Voyages et Lieux

France et Europe

Nous aimons voyager, partir à la découverte du monde et des cultures. Retrouvez dans notre rubrique éditoriale Voyages les beaux lieux, les expériences enrichissantes, le partage en prime, de nos expéditions variées, dans de multiples contrées et terroirs. Nous retranscrivons ici les belles émotions qui ont guidé nos pas avides de goût à la curiosité pour l’autre et sa culture.

Le village de Jávea, Espagne

Un paradis côtier espagnol - Au gré de nos pérégrinations automnales pan-européennes, sur les vives recommandations de nos amis espagnols, nous avons fait étape, au détour d’une visite de la ville balnéaire d’Alicante, dans le charmant village de Jávea (également dit Xàbia en Valencien, le parler local). Un petit havre de paix et de verdure, qui tranche avec les plaines arides qui l’entoure. Nous découvrons ainsi une vallée verdoyante, cernée de montagnes amicales qui se jette dans une mer bleu turquoise.

 

Le Mont Montgo fait figure d’icône locale, on le surnomme l’éléphant du fait de sa ressemblance à la tête de cet animal d’Afrique. Il est ce que la Table Mountain est à la ville du Cap en Afrique du Sud et Javea y ressemble fortement par bien des aspects, la taille en moins.

 

On aime à Jávea ces jolies maisons blanches qui tranchent avec le vert de la végétation luxuriante, nous sommes dans une petite ville campagnarde espagnole agréable, composée de quartiers différents tels la vieille ville, le port, la grande plage aménagée de l’Arénal ou encore les caps verdoyants de Nègre et de la Nau.

 

Jávea est située au sud d’une ville espagnole plus importante, Dénia, une ville portuaire et estivale d’où vous pourrez prendre le bateau pour Ibiza, que vous atteindrez en trois heures de navigation par un navire ferry de Balearia. C’est l’île que vous apercevrez au large par très beau temps, telle une Atlantide paisible qui vous attend.

 

Jávea regorge d’activités et de restaurants, en particulier en haute saison qui s’étend de mai à septembre. Nombre de nationalités européennes y sont présentes, en particulier les anglais, les allemands, les hollandais et les belges qui viennent y trouver un soleil garanti pour au moins 300 jours par an. C’est ainsi que nous sommes tous étonnés en ce 1er décembre d’être en t-shirt en terrasse par 20 degrés et un beau soleil dégustant des poulpes aux cardes, une Borreta (poisson, épinards et pommes de terre), une banda (du riz cuit au fumet de poisson) ou du riz à l’encre de sèche qui sont autant de spécialités espagnoles locales que nous ne connaissons guère au-delà des Pyrénées.

 

L’offre gastronomique locale est riche, on aime sur l’esplanade de l’Arénal La Tagliattela pour ses meilleures pizzas en ville et d’autres bonnes adresses du village, comme le restaurant de niveau étoilé Bon Amb qui représente fièrement une cuisine espagnole d’exception. Sur l’Arénal, le restaurant Salt permet de se réjouir d’une vue sur toute la plage ainsi que la Siesta qui nous permet de nous restaurer et de nous prélasser dans un décor ibizancien chaleureux.

 

Aux alentours, vous trouverez des produits gastronomiques locaux remarquables telle cette huile d’olive locale, l’Oli de Xàbia, les vins de la vallée viticole de Jalon (dit Xalo en Valencien) ou les vins de la Bodega Mendosa vers Calpe par exemple.

 

Les chemins douaniers du littoral arpentent les beaux rivages et permettent de découvrir les caps magnifiques tels que le Cap Negre ou le Cap de la Nau qui surplombent de hautes falaises de calcaire et des plages de galets blancs. Nos plages préférées seront les intimistes plages de la Barraca o del Portixol ou encore la Playa Ambolo près de l’île Descobidor au décor de carte postale avec ses galets ronds et son eau turquoise. Les plages de sable fin blanc quand à elles seront trouvées juste au nord de Denia ou au sud à Moraira. Notre coup de coeur sera le quartier paisible de Balcon Al Mar, d’où vous pourrez admirer le Cumbre del Sol, le Montgo et les rochers de Calpe et de Benidorm au loin. Les moulins à vent de la Plana del Montgo vous serviront de repère pour accéder à un autre quartier de choix, la Corona, qui donne un autre point de vue sur la ville ou le port.

 

Ne manquez pas de louer un bateau afin d’aller explorer les falaises, criques et grottes des environs, la région abrite même des grottes comportant des peintures rupestres de plus de 30 000 ans. L’Église de San Bartolomé dans le vieux village sera votre repère dans vos excursions du soir, déambulant vers la plage-rambla de l’Arénal, vous y rencontrerez toute la ville à une heure tardive. Tranquillité, sécurité et amabilités forment le secret de l’ambiance particulièrement charmante qui règne à Jávea.

 

Louer un jetski ou un paddle est la meilleure façon de découvrir les côtes et les criques préservées de cet environnement exceptionnel, qui s’animera en particulier de mai à septembre. Pour profiter d’un beau coucher de soleil, on se rendra sur les plages cachées de la Barraca, la Granadella, où le micro-bar de plage El Raco tient le haut du pavé depuis 1968.

 

Pour profiter d’une vue imprenable pour se restaurer, nous vous conseillons les deux restaurants sités au Cap de la Nao, le Cabo La Nao à midi et le Mirador de Javea le soir (avec son coucher de soleil), certainement les plus belles vues romantiques de la Costa Blanca. Vous n’oublierez pas d’y déguster le petit poivron rouge local nyora ou le dessert typique la Torta d'atmella qui régaleront vos palais.

 

Jávea fait figure de carte postale idyllique, elle est l’une des stations balnéaires les plus pittoresques d’Espagne et des plus attachantes. Située à juste milieu entre Valence et Alicante, elle est une destination qui vaut assurément le détour pour toute villégiature balnéaire et cela, toute l’année sauf peut être janvier et février qui sont réputés être des mois plus frais.

 

Ce qui fait le charme si particulier de Jávea, c’est cette préservation farouche de l’environnement, contrairement au reste de la côte, on n’y a pas construit à démesure, ce petit coin de mer, de montagnes et de verdure en fait aujourd'hui le petit Saint-Tropez de la Costa Blanca.

 

Nous y rencontrons des personnes charmantes de toute nationalité qui y vivent à l’année, à l’exemple de la dentiste d’origine allemande Sylvia Merkler sur laquelle nous publions un reportage dans notre rubrique Bien-Être et Talents.

 

Jávea bénéficie par l’effet des montagnes environnantes d’un micro-climat des plus sereins, qui lui procure un ensoleillement annuel remarquable. La température en hiver oscillera entre 15 et 20 degrés, et en été, les 35 degrés pourront être atteints, mais accompagnés d’une brise marine rafraîchissante. Il est courant de passer Noël en terrasse, ce qui est chose rare sur le continent européen, nous sommes à la latitude équivalente à celle de Palerme. Jávea est aussi à l’abri des vents forts et a ainsi une image de petit paradis verdoyant bénéficiant de côtes préservées. L’été, Jávea se tient éloignée des fortes concentrations touristiques qui sont sur Benidorm et Alicante.

 

Aux alentours de Jávea, le voyageur pourra se rendre à Valence, capitale bourgeoise de la région, présentant de beaux immeubles, un dynamisme économique et des manifestations culturelles de premier choix. Au sud, le village côtier d’Altéa ou les montagnes de l’arrière-pays de Benidorm offrent des escapades plaisantes, au même titre que la route des vins, du côté de la vallée de Jalon (Xalo). Jávea, une belle découverte en terre d’Espagne que nous recommandons sans hésiter - fr.xabia.org - Décembre 2018

La ville d'Alicante, Espagne

Une ville balnéaire charmante - La rédaction de GoûtsetPassions poursuit son tour européen pour une étape espagnole de choix: la foisonnante Alicante (ou Alacant en Valencien), haut lieu du tourisme européen. Certes moins bourgeoise que sa cousine du nord Valencia, Alicante n’en garde pas moins un charme esthétique et populaire, présentant une Espagne authentique.

 

Nous aimons déambuler dans le coeur de ville historique, surplombée par l’élégant château de Santa Barbara, auréolée d’une des plus belles esplanades de la Costa Blanca, la fameuse Rambla d’Alicante, joliment décorée de palmiers géants et de carreaux multicolores telles des peintures azujelos si typiques de l’Espagne.

 

Alicante est entre autres connue pour son climat exceptionnel faisant de cette ville d’Espagne un lieu agréable où il fait bon vivre. Mais le climat ne fait pas tout: cette ville portuaire nous invite, par son charme, à nous plonger dans son univers si atypique. Se promener dans ses rues, par exemple, la Rambla (dont le sol est fait d’une mosaïque géante constituée de 6 millions de pièces de couleurs noire, rouge et blanc) ou encore dans les rues étroites et colorées de la vieille ville, permet de découvrir une population active, festive toujours prête à valoriser l'instant présent et à partager un moment en toute simplicité. Il règne ainsi une douce et chaleureuse atmosphère à Alicante, nous sentons une certaine sérénité qui pousse les gens à vivre beaucoup dehors, ainsi toutes les excuses sont bonnes pour envahir les terrasses et déguster des plats et des spécialités régionaux comme les tapas et les cervezas locales.

 

Les soirées de weekend à Alicante, les rues proches de la Marina mais surtout la Rambla deviennent des incontournables où les gens peuvent en toute sécurité se balader et profiter d'une ambiance festive et détendue. La bonne humeur est omniprésente et chacun a le plaisir de se relaxer dans un cadre paisible malgré une situation économique difficile qui se ressent en particulier à travers des immeubles de plus en plus vétustes dont certains sont abandonnés. Nous avons adoré partir à la rencontre d'une population très accueillante, dynamique, souriante, prête à nous aider pour nous orienter dans nos choix culinaires, culturels ou tout simplement touristiques. D'ailleurs le tourisme est très important car il est un moteur du développement de l'économie locale et permet aux habitants de continuer de prendre soin de leur ville.

 

Notre séjour laissera une grande place à la gastronomie locale, nous ne pouvons faire l’impasse sur les réputés Monastrell près du Yatch Club ou de Nou Manoulin en ville, deux tables de prestige de niveau étoilé. Une félicitation particulière sera donnée au restaurant gourmet élégant Bokao Gourmet dans la calle Tomas Lopez Torregiosa, un restaurant distinctif que nous recommandons avec plaisir, tant les plats et le service sont bons. Ce n’est pas la norme ici, aussi autant bien choisir ses adresses de restauration. Une mention sera donnée sur la Rambla au CiaoMiami où leurs salades fraîches italiennes sont succulentes ainsi qu’au bistrot chic Terre, faisant honneur aux produits qualitatifs locaux.

 

La Rambla fait foison d’adresses en tout genre et pour se réjouir du beau soleil de novembre (20 degrés en ce 11 novembre), on notera le bar branché Soho Mar ainsi que le bar marin Noray Café Bar, au pied des yatchs en parade dans la grande marina d’Alicante. En ville, vous apprécierez prendre un café ou un déjeuner au dernier étage du grand magasin El Corte Inglès avec vue sur la ville. Rappelons qu’ici le déjeuner a cours entre 14 et 16 heures.

 

Les hôtels sont aussi diversifiés que l’offre gastronomique et nous citerons le Mélia Alicante qui dispose de grandes chambres modernes élégantes avec vue mer ou vue marina. Son salon épuré blanc du 1er étage donne une vue sur la plage de sable urbaine d’Alicante, un panorama plaisant au petit matin lors d’un brunch déjeuner frais. Mentionnons l’Hospes Amerigo, hôtel classé établi fièrement dans un bâtiment historique, qui dispose d’une terrasse avec vue sur le château, du plus bel effet l’été.

 

Le shopping fait partie intégrante d’une étape à Alicante, laquelle est desservie par de grands centres commerciaux en périphérie. On a aimé le Plaza Mar 2 très bien fourni, accessible à pied depuis la ville, qui de plus propose un service de nettoyage à la main de votre voiture en parking. Très pratique car notre véhicule se salit vite avec la plage et les autres chemins espagnols peu carrossés. The Outlet Stores de Saint Vincent del Raspeig présente le restaurant La Tagliettela où nous nous sommes régalés des meilleurs pizzas de la ville. En guise de digestif, une partie de bowling y est possible juste en face (ouvert tard comme tout en Espagne).

 

Afin de rejoindre les deux bars-restaurants de plage de la région, il vous faudra volontiers une voiture car le tram moderne d’Alicante ne dessert pas toutes les zones. Rendez-vous à l’aéroport ultra-moderne d’Alicante où le loueur d’origine locale GoldCar dispose d’une flotte importante à des prix abordables (voir notre article dans nos pages d’essais automobiles).

 

Proche de l’aéroport justement, vous trouverez le bar-restaurant de plage Moments qui se distingue par une ambiance chic et musicale. Un décor qualitatif et une clientèle en vue s’y presse pour un verre ou une dégustation d’une cuisine internationale de grande fraicheur. Seul petit bémol, les avions de ligne qui survolent la plage au rythme de l’aéroport qui dessert de nombreuses destinations européennes.

 

Au nord de la ville, la plage de San Juan constitue l’une des plus belles plages aménagées de Méditérannée. Revêtue d’un sable fin, elle est équipée d’installations sportives, de restaurants et bars de plage sur plusieurs kilomètres. Nous y avons apprécié en particulier le Xaloc Lounge par son service attentif, ses paélas gustatives et un dessert incontournale, un cake caramélisé succulent. Un écho aux produits gastronomiques locaux tel le turron d’Alicante.

 

Plus au nord, l’aventureux touriste découvre des trésors de paysages: les gorges et montagnes de l’arrière-pays de Benidorm, la quiétude du village balnéaire d’Altéa ou encore le St-Tropez local, le village de Javéa (s’écrivant également Xabia), seyant fièrement au pied de la montage du Montgo, dans un décor verdoyant qui fait penser à la ville du Cap. Depuis la ville proche de Dénia, des bateaux rapides nous emmèneront sur l’ile d’Ibiza.

 

Au sud d’Alicante, la ville historique de Murcia est à visiter, en déambulant à pied dans son magnifique centre historique et piétonnier, c’est aussi un haut lieu des arts lyriques et artistiques, à l’instar du beau Teatro Romea . Depuis la gare d’Alicante, l’ACE, le TGV espagnol met Madrid ou Valence à quelques heures rapides pour davantage d’excursions culturelles réussies.

 

Alicante ne demande qu'à briller encore plus aux yeux du monde et s'efforce de rester attractive même hors saison. Tout est réuni ici pour passer un séjour agréable et se sentir à l'aise. A Alicante, on dirait que le temps a moins d'emprise, qu'il est plus facile d'apprécier les choses à leur juste valeur. La Méditerranée nous offre avec subtilité de très belles couleurs jouant avec le soleil et avec la beauté des montagnes environnantes. Alicante est un vrai bol d'air frais, le moyen de se changer les idées, de se ressourcer et surtout de profiter d'une région où les habitants rayonnent de quiétude sous l’œil bienveillant du soleil.

 

Nous avons aimé notre séjour à Alicante, salué par un soleil resplendissant, en particulier de mars à décembre. Il n’est pas rare d’avoir 20 degrés le jour de Noël par exemple. Attention aux pics de chaleur en juillet et août, avec des moyennes supérieures à 35 degrés. Nous avons apprécié à Alicante un coût de vie moins élévé qu’en France ainsi qu’une atmosphère sympathique et sécurisante. De nombreuses nationalités se côtoient sur toute la côte ce qui ajoute un air international à la ville. Le bon air marin nous remet en forme naturellement.

 

Cette ville possède de vrais atouts et essaie de se relever d'une crise ou plutôt d'un K.O. socio-économique qui a laissé des marques ayant du mal à disparaître malgré les efforts d'une population voulant aller de l'avant et accueillir chaleureusement de tous ceux et celles voulant profiter de cette belle et magnifique région. Photos: Alicante City Tourist Board & Javier Guijarro - www.alicanteturismo.comNovembre 2018

Découvertes parisiennes

L'Hôtel Rendez-Vous Batignolles

Un boutique hôtel parisien attachant - Chez GoûtsetPassions, nous recherchions à essayer et à écrire sur un boutique hôtel parisien distinctif, remarquable tant par son service que par la qualité de son design. Cet hôtel rare, nous l’avons trouvé dans notre arrondissement du 17ème, en la personne de l’Hôtel Rendez-Vous Batignolles. Dans une rue calme, juste derrière la place animée de Clichy, se cache un hôtel charmant qui accommode 47 chambres avec douceur, simplicité et discrétion. Lancé en février et mai 2017, nous découvrons un hôtel beau et confortable, personnalisé, irréprochable sur sa propreté, qui bénéficie d’une très bonne notation de ses visiteurs.

Ce que l’on aime dans cet hôtel, c’est sa rénovation intégrale récente, ce chic intemporel immanent qui en fait un petit bijou de qualité et de design réussi. Très inspiré du style scandinave et d’un classicisme parisien moderne, il donne immédiatement le sentiment de se sentir comme chez soi. Tout y est à taille humaine, avec un service personnalisé et attentionné. Lors de notre essai de presse, nous y séjournons quatre nuits en accueillant l’une de nos conseurs d’un média étranger laquelle appréciera volontiers ce cadre so French chic. Tout est fait dans ces lieux pour s’y sentir bien. Les bois nobles, les marbres, les couleurs chatoyantes augurent de la qualité de cette belle réalisation, répartie en deux corps de bâtiments contigus, reliés par un espace réception, un espace bar-bibliothèque et un lounge cosy à souhait. L’ensemble présente une harmonie grâcieuse et humaine, une oeuvre réussie des jeunes architectes français du Studio Planda  (Paris-Reims).

