser. Un contouring par là, un ombré-hair ici, un balayage sur le dessus, tout est réalisé sur mesure et avec tact, suivant une analyse pointue des procédés techniques à entreprendre. Car Ron est à cheval sur une chose: une qualité d’exécution irréprochable. Chez Ron Ravé, le bon résultat est garanti. C’est aussi grâce à ses qualités d’écoute que Ron réussit à déterminer ce qui est adapté à l’obtention d’un résultat hors pair qui ravira ses clientes.

 

Ron a le coeur sur la main et improvise avec le sourire la prise en charge de nos deux collaboratrices sur le champ, pour un changement de look radical, du moins une reprise intégrale de leurs couleurs, nous voilà partis. Il fera jouer ses doigts de magicien sur leurs blonds ternis par le temps et destructurés pour en faire des icônes de style et de mode en l’espace d’un après-midi, avec cette touche de modernité qui donne toute la puissance de son style. Ron est devenu au fil de ses expériences un spécialiste des blonds certes, mais aussi des extensions tout en pratiquant une coupe technique très anglaise. Il se servira ainsi du feather pour éclaircir des coupes, pour des résultats fins et élégants.

 

Chez Ron, on aime l’attention donnée à chaque cliente, avec délicatesse, tact et conseils avisés. Même si on aime prendre son temps dans cette maison, le temps passe vite, nous ne voyons pas passer les quatre heures que nécessitent ces travaux méthodiques qui aboutiront à un résultat ravissant. Le spécialiste qu’est Ron prend le temps d’écouter ses clientes, analyse finement et va appliquer la méthode adaptée pour atteindre le résultat fini attendu, du vrai sur mesure. Car le sourire d’une cliente à la sortie de son salon est la plus grande satisfaction souhaitée pour ce vrai amoureux de son métier. Cet entrepreneur dynamique nourrit ainsi le partage et la transmission des savoirs autour de lui et en premier lieu parmi son équipe, tous devenus experts et multitâches s’inspirant des méthodes avancées de Ron. Ron, en parfait bilingue depuis ses années newyorkaises pourra aussi coiffer en anglais et lors de notre essai, il recevra une cliente indienne dans cette lanque pour un beau résultat.

 

Car dès ses débuts, le jeune Ron s’épanouit dans la photographie de mode à Tel Aviv, mais déjà la passion de la coiffure l’habite, elle se révèle à lui et le voilà vite devenu apprenti-coiffeur dans la capitale israélienne de la mode. S’en suit un voyage initiatique dans le temple de la coiffure mondiale de l’époque, l’école et le studio londonniens du célèbre artiste-coiffeur star Vidal Sassoon. C’est là qu’il apprendra l’excellence et la maîtrise des techniques anglaises. Toujours épris de liberté créative, il se tourne vers New-York City pour y coiffer à domicile le tout New-York. Il y découvre un autre style, une autre énergie qui l’inspire encore aujourd’hui puisque son atelier de coiffure reprend cette thématique new-yorkaise. Le fin biker (en Harley Davidson) qu’il est ne reniera pas cette influence transatlantique. Mais c’est bien en France qu’il achèvera de faire ses classes, dans de grands salons parisiens, en particulier chez le grand maître coiffeur Alain Divert avenue George V.

 

Aujourdhui dans son salon frais et pimpant de la rue de Passy, on aime tous ces petits détails luxe dans son salon moderne: les grands fauteils de bain amovibles ultra-confortables, la double glace en quinconce qui permet de se voir sous tous les angles pour apprécier les beaux résultats. Le jardin arrière et l’église attenante ajoutent à la quiétude des lieux, bercés par une musique pleine d’émotions.

 

Ron Ravé est un maître accompli dans les coupes de style anglais, avec une source d’inspiration venant des maestros italiens de grande créativité. Ses blonds font fureur et on parle de lui comme un grand coiffeur d’origine israélienne, mais qui tient la France dans son coeur. On aime sa bonhomie riante et sa douce humeur communicative. Son salon est rempli de bonnes énergies, on a plaisir à constater la joyeuse ambiance complice qui règne dans son salon. La musique RnB, le studio photo attenant ajoutent une touche glamour à ce lieu énergique. On en sort assurément revigorés, nos deux collaboratrice sont tout sourire.

 

Ron utilise avec soin un bloss blond Redken sur les cheveux de Clémentine alors que Justine applique un ombré-hair au pinceau sur Mélanie, pour deux résultats lumineux, des couleurs revigorées du plus bel effet. Ron aurait pu également réaliser de belles extensions, un domaine dans lequel il excelle, il en fût d’ailleurs l’un des précurseurs en France avec une réputation certaine parmi ses pairs. Le champs des possibles chez Ron est presque illimité, d’autant plus qu’il disposera bientôt d’une manucure et d’une pédicure sur place. Un service intégral réalisé avec soin et attention. Ron réalise également des couleurs inspirées de ses années londoniennes, tel un gris souris intégral ou des roses à la mode, avec l’aide de poudres colorantes ou décolorantes, des résultats qui forcent l’admiration de ses followeuses et d’autres professionnels du monde entier.

 

Suite à ce bel essai de presse réussi, nous remercions vivement Ron Ravé et son équipe sympathique pour leur formidable et généreux accueil. Ron Ravé Coiffure, une adresse parisienne d’excellence capilaire établie au 12 rue Jean Bologne à Paris 16ème, ouverte du mardi au samedi, réservations en ligne possible sur leur site www.ronrave-coiffureparis.fr -

 

                                                                                                                                         Juillet 2018

                                                                                                                                           

RALPH BADAOUI
Dentiste

Un dentiste expert nouvelle génération – Chez GoûtsetPassions, nous aimons découvrir les talents de demain et les belles adresses de référence. C’est le cas lorsque nous sommes reçus par le jeune et dynamique dentiste Ralph Badaoui, dans sa toute nouvelle clinique dentaire établie au 17, rue de Trémoille à Paris 8ème. Nous pénétrons dans le très bel appartement haussmanien qui a été joliment rénové, avec une touche de loft new-yorkais, une ville chère au Docteur Badaoui car il y parfait sa formation de dentiste – déjà bien avancée – à la NYU de New-York, l’une des universités américaines de renom.

 

Ralph Badaoui nous accueille dans son spacieux cabinet moderne et familial. Sa décoration agréable, mais pourtant simple mettra à l’aise ses patients, comme s’ils n’étaient pas chez le dentiste mais dans une ambiance personnelle et cocooning. D’ailleurs, c’est l’impression que nous avons dès notre entrée grâce à notre fringant et agréable dentiste. De plus, l’endroit si blanc et propre soit-il, est une allusion à la future dentition que nous pourrons avoir ici. Nous nous asseyons, charmés de ce superbe endroit et sommes curieux d’en savoir plus.

 

Du haut de ses 30 ans, le Dr. Badaoui n’en n’est pas moins un expert chevronné, cumulant les spécialisations et devenant le premier gérant de cette plate-forme complète de soins dentaires. Le jeune Ralph a pris soin de s’entourer des meilleurs, qui sont aussi des praticiens qui ont plaisir à travailler ensemble et à se mettre au service des autres. A l’écoute de chaque patient, il nous explique avoir voulu être accompagné d’une équipe administrative aussi qualifiée qu’agréable pour discuter. La politesse et l’humour de l’assistante aidant Ralph dans son travail ce jour-la, réaffirme ses dires. Tous les présents ici semblent adorer leur métier, et le qualifient même de passion.

 

On sent la passion du Dr. Badaoui à ce qu’il fait, lui qui a toujours voulu devenir dentiste depuis son plus jeune âge. Tel un jeune surdoué, il enchaînera les formations, allant même jusqu’à New-York, et les expériences pour réaliser ici dans cette nouvelle installation son rêve de praticien. Son équipe au grand complet y est présente, avec chacun sa spécialité.

