Découvrons l'Auberge Ostapé

09/05/2017

 

Un domaine d’exception au coeur du Pays Basque – Nous avions toujours rêvé de trouver un jour en France un lieu préservé en pleine nature, un domaine unique et caché, où nous pourrions nous réjoui d’une retraite au calme, loin de la grisaille et de la pollution parisiennes. C’est chose faite depuis la magnifique découverte de l’Auberge Ostapé (prononcez Ochtapé suivant la prononciation basque), une grande auberge de luxe cinq étoiles nichée au coeur de l’arrière pays basque, que tout esthète des voyages plaisants mérite de connaître.

 

Très généreusement invités par l’Auberge Ostapé, nous prenons l’avion tôt ce matin-là à Orly pour deux jours de découverte du Pays Basque, une première pour nous. Une petite heure et demie plus tard, nous voilà accueillis dès la sortie d’avion par Christophe Le Du Goupy, directeur de cet hôtel d’excellence. Nous sommes accompagnés d’un journaliste français porschiste émérite car le propos de ce voyage de presse est double, même triple: présenter à la presse française un avant-goût de ce que sera le rallye auto gastronomique de la maison, première édition du nom, l’Ostape Prestige Tour Auto, programmée pour mars 2018 et découvrir l’Auberge Ostapé et les richesses du terroir basque. Pendant deux jours, nous allons vivre l’expérience enrichissante de ce tour, alliant gastronomie fine, artisanat d’art, hébergement de rêve et belles voitures sportives.

 

Salués par le beau soleil de Biarritz, nous suivons la «route des fromages» et entrons dans l’arrière-pays basque de la Basse Navarre, longeons le village d’Espelette fameux pour ses piments et trente minutes plus tard, au détour de la rivière Nive, nous voilà pénétrant dans le domaine privatif d’Ostapé, un magnifique lieu riche de nature et verdoyant, établi sur 45 hectares de forêts et pâtures. Des vallons à perte de vue, surplombés par le massif de la Lépoa et par le col de Chancho cernent ce joyau d’une douce atmosphère. Très vite, on pose la voiture pour prendre équipage sur de drôles d’engins: les petites voiturettes électriques de golf, nous sommes en effet sur un Relais du Silence, tout le monde (invités et personnel) se déplacera entre les cinq villas du domaine avec ces petites autos, c’est très ludique. Le caractère paisible des lieux nous permettra d’observer la faune, tels ces aigles dans le ciel, les moutons dans les pâturages ou les petits poneys sauvages des Pyrénées, les pottoks.

 

Nous sommes reçus grand sourire par tout le personnel, gentil, serviable et attentionné, un service humain et de qualité qui sera le soutien présent et discret de notre doux séjour en ces lieux paradisiaques. L’Auberge Ostapé porte bien son nom: c’est un lieu où on aimera se resourcer, faire étape, recharger ses batteries. La nature omniprésente, les paysages basques en beauté, réveillent en nous notre nature enfantine, celui du plaisir à l’émerveillement simple et sincère.

 

Notre petit-déjeuner nous attend, composé des meilleures spécialités basques, espagnoles ou naturelles, il comprendra plein de mets succulents et frais, tels ses fromages de brebis locaux. La vue imprenable sur les massifs environnants depuis la terrasse de cette maison de maître du 17ème siècle est tout simplement l’icône idyllique d’un idéal romantique, l’une des plus belles terrasses jamais vues et certainement l’un des plus beaux panoramas de France.

 

Pleinement rassasiés, les activités automobiles s’enchaînent, du côté des Ecuries Ostapé, transformées en musée automobile privé depuis peu. Nous allons en effet vivre deux jours de balades automobiles dans les Pays Basques français et espagnols à partir du premier musée privé Porsche de France, installé en lieu et places des anciennes écuries à pottoks. Un projet distinctif porté par le dynamique entrepreneur belge Henri Parent, lequel a repris avec ses sœurs, la continuité de la gestion de ce bel établissement unique en son genre. Renouant avec la tradition des tours autos d’entre deux guerres, le projet de l’Ostape Prestige Auto Tour est lancé. Il réunira 22 couples (l’Auberge ayant 22 suites) sur trois jours, allant à la découverte des terroirs du Pays Basque, faisant de charmantes étapes gastronomiques et rencontrant des talents de tous horizons.