 

L’hôtel est idéalement situé, à deux pas de la Place de Clichy qui devient de plus en plus tendance, à la lisière du quartier recherché des Batignolles. On peut se rendre à pied à Pigalle ou à Montmartre et nous sommes à 15 minutes du Boulevard Haussmann ou des Champs-Elysées. Nous sommes reçus par Johanna qui gère avec minutie l’organisation de cette belle petite maison. Cette ancienne d’Accord est là depuis le début de ce projet ambitieux qui a réuni deux anciens hôtels en un seul.

 

Ce trois étoiles tendance quatre étoiles dispose de chambres standards, supérieures et certaines sous les toits, elles ont pour dénominateur commun un design uniforme, une unité qualitative remarquable. Nous découvrons notre chambre supérieure, la 411, dont la jolie fenêtre donne sur la rue calme de l’Église. Les couleurs sont claires et chatoyantes, avec l’association d’un bleu au mur s’accordant à des rideaux aux tons pastels. Sols blancs et plinthes blanches s’allient de bon aloi à une litterie immaculée et impeccable, de fabrication française (de la maison Bonnet à Besançon). Nous découvrons les fins linges de maison, ainsi que les intérieurs chromés et carrelés de la salle de bain, laquelle dispose d’une douche et d’un toilette de qualité, tout donne un effet grand luxe à cet intérieur lumineux.

 

Enfin un hôtel parisien abordable qui a du style de bout en bout. On aime ces tables de nuit en marbre, ces produits Clarins, ces penderies en beaux bois et tous ces petits détails en chambre où tout est à sa place. L’ensemble de l’hôtel est traité avec la même attention: admirable de qualité, dotée d’une atmosphère paisible et relaxante. Tout est joli dans ce mignon hôtel, nous aimons l’art doux qui y est présenté, ces luminaires distinctifs et chaque espace de cet hôtel a été conçu avec le plus grand soin. A noter, deux des chambres sous les toits peuvent se transformer en suites familiales pour accommoder les grandes familles, l’aspect pratique n’est pas oublié.

 

Nous y bénéficions d’un très bon sommeil, du fait de cette literie remarquable et d’un calme absolu de la petite rue de l’Ecluse. Les coursives sont revêtues d’un revêtement moelleux qui rend l’ensemble feutré. Les portes lourdes de qualité ajoutent à cet effet luxe et cosy. Si l’hôtel ne dispose pas de room service, l’accueil, disponible 24 heures sur 24 fait office de service et de concierge. Un espace ouvert y distribue des cafés en libre accès ainsi que des friandises qui égayent les lieux. On y a apprécie le service irréprochable, humain et personnalisé, en particulier l’amabilité de Joël, qui nous reçoit tout sourire. Nous croisons pendant notre séjour une clientèle de vacanciers internationaux et européens qui aiment l’ambiance chill et chic de ce petit hôtel d’exception. Pour notre rédaction, il s’agit d’un vrai coup de coeur pour ce lieu bien conçu, décoré avec passion et brio.

 

Le petit-déjeuner de cet hôtel est un moment que nous apprécions partager. Dans une belle cave voutée rénovée et rétro-éclairée, nous savourons sur des tables parisiennes rétro un très bon petit-déjeuner rafraichissant, servi à table avec attention par Ilvé, il nous suffit pour le reste de nous servir dans le généreux buffet offrant un choix varié. On a aimé en particulier les jus de pamplemousse et d’orange frais pressés chaque matin par Barlev, les yaourts aux fruits du Domaine de Grignon ainsi que de bons œufs brouillés, accompagnés d’un succulent café. Ce lieu, climatisé et égayé d’une musique douce des Beatles ou lounge, nous a enchantés pour bien commencer notre journée parisienne. Ilvé est aux petits soins pour nous, nous accommodant de nos levers tardifs. Nous nous régalons de compotes de pommes faites en France ou de thés du Palais des Thés.

 

Notre petit hôtel fût notre refuge, notre agréable cocon pendant ce séjour parisien intense. Loin du tumulte environnant, il est un havre de paix appréciable. L’Hôtel Rendez-Vous Batignolles, un hôtel qualitatif plaisant que nous adoptons volontiers comme jolie adresse de référence pour nos futurs déplacements parisiens. Ce hôtel définit un nouveau standard dans l’hôtellerie parisienne abordable, nous nous réjouissons d’avoir pu faire sa découverte. L’Hôtel Rendez-Vous Batignolles, un charmant établissement hôtelier chaleureux établi avec ravissement au 17 rue Lécluse, 75017 Paris, France - www.hotelrendezvousparis.com - Août 2018

Le Cinq Codet

Un hôtel contemporain et luxueux - Nous avons eu le grand plaisir d’être reçus par l’un des nouveaux fleurons de l’hôtellerie de luxe parisienne, l’élégant et discret hôtel, restaurant et spa Le Cinq Codet, un cinq-étoiles d’exception se dressant fièrement face aux Invalides, dans la rue et à l’adresse éponyme. Le Cinq Codet est ainsi idéalement situé à deux pas des Invalides, proche du marché typique de la rue Clerc, et est à la fois à vingt minutes à pied des Champs-Élysées et à égale distance de Saint-Germain. En somme, il constitue le parfait point de repère pour celui qui veut vivre « comme un parisien » tout en étant loin de la foule.

 

La signature particulière de cet hôtel design inauguré en 2014 est le raffinement à la française modernisé tout en cultivant un service dédié, pragmatique et qui fait de cette adresse distinguée du 7ème le summum du luxe d’un séjour parisien apaisant et réussi. Le Cinq Codet est très certainement devenu notre lieu de villégiature favori lors de tout séjour parisien se respectant, surpassant par son caractère unique tous nos autres coups de cœur de la capitale.

 

A l'entrée, Mehdi, le voiturier, se charge de garer nos véhicules, tout en n'oubliant pas de nous souhaiter la bienvenue. La devanture, classique mais élancée ouvre ses portes automatiques pour un accueil très chaleureux. De l’intérieur s’échappe une fragrance sucrée qui nous submerge dès notre arrivée. L'entrée est magnifique, les couleurs des murs et des meubles sont assorties, orange et grise principalement. L’hôtel est très gracieusement décoré avec des sculptures, tableaux ou encore chaises d'art moderne et abstrait, ça le différencie directement des autres hôtels plus classiques. On aime son ambiance chaleureuse, son accueil courtois mais décomplexé, qui sied particulièrement bien au bel à l’ancienne centrale téléphonique des années 30. Il est entièrement restauré avec brio par l’architecte français Jean-Philippe Nuel, autrement connu pour avoir signé le récent hôtel Molitor. Nous nous servons un verre frais de jus, posé en évidence parmi pleins de choix sur le comptoir pour nous faire patienter quelques instants. Encore une petite attention agréable de la part de l’accueil du Cinq Codet.

 

Design fin et art revigorant font bon ménage dans ces lieux épris de chêne doux, de lumière berçante et de métal brut, certaines parties authentiques ont été conservées lors de la construction du nouvel hôtel comme cet escalier principal. Si l’univers de ce grand paquebot aux 67 chambres, dont 5 suites peut apparaître résolument masculin, il s’affine d’une certaine douceur féminine par le biais de petits détails d’une richesse insoupçonnée que nous découvrons au fur et à mesure de cette belle expérience.

 

Le Cinq Codet place l’hospitalité à son summum pour notre plus grand plaisir, et sa directrice Géraldine Blanc sait de quoi elle parle, elle qui fût formée dans certaines des meilleures maisons françaises (Hôtel Crillon, Hôtel Meurice, Le Bristol Paris). Le Cinq Codet nous reçoit ce soir-là avec grand faste, nous réservant pas moins que l’une de leurs plus belles suites, la 401 «Eiffel», celle qui, comme son nom l’indique, a vue sur la Tour Eiffel depuis sa terrasse privative. A l’écoute de nos questions, Géraldine Blanc nous accompagne jusqu’à celle-ci pour nous la faire découvrir.

 

La chambre 401 est extraordinairement bien placée; nous sommes immédiatement frappés par le superbe balcon privatif, agrémenté de chaises longues, lequel permet d’admirer le Dôme des Invalides autant que la Tour Eiffel. Le summum du romantisme parisien et certainement l’une des plus belles vues hôtelières de Paris. Ce qui nous marque tout autant, c’est le calme de la suite et de sa terrasse, donnant sur la paisible rue Codet. Une terrasse agrémentée de fleurs et d’arbustes qui nous font sentir comme dans un petit refuge sous les toits, avec la vue sur les toits de Paris environnants. Elle est illuminée la nuit, nous plongeant au cœur d’une romantique rêverie comme seule la Ville-Lumière peut nous en procurer.

 

Nous sommes donc logés dans une suite que l'on peut qualifier de «distinguée». L’aspect confortable la chambre nous donne une légère impression d'être dans la maison d'un artiste. Il s'y trouve des peintures bohèmes à chaque coin de mur et un mobilier de style Saintluc. La plupart des œuvres sont signées Christian Bassot, Véronique Durruty, Christophe Dugied, Caroline Touzet, Jean-Pierre Porcher et Cyril Destrade-Léveillé. Tout est élégamment disposé, un beau canapé en cuir face à une table accueillant une bouteille d'eau et des chocolats signés Angelina, procurant l’impression de n’avoir jamais quitté sa propre maison tant c’est convivial.

 

Le côté épatant de cette suite, c'est l'innovation informatique. A l'entrée se trouve un interrupteur pour tout éteindre à son départ, les volets électriques, ou encore plusieurs téléphones et claviers connectés à la télé, eux-mêmes reliés aux agents de l’hôtel. Ainsi, lorsque nous pénétrons dans la suite supérieure, aussi grande qu’un loft parisien, notre nom s’affiche déjà sur tous les écrans de celle-ci. De larges écrans connectés nous permettent de naviguer parmi toutes les chaînes et radios, ils peuvent également se transformer en ordinateurs par le jeu de claviers bluetooth. On se sentirait presque dans la suite de James Bond tant l'électronique y est haut de gamme et esthétiquement dissimulée dans le décor. Le service de chambre, réactif et impeccable, nous livre un dîner vegan confectionné à la demande à partir des produits frais qui caractérisent la restauration de la maison. Un régal de produits sains et goûteux. Servant avec diligence et sans aucun problème, le personnel est très courtois et à notre écoute. Le service de l’hôtel est jeune et dynamique, serviable à souhait, et il fera de votre séjour un doux rêve de service personnalisé et de petites attentions qui font la différence avec d'autres hôtels.

 

A l’angle de l’un des murs, mais mis en valeur, nous pouvons voir un petit compartiment, fort élégant, dans lequel trône un arbuste et le mini-bar dont est équipée la suite (et les autres chambre). Ce dernier est d'un chic et surtout d’une utilité incontestable pour se désaltérer tout en se sentant chez soi. L’endroit nous plaît énormément par son élégance et sa praticité. Tandis que nous poursuivons notre visite, nous ne pouvons que constater à quel point cette suite est luxueuse. Une attention au design et aux détails est particulièrement notable : bois clair, cuirs taupe et literie remarquable complètent ce décor idéal de la suite parisienne parfaite. On aime déambuler dans ce cocon doux et accueillant. On y découvre entre autre un dressing spacieux et une immense salle de bain avec douche et baignoire. Tout y est fort stylisé, dans un style alliant futurisme et appréciation des belles matières, allié à un souci de l’authenticité.

 

Pour le dîner, nous avons ainsi l’embarras du choix : comme à la maison ou au restaurant. L’hôtel a un double rôle (voir triple mais restons-en au restaurant), son propre restaurant est à nous allécher les papilles. C’est dans une ambiance chaleureuse que le chef Antoine K’ros nous accueille pour des réunions de travail ou des repas de famille pour déguster ses plats tous plus meilleurs que les autres. La cuisine est continuellement préparée avec finesse, le chef choisit ses aliments de saison avec subtilité pour nous faire découvrir de vrais trésors. La preuve en est, notre dîner apporté à la chambre était exquis. Nous pouvons déguster du poisson avec des légumes en entrée, continuer par exemple avec un excellent burger suivi d’un fameux moelleux au chocolat pour les plus gourmands. De plus, les fines bouches pourront se ravir les papilles grâce à des produits d’exceptions comme «Caviar Osciètre» accompagné d’un verre de vodka.

 

Servi dans le restaurant même ou dans le patio-bar, si le temps le permet, celui-ci nous permet un repas en toute tranquillité. L’endroit si chaleureux et familial soit-il offre un confort exquis dans ses fauteuils et canapé nous laissant siroter tranquillement nos cocktails ou déjeuner. Ornementé de décors d’art industriel, le bar offre aussi à nos yeux une vue moderne pendant notre dîner. C’est un endroit que nous trouvons très paisible et accueillant, lire un livre ou profiter de la carte snacking dans cet endroit calme est le rêve de tout un chacun. 

 

La suite 402 du nom de «Dôme» est l’une des suites les plus impressionnantes du Tout-Paris, chacun rêve d'y aller. Elle s’ouvre sur un grand salon-espace de réunion qui donne une vue directe sur le dôme doré des Invalides. S’en suit une grande chambre suivie d’une salle de bain somptueuse. Le tout agrémenté d’une terrasse intégrale, auréolée d’un jacuzzi privé. Cette suite peut aussi être reliée aux autres suites par la terrasse, pouvant être ouverte sur quatre suites en enfilade au total, un must.

 

D’autres chambres plus classiques mais toujours plus élaborées sont proposées. Inspirées du décor d’un paquebot, c’est dans la peau de Rose et Jack, de Titanic, que vous vous sentirez. Grandes baies lumineuses, jeux de hublots, mezzanines ou loggias, banquettes en rondeurs et portes coulissantes… elles sont toutes mises à notre service. Une chambre convenant pour un couple ou une personne en déplacement. Les chambres 104, 204, 304, 102, 202, 302, en angle du bâtiment, ont une vue choisie sur le Dôme des Invalides. Nous avons beaucoup apprécié cette fine allure de paquebot tranquille avec ses coursives lumineuses qui déambulent le long des cours intérieures, sur plus de 6000m2. Discrétion et insonorisation sont assurées et on ne s’y sentira jamais à l’étroit avec ses couloirs colorés et chaleureux.

 

L'hôtel propose aussi, pour les nouveaux clients comme pour les habitués, un restaurant, une salle de sport et dispose de belles suites ayant des balcons en hauteur consacrés à observer la vue magnifique de ce quartier résidentiel. De plus il offre aussi la vue sur la Tour Eiffel.  Spa, hammam ou encore jacuzzi, nous avons opté pour le bain à bulles toujours pour notre plus grand plaisir. Du nom de spa sundari, son appellation signifie en sanskrit «femme belle», traduction d’un genre de vie proposant une gamme unique de produits de soin anti-âge, à base d’essences rares. Certaines chambres ont la vue sur le jacuzzi et nous permettent d’apercevoir de leurs fenêtres l'étrange mais délicat jeu de miroirs s'y trouvant. Le design est subtil et généreux nous offre une complète relaxation. Tout est mis en évidence pour notre bien-être et c’est pour cela que l’on choisirait cet hôtel plutôt qu’un autre.

Dormir au Cinq Codet est une expérience mémorable, du fait de cette formidable literie et de ses grands oreillers à la plume d’oie. Il s’agit d’une expérience sensorielle touchante qui est en parfaite harmonie avec l’ensemble des services reçus: un restaurant bistronomique valorisant l’ultra-frais, un petit déjeuner somptueux agrémenté d’un brunch généreux le dimanche. On apprécie les efforts  pour créer une expérience olfactive unique, dès la première entrée dans les lieux, qui se poursuit par des produits de cosmétiques maisons que l’on retrouvera dans notre suite. Luxe, calme et volupté, voici en ces termes la transmission de notre expérience réjouissante au Cinq Codet. Une visite à cet hôtel est une expérience à la fois reposante et apaisante, un havre de paix envoûtant par sa quiétude et sa chaleur réconfortante, loin du tumulte parisien.

 

Élégant et familial, Le Cinq Codet nous a permis de passer une nuit à la fois agréable et revigorante. Merci à Géraldine Blanc, directrice d’exploitation, Camille Dejours, attachée commerciale ainsi que tout le personnel, et bien entendu Clémentine Perrot, notre rédactrice. A chacun voulant dormir dans un endroit absolument somptueux, Le Cinq Codet est situé au 5 rue Louis Codet 75007 à Paris www.le5codet.com

 

Mai 2018

A la rencontre de nos régions

Berry, France

L'Hôtel de Panette

Une nuit dans un lieu historique — L’équipe de Goûts et Passions, bien que parisienne la plupart du temps, n’en témoigne pas moins un vif intérêt pour les lieux exceptionnels de la France entière. C’est pourquoi elle s’octroie de temps à autres des virées hors de Paris, à la découverte de sites toujours plus passionnants. C’est ainsi au cœur du département du Cher, dans la commune de Bourges que nous faisons étape, afin de découvrir l’Hôtel de Panette. Jules César, en 52 avant JC, avait déclaré que Bourges, à l’époque Avaricum qui fut capitale de la Gaule sous l'égide de Rome, était « une des plus belles ville de Gaule » et nous partageons son avis le temps d’un séjour. La ville est riche d’histoire, de sa période gauloise au Moyen-Âge où s’est érigée son imposante cathédrale. Elle deviendra capitale de France sous Charles VII. Par la suite, Jacques Cœur, un commerçant qui fera fortune en tant que banquier, négociant et armateur, sut marquer en profondeur la ville et fit construire un hôtel particulier, de style gothique et portant son nom, qui reste aujourd’hui l’une des merveilles berruyères.