 

Tout sourire, le Dr. Badaoui nous présente sa façon de pratiquer, laquelle est en avance sur son temps car il a à cœur de poursuivre ses recherches de techniques d’avant-garde, mais tout en prenant soin de conserver au maximum les dents d’origine de chaque patient. Le métier de Mr Badaoui doit répondre à la demande du patient, se doit d’être à son écoute afin de satisfaire celui-ci. C’est ainsi qu’avec toute son expertise et son professionnalisme, il s’attelle à rendre nos sourires plus personnalisés et beaux, en conservant au maximum notre dentition d’origine (ne pas la dévitaliser si ce n’est pas réellement nécessaire par exemple). Préservant le maximum de la dent, celle-ci tiendra mieux sur le long terme, et notre cher médecin aura répondu à nos attentes avec brio.

 

Grâce à son jeune âge, le dentiste Badaoui met régulièrement à jour ses connaissances et suit de près les tendances. En ce moment, l’éclaircissement et le blanchiment dentaire, signe de bonne santé, font fureur dans notre société nous confie-t-il. Souvent dû au tabagisme, à une hygiène insuffisante ou à la consommation fréquente de certains aliments (thé, café, fruits rouges, curry, safran…), il saura répondre à notre demande et nous redonner un joli sourire blanc et naturel. Le Docteur Badaoui nous explique le procédé de cette esthétique du sourire qu’il connaît sur le bout des doigts. Tout comme les jeunes voulant parfaire leur sourire, il donne des conseils avisés. Nous apprécions sa neutralité et son professionnalisme, mais aussi son professionnalisme dans chacune des démarches qu’il réalise pour nous ravir.

 

Cette méthode conservatrice est utile évidemment pour n’importe quelle opération notamment concernant les facettes. Il s’agit là de redessiner et sculpter vos dents de la façon la mieux adaptée en tenant compte de la couleur, de la forme et de la matière, c’est-à-dire grâce soit à des implants en en céramique ou en composites. Toujours sur-mesure, tout en gardant le maximum de tissus dentaires, les facettes nous seront adaptées pendant une durée de quinze ans environ. Cette méthode est l’une des plus évoluées, et nous constatons grâce à des photos d’avant/après les superbes effets de cette esthétique dentaire. Le sourire reste naturel et personnalisé, c’est une avancée très pratique.Cependant, pour refaire un sourire, la facette ne suffit pas toujours...

Les implants dentaires sont parfois la seule solution la plus proche du naturel pour le remplacement d’une ou plusieurs dents manquantes, tant d’un point de vue fonctionnel qu’esthétique. Ralph Badaoui nous explique que cette solution est très fiable qui tiendra longtemps grâce à un bon entretien. Grâce à un schéma et des prothèses, nous comprendrons le déroulé d’une opération d’une implantation du dentiste. Il prend de son temps pour répondre à chaque question et nous l’expliquer afin de satisfaire notre curiosité, nous comprenons alors qu’il est à l’écoute et souhaite faire comprendre le problème avant de passer à la pratique.

On aime la sincérité de ce jeune praticien, lequel nous touche par sa gentillesse. Il pratique volontiers à l’international et le jour de notre venue, une patiente américaine nous précédera. Cette première séance nous a comblés et nous sommes impatients d’écouter les conseils experts du dentiste lors d’un deuxième rendez-vous.

Le cabinet est à la pointe de la technologie de dernière génération. Il dispose ainsi d’un scanner 3D dernier cri, qui en complément d’une panoramique, permet d’apprécier une dentition en 3D de façon instantanée, cela permet au dentiste de savoir exactement ce qui se passe. Ainsi dans notre cas, trois abcès sont détectés, du fait d’une mauvaise implantation subie il y a quelques mois par un praticien peu compétent. En quelques instants, Ralph Badaoui pose son diagnostic et nous prend rendez-vous avec sa confère spécialiste des racines exercant à la même adresse. Tout l’accès aux bases de données des patients est intégré et cela permettra d’avoir tout accessible pour notre prochain rendez-vous. Nous avons connu plusieurs adresses dentaires et il faut le dire, celle de Ralph fait partie des meilleures que nous avons pu découvrir à Paris.

 

Le Docteur Badaoui nous reçoit donc une seconde fois afin de passer à la séance pratique, celle de notre essai de presse proprement dite. Son assistante réalise une radio panoramique de notre dentition avec un appareil de scan numérique dernier cri. Elle permet au Docteur Badaoui de réaliser un diagnostic rapide et pointu. Il décèle les imperfections de réalisations passées et évoque à notre demande les moyens de les corriger.

 

La présence sur sa plate-forme d’experts qualifiés permettra de tout réaliser sur place. C’est une fonction très utile pour qui ne souhaite qu’un seul interlocuteur ou qu’une adresse pour tout traiter de façon intégrée et harmonieuse.

 

Nous nous allongeons sur le fauteuil dentaire (zevadent en langage de dentiste), et nous admirons au plafond la télé qui nous occupera lors de la pratique. Notre bilan dentaire se poursuit avec un détartrage, réalisé avec minutie par le dentiste. On relèvera son adresse et sa délicatesse pour ce faire. Il termine son intervention par un polissage réalisé avec un aéropolisseur projetant du bicarbonate de soude, ce qui a pour effet de nettoyer les dents de leurs tâches superficielles.

 

Le Docteur Badaoui diagnostique également une érosion des molaires, ce qui peut nécessiter une reconstruction en trois étapes, à l’aide de facettes de résines notamment. Une analyse qui n’avait pas été réalisée à d’autres adresses, démontrant la haute expertise de ce jeune médecin.

 

Nous avons eu plaisir à découvrir l’expertise avancée du Dr. Badaoui et son cabinet toutes options, un lieu unique où l’esthétique dentaire s’exerce avec excellence et passion. Pour cela nous le remercions grandement, ainsi que tout son personnel et notre rédactrice Clémentine Perrot. Toujours établie 17, rue de Trémoille à Paris 8ème, il vous redonnera un sourire parfait –

www.ralph-badaoui.fr - Juin 2018

Active Esthétique - Esthétisme dentaire

Réjuvénation gingivale – Il existe à Paris une très bonne adresse d’esthétique que nous avons loisir d’essayer à titre régulier tant leurs nouveautés sont nombreuses. Toujours à la pointe de la technologie, Active Esthétique nous fait profiter en avant-première des bienfaits d’un tout nouvel appareil, lequel est encore en phase de tests finals chez Active Esthétique mais dont les résultats sont déjà très probants.

 

A notre arrivée, nous sommes accueillis par Marcel responsable du centre de soin à la décoration moderne et chaleureuse. L'exercice de cette activité n'est pas le fruit du hasard pour cet ancien prothésiste dentaire. Des compétences médicales qui lui permettent d'apporter une expertise des plus pointues à ses clients. Au détour d'un café, il nous propose alors le moment tant attendu : essayer BrighTonix, un appareil de réjuvénation dentaire.

 

Celui est basé sur les radio-fréquences, ondes qui ont un effet connu et stable, en l’occurrence ici pour provoquer la réjuvénation des tissus des gencives. Plus précisément, la pâte utilisé ne contient pas de l’acide hyaluronique qui a pour effet d’attaquer les gencives. C’est le principal atout de cet appareil et à notre connaissance le seul appareil existant permettant un tel effet de santé retrouvée sur les tissus des gencives. Marcel en sait quelque chose car de part son passé dans le dentaire médicale, la bouche, c’est son rayon si on peut dire. On connaît la nécessité d’avoir des gencives saines, assainies et non enflammées pour la bonne préservation d’une dentition sur le long terme. Mais ce n’est pas son seul atout.