 

Pour cette présentation nationale de presse de ce tout auto privé, Henri a réuni un panel de propriétaires français de la rare Porsche 991R, la fameuse Porsche R sortie en 2016 en série limitée à 991 exemplaires dans le monde, présente à moins de quinze exemplaires roulants en France. Chaque pilote chevronné aura à son bord un journaliste et après le briefing du parcours de cette première journée, nous nous élançons sur les routes sinueuses et verdoyantes du Pays Basque. La Porsche 918 Spyder, propriété du musée, un autre exemplaire rare, hybride et limité de la production de course Porsche se joint au cortège, fermé par un drone qui prendra d’insolites images.

 

L’habitacle de la 991R est sportif, presque spartiate mais tout à fait confortable. Cette stricte deux places est une vraie voiture de course et l’on sent les chevaux lâchés sous le capot dès lors que les gaz sont mis. Le moteur Flat6 si caractéristique des Porsche révèle des sonorités qui nous saisissent de sensations. La vitesse des accélérations impressionne et la maîtrise des pilotes est hors pair. Le Tour n’est pas un essai de vitesse mais bien une balade plaisante et de découverte à travers la belle nature basque. Nous franchissons les cols de Larrau et de Lesaka, des monts Itxassou et de la Sare, apercevons les neiges intemporelles des cimes, puis redescendons vers la mer aux reflets bleus bercés par la jolie architecture rouge et blanche si typique du Pays Basque. Nous ferons halte à la fabrique artisanale de poteries Goicoechea (depuis 1960) et à l’élevage local des célèbres truites de Banka. Des rencontres riches en émotions et en quête de sens.

 

Le soir venu, nous nous retrouvons à l’Auberge Ostapé qui nous réjouit d’une dégustation de produits artisanaux gastronomiques tels le caviar français Perlita d’Arcachon ou la Vodka française du Pyla. Le dîner est servi avec délicatesse, faisant la part belle à l’expression gastronomique locale, un régal conçu sous la férule créative du chef bordelais Cédric Roubin, un esthète du goût issu de l’école Ducasse qui officie au restaurant de l’Ostape, le Lore Ttipia avec brio depuis 2007. Le dîner composé notamment de succulentes ravioles de joues de bœuf braisées, asperges au jus corsé à la marjolaine, sera accompagné de deux crûs d’exception de la famille Parent propriétaires: le domaine La Violette 2006 et 2008 en Pomerol et La Violetta un vin fin d’Argentine. Nous ne lasserons pas d’admirer la belle cave de chêne qui compose tout un mur de la grande salle de réception.

 

La nuit tombée, c’est en golfette blanche électrique que nous regagnons notre suite dénommée Le Châtaignier (la feuille de chêne étant le symbole du lieu), l’équipe de l’Auberge y est passée avec de petites attentions: les volets ont été fermés, le feu de cheminée allumé, un petit livret présentant la météo et la balade organisée le lendemain ainsi qu’un poème ont été déposés sur le lit. On remarque la fine literie de celui-ci: des draps en coton naturel tissés à l’ancienne du fabriquant basque Janvier, des couvertures en laine des Pyrénées des ateliers Mipidy de Toulouse, nous n’avions jamais vu un lit aussi beau, soigné et écologique.

 

Car l’attention à la nature est aussi une marque de respect pour cet environnement unique, la star ici, c’est bien le Pays Basque. Rarement en France nous n’avions vu autant de couleurs, de richesses naturelles préservées, un vrai coup de coeur. L’Auberge Ostapé, en plus d’être un conservatoire naturel privé cultivant sa flore et sa faune avec harmonie, a désormais sa propre eau de source, l’eau d’Ostape, une eau goûteuse et claire puisée sur le domaine. Nous avons eu le plaisir à la déguster en exclusivité pendant le Tour.