 

La capitale historique du Berry nous réserve une nuit atypique dans l’Hôtel de Panette, bâtisse datant du XVIIIème siècle. Fondé par le duc de Berry, le bâtiment original renfermait de nombreuses pièces d’orfèvrerie de grande valeur et servait de réserve financière à la couronne de France. Après la démolition, au milieu du XVIIIe, de la Sainte Chapelle, le bâtiment fut successivement la propriété des marquis de Tristan et de Panette. Ce dernier fit construire le bâtiment qui deviendra l’Hôtel dans lequel nous avons séjourné un week-end. Quel privilège pour nous de dormir dans un lieu qui a accueilli des hôtes prestigieux comme Don Carlos, l’héritier du trône d’Espagne, qui s’y était réfugié de 1839 à 1845 ! C’est dans un décor royal que nous déposons donc nos valises. L’Hôtel de Panette est un réel chef-d’œuvre architectural, et en particulier son portail historique, datant de 1418.

 

Nous sommes en effet accueillis par un portail  constitué de deux portes jumelles, une petite et une grande, en anse de panier, surmontées d’une archivolte en arc brisé aux galbes à crochets en forme de fleurs, analogues à ceux qui ornaient l’entrée principale de la Sainte Chapelle elle-même. Un cartouche rectangulaire se dresse en haut à droite de ce portail. Il porte une inscription, malheureusement aujourd’hui difficilement lisible, qui indique : « Arnoul Belin, premier trésorier du palais de Bourges, a fait édifier en 1418 cet hôtel pour lui et les trésoriers ses successeurs ». Dès l’entrée dans cette magnifique bâtisse, nous comprenons que ce lieu est à la fois chargé d’Histoire et d’histoires. Sa forme et ses motifs décoratifs sont typiques de l’architecture gothique de ce début du XVe siècle, illustrée dans ce duché du Berry où l’art occupe tant de place : le palais ducal de Mehun-Sur- Yèvre ou la Sainte Chapelle de Riom en sont de belles illustrations.

Nous découvrons en son intérieur des chambres d’exception et des appartements de charme, ornées de boiseries, d’un mobilier du XVIIe siècle, d’argenteries et de porcelaines fines également d’époque, qui meublent avec harmonie l’une des plus belles maisons d’hôtes de France, le tout dans un cadre de verdure non loin de la célèbre Cathédrale Saint-Etienne de Bourges.

 

L’Hôtel de Panette propose ainsi des chambres et appartements au charme authentique. Chaque chambre reconstruit l’univers d’un des illustres personnages ayant vécu au sein de cet hôtel particulier. Des appartements, du studio au T2, sont également disponibles pour un plus long séjour. Libres à tout visiteur de profiter également d’un jardin baigné de soleil, protégé par les murs de cette majestueuse bâtisse !

Certains appartements meublés appartiennent à des investisseurs amoureux du patrimoine du Berry. Ils se situent dans les bâtiments donnant sur la cour et à l’arrière de la maison et représentent plus de 1000m2 au total. Ils offrent tous un coin cuisine, des lits très bien faits et du linge de toilette à disposition. Le grand jardin nous permet de nous détendre autour d’un verre ou de lire un bon livre. Allongés sur une chaise longue, nous n’avons plus qu’à contempler la cathédrale de Bourges, inscrite sur la prestigieuse liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco. Le temps d’une nuit, nous adoptons l’allure de rois et reines car oui, il est possible de dormir dans la suite royale de cet hôtel particulier transformé en chambre d’hôtes.

 

Bruno Lageline et sa famille font l’acquisition de ce château en ville fin 2011, après le coup de foudre de ce passionné de patrimoine. Les travaux de rénovations sont effectués en compagnie de l’association la Maison des trésoriers de la Sainte-Chapelle de Bourges. Pour son 600ème anniversaire, en 2018, les deux portes sculptées de style gothique pourraient être entièrement rénovées. L’investissement pour les travaux représente la somme d’un peu plus de 95 000 euros et seront particulièrement financés grâce à une campagne de dons supervisée par la Fondation du patrimoine. La restauration de l’édifice nécessitera 8 mois de travaux avec toujours la même exigence : lui redonner une vie en conservant l’âme du passé. Bruno, son heureux propriétaire, a transformé cet ancien monastère en un petit Versailles renouvelé.

 

Nous avons passé un séjour des plus agréables à Panette. Quel luxe, et quel rêve, que d’être un hôte dans cet hôtel ! Bruno nous accueille avec générosité et nous conte la formidable aventure qui a gouverné à la renaissance de ce lieu d’exception. Il nous transmet ainsi sa passion pour les arts fins, l’architecture et les belles choses. La décoration des chambres et des salons, du rez-de- chaussée à l’étage a gardé l’identité des personnages historiques qui sont passés par ici. Nous pouvons remercier Jean Luc Charpagne, peintre en bâtiment, pour cette décoration si travaillée : il a nettoyé les tableaux et reproduit les boiseries détériorées avec une précision frisant la perfection.

 

L’heure est enfin au repos. Un grand escalier de pierre nous conduit à la chambre de Don Carlos, roi d’Espagne. La chambre est effectivement historique : Charles V de Bourbon l’occupa cinq ans, durant son exil suite à sa défaite lors de la Première Guerre Carliste. Il s’agit sans aucun doute de LA suite par excellence, l’archétype du summum des arts français et assurément l’une des plus jolies suites de France. Sa décoration a été étudiée avec soin et l’atmosphère dégage beaucoup de sérénité d’autant qu’un calme soleil d’hiver illumine le lustre en cristal, le mobilier élégant et cette belle salle de bain attenante toute revêtue de marbre. Dans cette grande et belle suite on retrouve un ciel de lit en demi-couronne symbolisant le prétendant malheureux au trône d’Espagne. Un ravissant cabinet d’estampes, habilement travaillé par le décorateur des lieux lui rend aussi hommage. Un petit salon de style Louis XVI, comportant notamment une commode, un grand lustre à pampilles, une pendule Directoire en marbre sur la cheminée subliment à merveille ce grand espace dans lequel nous prenons plaisir à y passer du temps de jour comme de nuit. La magnifique salle de bain offre une douche italienne, une baignoire et un nécessaire de toilette en ivoire complètent cette suite.

 

Dans un autre espace, la chambre du marquis de Tristan, qui avait racheté le bâtiment en 1757 suite à la destruction de la Sainte Chapelle. On aperçoit un bureau, une bibliothèque et un lit 1880. Nous sommes plongés dans l’ambiance d’un véritable cabinet de travail sublimé par des fleurs de lys en pochoir. Le portrait du fils de Don Carlos près du piano dans le salon vient parachever cette immersion historique. Le classicisme à la française à son firmament.

 

Après une bonne nuit de sommeil, place au petit-déjeuner. À Panette, c’est un moment précieux et royal, dans tous les sens du terme. Dans de la fine porcelaine et de l’argenterie du XVIIème siècle, nous nous réjouissons des fins mets faits maison qui ornent cette plantureuse table. Tout y est très frais et le service y est attentionné. C’est un régal, un doux moment de quiétude gastronomique passé dans ce superbe salon aux fontaines, orné de fresques réalisées par Jean Luc Charpagne, avec vue sur le jardin. L’un des petits déjeuners les plus réussis vu en province, dans la tradition du pur classicisme français. Servi dans une vaisselle du XVIIème siècle, nous dégustons petits fours et financiers faits maison, un jus de pomme pasteurisé, un jus d’orange pressé frais, mais aussi des œufs au lait et une salade de fruit. Que demander de plus ?

 

L’Hôtel de Panette conjugue ainsi habilement authenticité et prestige, pour le plus grand plaisir des résidents le temps de leur séjour. Et puisque nous avons sur elle une vue indéniable, évoquons la Cathédrale Saint-Etienne de Bourges. Elle a été construite entre la fin du XIIe siècle et la fin du XIIIe siècle, il s’agit du siège de l’archidiocèse de Bourges. L’édifice est remarquable par ses proportions harmonieuse, ses jolis vitraux et sculptures. Située au cœur de la ville, il s’agit d’une véritable figure de proue du domaine capétien. Elle est encore aujourd’hui entourée des maisons à pans de bois qui rappelle l’Histoire médiévale de la région. La Cathédrale Saint Etienne de Bourges accueille chaque année plus de 600 000 visiteurs. Avec 120 mètres de long pour 41 mètres de large, c’est la Cathédrale la plus large de France. Petite particularité, l’édifice ne dispose pas de transept mais a tout de même 5 portails. Il s’agit là d’un incontournable à visiter lorsque nous sommes de passage à Bourges. N’hésitez pas à découvrir les cryptes en sous-sol, l’horloge astronomique la plus ancienne de l’hexagone, et à gravir les 396 marches de la Tour de Beurre pour admirer une vue impressionnante, à 360 degrés, de la ville.

Les parcs, jardins et marais de Bourges sont également un poumon notable de la ville. Bien que ville de province, Bourges accueille et organise depuis maintenant quinze ans les Nuits Lumière, où la ville s’éclaire de mille feux dans un parcours qui met en relief les plus beaux bâtiments de la ville. C’est également, et surtout, pour le Printemps de Bourges que la ville est connue dans toute la France : ce festival accueille aujourd’hui des artistes en vogue du monde entier. Il se tient cette année du 24 au 29 avril 2018.

 

Nous remercions chaleureusement Bruno Langeline pour son accueil plus que chaleureux au sein de cet incroyable hôtel, ainsi que nos rédactrices Celia Baroth et Adèle Mondine. L’Hôtel de Panette se situe au 1, rue Henri Ducrot 18000 Bourges www.panette.fr 

La cathédrale de Bourges, sur laquelle l’hôtel a une vue prenante : www.bourges-cathedrale.fr

Plus d’informations sur Bourges : www.bourgesberrytourisme.com/bourges/

Avril 2018

A la rencontre de nos régions

Berry, France

La Poignardière

Une majestueuse maison d’hôtes en Berry – Entreprenant de remonter sur Paris depuis Perpignan en cette fin août, nous recherchions un lieu distinctif où y faire étape, un domaine agréable et bucolique où nous pourrions vivre une courte pause bien méritée lors de cette grande traversée de la France du Sud au Nord.

 

Notre dévolu se jette sur une région riche d’une histoire séculaire, le Berry, qui fait foison de beaux paysages de forêts et de pièces d’eau, abritant faune, flore et produits régionaux d’exception.

Le dynamique Steeve Richard et la famille Lheureux répondent très volontiers à notre sollicitation de presse en nous invitant à découvrir le grand domaine de La Poignardière qui, sur 24 hectares de parc, verger, prairies et étangs est le summum de ce que l’on puisse trouver en termes d’hospitalité à la française en Berry.

Passant Châteauroux, nous nous dirigeons vers Loches et au détour d’une forêt et du village typique de Châtillon-sur-Indre, nous voilà pénétrant dans le grand parc de cette grande maison d’hôtes. De grands arbres centenaires nous saluent et les gentils labradors beiges de la maison viennent nous dire bonjour.

L’accueil est chaleureux et à propos, avec notre arrivée tardive, Steve nous reçoit dans cette grande et belle cuisine de la propriété qui marque le goûts des propriétaires pour la bonne cuisine française. Steeve et sa femme nous racontent l’histoire incroyable de ce domaine: l’aventure commence lorsque le couple de Mr. et Mme Lhereux tombent amoureux des lieux et décident de l’acquérir: ils n’ont alors que 22 ans! S’en suit un développement constant et régulier d’améliorations et de rénovations de ce domaine pour en faire à partir de 1998 un grand lieu d’hospitalité avec 8 chambres d’hôtes et 2 gîtes. L’aventure continue puisque la propriété comprendra 4 nouvelles suites à l’été 2018. La famille Lheureux ne manque pas d’ambition ni de courage puisqu’elle exploite une autre maison d’hôtes, le Domaine du Clos Fleuri à Honfleur car la famille est originaire de cette région.

Nous voilà installé dans la grande suite Tournesol, avec vue panoramique sur le grand parc verdoyant et sa piscine extérieure. La chambre est immense, elle offre tout le confort moderne dans une restauration faite avec goût qui respecte le caractère des lieux. La salle de bain est une belle surprise, toute de marbre vêtue, elle est digne de celles des grands palaces parisiens. Cette chambre-suite sera le lieu propice à une très bonne nuit de sommeil, favorisée par l’air vivifiant de la campagne et le silence absolu des lieux, nous sommes dans un établissement Relais du Silence il est vrai.

Le matin nous charme de délicieuses effluves de viennoiseries venant des cuisines, nous voilà dans la grande salle de réception, un salon avec bow-window donnant sur le parc. Une grande table nous réjouit de délicieux mets sucrés et salés pour un déjeuner continental goûteux. Nous saluons d’autres hôtes, lesquels seront des couples de néérlandais ou anglais sur la route des vacances ou des français visitant le Zoo de Beauval tout proche. Le petit déjeuner mémorable fera la part belle à du miel de l’Ile de Ré, à de la confiture à la patate douce, à du jus de pomme artisanal de Honfleur, à des framboises fraîches succulentes du jardin accompagnées de yaourts, fromages et jambon-oeufs, un régal.

De quoi se mettre en forme pour les nombreuses activités proposées sur les lieux: un court de tennis entretenu, deux étangs privés pour la pêche, des cabanes au pied du grand cèdre, le golf de 18 trous de Villedieu est à proximité et pour l’équitation, l’école de préparation équestre de Saint-Cyran est à deux pas. Les amoureux de la nature pourront découvrir le beau verger et le potager, et surtout visiter le grand parc animalier de Beauval (et ses pandas) ainsi que celui de la Haute Touche.

Les amoureux d’architecture iront visiter les Châteaux de la Loire comme celui de Chenonceaux proche mais aussi ceux de Montrésor, de Loches, de Valençay, du Grand Pressigny ou d’Azay le Ferron. Les amateurs de gastronomie fine se réjouiront d’établissements distinctifs au Petit Pressigny (La Promenade-Maison Dallais étoilé), à l’Empereur à Valencay, à l’Auberge de la Tour à Chatillon ou aux bons restaurants de Loches. Sur demande, la maison propose une table d’hôtes pouvant accueillir jusqu’à 16 personnes, des services de traiteur sont organisés sur demande et la saison prochaine, des chefs à domicile opéreront dans les lieux.

De retour de ces plaisantes expéditions locales culturelles et sportives, les hôtes de La Poignardière peuvent se régaler d’une piscine couverte et d’une extérieure, toutes les deux chauffées. Un équipement rare dans la région. On aime se prélasser au soleil d’août dans cette belle nature qui nous entoure et ce parc centenaire. La Poignardière est certainement l’une des haltes les plus confortables et charmantes de la région, à mi-chemin entre le Berry et la Touraine. C’est un lieu de grande convivialité et d’hospitalité, qui a aussi l’avantage d’être central en France, ce qui permet la réunion de familles éloignées. Une grande salle de réception de 120 personnes autorise tout projet de réception, qu’elle soit d’entreprise ou de mariage.

A ces installations rénovées et complètes, s’ajoutent deux gîtes. Nous visitons le plus grand, de 210 m² qui offre quatre grandes suites et de larges espaces de vie. C’est l’un des plus beaux gîtes de la région assurément, il est flambant neuf et moderne, agrémenté d’un jardinet privatif. Des gîtes d’exception ouverts toute l’année alors que la maison d’hôtes fermera pour Noël. Les heureux propriétaires de véhicules Tesla pourront bénéficier d’une recharge à destination.

Il y a des endroits où nous sentons que l'énergie de la nature nous touche et provoque de fortes et belles émotions. C'est ce que nous avons ressenti dans le domaine de La Poignardière, un havre de paix, 24 hectares où la quiétude nous a envahi pour passer un séjour reposant. Ce domaine nous a offert tout ce dont nous avions besoin pour nous ressourcer, c'est-à-dire une tranquillité et un confort à la hauteur de ses prestations (piscine intérieure et extérieure, tennis, hammam, deux étangs équipés de barques et pédalos, jeux pour les enfants, volley, pétanque, ping pong etc...). Nous avons grandement apprécié l'authenticité des lieux ainsi que le cadre dans lequel nous avons eu l'impression de sortir des griffes du temps pour profiter de la fraîcheur et de la beauté qui se dégagent de cet endroit magnifique. Nous sommes repartis avec de belles images en tête et surtout l'envie de revenir pour découvrir une région riche d'activités et de lieux à visiter valorisés par des personnes généreuses et dynamiques qui ne demandent qu'à partager et faire découvrir leurs passions.