 

Le BrighTonix use aussi une pâte spéciale au goût mentholé afin de rafraîchir la bouche. Ce gel est capable de détruire les bactéries, de renforcer l’émail des dents et de prévenir les caries. L’appareil à réjuvénation buccale dispose ainsi de plusieurs fonctions toutes aussi appréciables et utiles les unes que les autres. Il saura nous redonner un sourire parfait et en bonne santé grâce à son fonctionnement efficace et sans contre-indications médicales.

 

Les radiofréquences vont stimuler ici la production de nouveaux tissus régénérés. Pour obtenir un effet au long terme, l’opération peut être répétée aussi fréquemment que nécessaire. Les hautes fréquences sont à forte intensité mais le processus est absolument sans douleur. La séance peut durer de 15 à 30 minutes et à l’issue de celle-ci, nous ne ressentons aucun désagrément, sauf une légère chaleur du palais et que l’accommodation passagère d’avoir à avaler un peu de pâte de la gouttière. Nous sommes impatients de voir ses effets positifs sur nous.

 

Cette technique, de blanchiment dentaire sans peroxyde, est plutôt un nettoyage dentaire détachant. Elle permet de rajeunir des gencives, et de rafraîchir l’haleine buccale, et de retrouver la couleur d’origine de nos dents. Pour démarrer la séance, Marcel se saisit d’un teintier professionnel pour déterminer notre couleur initiale de dents, avec lequel il règle l’appareil BrighTonix. Nous nous asseyons confortablement afin de suivre la séance qui durera trente minutes.

 

L’appareil ressemble à une tablette noire assortie d’un protège-dents spécial. On y applique une pâte à base d’ingrédients spécifiques. Il suffit de mordre le protège-dents, d’activer l’appareil et le processus s’engage, on se détend assis dans un fauteuil. Dès la fin de séance, les résultats sont immédiatement visibles. En effet, l’appareil a deux autres avantages: d’une part, il permet de nettoyer nos dents de tous les déchets alimentaires résistants et d’autre part, permet de débarrasser nos dents de toutes les tâches persistantes pour au fur et à mesure revenir à notre teinte d’origine.

 

A chaque séance, on gagne en teinte ou en nuance de couleur de dents. Marcel prend un relevé de teinte après le traitement. Pour notre essai, d’une durée de 30 minutes, nous constaterons un éclaircissement de couleur de nos dents d’une nuance, ce qui est appréciable. Attention, il ne s’agit pas ici d’un blanchiment dentaire comme celui pratiqué chez un dentiste avec du peroxyde d’hydrogène (un produit corrosif) mais d’une technologie radicalement différente utilisable autant de fois que l’on veut. En l’occurrence, les radiofréquences vont nettoyer comme un karcher doux les dents de tous leurs résidus et même de leurs taches les plus profondes.

 

Une semaine après, nous retournons chez Active Esthétique pour une seconde séance de BrightTonix car nous sommes satisfaits du fait d’avoir pu en l’espace de 30 minutes, passer de façon stable de la nuance 17 à la nuance 15, sans parler de l’effet qui est moins visible : la régénérescence des gencives. Cette fois, Marcel a l’idée de placer la crème d’application au frais, ce qui occasionnera moins d’écoulement de la pâte pendant notre seconde séance de 30 minutes. Marcel reprend un relevé de teinte et l’appareil est lancé, tout se fait sans la moindre accommodation. Le temps de lire ou d’écrire cet article, le tour est joué, le processus est achevé. Nous voilà rendus à la nuance 13, à savoir une nuance plus claire que lors de notre arrivée. Le protège-dents est à usage unique et est jeté après chaque séance. On relèvera une légère sensibilité des dents de devant qui disparaîtra au bout de 15 minutes.

 

Nous sommes ravis et comblés de ce nettoyage dentaire par l’appareil BrighTonix. Révolutionnaire, il sera bientôt mis à disposition des clients de Marcel, à leur plus grand bonheur.

 

Nous avons eu plaisir à découvrir cette technologie entre les mains expertes de Marcel chez Active Esthétique, une adresse d’innovation esthétique permanente au 14 rue Labie 75017 à Paris. Nous le remercions ainsi que notre rédactrice Clémentine Perrot  –www.activeesthetique.com -

                                                                                                                                           Juin 2018

Hélène Parisot
Hypnothérapeute

Pour une hypnothérapie humaniste - Nous avons eu plaisir à découvrir l’hypnothérapeute Hélène Parisot, une dynamique praticienne qui a le cœur sur la main. Elle nous reçoit, éclatante et pétillante, dans son cabinet du 10eme arrondissement, dans un espace blanc immaculé, élégant et coloré qui n’est pas sans rappeler une chambre d’enfants conçue pour les grands. Assise sur un gros et confortable fauteuil parme, elle nous met à l’aise directement et se livre spontanément à nous dans le cadre d’une interview à bâtons rompus.

 

C’est avec la fraîcheur d’une enfante souriante qu’elle nous explique avec passion toutes les ressources de l’hypnose et de sa pratique avertie, faisant appel conjointement à l’hypnose ericksonienne et à l’hypnose humaniste.

 

Sa destinée s’inscrit en elle dès son plus jeune âge par un de ses dons facultatifs, médiumnique, mais ne sachant pas qu’en faire, elle poursuit ses études pour acquérir un master de droit privé. Professeure de droit et de management depuis trente ans, la communication est une vocation chez elle. Jusqu’à ce qu’elle retrouve sa conviction profonde, en 2006, tandis qu’elle suivait une séance d’hypnothérapie. Le déclic est immédiat, puisqu’elle décide d’en faire son métier, et tout comme dans la classe où elle enseigne, son souhait est d’aider ceux qui sont dans le besoin ou qui ont des difficultés pour découvrir le plein potentiel de leurs ressources naturelles.

 

Aujourd’hui reconnue comme praticienne en hypnose ericksonienne et en PNL, depuis 2007, puis praticienne en hypnose humaniste à compter de 2011, cela fait dix ans qu’elle reçoit en consultations trois jours par semaine au sein d’un cabinet pluridisciplinaire. Elle a acquis une maîtrise émérite de son art qu’elle démontre notamment par de bons résultats sur la cigarette ou d’autres dépendances, sur la sortie des relations toxiques, sur l’accompagnement de surdoués ou encore sur le traitement du sommeil.

 

Nous la sentons directement se démarquer par son envie déterminée d’aider les gens. Très proche d’autrui, sociable, elle nous livre quelques anecdotes à son sujet, confirmant son humanisme autant par son métier d’enseignante qu’en tant qu’hypnothérapeute. Hélène est une touche-à-tout et sait doser compétences et ressources pour mener à bien l’objectif de mieux-être de sa patientèle.

 

Hélène est une femme énergique, revigorante et attachante. Elle transmet son positivisme à toute épreuve et sa bonne humeur autour d’elle, elle est rayonnante et l’on sent son envie sincère d’aider autrui. C’est pour cela qu’elle a décidé d’utiliser les nombreuses vertus de l’hypnothérapie. Hélène travaille avec douceur l’inconscient de chacun d’entre nous afin qu’il entre en harmonie avec nos aspirations profondes et notre besoin d’évolution, ou de remise à zéro. Elle procède par le biais d’une méthode douce et active des suggestions mentales évolutives qui ont cet effet bénéfique et stable.

 

Deux des principes fondateurs l’aide à échanger avec ses patients chaque jour : la liberté et l’amour. Hélène commence par une anamnèse, nous sommes ainsi amené à ce questionner sur nous-même, notamment dans les sujets des deux principes fondateurs. Vient alors le moment dit pratique pour une séance particulière à deux qui s’avérera être productif pour ce premier essai. Tout au long du rendez-vous, Hélène Parisot s’appuie sur des dessins, des schémas ainsi que des livres afin d’améliorer notre compréhension; pour la cigarette, elle s’appuie essentiellement sur le livre d’Alan Carr, auteur à succès dans le domaine de l’arrêt de la nicotine.