 

Un réveil en douceur nous laisse profiter de la belle salle de bain décorée avec goût. Reprenant la golfette (ce qui nous amuse beaucoup), nous rejoignons le reste de l’équipage de l’Ecurie d’Ostape pour un petit déjeuner gargantuesque car la traversée des monts du Pays Basque espagnol nous attend pour cette seconde journée de route. Nous repassons par le village typique de Bidarray puis nous filons vers les montagnes, des paysages de massifs forestiers défilent et au détour d’un lac nous rencontrons un pottok sauvage. Nous prenons ensuite la direction de Bilbao pour vivre la grande étape gastronomique du jour: un déjeuner exceptionnel au Trois Etoiles Michelin du grand chef espagnol Martin Berasategui, le chef le plus étoilé d’Espagne. Le service impeccable, exécuté en français, nous y accueille avec courtoisie et distinction. L’Ostape chouchoute ses invités ce jour-là avec le grand menu de dégustation comportant 13 plats et 2 desserts, chacun portant leur année de création, parmi ceux-ci, le dernier né de 2017 le Croustillant de rhubarbe avec tartare de thon Balfégo et gel de yuzu, la 2014 Royale de crevette rouge et aneth à l’huile Venta del Baron, la 2017 Langouste braisée sur un fond marin anisé et mayonnaise avec ses coraux et bien d’autres succulents délices. La fraîcheur, les voyages marins délicats et l’usage des braisades ont la part belle dans la haute cuisine du brillant chef espagnol. Nous sortons de table ravis et émerveillés, un moment gustatif exceptionnel qui restera dans nos mémoires.

 

Nous reprenons la route pour Biarritz et Christophe le directeur de l’Ostapé nous y conduit en Porsche 991R, l’aéroport de Biarritz a cet avantage de n’avoir presque aucune attente à faire pour regagner Paris. Nous quittons le Pays Basque avec le doux souvenir d’un voyage magnifique, d’un séjour exceptionnel et ressourçant. L’Auberge Ostapé est un petit bijou hôtelier, un havre de paix et de quiétude comme nulle part ailleurs. Un lieu d’exception qui peut aussi se privatiser, nous y reviendrons volontiers.

 

En termes d’activités proches, les heureux hôtes de l’Auberge Ostapé pourront se réjouir des beaux ballets du Malandain Ballet Biarritz, des fêtes de Bayonne, du golf Epherra, du musée Guggenheim de Bilbao ou des trekkings dans la nature sauvage du Pays Basque. Tout y est à proximité, comme l’aéroport, à une trentaine de kilomètres seulement. L’Auberge est aussi une Recharge à Destination pour les heureux propriétaires de voitures électriques Tesla.

 

Pour ce beau voyage de presse, nos remerciements s’adressent à Henri Parent, à Christophe Le Du Goupy et à Chloé Bartherotte. L’Auberge Ostapé, un belvédère de verdure préservée propice à la quiétude, au repos et à la paix, un établissement de charme inimitable ouvert toute l’année sauf en décembre et janvier, établi au Domaine de Chahatoenia, 64 780 Bidarray. - www.ostape.com – Mai 2017

Please reload

 Goûts et passions 

 

La liberté d'expression réside souvent dans la dénonciation des dérives de notre société mal en point. Pour notre part, nous avons décidé d'aborder le sujet autrement.

Notre équipe sélectionne les évènements, les hommes, les lieux porteurs de construction afin de vous donner des éléments positifs qui peuvent vous permettre de sortir de ce climat social conflictuel.

Notre objectif est de vous guider vers une approche optimiste des initiatives soutenant la volonté de ne pas céder à la morosité générale. Nous espérons ainsi vous redonner l'envie de sortir, d'apprécier le moment présent et de mettre en valeur vos goûts ett passions par des activités complémentaires alliant culture, divertissement, gastonomie et découverte de nouveautés dynamiques et enrichissantes.

 Posté récemment: 

04/23/2019

Please reload

L'équipe rédactionnelle de GoutsetPassions.com est composée de:  - Olivier F. de Felice, Directeur de publication, rédacteur principal, membre du syndicat de presse français Syndicat des Journalistes de la Presse Périodique (SJPP), Paris - Didier Princi, Directeur de Publication Adjoint, Pascale Sorgues (France Télévisions), rédactrice adjointe et nos contributeurs libres, spontanés ou occasionnels. Photographies: les productions, les photographes et agents de presse relatifs. GoûtsetPassions est une publication privée et indépendante de presse française.

www.goutsetpassions.com - Pour nous écrire :  Courriel : goutsetpassions(@)gmail.com  -  Adresse: E-Journal GoutsetPassions. SEP, 13, rue Brochant F-75017 Paris France

Site internet privé, réservé aux professionnels présents dans cet E-Journal et exluant toute activité commerciale, politique, religieuse, sectaire ou autre.-