Nous avons été charmés par la qualité des prestations offertes, par ce grand domaine clos qui offre une multitude d’activités, au coeur d’une campagne française préservée. Nous avons reçu un très bon accueil et y avons passé un séjour fort agréable. Nous repartons vers Blois en traversant d’immenses forêts et déjà le doux souvenir de ces lieux nous donne envoie d’y revenir, au détour d’un voyage dans le Grand Ouest de la France, dans ces terres fondatrices de la France et de la culture française. La Poignardière, une belle maison d’hôtes familiale comme on aime en voir, établie depuis 20 ans au service de ses hôtes et de son bel environnement de campagne, à 36700 Châtillon-sur-Indre dans le Berry. - www.lapoignardiere.fr

 

Septembre 2017

A la rencontre de l'Europe

Stockholm, Suède

Le Haymarket Hotel

Un hôtel d’exception à Stockholm - Si jeune et déjà si talentueux, le Haymarket Hotel, ouvert le 10 mai 2016, fait déjà figure de réussite et d’excellence parmi ceux que possède le grand groupe hôtelier suédois Scandic Hotels. Un charmant boutique hotel aux 402 chambres qui vogue avec allégresse tel un paquebot de croisière de luxe sur les eaux vives de Stockholm. Un refuge, un cocon paisible où l’on se sent bien, l’univers de décoration intimiste des chambres et des suites y est pour le rappeler avec allégresse. Notre chauffeur Blacklane nous accompagne jusque dans le hall magistral de ce bel hôtel où des écrans vidéo projettent un film noir et blanc romantique réalisé spécialement pour l’hôtel.

 

Le Haymarket est un hôtel signature d’exception à Stockholm. Avec un service digne d’un cinq étoiles, il nous réjouit d’une atmosphère unique, tel un joli décor de cinéma vivant au service d’un accueil chaleureux et personnel. Patrick, l’un des lifestyle concierges, un service inédit de concierge dédié à l’art de vivre dans la capitale suédoise, est à cette image: jeune, dynamique et serviable. Parfaitement francophone et anglophone, il est riche de conseils et de renseignements sur la ville, sur ses activités et ses découvertes. Ici, le décor est grandiose: directement inspiré des années 20, il est comme celui d’un grand palace revisité à la sauce moderne avec force attention donnée à sa décoration, un hôtel d’esthétique et de charme, un raffinement classique et suédois, du pur style. A l’instar de ce magnifique bar l’Américain (dont le nom est inspiré du film Casablanca) qui donne dans le cristal, les cuivres et les cuirs, l’un des plus beaux bars que nous ayons vu à Stockholm. Les barmen y excellent pour vous concocter des mixtures uniques, ils ont été distingués l’année dernière comme les meilleurs de Suède.

 

Au Haymarket, on aime s’y attarder et s’y rafraichir et se sustenter après une journée de shopping en ville puisque l’hôtel est hyper-central. On a aimé flâner sur les quais de la vieille ville toute proche et faire ces boutiques de design uniques en Europe. On raffole du Garbos avec ses produits frais, ses gigantesques salades bio et ses boissons fraîches pressées. Le soir venu, après diner, on y retrouve les barmen pour des cocktails exotiques ou futuristes. Bercés par une douce musique rétro-vintage des années 20 à 40, on s’y sent bien, on profite d’un lieu très reposant, chaleureux et animé d’évènements réguliers. Lors de notre séjour, une exposition d’une artiste suédoise s’y tenait et également plusieurs live sets de deejays jouant de la musique lounge. On apprécie son gym club intérieur verdoyant surplombé par une verrière d’où l’on peut voir les étoiles, on aime cette suite magistrale avec terrasse qui sert de lieu privilégié pour des évènements éphémères, on s’est réjouit de mets délicieux du restaurant Paul’s inspiré de brasserie américaine et française, un lieu tout aussi joliment décoré qui sera le lieu de service des petits-déjeuners du Haymarket.

 

La découverte de notre belle suite avec vue sur la place est une réjouissance sensorielle: un univers cosy et luxueux, avec tous les services d’un hôtel de luxe. Ce qui nous frappe, c’est l’attention portée à tous les détails: absolument tout a été dessiné suivant un style art déco revisité. Les poignées, les luminaires, les supports de serviettes, jusqu’au signe « ne pas déranger », tout a été conçu et pensé comme une réédition d’une œuvre d’art architecturale intégrale d’art nouveau du XXIème siècle. Une belle réussite stylistique qui enchantera tous ceux qui aiment voyager avec style. La literie est particulièrement confortable et permet de récupérer autant que l’on souhaite, faisant abstraction des jours qui sont plus longs que les nuits ici.

 

Ce qu’on aime par dessus tout au Haymarket Hotel, c’est cette ambiance d’élégance et de convivialité qui en fait un haut lieu d’hôtellerie à Stockholm, où le service de qualité n’exclut pas sa personnalisation. On y a reçu un accueil attentionné et privatif qui ont fait que nous nous y sommes immédiatement sentis comme chez nous. Le personnel est présent à tout moment, on se sent entouré et assisté, à l’instar de Patrick le lifestyle concierge qui nous aidera dans toutes nos requêtes locales.

 

Chaque matin, les toasts-blinis aux airelles nous accueillent, ainsi que les traditionnels œufs brouillés et les petites saucisses frites suivant la tradition scandinave. Le service est attentif, tout de blanc vêtu en habituels uniformes. Nous avons apprécié les œufs à la coque et brouillés ainsi que ce bon pain noir. Tout est frais et suédois, nous nous sommes régalés d’un vrai banquet scandinave.

 

Monument d’héritage culturel de Stockholm depuis 1920, le HayMarket a subi une complète reconversion et transformation pour faire apparaître l’un des hôtels les plus charmants de la capital suédoise. C’est un hôtel à la personnalité forte, riche d’une histoire prestigieuse, qui nous émerveille par sa décoration somptueuse. Nous ne sommes pas dans un palace à la décoration chargée mais dans un écrin d’élégance rare. Un haut lieu d’hôtellerie suédoise qui vient de naître: nous avons plaisir à le recommander.

 

Le Haymarket fait figure d’exception architecturale à Stockholm proposant un univers glamour et audacieux en design, comme si l’Hotel Astor de New-York des années 20 avait été transposé en plein Stockholm. Cet écho historique avec les Etats-Unis y est très présent puisque c’est dans ce magasin qui y fût en lieu et place que Greta Garbo débuta comme vendeuse, avant de connaître la carrière qu’on lui connaît à Hollywood. Ainsi, chaque matin, nous sommes salués au petit-déjeuner par une musique jazz mambo en accord avec le décor golden twenties du Paul’s.

 

Le Haymarket nous livre l’un des endroits les plus cosy et glamour des restaurants à Stockholm. Tout vétu de blanc et de marbre rose, le Garbos est le lieu idéal pour profiter d’un déjeuner en cette belle journée ensoleillée de juin. Faisant face aux marchés aux fleurs et au KonsertHus, il fait foison de délices frais, de fins plats bio, green et même vegans, une nourriture saine et naturelle comme on aime. On a apprécié en particulier le fameux sandwich à l’avocat et œuf, un délice de fraicheur printannière, ce jus d’orange pressé du matin ou encore ces pâtisseries réalisées chaque matin par les deux chefs pâtissiers de la maison. Un hâvre de paix reposant et frais qui navigue avec allégresse sur les eaux de Stockholm.

 

Le Haymarket est une vraie escale de resourcement, central, il vous offre toutes les richesses de la ville, il sera votre hâvre culinaire et nocturne, vous offrant les facilités d’un grand hôtel international de luxe, à des prix abordables suivant les standards européens. Notre chauffeur Blacklane nous attend déjà dans le lobby et nous quittons ce beau lieu avec plein de souvenirs, surtout la chaleur d’un accueil élégant et spontané. Pour cet agréable essai de presse, nos remerciements s’adressent à Sophie Linnusaar et à Patrick Silvermarck du Haymarket Hotel. Le Haymarket Hotel, un bijou d’hôtellerie en plein coeur de Stockholm, l’un des hôtels les plus réussis du groupe hôtelier scandinave Scandic Hotels, établi avec faste au Hötorget 13-15, 111 57 Stockholm, Suède. - www.scandichotels.com/haymarket

 

Juin 2017

A la rencontre de nos régions

Deauville et Trouville

L'Hôtel des 2 Villas

Un boutique hôtel trouvillais très charmant – Nous cherchions à parler d’un boutique hôtel distinctif depuis longtemps, l’un de ces petits hôtels à taille humaine, au design irréprochable et qui ont un vrai sens de l’hospitalité. Une quête réalisée lors de notre déplacement de presse sur la région de Deauville, à l’occasion de notre essai routier du Range Rover Evoque, lorsque nous découvrons l’Hôtel Les Deux Villas, un agréable hôtel trois étoiles niché en plein coeur historique de la jolie station balnéaire de Trouville.

Nous sommes accueillis par Guillaume Divay, le dynamique propriétaire-exploitant de ce bel hôtel, qui gère avec attention et humanisme ce havre de paix et de tranquillité, en équipe avec sa femme Isabelle. Un authentique projet de reconversion professionnelle réussie. Guillaume nous fait faire le tour du propriétaire, nous découvrons les charmantes chambres et suites, bien conçues, au design à la fois pratique et épuré. Toute la décoration intérieure a été pensée et réalisée par Guillaume et Isabelle, ils se sont fournis à de multiples adresses pour élaborer de beaux espaces intérieurs dans les tons blanc, gris et beige du plus bel effet. On se sent comme dans un paquebot comportant 24 chambres et suites, des cabines lumineuses voguant avec douceur sur les eaux claires et les plages de sable fin de Trouville.

Réunissant deux bâtiments, la Villa Carmen et la Villa Michaela, d’important travaux réalisés sous l’égide des architectes de l'agence ATI - Architecture territoire identité (Mr Volle) de Caen ont livré une réussite architecturale et décorative particulièrement distinctive. Nous sommes frappés par l’atmosphère plaisante et rafraîchissante de ce joli patio fleuri et verdoyant qui accueillera les convives au petit déjeuner. Le rez de chaussée laisse place à un bel espace blanc immaculé qui servira chaque matin et aussi au bar servant de délicieux jus français Millet.

Les belles suites s’accomodent d’un sofa transformable permettant d’accueillir des enfants et font de l’espace à de belles salles de bain avec douches à l’italienne. On apprécie les petits détails tels ces papiers peints personnalisés, la belle literie, ces petits guides locaux muraux, tout a été conçu par le couple de créateurs-propriétaires. Toutes les chambres sont équipées d’écrans plats, de téléphones et de wifi fonctionnel, ajoutant une pointe de modernité à ce décor ultra-design.

Les Divay sont partis d’une feuille blanche et on pensé leur hôtel idéal tel qu’ils l’imaginaient, nourrit de leur expérience personnelle de voyageurs. La réussite est totale, on aime à revenir et à se laisser bercer par l’agréable sentiment cosy de cet hôtel de charme. Une sensation de cocon exclusif renforcé par le patio intimiste central et lorsque nous entrons dans la Suite Duplex, nous découvrons une vue ensoleillée sur les toits de Trouville. Un beau navire pimpant sur lequel le couple Divay veille avec attention, communication et chaleur.

Une fois bien reposés dans ces grandes chambres et suites, nous jouissons d’une localisation hyper-centrale dans le réputé village côtier de Trouville. L’Hôtel des 2 Villas est en effet à 100 mètres de la plage, du casino, et surtout de plus de soixante restaurants qui composent la richesse gastronomique unique de Trouville. Deauville est à deux kilomètres, on peut même s’y rendre en bateau. La gare de Deauville-Trouville est à dix minutes à pied. L’Hôtel des 2 Villas sera l’étape idéale pour ceux qui veulent découvrir les belles adresses gastronomiques de la région, tels les étoilés des Cures Marines, le 1912 ou le Saquana à Honfleur. Les passionnés de voile ou d’équitation y trouveront l’écoute attentive des Divay, eux-mêmes férus de ces activités typiques de la côte.

Enfin l’hôtel peut se prêter à des séminaires ou des privatisations, offrant une salle de réunion jusqu’à dix personnes. Au beau matin, un buffet de petit-déjeuner nous salue, il est composé de fruits, de laitages et charcuteries de sélection, tels cette salade de fruits faite maison, de viennoiseries cuites sur place, autant de petits bonheurs qui vous donnent l’énergie pour aller découvrir la côte normande dans la journée.

Sensibles au beau design, nous sommes tombés sous le charme de ce magnifique boutique-hôtel qui fait figure d’exception au design unique et au service attentif dans le beau village de Trouville. Un havre de paix et de beauté esthétique ouvert toute l’année. L’hôtel Les 2 Villas, l’un des plus ravissants hôtels de la Côte Fleurie établi depuis mai 2015 au 25 rue Saint-Germain, F-14360 Trouville-sur-Mer - www.les2villas.fr Mai 2017

A la rencontre de nos régions

Pays Basque

L'Auberge Ostapé et son tour auto

Un domaine d’exception au coeur du Pays Basque – Nous avions toujours rêvé de trouver un jour en France un lieu préservé en pleine nature, un domaine unique et caché, où nous pourrions nous réjoui d’une retraite au calme, loin de la grisaille et de la pollution parisiennes. C’est chose faite depuis la magnifique découverte de l’Auberge Ostapé (prononcez Ochtapé suivant la prononciation basque), une grande auberge de luxe cinq étoiles nichée au coeur de l’arrière pays basque, que tout esthète des voyages plaisants mérite de connaître.

 

Très généreusement invités par l’Auberge Ostapé, nous prenons l’avion tôt ce matin-là à Orly pour deux jours de découverte du Pays Basque, une première pour nous. Une petite heure et demie plus tard, nous voilà accueillis dès la sortie d’avion par Christophe Le Du Goupy, directeur de cet hôtel d’excellence. Nous sommes accompagnés d’un journaliste français porschiste émérite car le propos de ce voyage de presse est double, même triple: présenter à la presse française un avant-goût de ce que sera le rallye auto gastronomique de la maison, première édition du nom, l’Ostape Prestige Tour Auto, programmée pour mars 2018 et découvrir l’Auberge Ostapé et les richesses du terroir basque. Pendant deux jours, nous allons vivre l’expérience enrichissante de ce tour, alliant gastronomie fine, artisanat d’art, hébergement de rêve et belles voitures sportives.

 

Salués par le beau soleil de Biarritz, nous suivons la «route des fromages» et entrons dans l’arrière-pays basque de la Basse Navarre, longeons le village d’Espelette fameux pour ses piments et trente minutes plus tard, au détour de la rivière Nive, nous voilà pénétrant dans le domaine privatif d’Ostapé, un magnifique lieu riche de nature et verdoyant, établi sur 45 hectares de forêts et pâtures. Des vallons à perte de vue, surplombés par le massif de la Lépoa et par le col de Chancho cernent ce joyau d’une douce atmosphère. Très vite, on pose la voiture pour prendre équipage sur de drôles d’engins: les petites voiturettes électriques de golf, nous sommes en effet sur un Relais du Silence, tout le monde (invités et personnel) se déplacera entre les cinq villas du domaine avec ces petites autos, c’est très ludique. Le caractère paisible des lieux nous permettra d’observer la faune, tels ces aigles dans le ciel, les moutons dans les pâturages ou les petits poneys sauvages des Pyrénées, les pottoks.

 

Nous sommes reçus grand sourire par tout le personnel, gentil, serviable et attentionné, un service humain et de qualité qui sera le soutien présent et discret de notre doux séjour en ces lieux paradisiaques. L’Auberge Ostapé porte bien son nom: c’est un lieu où on aimera se resourcer, faire étape, recharger ses batteries. La nature omniprésente, les paysages basques en beauté, réveillent en nous notre nature enfantine, celui du plaisir à l’émerveillement simple et sincère.

 

Notre petit-déjeuner nous attend, composé des meilleures spécialités basques, espagnoles ou naturelles, il comprendra plein de mets succulents et frais, tels ses fromages de brebis locaux. La vue imprenable sur les massifs environnants depuis la terrasse de cette maison de maître du 17ème siècle est tout simplement l’icône idyllique d’un idéal romantique, l’une des plus belles terrasses jamais vues et certainement l’un des plus beaux panoramas de France.

 

Pleinement rassasiés, les activités automobiles s’enchaînent, du côté des Ecuries Ostapé, transformées en musée automobile privé depuis peu. Nous allons en effet vivre deux jours de balades automobiles dans les Pays Basques français et espagnols à partir du premier musée privé Porsche de France, installé en lieu et places des anciennes écuries à pottoks. Un projet distinctif porté par le dynamique entrepreneur belge Henri Parent, lequel a repris avec ses sœurs, la continuité de la gestion de ce bel établissement unique en son genre. Renouant avec la tradition des tours autos d’entre deux guerres, le projet de l’Ostape Prestige Auto Tour P64 est lancé. Il réunira 22 couples (l’Auberge ayant 22 suites) sur trois jours, allant à la découverte des terroirs du Pays Basque, faisant de charmantes étapes gastronomiques et rencontrant des talents de tous horizons.

 

Pour cette présentation nationale de presse de ce tout auto privé, Henri a réuni un panel de propriétaires français de la rare Porsche 991R, la fameuse Porsche R sortie en 2016 en série limitée à 991 exemplaires dans le monde, présente à moins de quinze exemplaires roulants en France. Chaque pilote chevronné aura à son bord un journaliste et après le briefing du parcours de cette première journée, nous nous élançons sur les routes sinueuses et verdoyantes du Pays Basque. La Porsche 918 Spyder, propriété du musée, un autre exemplaire rare, hybride et limité de la production de course Porsche se joint au cortège, fermé par un drone qui prendra d’insolites images.