 

Nous sommes amenés à fermer les yeux et nous nous laissons aller sous ses paroles constructives qui bouleversent notre conscience. Imaginer, réfléchir et se calmer nous permet de nous mettre dans un état hypnotique qui s’avérera durer de longues minutes. Un sentiment de calme et de confiance nous envahit à chacune de ses paroles. L’étape est répétée une seconde fois allongée sur un plaid afin de chercher au plus profond de nous chaque mot et de les retransmettre à notre inconscient. Tout au long et à la sortie de la séance, nous nous sommes senti apaisés et à l’aise.

 

Nous avons été ravis des séances avec Hélène, qui a réalisé des projections mentales suggérées sur nous pour rétablir notre «ligne du temps », pour renforcer ou retrouver notre confiance en soi. Des moments forts où nous sentons que son travail agit sur nous, il porte ses fruits car nous estimons plus reposés, plus en accord avec nous-mêmes. Nous sortons de ces séances avec bonheur, pour des effets concrets et visiblement durables.

 

Mieux se connaître, retrouver le calme et la confiance ont été les mots-clés acquis lors de notre séance, et pour cela nous remercions Hélène Parisot, une talentueuse hypnothérapeute. Merci à Clémentine Perrot, notre rédactrice. Son cabinet se trouve au 40 rue de Chabrol 75010 à Paris, www.hypno-therapie-humaniste-paris.fr

 

Juin 2018

La technique du HiFu

Le Hifu, une méthode aux résultats éprouvés – Chez GoutsetPassions, nous aimons tester, explorer et découvrir de nouvelles techniques et technologies. Nous avons fait déjà un grand tour des méthodes esthétiques pratiquées en France et nous nous demandions s’il existait un moyen efficace et durable pour lutter contre les effets visibles et externes du vieillissement, en particulier cutané. Une recherche vaine jusqu’au jour où nos recherches nous font découvrir la technique dite de HiFU (High Intensity Focalised Ultrasounds) ou UFFI en acronyme français pour Ultrasons Focalisés à Forte Intensité. Une technique médicale qui a pour principe d’appliquer des ultrasons à une fréquence déterminée qui vont, par un effet de chaleur contrôlée, réveiller l’activité cellulaire d’une couche précise du derme jusqu’alors endormie ou sclérosée. Une technique bien rodée, utilisée en chirurgie depuis des années, en particulier pour casser les calculs rénaux et traiter certaines pathologies de la prostate.

Afin de tester et de constater les résultats effectifs de cette technologie d’avant-garde, nous nous adressons à l’un des cabinets médicaux les plus réputés de Paris, spécialistes des hautes fréquences et lasers, PM LASER à Paris 17ème. Nous sommes ainsi reçus par les Docteurs Bruno Tantet, fondateur du centre, et Philippe Bourcier, tous deux spécialistes et formateurs dans le domaine des lasers médicaux et des techniques esthétiques de pointe. Le cabinet, qui dispose d’un plateau technique des plus impressionnants, propose de multiples techniques médicales, dont les lasers ou encore la cryolipolyse.

Contrairement à d’autres techniques comme celle de la lumière pulsée, il n’y a pas de contre-indications préalables à cette méthode de traitement, elle peut s’envisager à toute période de l’année. Par ailleurs, les résultats sont visibles en une seule séance, ils seront définitifs deux à trois mois après la séance, le temps que les cellules du derme réagissent et auront un effet stable pendant une à deux années.  Dernier avantage, il n’y a aucune incision ou chirurgie sur les zones traitées, donc aucune éviction sociale à prévoir. Le Docteur Bruno Tantet m’ausculte, nous allons traiter le visage, en particulier les rides du front, du sourire, mais certaines zones sont interdites, comme la ride du lion ou le sillon nasogénien qui comportent des nerfs sous-cutanés sensibles. Un gel similaire à celui d’une échographie est appliqué sur les zones sélectionnées. L’appareil est ensuite appliqué de façon pointilleuse sur chaque zone, réalisant un croisé de chacune des applications ciblées.

Nous sommes pris en charge par une opératrice médicale spécialement formée sur les machines HiFu du spécialiste français LaserInSurgery, à savoir la Face Reshape pour le visage et la Body Reshape pour le corps. L’application de ces ultrasons requière en effet des mains expertes et va suivre un tracé spécifique délimité au crayon blanc sur notre visage. Les ultrasons sont à manipuler avec précaution, ils vont au plus profond du derme, plus que pour les lasers par exemple. Chaque zone a une profondeur définie, à ne pas dépasser. L’opératrice commence, méthodique. Nous sentons à chaque «tir» une élévation de température interne car une forte intensité de chaleur y est envoyée (entre 60 et 80 degrés). Cela va avoir pour effet de relancer la création de collagène et d’élastine dans le derme ciblé. C’est ainsi cent quarante impacts ciblés qui seront appliqués sur notre visage, de façon précise afin de respecter la symétrie du visage. Un léger mal de tête se fait sentir sur le coup, il durera quelques petites heures avant de s’estomper tout seul.  

Le Docteur Tantet nous précise sur cette technique: "Les appareils HIFU permettent d’agir à une profondeur tissulaire différente en choisissant le transducteur adapté (émetteur d’ultrasons). Pour ce qui est de la remise en tension cutanée la cible sera dermique (1.5, 3 ou 4.5 mm), pour l’amincissement elle sera hypodermique ( de 6 à 13 mm). Pour ce qui est du “tightening” (remise en tension) il convient de rester modeste sur les résultats qui sont objectifs mais pas comparables à ceux d’un lifting chirurgical. Il n’en reste pas moins que cette procédure simple, peu ou pas douloureuse, et qui se fait sans laisser de traces est très appréciée. Elle peut être pratiquée sur le visage où elle s’inscrit parfaitement dans une prise en charge globale en complément des techniques d’injections (fillers, Botox®) et lasers, ou sur le corps (faces internes des bras et des cuisses, ventre, …).Pour ce qui est de l’amincissement, nous utilisons les HIFU avec succès en complément de la cryolipolyse ( Coolsculpting® & Z-Lipo). Ils ont en particulier la spécificité de traiter les petites zones actuellement inaccessibles avec la cryothérapie et le relâchement cutané, contribuant ainsi à l’amélioration de la silhouette."

A la suite de la séance, nous constatons déjà des effets positifs. Attention, pas de miracle ici, l’effet final sera stable dans trois mois environ par une mise en tension des tissus du derme. Ce n’est pas une méthode ciblant les rides spécifiquement mais cela aura un effet visible de peau rajeunie. Le HiFu aura aussi des effets bénéfiques sur les poches malaires autour des yeux ou en complément d’une cryolipolyse qui peut être effectuée dans le même centre de compétences, afin d’atteindre des zones ne pouvant pas être aspirées. La technique sera efficace pour traiter l’ovale du visage, le front, le contour des yeux, les joues, le cou et le décolleté. Elle pourra également traiter sur le corps les zones adipeuses (en complément à une cryolipolyse notamment), la cellulite fibreuse, les genoux sur l’intérieur des cuisses, avec de beaux résultats. Une méthode non invasive dont nous avons eu le plaisir de constater les effets stables et durables.

Il faudra compter une heure trente environ pour faire le visage complet et 45 minutes pour traiter le contour de l’oeil. Nous repartons du cabinet sans autre signe visible extérieur qu’une légère rougeur. Il sera déconseillé pendant les deux jours à venir de prendre des bains de chaleur (sauna, hammam) ou de m’exposer aux UVs. Les résultats sont déjà visibles avec un effet tenseur et lisseur de la peau d’environ vingt pour cent du résultat final attendu. Aucun risque de pigmentation ou de cicatrices n’est constaté par la médecine.