 

L’habitacle de la 991R est sportif, presque spartiate mais tout à fait confortable. Cette stricte deux places est une vraie voiture de course et l’on sent les chevaux lâchés sous le capot dès lors que les gaz sont mis. Le moteur Flat6 si caractéristique des Porsche révèle des sonorités qui nous saisissent de sensations. La vitesse des accélérations impressionne et la maîtrise des pilotes est hors pair. Le Tour n’est pas un essai de vitesse mais bien une balade plaisante et de découverte à travers la belle nature basque. Nous franchissons les cols de Larrau et de Lesaka, des monts Itxassou et de la Sare, apercevons les neiges intemporelles des cimes, puis redescendons vers la mer aux reflets bleus bercés par la jolie architecture rouge et blanche si typique du Pays Basque. Nous ferons halte à la fabrique artisanale de poteries Goicoechea (depuis 1960) et à l’élevage local des célèbres truites de Banka. Des rencontres riches en émotions et en quête de sens.

 

Le soir venu, nous nous retrouvons à l’Auberge Ostapé qui nous réjouit d’une dégustation de produits artisanaux gastronomiques tels le caviar français Perlita d’Arcachon ou la Vodka française du Pyla. Le dîner est servi avec délicatesse, faisant la part belle à l’expression gastronomique locale, un régal conçu sous la férule créative du chef bordelais Cédric Roubin, un esthète du goût issu de l’école Ducasse qui officie au restaurant de l’Ostape, le Lore Ttipia avec brio depuis 2007. Le dîner composé notamment de succulentes ravioles de joues de bœuf braisées, asperges au jus corsé à la marjolaine, sera accompagné de deux crûs d’exception de la famille Parent propriétaires: le domaine La Violette 2006 et 2008 en Pomerol et La Violetta un vin fin d’Argentine. Nous ne lasserons pas d’admirer la belle cave de chêne qui compose tout un mur de la grande salle de réception.

 

La nuit tombée, c’est en golfette blanche électrique que nous regagnons notre suite dénommée Le Châtaignier (la feuille de chêne étant le symbole du lieu), l’équipe de l’Auberge y est passée avec de petites attentions: les volets ont été fermés, le feu de cheminée allumé, un petit livret présentant la météo et la balade organisée le lendemain ainsi qu’un poème ont été déposés sur le lit. On remarque la fine literie de celui-ci: des draps en coton naturel tissés à l’ancienne du fabriquant basque Janvier, des couvertures en laine des Pyrénées des ateliers Mipidy de Toulouse, nous n’avions jamais vu un lit aussi beau, soigné et écologique.

 

Car l’attention à la nature est aussi une marque de respect pour cet environnement unique, la star ici, c’est bien le Pays Basque. Rarement en France nous n’avions vu autant de couleurs, de richesses naturelles préservées, un vrai coup de coeur. L’Auberge Ostapé, en plus d’être un conservatoire naturel privé cultivant sa flore et sa faune avec harmonie, a désormais sa propre eau de source, l’eau d’Ostape, une eau goûteuse et claire puisée sur le domaine. Nous avons eu le plaisir à la déguster en exclusivité pendant le Tour.

 

Un réveil en douceur nous laisse profiter de la belle salle de bain décorée avec goût. Reprenant la golfette (ce qui nous amuse beaucoup), nous rejoignons le reste de l’équipage de l’Ecurie d’Ostape pour un petit déjeuner gargantuesque car la traversée des monts verdoyants du Pays Basque espagnol nous attend pour cette seconde journée de route. Nous repassons par le village typique de Bidarray puis nous filons vers les montagnes, des paysages de massifs forestiers défilent et au détour d’un lac nous rencontrons un pottok sauvage. Nous prenons ensuite la direction de Bilbao pour vivre la grande étape gastronomique du jour: un déjeuner exceptionnel au Trois Etoiles Michelin du grand chef espagnol Martin Berasategui, le chef le plus étoilé d’Espagne. Le service impeccable, exécuté en français, nous y accueille avec courtoisie et distinction. L’Ostape chouchoute ses invités ce jour-là avec le grand menu de dégustation comportant 13 plats et 2 desserts, chacun portant leur année de création, parmi ceux-ci, le dernier né de 2017 le Croustillant de rhubarbe avec tartare de thon Balfégo et gel de yuzu, la 2014 Royale de crevette rouge et aneth à l’huile Venta del Baron, la 2017 Langouste braisée sur un fond marin anisé et mayonnaise avec ses coraux et bien d’autres succulents délices. La fraîcheur, les voyages marins délicats et l’usage des braisades ont la part belle dans la haute cuisine du brillant chef espagnol. Nous sortons de table ravis et émerveillés, un moment gustatif exceptionnel qui restera dans nos mémoires et qui préfigure des goûteuses réjouissances des deux tours auto P64 de 2018. 

 

Nous reprenons la route pour Biarritz et Christophe le directeur de l’Ostapé nous y conduit en Porsche 991R, l’aéroport de Biarritz a cet avantage de n’avoir presque aucune attente à faire pour regagner Paris. Nous quittons le Pays Basque avec le doux souvenir d’un voyage magnifique, d’un séjour exceptionnel et ressourçant. L’Auberge Ostapé est un petit bijou hôtelier, un havre de paix et de quiétude comme nulle part ailleurs. Un lieu d’exception qui peut aussi se privatiser, nous y reviendrons volontiers.

 

En termes d’activités proches, les heureux hôtes de l’Auberge Ostapé pourront se réjouir des beaux ballets du Malandain Ballet Biarritz, des fêtes de Bayonne, du golf Epherra, du musée Guggenheim de Bilbao ou des trekkings dans la nature sauvage du Pays Basque. Tout y est à proximité, comme l’aéroport, à une trentaine de kilomètres seulement. L’Auberge est aussi une Recharge à Destination pour les heureux propriétaires de voitures électriques Tesla.

 

Pour ce beau voyage de presse, nos remerciements s’adressent à Henri Parent, à Christophe Le Du Goupy et à Chloé Bartherotte. L’Auberge Ostapé, un belvédère de verdure préservée propice à la quiétude, au repos et à la paix, un établissement de charme inimitable ouvert toute l’année sauf en décembre et janvier, établi au Domaine de Chahatoenia, 64 780 Bidarray. - www.ostape.comMai 2017

A la rencontre de nos régions

Meuse

La Fleur de Senon

Une maison d’hôtes idyllique en pleine nature - Nous rêvions de trouver un jour une maison d’hôtes qui allierait humanisme, chaleur d’accueil, cadre naturel et une jolie décoration, tout cela en harmonie avec des hôtes d’une gentillesse à toute épreuve. C’est chose faite depuis notre agréable séjour à La Fleur de Senon, une maison d’hôtes charmante logée au coeur d’un petit village à quelques kilomètres de Verdun, au coeur de la belle région de la Meuse.

 

En pleine campagne, nous découvrons, au retour d’un séjour à Luxembourg, la ravissante maison d’hôtes d’Evelyne, laquelle abrite le lieu de vie d’une famille riche en désir de découvrir l’autre. Evelyne nous accueille avec courtoisie et un beau sourire, on se sent tout de suite comme étant des hôtes privilégiés. Passée la grille de fer forgé, nous découvrons le hall, la salle de réception et les belles chambres à l’étage. Boiseries, cheminée, parquet et moulures, tout est authentique et tout a été restauré à l’ancienne, c’est l’un des souhaits d’Evelyne qui a mit tout son coeur pour définir cette jolie décoration, choisie avec goût. Ainsi, on relèvera ces tissus chinés, ces objets redécouverts et restaurés qui donnent ce charme si fin à la maisonnée.

 

Le soleil de printemps nous salue et au petit matin, l’air frais de campagne est propice à une balade dans le jardin, on y saluera le cheval espagnol blanc d’Evelyne, laquelle est une cavalière expérimentée. L’été, une terrasse aménagée autour d’une fontaine romantique est le lieu de réjouissance d’un bon petit déjeuner estival. Ce jour là, il fait encore frais, aussi nous sommes reçus dans la salle à manger d’Evelyne où nous rencontrons une hôte de passage pour cause de déplacement professionnel. Le petit déjeuner est copieux à souhait, avec des produits bios ou locaux, Evelyne a à coeur de trouver les meilleurs produits de saison. On a apprécié ses confitures faites maison, en particulier celle au quetsche.

 

La nuit fût des plus calmes et reposantes, il est vrai que nous sommes dans un village de campagne, sans passage aux alentours, avec de surcroît une vue sur le grand jardin et la vaste campagne. Le confort de notre suite est moderne, tout équipé avec salle de bains et toilette intégré. On aime s’y reposer et le calme de la maison donne enclin à s’endormir vite.

 

On aime les petits détails décoratifs de cette maison lumineuse : les motifs à fleur sur les murs et la belle vaisselle Villeroy&Boch. Tout y est harmonieux, comme la famille d’Evelyne qui nous reçoit pour cet interview en présence de son adorable petite fille. Evelyne est d’origine luxembourgeoise et enseigne à Luxembourg. Son activité de chambre d’hôtes est un rêve nourri depuis des années et qui s’est matérialisé avec joie et efforts en 2014.

 

Nous avons pris plaisir à nous attarder quelques moments dans cette honorable bâtisse de 1875 qui a du cachet et du charme, mise en valeur par une élégante restauration et décoration suivant les goûts experts d’Evelyne, mêlant traditionnel et moderne. Evelyne favorise toujours les artisans d’art authentiques, ainsi nous sommes salués par de belles tapisseries murales de Farrow & Ball. La maison, surnommée le Château au village, était les bureaux d’une usine d’outils de précision en bois. Evelyne est une passionnée d’histoire et nous compte toutes les anecdotes historiques de sa maison et des alentours. Il est vrai que la région est propice aux récits historiques. On distinguera aussi des activités de loisirs dans les parages, telles les visites du lac de Madine, de Verdun, des patrimoines de la Meuse. Luxembourg et Trèves (la plus ancienne ville d’Allemagne) sont à une heure de route environ. Les gastronomes pourront se rendre à La Marmite, un restaurant d’exception à Rouvoy sur Autain, ouvert les week-ends. Le parking privé agrémente le confort du voyageur, qui fera étape à la Fleur de Senon à la recherche de calme de qualité et de confort. La maison d’hôtes d’Evelyne a reçu la distinction recherchée Qualité Meuse 3 coquelicots.

 

Si vous voulez savoir à quoi ressemble un petit coin paisible et se retrouver dans une ambiance conviviale où l’on se sent bien, vous devez alors découvrir sans attendre Fleur de Senon. C’est là qu’Evelyne, enseignante en français, a pu réaliser ses rêves. Elle s’est installée dans cette endroit avec son compagnon pour réaliser ce magnifique projet et en faire un havre de paix. Fleur de Senon respire la bonne énergie, privilégie le contact humain et surtout invite les voyageurs de passage à vivre dans un lieu paisible là où la nature dispose de chacun pour offrir sans compter des moments chaleureux, colorés et rafraîchissants. En fait, il s’agit tout simplement de se laisser bercer par les bienfaits revigorants d’un environnement si naturellement authentique.

 

Cette maison d’hôtes, située à quelques kilomètres de Verdun, est une petite île pour se reposer et profiter de l’instant présent. Evelyne se fait un plaisir et un devoir de mettre ses hôtes à l’aise et de leurs donner toutes les informations nécessaires pour passer un séjour confortable et agréable. Evelyne est une authentique passionnée qui a su utiliser ses émotions pour en faire sa source d’inspiration afin que Fleur de Senon soit une propriété où il fait bon vivre. Il s’agit d’un vrai bol d’air frais, une découverte qui recharge les batteries pour totalement oublier le brouhaha des villes. La qualité des chambres et le petit déjeuner (bios et produits régionaux) peuvent être totalement appréciés à leur juste valeur uniquement si l’état d’esprit de l’hôte est dans la recherche du lâcher-prise et dans la volonté de profiter de l’ambiance conviviale qui perdure depuis l’arrivée d’Evelyne et son compagnon dans cette belle demeure. Fleur de Senon est une très belle surprise qui nous a permis de nous déconnecter de la vie urbaine et d’apprécier le charme naturel et la tranquillité des lieux tout en profitant d’un service de chambres d’hôtes de très bonne qualité. Une expérience que nous avons fortement apprécié et que nous recommandons à tous ceux et celles qui désirent s’évader pour se ressourcer et se nourrir de la chaleureuse sérénité des lieux.

 

Nous avons le doux souvenir d’un très agréable séjour à la Fleur de Senon et nous aurons plaisir à y revenir. Fleur de Senon Chambres d’hôtes, une ravissante maison d’hôtes établie au 13 Rue de Gouraincourt, 55230 Senon - www.fleurdesenon.frMai 2017

A la rencontre de nos régions

Champagne

Les Suites Champenoises

Une maison de qualité – La Champagne est l'une des régions françaises évoquant des moments festifs emplis de dégustation de produits fins voire prestigieux pour les amateurs de grands crus à bulles. Nous sommes arrivés à Reims par temps clair et ensoleillé et avons pris la route de Tinqueux pour rejoindre « Les Suites Champenoises » maison d'hôtes axée sur l'hébergement confortable et la découverte des produits du terroir. L'oenotourisme est l'une des prestations spécifiques de la maison, ce qui, bien sûr, donne un plus certain à l'activité d'hébergement. Nouria et Joël sont souriants et accueillants. En tant que professionnels issus du domaine du champagne et de l'industrie automobile, ils sont perfectionnistes et considèrent leur maison d'hôtes comme un lieu qui doit offrir des prestations quasi hôtelières. C'est tout à leur honneur. Pourtant, rien ne les oblige à cette exigence car la villa moderne située dans une rue pavillonnaire à la sortie d'une grande zone commerciale invite à la convivialité familiale et au charme d'une demeure bourgeoise. Nouria et Joël proposent deux suites raffinées avec chacune salon, salle de bains/douche et chambre très bien décorée, offrant un lit imposant très confortable. Dans le salon, rien ne manque. Nouria a pensé à tout. Machine à café, bouilloire pour le thé mais également mini-bar avec boissons et snacks. Nous avons été amusés de découvrir une carte de tarifs à côté du petit réfrigérateur, clin d'oeil hôtelier, alors que l'ensemble respire la chaleur humaine. Il s'agit, en réalité, d'une obligation administrative due au fait que Nouria ofrre une table d'hôtes régie par des règles strictes.  Les prestations sont de qualité. Le petit déjeuner a été, quant à lui, savoureux  et réconfortant par ce froid matin hivernal. Il est certain que Nouria est aux petits soins pour ses hôtes et lorsque nous avons quitté cette villa, nous avons eu le sentiment d'avoir passé un moment relaxant chez des professionnels accueillants et intéressants, des personnes ouvertes sur des projets de développement économique local. Cela a été un moment paisible et ressourçant d'autant plus qu'un jacuzzi est à la disposition des hôtes, niché dans la verdure du jardin totalement clos, paysagé par Nouria. En résumé « Les Suites Champenoises » sont confortables et design tout en étant proches des commodités nécessaires tels que commerces, accès auto routiers ainsi que deux golfs. Nouria et Joël ont créé un beau concept qui, nous l'espérons, gardera son authenticité dans cette région champenoise essentiellement tournée vers le commerce du champagne et ne se fera pas absorber par les exigences commerciales qui endommagent parfois les critères humains de l'hospitalité. « Les Suites Champenoises » sont un lieu d'hébergement à retenir avec sa table d'hôtes dédiée aux produits du terroir et les dégustations de champagne, de fromages locaux et autres produits régionaux. Voici un très bel objectif à atteindre. Nouria a été à notre disposition avec tout son savoir-faire. Nous avons rencontré un couple dynamique qui nous a fait découvrir une jolie région identitaire de la France. Des personnes consciencieuses, un concept valorisé de façon optimale. La magie du champagne et des fêtes a opéré. - www.lessuiteschampenoises.comJanvier 2017