Trois mois après notre toute première séance de HiFu, nous retrouvons le plateau médical de PM Laser. Nous sommes reçus par le docteur Philippe Bourcier, émérite spécialiste parisien des lasers médicaux, enseignant à l’Université. Nous sommes ainsi dans de bonnes mains pour cette séance qui suivra le même protocole que la première. Le docteur Bourcier constate une amélioration de notre visage, de son aspect général plus jeune depuis la première séance et il est vrai que nous avons senti au fil des semaines une amélioration de la tension générale des tissus de celui-ci. Le docteur Bourcier nous rappèle le principe de fonctionnement de cette technologie du Face Reshaped non invasive: les ultrasons focalisés vont chauffer les tissus sclérosés sous-cutanés pour les déconstruire, ensuite les fibroblastes, des cellules spécialisées des tissus du derme, vont reconstruire un nouveau collagène, de type 3, dit de jeunesse. En somme, une stimulation par ultrasons d’un processus naturel endormi, dont l’effet stable durera environ un an. Cette même technologie peut être utilisée pour l’amincissement du corps (le Body Reshaped), elle permet d’atteindre des zones de surcharge graisseuse non accessibles à la cryolipolyse (Coolsculpting® ou Z-lipo®) et aussi d’améliorer le relâchement cutané sur l’abdomen, les cuisses, les genoux, les bras, etc… en utilisant dans ce cas des pièces à main larges à 576 points d’impact d’ultrasons.

Cette seconde séance commence, suivant les tracés réalisés sur notre visage. La plupart des points d’impact, des ultrasons focalisés à 3mm de profondeur au cours de ce traitement sont sans douleur. Seules les zones proches de l’os mandibulaire feront apparaître une petite sensibilité, laquelle aura disparu dans la demi-heure. Comme pour la première séance, nous ressortons sans aucune douleur ni rougeur, il n’y a aucune éviction sociale, c’est aussi le net avantage de cette technique douce contribuant à la retension d’un visage affaibli par les années. Dans trois petits mois suite à cette seconde séance, les résultats définitifs seront constatés. Notons que la seconde séance n’est pas obligatoire, elle est discrétionnaire au choix du patient. Nous apprécions dans cette technique son caractère non invasif, au résultat rapide (une demi-heure pour cette seconde séance) et stable, une belle découverte pour nous.

Un an après notre essai réussi de l’HIFU pour le visage, nous avons plaisir à retrouver les Docteurs Bourcier et Tantet pour faire l’essai d’une autre application de la technologie HIFU: celle qui a pour effet de faire mincir. Le principe est simple: l’application d’une chaleur maîtrisée sur les couches du derme qui renferment les cellules adipeuses. Cette chaleur va avoir pour effet de détruire de façon ciblée ces cellules et le corps aura ainsi la possibilité de les éliminer naturellement, avec des résultats visibles au bout d’un mois.

 

La méthodologie est identique à celle du visage, avec néanmoins des applicateurs à main qui seront plus larges. Le médecin réalise un tracé au crayon blanc sur les parties à traiter et l’opératrice réalisera deux passages d’impact de chaleur focalisée afin de quadriller les zones de façon précise. Sur l’abdomen, qui est l’objet de notre essai du jour, l’opération durera 1h20 environ. Celle-ci est indolore, car on touche à des tissus adipeux épais. Nous sommes ainsi confortablement installés allongés sur le dos pendant toute la séance. A l’issue de celle-ci, aucune rougeur ni bleu n’apparaissent, nous pouvons reprendre nos activités sociales immédiatement sans inconfort. Une légère chaleur se dégagera de la zone traitée, ce qui est plutôt agréable.

 

L’appareil de la marque Body Reshaped commence son effet avec 576 tirs par carré tracé. L’opératrice de PM Laser repassera une deuxième fois afin d’approfondir l’action. Elle exerce son travail avec brio et nous explique en même temps son procédé; les profondeurs d’impacts sont à 0,8mm, 1,3cm et 0,45 cm et ne sont en aucun cas douloureux. Seulement une petite sensation de chaleur est constatable puisque la machine tire des coups de 60 à 80 degrés.

 

Un mois après la séance, nous constatons en effet que notre ventre s’est affiné dans tous les endroits qui ont été l’objet des points d’impact des ultrasons. Le Hifu est une technique sous contrôle, indolore, qui sera très utile pour atteindre des zones que d’autres techniques ne peuvent traiter, comme par exemple la cryothérapie, notamment sur des zones qui ne sont pas suffisamment grandes pour être prises par les applicateurs aspirants.

 

Marion l’opératrice de PM Laser nous reçoit pour notre séance de traitement de l’abdomen qui va durer une heure environ. Le Docteur Bourcier s’applique à tracer sur notre ventre au crayon blanc les points où la tête d’application HiFu va projeter ses tirs de chaleur focalisée. La tête de 1,3 cm sera utilisée dans notre cas, avec une douzaine d’impacts d’une durée de 2 minutes chacun. L’opération est répétée une fois afin de «croiser les tirs» et ainsi d’assurer la totale élimination des masses graisseuses ciblées. Aucune incommodation particulière, à part de petites rougeurs par endroit qui disparaîtrons un quart d’heure après.

 

Le HiFu apparaît comme la technique idéale pour celles et ceux qui sont en léger surpoids, une technologie que nous recommandons très volontiers vu ses résultats probants et visuels.

 

Nous avons eu plaisir à faire cet essai de presse au Cabinet Point Médical Laser, un centre médical d’esthétique et de soins avancés de haute compétence établi depuis 1988 au 105 Rue Jouffroy-d'Abbans, 75017 Paris - www.pmlaser.com - Juillet 2017
 

Stéphane Balleriaud
Hypnothérapeute

L’hypnose pour revivre - C’est au Centre d'Excellence Paramédical et Médical de Paris (CEPMP), qui porte bien son nom, que nous avons fait la connaissance de Stéphane Ballériaud. Nous avons en effet rencontré l’un des hypnothérapeutes les plus brillants de Paris, dont l’approche intégrale nous séduit. Stéphane se fait fort d’user de méthodes variées et complémentaires, qui servent toutes un même objectif : commun: s’efforcer de faire en sorte à ce  que chaque patient aille se sente mieux et soit de plus en plus intensément lui-même.

 

Passionné de psychologie depuis toujours, c’est au bout de quinze ans de vie professionnelle qu’il se reconvertit dans les thérapies brèves. En se spécialisant dans l’hypnose thérapeutique, thérapie. il enrichit son approche grâce à la PNL (Programmation Neuro Linguistique) et au neuroFeedBack dynamique (neurosciences). Son besoin d’aider les autres est fondamental et il aiguise son expertise au plus près de la source dans chacune de ces disciplines. Il peaufine régulièrement ses savoirs auprès de personnalités importantes du monde des thérapies brèves, parmi eux, John Grinder, cofondateur de la PNL ou encore Betty Alice Erickson, fille du célèbre créateur de l’hypnose ericksonienne.

 

Depuis 2009, Stéphane est maître-praticien en hypnotise ericksonienne, également maître-praticien en PNL et praticien en neuro-feedback, tous ces titres acquis auprès de grands noms de chacune de ces spécialités parmi qui on trouve entre autres Stephen Brooks, Josick Guermeur, et Michèle-Jeanne NoëlSon approche est profondément humaine, avec une forte éthique. Nous avons apprécié sa douceur, son écoute attentive et neutre ainsi que les effets puissants de son travail, qui se font ressentir dès la première séance.