A la rencontre de nos régions

Touraine

Le Manoir du Rouvre

Un manoir bucolique et accueillant – Dans le charmant village typique de Mettray, aux abords directs de Tours, nous découvrons le joli Manoir du Rouvre, une bâtisse distinctive du 15ème siècle, entièrement restaurée, ouverte de part et d’autre sur un jardin d’agrément, potager et décoratif dont la beauté naturelle reflète toute l’attention quotidienne que leurs propriétaires lui portent. Quelle jolie propriété au milieu du village, près de la place de l'église. Nous avons tout de suite perçu, en entrant dans le jardin par un portail plein, l'authenticité des deux bâtiments constituant l'ensemble. Martine et Pascal nous reçoivent chaleureusement et nous nous sentons immédiatement à l’aise, surtout auprès d’un bon feu de cheminée. Nous découvrons les trois belles suites qui composent le Manoir, lequel est isolé de l’habitation de nos hôtes, ce qui fait que l’ensemble de la bâtisse peut être privatisé. C’est d’ailleurs le choix de nombreuses familles qui peuvent ainsi accommoder dix personnes, sans compter les animaux de compagnie et les enfants qui sont les bienvenus ici. Le Manoir est réservé aux hôtes. Les trois suites sont décorées avec soin, un peu vintage, chaleureuses et confortables. Chaque suite est subtilement aménagée dans un style à la fois élégant et simple. Quant à la décoration de la salle à manger, des couleurs chaudes se marient superbement avec les poutres de cette demeure chargée d'histoire et de traditions. On apprécie les petites attentions tels ces savons conçus artisanalement à la Savonnerie d’Amboise, tout respire ici l’hospitalité à la française en Touraine et rien ne manquera à votre séjour. La nuit est déjà tombée en ce soir d’hiver et nous nous réjouissons du calme environnant (nous sommes au coeur d’un village rural tout en étant qu’à quelques minutes de Tours) et de la belle qualité de la literie. La nuit est excellente. Au petit matin, nous découvrons les alentours, de vieilles pierres historiques et surtout le jardin resplendissant sous le givre et la rosée. Nos hôtes sont membres du cercle privilégié Guest & Garden qui distingue les chambres d’hôtes ayant un jardin d’exception, c’est le cas ici. Certaines espèces de plantes disparues y sont même cultivées. Martine, ancienne institutrice et son mari Pascal, ancien ingénieur, sont des passionnés d’horticulture et ils nous transmettent leur passion en nous en parlant avec émotion. Martine conçoit même des petits déjeuners somptueux faits de produits maison: compote, yaourt, pain d’épice, confiture et pommes du jardin raviront les hôtes émerveillés, un vrai festin gourmet. Nous avons pu lors du petit-déjeuner copieux avec ses confitures, ses yaourts et autres produits faits maison, discuter avec les propriétaires des lieux en toute simplicité et convivialité. Nous avons échangé avec Martine et Pascal sur leurs aventures en tant qu'hôtes. Ce couple est loin des critères business. Ils vivent cette expérience avec amour et humanité. Ils aiment rencontrer les gens, découvrir les habitudes, la culture de chacun. Ils ont besoin d'élargir leur horizon relationnel pour se sentir vivants. Leur activité d'hôtes est la solution qu'ils ont choisie pour voyager à travers les yeux de ceux qu'ils reçoivent. Une fois rassasiés, les hôtes visiteurs auront loisir à visiter les châteaux de Touraine qui sont à 30 minutes chacun ou d’aller pratiquer son golf au golf d’Ardrée, qui n’est qu’à quelques minutes seulement. Dans cette jolie demeure, nous avons passé un moment familial, réconfortant, comme si les soucis de la vie quotidienne étaient restés en dehors de la propriété. Martine et Pascal aiment la nature, les produits sains et savent partager avec leurs hôtes. Bel endroit. Belles personnes. Un cadre idyllique et reposant, qui rendront heureux les voyageurs au repos bien mérité. Un belle adresse de Touraine, un lieu d'accueil agréable devenu pour nous un incontournable de nos déplacements rédactionnels en Touraine, établi au 6, rue du Manoir, F-37390 Mettray - www.manoir-du-rouvre.comDécembre 2016

A la rencontre de nos régions

Belgique

La Green Hill Guest House, Room & Appartment

Un havre de paix naturel en Bruxellois – Nous cherchions depuis longtemps un lieu distinctif, au calme, immergé au coeur d’une nature préservée, qui soit en parfaite harmonie et autonomie où nous pourrions librement et en toute sérénité écrire un livre ou rédiger nos articles. Ce lieu, nous l’avons trouvé en Belgique, en périphérie de Bruxelles, finement caché au flanc d’une petite colline verdoyante, il s’agit de la charmante maison d’hôtes d’Eric et de Pascal, la Green Hill Guest House, Room & Appartement. C’est dans la ceinture verte de Bruxelles qui regroupe les banlieues cossues de Bruxelles que nous avons découvert ce lieu exceptionnel, tel un refuge de paix, loin de l’agitation de la capitale culturelle et économique belge. A proximité du village flamand d’Overijse (signifiant «au-delà de l’Ijse»), une jolie bourgade à l’architecture typique, nous nous rendons au sommet d’une petite colline qu’entoure des maisons de maître chics. Nous sommes du côté flamand et toute la chaleur de cet héritage d’accueil et de convivialité nous est transmise par Eric et Pascal, qui sont des hôtes attentionnés et délicats. L’accueil y est personnalisé, nous sommes reçus comme si nous étions des amis de longue date, toujours avec tact et grande courtoisie. Nous nous sentons immédiatement à l’aise dans cette grande maison d’architecte moderne qui évoque une atmosphère de grand loft. Pascal, architecte de formation, a su recréer un décor modernisé à partir d’éléments des années 70, l’ensemble est élégant et harmonieux et de surcroît bioclimatique. Eric, instituteur, sait communiquer sa passion pour l’échange et la culture, nous présentant tous les attraits touristiques de la région, tels que les fameuses fêtes des grappes de raisins des villages avoisinants de Hoeilaart et de Overijse. Nous découvrons le magnifique appartement privatif qui surplombe toute la vallée environnante, les bougies zen nous accueillent dans cet écrin de calme et d’apaisement. Une belle chambre, un salon moderne, une cuisine toute équipée et une salle de bain grand confort le composent, des pièces toutes agrémentées de grandes baies vitrées donnant sur un vaste paysage verdoyant et forestier. Les hauts bouleaux de la forêt de Soigne et des hêtres cathédrale abritent de gentils oiseaux et écureuils roux sauvages, qui vous salueront joyeusement à votre réveil. Le lieu est reposant et tranquille, un vrai lieu de ressourcement, voire de contemplation. Certains artistes et écrivains l’occupent volontiers pour ses caractéristiques uniques qui permettent un repos intellectuel et physique. Les tons harmonieux de l’appartement et de la grande maison de 400 mètres carrés incitent à une telle quiétude. Au matin, nous avons la chance d’être conviés à un petit déjeuner riche de produits belges tels la confiture d’Aubel, le miel local d’Overijse, le fromage de Bruges, le sirop de Liège, sans omettre les fameux spéculoos. Ce petit déjeuner est servi dans le grand salon de réception qui a une vue plongeante sur le jardin et la vallée. Un vrai bonheur visuel et sonore car une douce musique d’ambiance nous berce. Si la maison ne fait pas table d’hôtes, vous trouverez à proximité dans Overisje de grandes références gastronomiques belges. L’accueil d’Eric et de Pascal est toujours à propos, avec ce juste milieu de chaleur humaine et de tranquillité personnelle. Un accès privatif permet d’être indépendant à toute heure, c’est particulièrement pratique. Ce beau lieu nous a donné tout le loisir de pleinement profiter de Bruxelles qui n’est qu’à 20 minutes d’autoroute et autant de l’aéroport de Bruxelles. Il fût comme un nid douillet où nous aurons grand plaisir à revenir. La Green Hill Guest House & Appartment, une belle maison d’hôtes belge chaleureuse établie à Ogentroostlaan 16, B-3090 Overijse, Belgique - www.greenhillguesthouse.be - Novembre 2016

Octobre à Moscou

Explorons la belle capitale russe – Nous nous réjouissons de pouvoir nous rendre à Moscou pendant trois semaines ce mois d’octobre afin de découvrir, d’expérimenter et d’écrire des articles de référence sur la vie sociale et culturelle de la capitale de la Fédération de Russie. Après avoir rempli depuis Paris les formalités russes simplifiées du visa de journaliste européen, souscris à l’assurance obligatoire chez Chapka, un spécialise réputé de ces contrats spéciaux, nous voici en pleins préparatifs de départ. Un coup d’oeil jeté aux dernières actualités du journal franco-russe Le Courrier de Russie pour nous mettre à jour, à la météo locale - en moyenne de dix degrés inférieure à celle de Paris, nous voilà fin prêts. Après trois petites heures de vol, nous arrivons à Cheremetievo-SVO, l’un des plus grands aéroports de Moscou, nous sommes accueillis par notre chauffeur de maître Dennis mandaté par la société locale Lingo Taxi. Aussitôt, nous plongeons dans les affres des embouteillages légendaires de la mégapole moscovite. Peu importe ce petit désagrément, nous aurons la joie de vivre la reprise de la saison des représentations d’opéras et de concerts qui font la réputation internationale de cette très grande ville européenne. Nous assisterons à la joyeuse Kaffeekantate de Bach à l’Opéra Helikon, à la Traviata de Verdi au Novaya Opera, le Russian National Orchestra nous invite très aimablement à assister à son concert Wagner et Schubert au prestigieux Conservatoire de Moscou. A titre de représentations exceptionnelles, nous irons admirer les artistes doués du spectacle Princess Circus du Théâtre Musical de Moscou et ceux talentueux du Grand Cirque d’État de Moscou dans leur magnifique spectacle Circus 2.0. De grandes tables moscovites nous attendent. A l’instar de l’une des meilleures tables de Moscou et d’Europe, le restaurant bucolique La Colline du chef français audacieux Jérôme Coustillas, lequel est au rang des meilleurs chefs actuels de Moscou, tout comme le grand chef russe émérite Anatoli Komm qui nous recevra très aimablement à la Raff House de Moscou pour un dîner d’exception. Nous serons impressionnés par la haute cuisine gastronomique française de la Brasserie Most. Après dîner, nous irons admirer la ville de nuit depuis ses gratte-ciels dans les bars à la mode comme le Mercedes Bar ou le 354 Exclusive Height ou nous réfugierons dans des bars à cocktails pour noctambules comme le Noor Bar, le club Motel ou le fameux Mendeleev. Des lieux de restauration distingués nous recevront, comme l’historique Aragvi, le branché (avec vue) Buono ou le tout nouveau Christian. La vie culinaire de Moscou est particulièrement active, nous avons pu choisir nos restaurants aidés de deux sites russes utiles à cette fin: Restauran et A-A-AH. Ils sont une mine d’information riche en découvertes et en explorations. Nous nous essaierons à des lieux de restauration populaires comme les chatoyants Chaihona de Tverskaya et de Prospect Mira, l’agréable Odessa Mama ou le russe traditionnel Chemodan. Afin de perfectionner nos talents culinaires, nous participerons à un cours de cuisine méditerranéenne à l’Academia Del Gusto. Nous serons très aimablement reçus par le St Régis Hotel de Moscou, certainement l’un des plus beaux cinq étoiles d’Europe, portant l’agréable tradition d’hospitalité russe à un niveau d’excellence inégalé. Nous poursuivrons nos essais de mode masculine en nous faisant raser et coiffer par le dynamique salon barbier Mr. Right (en plus d’une pédicure bien méritée après avoir arpenté la belle Place Rouge et le célèbre magasin historique Goum); pour les femmes, nous avons découvert les créations talentueuses du créateur russe Igor Gulyaev, nous nous rendrons avec plaisir au grand salon de coiffure Dessange MoscouNous irons nous détendre et faire du sport avec vue sur tout Moscou dans le nouveau club de forme ultra-design Encore Fitness, certainement l’un des plus impressionnants d’Europe. Pendant notre séjour, nous ferons l’essai routier de la Smart Brabus mis à disposition par les dymaniques fondateurs de Smart Motors Moscou, puis d’une Nissan Teana livrée par Arenda Cars ainsi que du fameux Ford Explorer 2016 assemblé en Russie avec l’aimable collaboration de presse de Ford Sollers Russie. A notre retour à Charles-de-Gaulle, nous serons pris en charge par les chauffeurs soignés des Black Birds dans leurs superbes Tesla Model S. Accompagnés du téléphone équitable FairPhone2, léger et pratique pour voyager car comportant deux cartes SIM intégrées et de notre fidèle cahier d’interviews de la marque française Le Papier Fait de la Résistance, nous aurons plaisir à rencontrer ces talents de Russie et de produire des entretiens et des reportages complets que vous retrouverez dans chacune de nos rubriques détaillées. - Octobre 2016

A la rencontre de nos régions

Belgique et Luxembourg

Le Verger du Pierroy

Un havre de paix au naturel – Nous avions longtemps rêvé de trouver un lieu chaleureux d’accueil dans la belle campagne belge afin d’y découvrir la culture belge et sa riche nature. Au détour d’un reportage de presse à Luxembourg, nous fîmes une halte méritée dans la jolie maison d’hôtes d’Isabel Falmage. Nous traversons de nuit la dense forêt wallonne de la Gaume-Ardenne, plus précisément la forêt d'Anlier, une forêt ancestrale et superbe, verte et préservée. Après la rencontre fortuite avec un banc de marcassins, des daims peu farouches et de gentils renards, nous découvrons une grande clairière ouverte que se partagent quatre villages belges typiques de la Province de Luxembourg (notamment connue pour ses constructions majestueuses en pierre de schiste). C’est à Louftémont-Léglise que nous faisons halte. Bien qu’il soit déjà tard, nous sommes aussitôt accueillis par Isabel avec son humeur joyeusement communicative et son petit accent belge charmant. Nous découvrons une grande maison de village qui fût auparavant une ferme, bien aménagée, avec tout le confort moderne, de surcroît agrémentée d’une grande terrasse donnant sur toute la verte vallée. Isabel nous montre nos chambres qui sont à l’étage, au détour d’une petite bibliothèque. Les chambres sont grandes et spacieuses, décorées avec goût, alliant la décoration authentique à la modernité. Les salles de bain sont de confection récentes et ont l’agrément d’avoir des serviettes propres irréprochables et d’autres petites attentions. La literie est d’une qualité exceptionnelle qui mérite le détour, c’est le gage d’une nuit bien reposante, surtout à l’air frais de la campagne, à l’écoute de la nature environnante. Le lever du soleil sur la clairière est une apothéose sensorielle, surtout admiré depuis la chambre Pomme-Cerise qui jouit du plus beau panorama. Le petit-déjeuner est des plus plaisants, Isabel nous accueille avec son grand sourire spontané et sa bonne énergie communicative. Elle a à coeur de répondre à toutes nos questions sur la magnifique région qui nous entoure et ses merveilles naturelles (nous sommes au centre d’un parc naturel national). Venir chez Isabel, c’est aussi recevoir une cure de jouvence émotionnelle, un boost d’énergies positives, cela fait plaisir à voir et à vivre! Le petit déjeuner est royal, il est fait de confitures tirées du verger d’Isabel (un verger qui conserve des espèces rares et anciennes tardives), de produits locaux belges ou bios ou encore de goûteuses spécialités belges authentiques. On a aimé le chocolat belge du chocolatier local Jean Le Chocolatier, les viennoiseries typiquement belges telles que le pistolet ou le craquelin. Les confitures maison quand la saison le permet ou les confitures bio fabriquées en Gaume Un brin de Campagne (en particulier les saveurs Reine Claude, Mirabelles, Coings sont un régal). Tout comme le jambon d’Ardenne ou le fromage de l’abbaye d’Orval voisine. Tout est délicieux. Isabel nous explique son implication dans la vie locale et son souhait de favoriser l’économie collaborative des environs, depuis son installation dans la région d’Arlon il y a 21 ans. Elle favorise le partage, l’échange et l’économie humaine à bon droit. Isabel est une militante douce de projets collaboratifs, ayant pour but de créer du lien humain et de proximité, d’une solidarité belge reconquise et dynamique. On se sent bien chez elle, son humanisme se transmet naturellement à son agréable contact. Ainsi, des liens se sont tissés avec des fermes bio, des centres d’équitations voisins (sa maison est une étape-relais pour les cavaliers comme elle dispose de boxes sur sa propriété). Son verger, riche d’espèces rares, est même le sujet d’une fête locale à chaque saison. Isabel aime le partage et cela se sent. Venir se reposer ici est un délice, surtout si on aime le contact avec la nature (on ira caresser les moutons roux ardennais qui sont sur son parc ou on ira cueillir des plantes et des légumes de son potager géré en permaculture). A proximité, quelques joyaux architecturaux méritent de faire étape dans cette maison d’hôtes belge: l’abbaye d’Orval et ses brasseries en activité depuis 1931, la basilique d’Arioth en pleine campagne, la forteresse Vauban de Montmédy ou encore le village typique de Torgny. Les villes d’Arlon, Bastogne et de Luxembourg sont à une demi-heure de route environ. Après une balade en pleine nature sur les chemins de randonnée forestière, de retour dans cette maison calme, chaleureuse et écologique (panneaux solaires et eau naturelle), nous pouvons nous rassasier d’un dîner d’hôte fait à partir des bons produits du potager d’Isabel, comme un bon potage au cerfeuil ou un excellent moelleux au chocolat. Tout est ravissant dans cette joyeuse maisonnée et même le petit chien portera un nom de fruit, en clin d’oeil à cette maison agréable toute tournée vers la nature, un endroit merveilleux. Situé dans le parc naturel de la Haute-Sûre, cette maison d'hôtes est un havre paix où l'on parle et pense nature. La beauté des paysages et l'accueil si chaleureux d'Isabel, la maîtresse des lieux, nous mettent tout de suite à l'aise. Toujours rayonnante et dynamique, Isabel a cette aisance à transmettre les émotions qui la poussent à s'activer tous les jours afin que chaque hôte se sente chez lui. Nous avons été touchés par la volonté d'Isabel à vouloir valoriser cette belle région qui a des atouts indéniables qui permettent de mieux prendre conscience de l'importance à vivre en harmonie avec la nature. Nous recommandons sans hésitation Le Verger du Pierroy car c'est une petite île de quiétude faite de ces petites choses que tout amoureux de la nature souhaite partager pour simplement respirer un moment de tranquillité chargé d'émotions qui «rechargent les batteries». Ainsi le concept de chambre d'hôtes d'Isabel prend une vraie dimension humaine, car cette demeure offre à toux ceux et celles qui souhaitent s'extirper momentanément des nuisances en tout genre du quotidien, la possibilité d'ouvrir son esprit pour savourer une ambiance naturelle qui génère une force émotionnelle qui nous touche au plus profond de soi. Le Verger du Pierroy est l'occasion de renouer contact avec des valeurs qui se perdent et se dénaturent par la voracité des tracas de notre présent. Le Verger du Pierroy, une maison d’hôtes charmante établie Rue du Pierroy 29, B-6860 Louftémont, Province de Luxembourg en Belgique - www.levergerdupierroy.be - Septembre 2016