 

Cet épicurien de la thérapie nous accueille dans son cabinet, une sorte de salon intimiste et familiale sans table de bureau. Assis l’un en face de l’autre dans de grands et confortables fauteuils en cuir, nous observons la pièce qui nous entoure. Une agréable fragrance d’huiles essentielles est diffusée dans la pièce, créant déjà un sentiment de bien-être. La décoration n’est pas en reste et apaise par ses couleurs et ses impressions de feuillages et de nature environnante. Pour renforcer ces sensations réconfortantes et rassurantes, un arbre en trompe l’œil intégré dans le décor nous inspire instinctivement le calme et la liberté. L’ambiance du cabinet est naturelle avec un puits de lumière qui permet de modifier notre cadre habituel, cela nous évoque une yourte avec sa lumière zénithale. Nous sommes sereins quant à cette future séance. Plusieurs cristaux et autres bols dits « chantants » se trouvent près de Stéphane. Ils lui servent à la fois d’aides et de muses pour ses actions thérapeutiques. Aucun de ces objets n’est là hasard car chacun devient une composante de sa pratique, nous aidant à nous libérer. Stéphane Balleriaud se démarque grâce à son art de la question, son observation, la pertinence de son analyse et de ses recadrages, qui font du « pré-talk » (préliminaire à la séance d’hypnose proprement dite) une première action thérapeutique libératoire sans même que l’on s’en rende compte.

 

Stéphane a à cœur de nous transmettre son savoir, en démontrant que tout est technique, et surtout qu’aucune « magie » intervient dans le processus. Il exerce trois pratiques distinctes afin d’aider chaque patient à dépasser chaque traumatisme, peur, peine, colère ou encore addiction, problème de sommeil, d’allergie, migraines, de douleurs chroniques ou encore de dépression.

La plus connue d’entre elles est l’hypnose ericksonienne. Elle mobilise les ressources positives de l’inconscient pour, très doucement, les mettre en symbiose avec l’objectif recherché. Un art subtil qui requiert une pratique experte. Une maîtrise rare que possède Stéphane qui fait jouer ses dons avec brio.

 

La PNL quant à elle, est une boîte à outils psychologiques très puissante qui permet de se libérer émotionnellement des blocages, des phobies, effectuer un deuil ou encore résoudre des conflits avec soi-même. Ses bienfaits sont nombreux. La PNL est également un outil de modélisation. Pour faire simple, cela consiste à transférer une compétence que l’on possède dans un certain domaine à une autre partie de soi. L’exemple que prend Stéphane est le suivant : si un patient est systématiquement en retard en se rendant à son bureau, mais toujours à l'heure quand il va jouer au tennis, la modélisation va consister à transférer, tel un copier-coller, sa compétence de la ponctualité au tennis dans celui du travail, sans évidemment casser ou bouleverser une compétence déjà acquise et nécessaire. Respectueuse, la PNL nous aidera ainsi à enrichir nos stratégies mentales pour nous améliorer.

 

Et enfin la troisième technique thérapeutique complémentaire pratiquée par Stéphane Ballériaud, il s’agit du NeuroFeedBack dynamique. Tout aussi respectueuse et non-invasive, cette méthode innovante nous a également impressionnés : Elle rééquilibre les fréquences du cerveau. Spécialisé dans les problèmes de traumatismes qui peuvent se manifester sous forme de toc, bafouillage, impulsivité ou encore maux de tête, le système NeurOptimal stimule l'auto-régulation de notre cerveau, afin de nous libérer des empreintes traumatiques, c'est-à-dire des stress qui génèrent des problèmes émotionnels, comportementaux voire physiologiques.

 

Suite à cette présentation de ses différentes approches thérapeutiques, notre séance d’hypnose commence à proprement dit. Elle commence par un échange dont le but est de cerner le problème à traiter et déterminer l’objectif à atteindre. Nous échangeons sur différents sujets et évoquons le passé si besoin. Bienveillant et à notre écoute, Stéphane est attentif à chaque partie de notre vie, cette toute première partie de la séance se nomme l’anamnèse. L’anamnèse permet à Stéphane de se faire une représentation du fonctionnement psychologique de son patient, et d’établir la stratégie et les étapes thérapeutiques qu’il va utiliser. Car chaque personne est unique. Ceci fait, Stéphane nous explique la deuxième étape du traitement par l’hypnose au sens propre du terme, une partie de la séance plus intense.

 

Nous fermons les yeux et Stéphane utilise sa voix comme fil conducteur de nos explorations intérieures. Il nous berce par sa voix douce et nous plonge dans cet état de demi-conscience apaisée qui est celui où notre inconscient se place en disposition de travailler sur lui-même. C’est donc dans les meilleures conditions que nous nous engageons dans notre réécriture personnelle et l’exploration de notre cheminement de pensée pour en révéler le potentiel. Toutes nos pensées sont positivées et nous repensons à chaque mauvais événement passé sous un nouvel angle, plus objectif et mature.

 

Il use de phrases-clés, de mots qui font mouche et de modulations de sa voix comme de sons appropriés, qui vont générer le déclic recherché de l’inconscient, tout en douceur. Rapidement, des bruissements viennent à nos oreilles, nous entendons de petit cailloux se cognant les uns aux autres ou des bruits de vagues roulant sur le sable. C’est à la fois relaxant et agréable, car cela nous rappelle les plages, un effet de chaleur nous envahit par suggestion mentale. Nous plongeons alors dans un état de semi-conscience et nous nous laissons porter par ce parcours initiatique de redécouverte de soi. Les odeurs, les bruits et ses paroles demeurent, tandis que nous restons assis dans ce fauteuil à l’écouter, sans prêter attention au temps qui passe.

 

Le travail de Stéphane associe fondamentalement les sons et leur nature profonde qui entrent en résonance avec notre esprit mais aussi notre corps. C’est ainsi que lors de la phase « d’intégration » de l’hypnose (dernière partie de la procédure hypnotique, elle sert à entériner les apprentissages de la séance), il utilisera des sons spécifiques d’origine naturelle afin que le corps et l’esprit assimilent au mieux le travail réalisé. C’est une pratique innovante, vue nulle part ailleurs parmi les praticiens consultés pour cet article.

 

Une bonne semaine est passée depuis notre première séance d’hypnose et nous nous sentons bien mieux. Stéphane se prête alors à un petit exercice, par lequel il va nous faire repenser à chacun des points traumatiques de notre passé en nous demandant à présent de déterminer, sur une échelle de zéro à dix, le niveau émotionnel résiduel de ceux-ci. A notre grande stupéfaction, nous nous apercevons que ces souvenirs douloureux sont tous à zéro, c’est-à-dire qu’ils n’ont plus aucun impact sur nous. C’est la démonstration qui nous est faite que nous nous sommes totalement libérés de ces souvenirs pesants et ralentisseurs. L’hypnose nous permet ici de nous alléger complètement de ces boucles du passé que nous avons tendance à répéter instinctivement. Un délestage réalisé avec douceur et efficacité.

 

Également maître praticien en fleurs du bush australien, c’est-à-dire de la brousse australienne, Stéphane exploite les bienfaits ces fleurs pour accompagner son travail thérapeutique. Il en existe plus de 75 variétés et il déterminera pour nous un élixir spécifique à base de baobab, à prendre matin et soir. Cela aura pour effet d’accompagner la libération de certains schémas psychologiques que nous avons entrepris de traiter.

 

C’est avec gentillesse, humanité et bonté que Stéphane a réalisé ses séances qui suivent un processus adapté au(x) besoin(s) à traiter. D’une voix calme et harmonieuse, Stéphane nous a guidés vers le meilleur de nous-même et réveillé en douceur pour nous expliquer le processus qu’il a eu lieu lors de notre état de somnolence. Nous sommes honnêtement impressionnés de voir à quel point chaque bruit, odeur ou mot a eu un impact sur nous. Nous sortons alors de la séance profondément relaxés et apaisés, le lâcher-prise est de mise et les effets seront visibles à court, moyen ou long terme, tout dépendra de votre propre travail intérieur.