Les Jardins de l'Aulnaie

Beauté champêtre – Si vous avez décidé de séjourner en Normandie et de découvrir la vallée de l'Eure, proche de l'Île de France et de Paris, il est certain que la maison d'hôtes Les Jardins de l'Aulnaie située à Fontaine-Sous-Jouy va vous charmer de par sa localisation et son environnement. Michel et Eliane, les propriétaires de ce joli corps de ferme entièrement restauré ont mis tout leur coeur à l'aménagement de leur propriété. La maison est nichée au coin d'un parc paysagé bucolique à souhait. Prenez le temps d'aller jusqu'au fond du terrain arboré avec quelques ruches et vous arriverez sur les rives d'un cours d'eau calme amenant à la rêverie de l'instant présent. Puis en entrant dans cette longère qui était auparavant la grange de la ferme, vous sentirez certainement une vague de bien-être vous envahir. Tout est convivial, ordonné, chaleureux. Eliane et Michel vous reçoivent aimablement sans pour autant être envahissants. Les deux chambres proposées son claires et spacieuses, les lits confortables, les salles de bains très actuelles, de bon goût et fonctionnelles. En faisant une halte à l'Aulnaie, vous allez passer un moment de bien-être et de repos. La maison est très bien située pour faire les visites incontournables de Giverny, des châteaux et jardins remarquables de la région. De nombreuses attractions touristiques sont offertes à ceux qui aiment le patrimoine et la nature. Pour en revenir à l'Aulnaie, nous avons pu déguster un petit-déjeuner traditionnel avec de bonnes confitures et du miel de la propriété. Si vous vous attardez dans le jardin, Eliane, passionnée de paysagisme, vous explique les plantes et les arbres qu'elle entretient avec soin. Michel, quant à lui, a beaucoup travaillé à la rénovation de la maison. Il est très fier du résultat fort réussi d'ailleurs. Il est vraiment précieux de trouver de tels hébergements alliant confort moderne et authenticité dans le respect des traditions régionales. La France est un beau pays et la vallée de l'Eure un lieu privilégié. Trouver cette quiétude si près de la capitale est un atout remarquable. Vous pouvez même pêcher dans les étangs locaux. La truite saumonée est un vrai régal. L'Aulnaie toutefois est un « B&B » et il vous faudra donc découvrir les charmants restaurants du coin. Eliane et Michel sont de bon conseil en la matière. En conclusion, l'Aulnaie est une jolie étape pour un weekend romantique et paisible ou un séjour touristique. Les propriétaires sont de belles personnes. Eliane fait de la peinture et Michel du théâtre amateur. Enfin, les tarifs sont très corrects. - www.aulnaie.com - Septembre 2016

 Château de l'Hérissaudière

Un domaine bucolique, calme et élégant – Nous recherchions un lieu paisible en Touraine où nous pourrions avoir grand plaisir à nous reposer en ce mois d’août dans un cadre idéal. Un lieu loin de toute pollution, bruit ou nuisance contemporaine. C’est à une vingtaine de kilomètres de Tours que nous avons découvert émerveillés le beau domaine du Château de l’Hérissaudière. Un parc grandiose orné d’arbres rares classés et centenaires cerne avec délicatesse un manoir d’agrément du 17ème siècle qui fût totalement restaurée par son actuelle propriétaire. Edifié de 1640 à 1642, sur un relais de chasse de Diane de Poitiers, elle devient la résidence d’été du grand échevin de Tours, lequel est aussi conseiller du Roi. De cette histoire fameuse, l’édifice garde une belle architecture disctinctive à caractère agrémenté d’intérieurs de style tourangeau des années 30. Le majestueux parc s’étend avec alignements et élégance sur la campagne avoisinante, il forme une vue radieuse depuis les chambres et suites en ce beau jour d’été. Nous sommes accueillis avec bienveillance et générosité par Claudine Detilleux, la maîtresse des lieux. Ancienne chirurgien-dentiste parisienne, elle a fait le choix de vivre cette aventure d’hospitalité, qui est aussi une vocation passionnée depuis son enfance. Nous découvrons une grande demeure, offrant à ses visiteurs une riche bibliothèque, un grand salon avec cheminée, une salle à manger d’apparat au rez-de-chaussée et des chambres et grandes suites à deux chambres à l’étage. De plein pied, il existe une chambre qui a retenu notre préférence, la Chambre Montlouis. Elle a beaucoup de charme avec ses fenêtres en vitraux et sa grande salle de bain décorée d’émaux précieux. C’est aussi une rare chambre accessible aux personnes à mobilité réduite. A l’étage, nous avons un coup de cœur pour la Suite Chinon toute de beige et rose vêtue, qui offre une splendide vue sur le parc arboré. La nuit que nous passons est des plus reposantes, ceci est dû à la qualité de la literie, le bon air de la campagne et le calme environnant. Par ailleurs, toutes les chambres et sites sont climatisées. Le lendemain matin, Claudine s’active déjà pour nous concocter un petit-déjeuner copieux fait-maison. Ainsi, nous nous délectons du miel, des compotes, des confitures, de jus de fruits et surtout du gâteau au citron faits par Claudine. S’ils ne sont pas issus du domaine, les autres produits du petit-déjeuner seront locaux, comme ces très bons fromages de Touraine. Le petit-déjeuner pris, nous pouvons piquer une tête dans la piscine chauffée à 28 degrés, à l’abri des regards derrière une jolie roseraie. Une ancienne chapelle servira de pool house. Nous vivons le charme à la française d’une belle demeure historique. Tout est fait ici pour rendre le séjour agréable et mémorable. C’est un lieu calme, un hâvre de paix splendide et convivial, agrémenté de tout le confort moderne. Ce manoir est le lieu de villégiature très à propos pour tout séjour ou étape en Touraine, une réunion familiale et peut accommoder jusqu’à 15 ou 25 personnes avec l’adjonction des deux gîtes attenants et ouverts toute l’année, le gîte Duo et le gîte Pastel. Ce dernier est spacieux et vraiment charmant, il donne sur l’ancien potager du manoir. Outre la visite des nombreux châteaux de la Loire à proximité, aux alentours les activités possibles sont multiples: l’école hippique Bel Air du champion olympique français Christophe Deuquet est à un kilomètre, les joutes médiévales illuminées estivales de Semblancay sont à quelques encablures. Enfin, pour se restaurer, Alice Bardet, fille du célèbre restaurateur de Touraine Jean Bardet a repris le restaurant gastronomique La Mère Hamard dans cette même localité rurale. Pour les plus sportifs, trois golfs sont également à proximité. Nous avons plaisir à recommander le Château de l’Hérissaudière pour son caractère unique et apaisant, pour sa généreuse et confortable hospitalité. La ravissante «maison des hérissons» est membre du réseau sélectif de châteaux de charme français Bienvenue au Château. Le Château de l'Hérissaudière, un grand domaine à la campagne agréable et reposant de chambres, suites et gîtes d’hôtes établi depuis l’année 2001 et situé sur la Départementale 48, entre Pernay et Semblancay à F-37230 Pernay, en Touraine. www.herissaudiere.com - Août 2016

   Cathyourtes

Un hébergement convivial et dépaysant – Nous avions longtemps rêvé de pouvoir, tels des enfants jouant dans la cabane au fond du jardin, de vivre et dormir dans une vraie et grande yourte. Une yourte un tant soit peu équipée du confort moderne, avec l’âge, nos énergies gaillardes et aventurières se sont assagies. Nous avons eu l'occasion de découvrir ce type d'habitation en Touraine, qui nous a réservé de très bonnes surprises. C’est la dynamique hôte Cathy qui a rendu possible ce rêve de jeunesse en nous accueillant avec un plaisir non feint dans sa plus grande des yourtes, pouvant contenir jusqu’à cinq personnes. Nous découvrons ce jour de juillet un agréable jardin bucolique, attenant à un potager et un ancien corps de ferme typique de la Touraine et deux grandes yourtes attrayantes en parfait état, l’une faite pour un couple et la seconde plutôt pour une famille. Cathy nous reçoit avec spontanéité et simplicité, elle qui a été éducatrice spécialisée s’est tourné il y a quelques années vers cette activité-passion, pour laquelle elle entretient un lien spécial à la terre, à l’humain, à l’autre. Sa chaleureuse conviction se transmet dans tout son concept innovant de yourtes d’hôtes: deux abris traditionnels respectueux de l’environnement, des diners ou des pique-niques conçus à base de la production de son potager ou des échanges avec ses voisins fermiers, l’énergie consommée le sera avec attention, les déchets seront recyclés. Une véritable osmose homme-nature se dégage de ces lieux champêtres. C'est un retour aux sources tout en préservant bien-être et modernité. Ce concept insolite nous permet de sortir complètement de notre zone de confort pour se rapprocher des bienfaits que nous offre la nature à travers la yourte. Un endroit de tranquillité où la sérénité du moment présent nous désintoxique des nuisances urbaines. La maîtresse des lieux s'est appliquée généreusement à être au petit soin pour nous permettre de passer un séjour agréable. C'est ainsi que Cathy s'évertue jour après jour à faire connaître sa passion de la Yourte depuis quelques années dans un endroit que nous recommandons sans hésitation. CathYourte est la possibilité de sortir du train-train quotidien et de venir se ressourcer dans l'univers atypique de Cathy. Cette philosophie ne va pas obérer le confort des voyageurs: les yourtes ont toutes une vraie douche, un wc-salle de bain, une kitchenette et une climatisation réversible été/hiver. Tout ce qui est nécessaire aux besoins modernes y est, les yourtes sont utilisables été comme hiver avec toutes les commodités. De surcroît, les yourtes de Cathy sont fabriquées en France, la boucle est bouclée. Les lieux sont calmes et reposants, on s’y sent en paix, l’architecture ronde des yourtes a cet effet d’apaisement. Eté comme hiver, un séjour en yourte est toujours une initiation, un passage, une introspection sur soi et à sa relation aux autres. La compagnie d’hôtes est conviviale, animée par Cathy, c’est un lieu qui vit, notamment de concerts chez l’habitant ou de cours de cuisine, mais la quiétude des hôtes est totalement préservée. Les repas du soir préparés par Cathy (une option que l’hôte peut réserver) sont très appréciés. Elle confectionne avec générosité de succulents plats bio faits à partir des beaux produits de son potager. On distinguera en particulier la mousse de betterave du jardin ou le crumble de courgette, le tout, servi à l’assiette dans la yourte. Après avoir passé une nuit très reposante, nous avons eu le plaisir de déguster un petit-déjeuner fait maison particulièrement savoureux. Le petit-déjeuner est grandiose, tout y est fait maison, des petits gâteaux, des confitures en passant par des jus frais bio, c’est succulent, nous avions rarement dégusté un petit-déjeuner aussi frais et authentique, félicitations ! On profite de la terrasse ouverte sur la nature et chaque yourte garde son intimité. Notons enfin que la grande yourte est accessible aux touristes handicapés, c’est rare pour être cité. Un lieu propice pour se ressourcer, en couple ou en famille, un terrain de découverte particulièrement propice aux enfants et à tous les amoureux de la nature. Cathyourte, par Catherine Bridonneau, de charmantes yourtes d’hôtes à la campagne établies au 29bis rue du Chateau de Vaux – F-37210 Chançay (à quelques minutes de Tours) www.yourte-en-touraine.com Juillet 2016

La Héraudière

Une demeure chaleureuse et apaisante  – Quelle magnifique propriété que la demeure familiale de La Héraudière ! Par cette journée de juin, nous pénétrons dans un parc arboré agréable et nous sommes reçus avec gentillesse par Virginie. Elle nous offre de nous stationner dans la cour, bordée de glycine et d’une allée de Tilleuls qui marque le commencement du grand parc verdoyant. Nous nous sentons immédiatement à l’aise, comme si cet environnement charmant nous était déjà familier. La convivialité communicative de Dominique, le maître des lieux, ajoute à cette chaleur hospitalière personnelle. Nous découvrons une grande demeure traditionnelle de Touraine, joliment décorée dans un style de demeure de ville au goût du jour. Virginie nous installe dans nos chambres, parmi les cinq suites que compte la maisonnée. Nous sommes ravis de découvrir des chambres bien décorées et des salles de bains en-suite modernes et impeccables. Les draps sont satinés et sentent bon l’élégance à la Française, nous ouvrons la fenêtre et nous nous réjouissons de la vue sur le parc et sur les environs de ce quartier cossu et calme au nord de Tours. Nous sommes comme à la campagne tout en étant en ville, la Héraudière est l’étape idéale pour ceux qui souhaitent découvrir la ville de Tours et la Vallée de la Loire. Virginie et Dominique sont affables de bons conseils touristiques et de recommandations dînatoires. Le couple est charmant et nos hôtes vivent leur activité de maison d’hôtes avec passion depuis six années. Ils aiment la rencontre, l’échange et le partage. Leur maison est une authentique maison de famille depuis 1952, vivante et riche de souvenirs personnels. Tout y est fait pour que les heureux voyageurs se sentent à l’aise et la configuration de la maison permet aussi de se mettre au calme si besoin. Les enfants et les familles ne sont pas oubliés car la maison d’hôtes offre une grande suite parentale agrémentée d’une vraie chambre d’enfants remplie de jouets, pouvant loger jusqu’à cinq personnes (la suite Marine-Citron), c’est rare sur la région. Virginie et Dominique ont un vrai sens de l’hospitalité et sont les héritiers des meilleures traditions d’hospitalité à la française. Ils aiment leur région qu’ils connaissent par cœur et ont plaisir à les faire partager à leurs hôtes, qui sont pour moitié de l’étranger. Ils nous recommandent avec expérience deux pistes de sorties en pleine nature: celles du site MyLoireValley ou de l’organisateur de pique-niques à thèmes OlaLoire. Située à trois kilomètres de la place Plumereau, La Héraudière est une maison noble décorée avec goût qui donne avec simplicité et convivialité le meilleur de ce que la France offre en villégiature d’agrément et d’étape réconfortante. Empreints de respect de l’autre et de la nature, nos charmants hôtes ont conçu ce lieu idyllique à leur image: chaleureux, authentique et ravissant, il n’y aura pas de télévision par exemple (mais l’internet haut débit). Après avoir dormi d’un sommeil bienfaiteur au calme de la nature, la dynamique maisonnée s’active chaque matin où une bonne odeur de croissants cuits sur place nous appelle volontiers pour déguster le copieux petit-déjeuner français préparé avec générosité par Virginie: yaourts faits maison, confitures maison (notamment coing et sureau, un régal), jus d’orange pressé frais et un délicieux café. La vue du parc classé attenant est de tout repos et on voudrait rester plus longtemps dans ce magnifique havre de paix et de joyeuse humeur. En hiver, l’imposante cheminée du salon-bibliothèque ajoute à la chaleur humaine des lieux. Nous aurons plaisir à revenir et nous recommandons vivement l’une des plus agréables maisons d’hôtes vues dans la belle région de Touraine. La Héraudière, une maison d’hôtes remarquable établie au 60, rue Ronsard 37100 Tours. www.la-heraudiere.fr  Juin 2016