 

Nous avons apprécié réaliser cet essai de presse avec Stéphane pour tous les bienfaits ressentis. Après cette jolie expérience, nous nous sentons nettement mieux, en pleine conscience de nos capacités renouvelées, merci à lui. Nos remerciements s’adressent à Stéphane Balleriaud ainsi qu’à notre rédactrice, satisfaite de sa séance, Clémentine Perrot. Retrouvez Stéphane au Centre d'Excellence Paramédical et Médical de Paris (CEPMP) au 104 rue Michel Ange à 75016 Paris, leur site commun est www.centre-paramedical.paris/le-centre ainsi que le site personnel de Stéphane Balleriaud www.revivez.coach. -

 

Juin 2018

Les salons Biobela

Un éco-salon aux colorations naturelles et végétales uniques – Alors que la pollution urbaine ambiante et les produits capillaires industriels attaquent de plus en plus le sain équilibre de nos cheveux, il devenait urgent de parler ici d’un salon de coiffure distinctif pour qui la préoccupation du naturel est au centre de leurs priorités et de leur éthique profonde. C’est en découvrant les salons Biobela à Paris que notre souhait a été exaucé. A deux pas du Parc Monceau et de la Rue de Courcelles, nous découvrons le joli salon Biobela du 17ème arrondissement.

 

Le décor est ravissant, tout de blanc et vert vêtu, avec des touches de bois clair et parquet de chêne. Quand on entre dans le salon, nous sommes frappés par l’absence d’odeurs désagréables, on y respire un air sain. Ici, on ne fait pas dans les produits chimiques, mais on porte une attention particulière à l’usage de produits naturels exclusivement. Biobela est en effet l’un des premiers salons parisiens, à sa création en 2007, à s’être consacré aux produits capillaires naturels et en particulier aux colorations naturelles ou végétales.

 

Maria et Miguel, sœur et frère, nous accueillent chaleureusement. Il est vrai que les salons Biobela sont une affaire de famille gérée avec attention pour les autres et pour l’environnement. Pour preuve, Biobela reçoit le plus haut niveau du label écologique français Mon coiffeur s’engage qui distingue les salons ayant un protocole précis de gestion de l’environnement. Biobela est même allé plus loin dans son engagement vers des soins naturels, en créant leur propre gamme spécifique bio, à partir d’ingrédients organiques.

 

On aime en particulier leur shampooing ortie-romarin ou leur soin fixant les couleurs végétales au cranberry. Chez Biobela, le respect de la nature et de vos cheveux n’est pas un produit d’appel, c’est une conviction profonde des quatre associés fondateurs des salons, lesquels sont au nombre de quatre aujourd’hui. Nous sommes rapidement pris en charge par les coiffeuses de Maria pour la préparation de nos couleurs végétales (notamment un masque à l’argile, au henné pur et à la fécule de pomme de terre nous sera appliqué). 

Une fois installé, on nous propose café ou thé, afin de nous permettre de nous désaltérer. L’ambiance générale est conviviale, voire familiale. Quand est venu le moment pour nous de se faire teindre les cheveux, tout s’est fort bien déroulé. En un tournemain, on se retrouve assit, une serviette autour du cou, tandis qu’une coiffeuse prépare nos cheveux à recevoir la teinture.

 

Maria prend grand soin à analyser la couleur actuelle de nos cheveux et de répondre à notre souhait de nouvelle couleur, on sent son expertise et son savoir-faire. Elle nous conseille avec application et écoute. La décision de la coloration portera essentiellement sur l’usage d’une coloration organique (des produits danois certifiés à base d’huiles végétales avec activeur) ou bien une coloration végétale qui est totalement naturelle, mais dont la palette de couleurs possibles est plus réduite.

 

Maria nous explique les avantages de la coloration végétale, qui est l’une des grandes spécialités du salon. On vient de tout Paris pour l’une de ses colorations végétales, confectionnées avec dextérité et stockées en poudres dans des bocaux multicolores qui égayent le salon. Il faut en effet être de vrais spécialistes des colorations végétales pour pouvoir les réussir, les dosages sont précis, le geste doit être sûr. Biobela consacre une attention particulière à la formation continue de ses coiffeuses sur ces techniques qui se sont pas à la portée de tout salon.  

 

La formation au végétal, par laquelle passe tous les apprentis de Biobela, prend entre trois jours et une semaine, du moins pour les bases, et se perfectionne par le biais de la pratique. A la question: « les apprentis ont-ils des difficultés à utiliser une teinture végétale plutôt qu’une synthétique ? » la réponse est invariable : un peu réticents au départ, ils finissent par rapidement l’adopter et ne jurent plus que par la teinture végétale. Par ailleurs, nombre d’apprentis ont tendance à rester, une fois leur apprentissage terminé.

 

Tout en s’appliquant, elle nous en explique l’origine : il s’agit d’un mélange de plantes teintatoires et traitantes d’origine indienne, avec du henné. C’est ce dernier qui donne le « ton » à la teinture. Toutefois, attention, la teinture végétale ne permet pas l’éclaircissement des cheveux, ni le changement de couleur, en raison de la présence du henné dans sa composition.Depuis peu, il est possible pour les clients de se la procurer dans les différents salons de coiffure de la firme, cette dernière ayant fait une marque de sa teinture.

Cette dernière prend une dizaine de minutes à être préparée, les plantes arrivant déjà en poudre, il ne reste qu’à ajouter le henné. De plus, le mélange étant fait sur place, mais jamais avec les mêmes proportions, chaque teinture est unique.Les colorations végétales ont désormais une bonne tenue dans le temps, elles respectent totalement le cheveu, elles utilisent ainsi les plantes suivantes: l’indigo, la garance des teinturiers, la camomille, le henné et bien d’autres. Le processus nécessite plusieurs étapes et il faut compter deux heures de soins pour une coloration de cheveux longs.

 

En attendant, nous relevons la bonne ambiance et la convivialité du salon, c’est un lieu agréable, paisible et reposant, les coiffeuses sont aux petits soins et les sièges confortables. Biobela coiffe les femmes mais aussi les hommes. Nous essayons un lissage brésilien sans formol afin de détendre une mèche rebelle. Maria nous fera notre coupe, en particulier aux ciseaux et nous constatons qu’elle est l’une des coiffeuses les plus douées de Paris, le résultat sera exemplaire. Maria fait preuve d’un grand professionnalisme et a porté la qualité des prestations de son salon à un niveau d’excellence, tout en pratiquant des prix doux.

 

Ce qui est très plaisant chez Biobela, c’est le temps pris avec chaque cliente ou client, c’est le gage d’une grande qualité de résultat et d’un passage réussi chez le coiffeur. Pour preuve, le grand nombre d’habitués parmi sa clientèle, une fois qu’on en a fait l’essai, on a plaisir à y revenir. De plus, on prend soin de ses cheveux avec des produits authentiquement naturels. Que reste-t-il à ajouter si ce n’est que ce monde pollué par la chimie peut et doit changer rapidement afin d’espérer offrir un Futur à notre Terre fortement meurtrie.

 

Ce sont des entreprises telles que Biobela qui contribuent à ce mouvement de respect de la Nature et des gens en alliant produits naturels, atmosphère pure et utilisation de technologies de pointe, le tout en y mettant du coeur et du professionalisme. Nous recommandons ce lieu zen, accueillant qui offre des prestations de qualité avec chaleur humaine et simplicité dans la précision du geste. Il est urgent de regrouper les compétences de chacun pour optimiser les résultats tout en revenant aux produits naturels oubliés ou occultés par des groupes leaders sans scrupules.

 

Biobela est un beau concept et les membres de cette entreprise de belles personnes. nous remercions le salon Biobela, Miguel le propriétaire du salon, notre rédacteur Antoine Barré ainsi que Mélanie Hayoz, agent de presse. Biobela, des salons de coiffure éthiques et naturels à recommander, établi au 4, place Sainte Opportune 75001 Paris et dans  tout Paris, du lundi au samedi avec des nocturnes les jeudi.- www.biobela.com – 

Mars 2018

MONIA BEL PARIS

Une entrepreneuse créative et passionnée – Nous recherchions une nouvelle adresse de qualité pour parler de coiffure française de talent, mais hors des sentiers battus. Cette adresse confidentielle et remarquable, nous l’avons trouvée chez MONIA BEL, un salon de l’Est parisien proche de la place d’Italie, du nom de sa dynamique fondatrice.

 

Monia nous reçoit avec simplicité et toute souriante dans son salon qu’elle a fondé il y a 10 ans, c’est à dire à un âge où les jeunes femmes pensent à tout sauf à créer leur entreprise comme elle l’a fait. Cette passionnée de coiffure a franchi le pas en tournant le dos à une carrière dans la communication d’entreprise pour se consacrer entièrement à ce qui la motive: le cheveu, son embellissement et tout ce qui gravite autour. Aujourd’hui, elle peut être fière de son parcours, à la tête d’une marque éponyme de produits capillaires pointus.

 

Monia a du style, des compétences confirmées et sait en faire parler, nous la retrouverons sur les réseaux sociaux et nous serons invités à participer à des courtes vidéos pendant ce joli essai capillaire. Notre modèle favori Ludmila se prête très volontiers au jeu car chez Monia, la peur du coiffeur disparaît. Monia prend le temps de bien comprendre les attentes de ses client(e)s, elle les conseille avec grande technicité et professionnalisme, elle aura la main experte pour obtenir le résultat attendu. Si des retouches sont nécessaires, Monia répondra présente pour les réaliser promptement, comme ce fût le cas pour notre aimable essai.

 

La styliste-coiffeuse de talent a le sens du détail et a ce don particulier de savoir «lire le cheveu», de sentir aussitôt les causes possibles d’une déperdition de tonicité ou toute erreur faite dans l’usage des produits. Monia voit juste sur Ludmila et lui conseillera de faire une utilisation différente de ses produits capillaires actuels. Nous écoutons avec attention Monia car elle prodigue des explications et des solutions dignes de grands centres capillaires. On en apprend sur le cheveu avec elle et son analyse est percutante, tout devient clair. C’est un luxe de se faire presque «soigner» les cheveux chez elle, Monia est même impliquée dans des reconstructions capillaires suite à certaines maladies. C’est dire que nous sommes dans de bonnes mains quand il est question de la préservation de notre capital capillaire.

 

L’analyse étant faite, Monia passe à la préparation de la couleur souhaitée, ce sera un blond vénitien platine en dégradé des racines pour Ludmila. Monia a sélectionné les meilleurs fabricants coloristes qui respectent les cheveux et celui utilisé sentira bon le caramel. Monia réalise également des colorations naturelles riches en aloé vera, pour le plus grand bien de nos cheveux. Monia pratiquera la coupe à sec à la fin du processus, qu’elle fait souvent à l’aveugle pour que la cliente ne découvre le résultat qu’à son stade final. Ludmila découvre ainsi une très jolie coloration tout en dégradé soyeux du plus bel effet.

 

Monia aime exprimer son talent et elle excelle dans une spécialité: le relooking ou même le changement total d’apparence. Monia nous partage des photographies avant/après qui sont bluffantes. On sent l’enthousiasme de Monia à l’application délicate de son savoir-faire et son innovation sans cesse renouvelée. Monia a ainsi développé toute une ligne sous son nom d’extensions capillaires qui sont fabriquées en France sur la base de cheveux naturels indiens. Elle déconseillera à Ludmila de lui poser des extensions ce jour là car l’état de ses cheveux ne lui permet pas. Elle lui recommandera plutôt l’usage du Swift, un accessoire capillaire qu’elle a conçu qui fera office de substitut amovible à une extension traditionnelle.

 

Monia a travaillé dur depuis quatre ans pour créer des produits capillaires à la hauteur de son exigence personnelle en la matière. Ainsi nous découvrons le lifting capillaire Lissage Lift qui participe à la reconstruction capillaire, ralentit la chute des cheveux, sur base de collagène marin extrait par un laboratoire français. S’y associe le Lifting Douceur à base de kératine, sans formol, la Crême pour cheveux accélératrice de brushing, le parfum pour cheveux sans alcool qui comprend un soin et plusieurs sérums pour cheveux spécialisés. La rose noire est l’une des composantes phares de cette riche gamme que nous avons plaisir à découvrir et à tester au salon. On a beaucoup aimé son shampoing zéro qui hydrate et qui nourrit les cheveux. Il est, comme tous les produits MONIA BEL sans sulfates, sans parabènes, sans silicone et sans alcool, il est riche en acide hyaluronique, en kératine, en huile de macadamia, il est associé au Masque Zéro qui entretiendra le lissage. Tous ses produits sont compatibles entre eux.

 

L’expertise de Monia est si poussée qu’elle forme aujourdhui d’autres professionnels en la matière. On salue son courage, son abnégation et sa joie d’aller de l’avant dans ce qu’elle entreprend. Elle se développe aujourd’hui en lien avec un concierge de luxe (coiffure à domicile), des émissions de web radios et aussi via une offre dédiée aux cheveux ethniques et prochainement aussi pour les hommes. La refonte totale de son salon va également renforcer sa visibilité. Pour accomplir tout cela, Monia se fait aider de deux coachs, l’un pour son entreprise, le second pour sa vie privée, c’est que cette mère de famille entrepreneuse a beaucoup à gérer !

 

Notre essai coifffure chez Monia Bel fût des plus plaisants, c’est une adresse que nous recommandons pour celles et ceux qui souhaitent un service premium, de l’écoute et du conseil, avec des prix doux. Monia rend le luxe capillaire accessible à tous, ce fût un beau moment de partage et d’émotion pendant lequel le temps s’est arrêté pour nous faire dorloter. Pour ce très agréable essai de presse, nos remerciements s’adressent à Monia Bel pour sa générosité et sa patience ainsi qu’à Ludmila Kudjakova, notre souriante modèle. Monia fait bénéficier à tous nos lecteurs d’un code de réduction dix pourcents sur les soins Lift en salon, le voici: G&PBEL10. MONIA BEL, un salon révélateur de beauté installé avec brio au 39, rue des Peupliers 75013 Paris. - - Novembre 2017

Les Bains de Léa

Un salon de coiffure dynamique et pointu – Nous connaissions de nom Les Bains de Léa, cette institution du spa haut de gamme réputée à Paris 8ème, digne successeur du Spa Payot. Ses propriétaires, gérants du spa éponyme du Grand Hôtel de Bordeaux en ont fait, après moult travaux de transformation, un écrin douillet du bien-être, du soin et de la coiffure pour les parisiennes et parisiens avides de vouloir se faire dorloter avec douceur et attention. Nous avions envie de découvrir ce beau lieu pour parler en particulier de leur nouveau salon de coiffure qui est géré depuis janvier 2017 par une équipe jeune, talentueuse et dynamique.

C’est ainsi que nous nous rendons rue Pierre Charron, nous laissons notre véhicule au voiturier de Balmain tout proche et nous sommes reçus avec tout l’accueil attendu d’un grand spa de luxe: sourire, courtoisie et grand style à la française. Les lieux sont magnifiques, sur deux niveaux, nous apercevons cette belle piscine intérieure – certainement l’une des plus belles piscines privées de Paris – avec son spa attenant, que dessert également le restaurant-bar japonais. Le fin du fin sera ce grand espace blanc et cristal qui est le lieu, l’alcôve blanche où l’équipe de spécialistes de la coiffure s’affairent avec quiétude et tranquillité.