BeauManoir

Quiétude et traditions - Nous sommes arrivés dans une petite rue tranquille de Tours et avons franchi un grand portail ouvrant sur une propriété qui porte bien son nom: Beaumanoir. Une jolie allée nous a amenés devant une grande bâtisse en pierre de Tuffaut, érigée au milieu d'un parc verdoyant, calme, reposant. Nous nous sommes retrouvés en pleine nature tout en étant en ville. Nous avons été accueillis par la maîtresse de maison, charmante hôtesse, Béatrice, souriante, chaleureuse. Dommage que le soleil n'ait pas été au rendez-vous ce jour-là car la scène nous a offert une peinture vivante de l'accueil à la française. Cela réchauffe le coeur de voir que les valeurs culturelles de nos belles régions sont encore présentes en matière de savoir-vivre et de savoir-être. Ici pas de conflits, pas de négativité ni de tensions urbaines seulement le temps qui semble s'arrêter sur un moment de charme et de poésie. Si vous recherchez un hébergement aseptisé, sans âme, ne venez pas à Beaumanoir, vous troubleriez l'atmosphère conviviale et familiale de cette maison d'hôtes. Par contre, si vous désirez la quiétude, la beauté d'un intérieur traditionnel soigné alliant confort moderne et décoration bourgeoise, entrez sans hésiter, vous ne serez pas déçus. Notre hôtesse nous a reçus autour d'un verre de Vouvray local, délicate attention de bienvenue. Béatrice nous a alors expliqué son histoire familiale et nous a transmis l'envie d'entreprendre ce genre d'activité car son établissement est le fruit d'un projet qu'elle mène avec beaucoup de chaleur humaine et d'efficacité. Elle aime conseiller ses hôtes, les guider dans leurs choix touristiques, leur apporter de bonnes adresses régionales, être aux petits soins pour eux. Les chambres spacieuses sont confortables avec leur salle d'eau attenante offrant des produits de toilette au parfum fleuri et le petit déjeuner fait de produits maison tels que yaourts, confitures savoureuses, miel du pays.... est simplement délicieux. Cette femme intellectuelle, cultivée ayant éduqué quatre enfants devenus grands, s'épanouit en recevant des amoureux des traditions françaises, de toutes nationalités, dans cette région de châteaux chargés d'histoire. Elle y trouve un bonheur simple en échangeant avec ses hôtes et en ayant des activités pour elle-même, telles que la peinture ou plus récemment la broderie. L'ensemble donne une impression de sérénité très appréciable en ces temps d'instabilité globale. Un hâvre de paix où nous nous sommes sentis entourés de bienveillance et de courtoisie. Le concept de la maison d'hôte est une bouffée d'air frais dans la course à la rentabilité déshumanisée du secteur hôtelier. Lorsque l'endroit est magnifique comme à Beaumanoir, l'hébergement devient une véritable expérience relationnelle enrichissante. Nous pouvons ainsi garder en mémoire le souvenir d'un séjour réconfortant à renouveler sans hésitation. La Touraine est une région emplie de noblesse et de traditions qui mérite d'être appréciée à sa juste valeur. Le patrimoine est magnifique et les belles demeures nous submergent d'émotions d'antan nous apportant un temps de répit dans nos vies trépidentes. Le passé nous a laissé de riches témoignages à valoriser au présent. Il est essentiel de donner un sens à nos voyages et découvertes. Dans cet endroit authentique qu'est Beaumanoir, les ingrédients d'un hébergement confortable sont réunis : très bien situé pour sillonner la région, vous trouverez deux chambres tout confort pour une à trois personnes avec TV et wifi, une piscine extérieure, des places de stationnement gratuit, des vélos (certains électriques) pour découvrir la vallée de la Loire. Nous vous recommandons vraiment ce manoir situé au 67, Rue Devildé 37100 Tours. www.abeaumanoir.com Juin 2016

Lieux remarquables

Hôtels, France

L’émotion d'un grand hôtel, Le Lancaster Paris

Le Lancaster Paris - Il est l’un des écrins les plus privatifs et des plus discrets des grands hôtels de Paris. L’hôtel particulier chargé d’histoire nous émerveille dès son entrée habillée de sa livrée de marbre clair. Nous sommes ici dans le plus intimiste des grands lieux d’hôtellerie française cinq étoiles que le monde entier nous envie pour sa qualité, ses délicates attentions et son service remarquable. L’accueil des concierges y est courtois et efficace à toute heure, l’heureux hôte est reçu avec simplicité et distinction, c’est le seul rare hôtel de ce standing qui vous donne cette émotion privilégiée d’être comme revenu chez soi après un long périple, salué par des cheminées chaleureuses et d’épais fauteuils douillets.

 

Le calme, la grâce, l’élégance emplissent ces lieux intemporels et feutrés d’une belle énergie, comme un appel à un resourcement bénéfique. Attenant aux salons privés majestueux, le bar de l’hôtel livrera au voyageur de succulentes pâtisseries accompagnant son café ou son thé, et le soir, de façon plus festive, les cocktails Anne K (champagne et framboise) ou Pick me Up (champagne et cognac). Le décor renouvelé de ce bel hôtel est fait d’un style anglo-français contemporain et chaleureux, il est le fruit d’une impulsion créative renouvelée donnée par ses nouveaux propriétaires, un couple privé qui sait donner à ce lieu un charme vivant et hospitalier. La terrasse, prolongeant le bar de lumière et de verdure, est l’une des plus confidentielles de Paris, on aime s’y laisser vivre, à l’écoute d’une fontaine ou d’oiseaux enchanteurs, en particulier l’été.

 

D’ici, nous pouvons admirer les convives qui s’émerveillent devant les créations gastronomiques de la cuisine du chef manceaux étoilé Julien Roucheteau, formé au George V et ayant pris avec brio la succession du chef étoilé Michel Troisgros à cette même adresse. Le convive finement comblé de ces surprises gustatives pourra regagner l’une des magnifiques et confortables suites de cet hôtel qui reste une maison particulière de par son atmosphère paisible et par sa configuration à taille humaine, donnant le sentiment unique d’être chez soi à Paris. Peut-être séjournera-t-il dans la grande suite aux tons parmes avec piano dite Marlène Dietrich qui en fût l’hôte prestigieux dans les Années Folles.

 

L’Hôtel Lancaster est un lieu de douce chaleur, on aime à y revenir, à s’y réfugier pour un diner intimiste ou pour une rencontre agréable loin du tumulte de l’avenue voisine des Champs-Elysées. C’est l’un de nos hôtels de luxe préférés à Paris, un « baby Palace » attachant au 7, rue de Berri à Paris 8ème, lieu d’accueil privilégié de nos entretiens de jeunes talents français à paraître. www.hotel-lancaster.com  Mai 2016

Le Clos aux Masques

Charme et authenticité – Nous sommes partis de Paris, ce vendredi après-midi pour nous rendre dans un hameau normand niché au milieu de champs et de bois. Saint-Pierre-Azif (14) est un tout petit village, typique à souhait. Nous avons trouvé, au détour d'un chemin de campagne, un superbe ensemble de bâtisses traditionnelles à colombages, le Clos aux masques, maison d'hôtes située entre Deauville et Honfleur.  Nous sommes alors entrés dans ce gîte de France et avons été immédiatement accueillis par un couple charmant, Anne souriante et posée, Andrea volubile et chaleureux comme en Sicile dont il est originaire. Nos hôtes ont été aux petits soins jusqu'à notre départ. Ils nous ont offert le verre de l'amitié, du cidre artisanal familial, délicieux. Puis nous avons découvert la chambre, sobre, un peu sombre à la décoration rustique et une salle d'eau contemporaine avec une douche à l'italienne, esthétique et très fonctionnelle. Nous avons passé une nuit paisible dans un calme absolu. Puis nos hôtes nous ont offert un petit déjeuner tellement copieux que nous ne savions plus quel choix faire entre produits traditionnels locaux et spécialités italiennes qu'Andréa nous a vantés, fier de nous faire découvrir aussi sa région d'origine. Nous avons longuement échangé avec les proriétaires du lieu qui ont décidé de quitter la vie trépidente de la ville pour venir trouver ici la quiétude rurale, privilégiant ainsi leur famille et les valeurs humaines. Ils nous ont expliqué avec passion leur activité regrettant de ne pas remplir leur maison tout au long de l'année. Le Clos aux masques est un lieu de convivialité et de charme bucolique. Il ne faut pas hésiter à y séjourner. www.clos-aux-masques.com - Avril 2016

Le Manoir de Guetteville

Elégance et liberté – Lorsque nous sommes arrivés sur les falaises d'Etretat, la nature était impétueuse, nous dévoilant une mer agitée pour nous rappeler que nous devons absolument respecter notre environnement à la fois grandiose et si fragile. Puis, en entrant dans les terres agricoles du hameau de Guetteville près de Saint-Jouin-Bruneval (76), nous nous sommes retrouvés devant ce manoir imposant tenu par Serge et son épouse. Nous avons senti dans cette maison d'hôte, gîte de France, une atmosphère de vacances et de liberté, le tout dans un cadre raffiné ayant conservé l'authenticité bourgeoise d'une maison de maître. Serge nous a présenté une chambre de bonne taille avec un lit qui grinçait légèrement pour notre plus grand plaisir car nous avons eu l'impression de faire un petit bond en arrière. Par contre, la salle d'eau était très fonctionnelle et tout-à-fait contemporaine. Les propriétaires ont eu cette attention particulière de mettre à disposition thé et boisson rafraîchissante. ainsi qu'une kitchenette appréciable sur le palier. Après une nuit reposante, nous avons rejoint les autres hôtes du Manoir de Guetteville, assis autour d'une longue table dressée avec des couleurs ensoleillées. Le petit déjeuner nous a permis de bien commencer la journée en nous offrant des prestations classiques. Les confitures-maison étaient délicieuses. Le Manoir de Guetteville est un lieu agréable et convivial laissant toutefois une liberté de mouvements pour les indépendants. Bel endroit à garder en mémoire pour des séjours revigorants. Nous avons noté un spa disponible sur demande ainsi qu'une salle commune chaleureuse.  Lorsque nous avons repris la route vers la capitale, nous étions envahis d'un sentiment de quiétude et de bien-être. www.manoirdeguetteville.fr - Avril 2016

A la découverte des pays baltes

La Lituanie

Un été en Lituanie

 

Découvertes baltes - Si l’été est synonyme pour nombre de français d’une transhumance vers les plages de la Méditerranée ou de l’Atlantique, les plus aventureux gagneront à suivre un mouvement inverse, vers le Nord. L’été est le meilleur moment pour visiter les pays baltes, méconnus des français et en particulier la Lituanie, le plus authentique des trois petits pays baltes. Forte de trois millions d’habitants, la Lituanie est un jeune pays européen, dont la modernisation va à grand pas. Mon périple m’a conduit dans les trois points essentiels d’attraction du pays : la capitale Vilnius, la ville de Kaunas et la côte lituanienne de la mer baltique (en particulier l’ile de Nida).

 

D’un point de vue logistique tout d’abord, la meilleure façon de s’y rendre est d’utiliser les services aériens de la compagnie Wizz Air, au départ de Beauvais-Tillé, avec des vols quotidiens vers Vilnius. Le service est efficace et rapide, les réservations et choix d’options se font en ligne, les tarifs très compétitifs, le trajet est fluide, le vol ne durant que deux petites heures. Bien que les transports en commun soient bien développés en Lituanie, il est plus commode de louer un véhicule individuel afin de profiter de toutes ces forêts et de ces lacs qui s’offrent à vous. Le premier loueur national est la société AutoBanga, qui propose des véhicules récents à des prix attractifs, avec des bureaux à Vilnius ou à son aéroport. Il est recommandé de s’équiper d’un GPS local, les panneaux d’orientation restant un peu hasardeux ; toutefois le réseau routier est de bonne qualité, de surcroit gratuit en totalité. Les trajets sur ces étendues plates et routes rectilignes pouvant être parfois ternes, le conducteur pourra se distraire en écoutant la musique de l’artiste interprète de langue française d’origine lituanienne Giedré. En cas de perte de direction, vous trouverez toujours un Lituanien parlant quelques mots d’anglais et très aimable à vous aider, la gentillesse étant l’une des premières qualités des Lituaniens.

 

Contrairement au premier réflexe touristique que l’on peut avoir, il est conseillé de visiter d’abord la seconde ville du pays, Kaunas, plutôt que la capitale Vilnius, plus cosmopolite. Kaunas est la ville lituanienne la plus authentique, certes plus provinciale mais tout aussi charmante, avec son centre historique riche d’architectures variées qui fait penser à la ville belge de Gand. La rue principale du centre historique de Kaunas est fournie en cafés et restaurants animés, nous recommandons à toute heure le restaurant Michelle pour la réussite de son design et la qualité de ses plats. Loin de la foule, l’expérience du complexe hospitalier de Monte Pacis est incontournable. Cet hôtel de luxe est niché au sein d’un monastère restauré qui se cache au milieu d’une forêt verdoyante près d’un lac paisible en proche périphérie de Kaunas, il y a même un petit yacht club à proximité. Perpétuant la tradition hospitalière du lieu, tout y est une réussite : le service y est impeccable, la nourriture excellente, le bon sommeil pourrait même y être garanti, c’est un beau lieu de resourcement, proche d’une expérience quasi-monacale, certainement unique en Europe. Les appartements du Monte Pacis sont majestueux, la restauration faite du bâti du 17ème siècle est de première qualité. C’est un lieu où de nombreux mariages sont célébrés et des petits concerts privés y ont lieu également, surtout en été. Savourez les petits déjeuners et les repas gourmets servis dans les anciens réfectoires ou bien sur la terrasse extérieure illuminée de soleil l’été, d’autant plus que l’hôtel bénéficie des produits de son propre potager. Le chef peut également vous préparer un diner spécial de dégustation ou vous faire découvrir les plats locaux lituaniens sur demande. Le Monte Pacis n’est pas qu’un hôtel, c’est une expérience romantique très plaisante et apaisante.

 

Visiter la Lituanie ne peut se faire sans en connaître la belle campagne verdoyante, ses lacs clairs et ses forêts à perte de vue. C’est à une demi-heure de route de Kaunas que vous connaîtrez cet enchantement, lorsque vous arriverez sur le domaine d’Harmony Park. Harmony Park est un bel hôtel luxueux, moderne, joliment décoré, au milieu d’un parc et de forêts offrant de multiples activités. C’est un havre de paix dans la nature où tout est fait pour vous ravir. Le service y est attentionné et il n’y a que des superlatifs pour le qualifier : l’une des meilleurs tables de Lituanie (la meilleure pour ce qui est de la viande de chasse locale), le plus grand et le plus beau spa de Lituanie (voire l’un des plus beaux d’Europe), les plus grandes installations équestres de Lituanie, l’une des plus jolies piscines intérieures de Lituanie. Le complexe hôtelier Harmony Park est en somme dans l’exception, les suites y sont remarquables, avec un niveau de finition de haute qualité, ce qui est atypique dans un environnement de campagne. Harmony Park est dédié aux couples souhaitant se relaxer et aussi aux familles souhaitant se divertir car tout y est pensé pour satisfaire tous les hôtes quel que soit leur âge. Harmony Park est l’un des incontournables de Lituanie.

 

Après avoir visité Kaunas et sa région, à savoir le cœur même de la Lituanie, vous vous dirigerez vers la côte de la mer baltique, notamment vers les villes de Kaipleda (commerçante du fait de son port d’activité) et de Palanga (plus populaire) et vous profiterez des belles plages sauvages de sable bordées de forêts, telle que celle d’Orlando Beach au nord de Kaipleda. A dix minutes au nord de Kaipleda, vous trouverez le National Golf Resort, l’un des plus beaux golfs de Lituanie, qui est aussi un hôtel avec de grandes suites et plusieurs villas avec terrasses privatives qui bénéficient d’une vue surplombant tout le golf. L’accueil y est chaleureux, la terrasse du club-house propose une vue splendide, idéale pour des petits déjeuners au milieu de la nature, loin de la foule qui se presse sur les plages. La perle de la côte lituanienne est immanquablement l’ile de Nida, accessible en voiture par un petit bac rapide. L’ile de Nida est totalement préservée, l’architecture des petites maisons de bois rouge y est typique et offre de longues plages de sable vierges bordées d’une jolie forêt. Le summum de ce périple maritime est la visite du charmant village de Nida et l’ascension de ses grandes dunes de sable, qui rappelleront celles du Pilat.

 

Les derniers jours d’un voyage lituanien seront dédiés à la visite de Vilnius, la capitale, en particulier de sa vieille ville, qui est le seul point d’intérêt de Vilnius. La Veille Ville, certes petite en superficie, est riche d’une multitude de bâtiments historiques, d’une architecture très variée, restaurés ou en cours de restauration, et toute l’activité touristique se concentre sur la rue Pilies et la place du Kempinski Hotel, prolongée par la longue avenue Gediminas. Les restaurants français Ti’Ana et Le Marché de Provence dans la rue Pilies sont à signaler pour leur bon service et la qualité de leurs plats ainsi que le café Montmartre pour son atmosphère cosmopolite. Pour se loger à Vilnius, nous recommandons Marius et son équipe de Vilnius Appartments & Suites qui offrent de charmants et luxueux appartements dans la Vielle Ville ou en périphérie centrale de la ville dont certains avec une vue sur la Vielle Ville. Ce sont des appartements designs et tous équipés avec parkings qui permettent de se sentir comme un habitant local, à un niveau de service digne des grands hôtels de la ville. L’accueil y est chaleureux et professionnel, tout est fait pour faciliter votre séjour. Le dernier jour du voyage pourra être consacré à la visite du remarquable château rouge de Trakai et de son lac, situé à un quart d'heure de Vilnius, qui offre le soir pour diner l’une des plus belles vues romantiques d’Europe. Vous souhaitant des beaux voyages à l’est de l’Europe. - Août 2015

L'équipe rédactionnelle de GoutsetPassions.com est composée de:  - Olivier F. de Felice, Directeur de publication, rédacteur principal, membre du syndicat de presse français Syndicat des Journalistes de la Presse Périodique (SJPP), Paris - Didier Princi, Directeur de Publication Adjoint, Pascale Sorgues (France Télévisions), rédactrice adjointe et nos contributeurs libres, spontanés ou occasionnels. Photographies: les productions, les photographes et agents de presse relatifs. GoûtsetPassions est une publication privée et indépendante de presse française.

www.goutsetpassions.com - Pour nous écrire :  Courriel : goutsetpassions(@)gmail.com  -  Adresse: E-Journal GoutsetPassions. SEP, 13, rue Brochant F-75017 Paris France

Site internet privé, réservé aux professionnels présents dans cet E-Journal et exluant toute activité commerciale, politique, religieuse, sectaire ou autre.-